Quand Besson rencontre Debbouze

Angel-A, neuvième film de Luc Besson en tant que réalisateur, a été tourné en noir et blanc, en toute discrétion, cet été à Paris. Peu de détails ont filtré, Besson entrenant le mystère autour de son film. Il s'agirait d'une histoire d'amour qui toucherait Jamel Debbouze (Astérix : Mission Cléopâtre, Le fabuleux destin d'Amélie Poulain), Gilbert Melki (La vérité si je mens, Vénus Beauté (institut)) et Sara Forestier (L'esquive).
Seule l'édition de septembre de Première (en kiosque aujourd'hui) révèle quelques photos et a l'"honneur" de quelques commentaires de Sieur Besson.

Vous aurez du mal à échapper à ce film compte tenu des 900 copies qui débouleront dans les salles de ciné le 21 décembre prochain. On verra alors si la montagne Besson a accouché d'une souris minimoy...

Partager cet article

A propos de l'auteur

73 commentaires

  • edo

    23/08/2005 à 11h10

    Répondre

    Arg ! Une Bessonerie avec Debbouze
    C'est le pompom !
    Mais bon, les gouts et les couleurs ne se discutent pas comme on dit !

  • Lestat

    23/08/2005 à 11h34

    Répondre

    Le meilleur rôle de Jamel que j'ai vu était paradoxalement un drame : Zonzon, où il se montrait tout à fait bon acteur.
    Je suis content de voir Besson revenir à la réa, dans quelque chose d'un peu intimiste.

  • bousk8

    23/08/2005 à 12h32

    Répondre

    Besson refile ses scénar à 2 balles pour ses productions à 2 balles et garde les bon (j'espère) pour ses propres films.

  • Alain

    23/08/2005 à 14h39

    Répondre

    Besson + debbouze, ça va être encore une belle....

    Depuis quand Besson a de bons scénarios ? Rien que le fait de toujours passer par son système : donner les faveurs de son film a un seul magazine démontre la mégalomanie du monsieur... Si encore elle était justifiée...

  • Lestat

    23/08/2005 à 14h54

    Répondre

    Moi ce que je comprend pas trop, c'est en quoi la personalité d'un réalisateur peu influer sur la qualité d'un film. Je n'arrète pas de lire des messages sur d'autres forum qui disent en gros "Le film va être pourri car Besson est un gros con". Ce qui concurrence le "ce film va être pourri car Robert Rodriguez est un faignant". J'ai envie de dire, et après ? Hitchcock était un pervers, John Ford un type imbuvable, ça ne les a pas empéché de faire des choses cinématographiquement correct. Certes, il s'agit pas de comparer Besson à ces gens, certes, Wasabi, Taxi et autres truc pré-Danny The Dog ne se situaient pas en haut du panier, mais c'est ce même homme qui a livré Nikita, Leon, le Grand Bleu, Le Dernier Combat, qui ne sont tout de même pas dépourvu de qualités...

  • Alain

    23/08/2005 à 15h18

    Répondre

    Bon, je vais faire plus clair : Lorsque Besson a sorti "Le dernier combat" on pouvait dire que le monsieur en voulait, et il n'avait pas la grosse tête, grosse tête qu'il a prise justement en nous sortant des film qui ont eu un succés public, certes, mais qui ne sont pas forcement si bons que ça : Le grand bleu est pas si terrible désolé ! Léon est un film qui surfait sur la vague lancé par Tarantino et Avary, donc l'époque du polar violent voir déreangeant, ce qui est loin d'être le cas de Léon qui ne fait qu'effleurer la surface d'un bon film policier... bon, Nikita disposait d'un scénario assez interressant et efficace mais il n'en reste pas moins que Besson n'est pas un si bon réalisateur que ça et qu'il se situerait plutôt du côté des opportunistes. Alors quand monsieur Besson s'était comparé à un Spielberg Français, je rigole !!!

    Et comme je le dis, je le répéte : Besson est mégalomane dans sa façon de promouvoir ses films depuis qu'il a décroché la timballe auprés des ados qui ont flashés sur le grand bleu (enfin, surtout sur la musique, seul point positif du film). Et je ne trouve pas son attitude justifié au vu du nombre de daubes qu'il a réalisé depuis quelques années.

    S'il redevient humble et cesse de surfer sur la vague des autres (voir même ses livres), qu'il se remet a faire du ciné tel qu'il en faisait fut une époque il regagnera surement l'estime que j'avais pour lui en voyant son premier film ou ses premières prods...

    Pour l'instant, je ne fait que comparer le fait qu'a chaque fois qu'il a fait des exclusivités à un certain magazine, ses films étaient bien pourris...

  • nazonfly

    23/08/2005 à 16h12

    Répondre

    Alain a dit :
    Alors quand monsieur Besson s'était comparé à un Spielberg Français, je rigole !!!


    Spielberg... Spielberg...

    Ahhh tu veux dire Minority Report, War of Worlds, AI, rien qu'avec ces trois films, il surfe allégrement sur la vague du retour de la SF au cinéma...
    Allez j'en rajoute Jurassic Park, ET ne sont pas ce qu'on peut appeler des films exceptionnels.

    Je ne dis pas que Besson est extraordinaire mais Spielberg n'est pas extraordinaire lui non plus...

  • hunt

    23/08/2005 à 16h38

    Répondre

    en plus de ca, besson c'est un fan de ferrari. c'est dire s'il est hors du coup ...


  • Alain

    23/08/2005 à 16h42

    Répondre

    Alors puisque décidement, le style Krinein c'est postons pour polémiquer :

    Spielberg n'est peut-être pas exceptionnel, non... il a neanmoins largement écrasé en deux films ce que Besson a pu faire avec toute sa filmo. Ensuite, ce n'est pas moi qui compare Spielberg et Besson, mais Besson lui même (en tant que Spielberg français) or a mon humble avis, le seul qui a un semblant de prétention à ressembler un petit peu au réalisateur américain et qui soit français, c'est JJ Annaud (je parle dans la façon de réaliser et du style touche a tout).

    Enfin, qui surfe sur qui ? C'est bien Spielberg et Lucas qui ont relancé l'interet des films de S.F à grande échelle, par la suite il n'y a pratiquement jamais eu de temps mort car la S.F reste un style trés populaire...

    Après, libre à chacun d'aimer tel ou tel acteur ou réalisateur, ceci au degré de comprehension de chacun - bon ou mauvais pour telle ou telle raison...
    Après tout il y a bien des fans de Van Damme qui démontreront par A+B que c'est un super acteur...

    Les débats de ce genre sont stériles car mon avis n'engage que ma personne et je pourrais argumenter tant et tant pour demontrer que Besson est mauvais mais aucune personne ayant un avis divergent n'ouvrira l'oreille pour l'entendre. Et comme je n'ai besoin de personne pour me forger mon opinion, on pourrait retourner la chose contre moi... stérile, je l'ai dit ! Donc, chacun son avis, et respect entre nous plutôt que polèmiques ininterressantes pour la plupart des lecteurs.

  • iscarioth

    23/08/2005 à 16h50

    Répondre

    Je suis impatient de voir comment va être sarah forestier !

  • Veterini

    23/08/2005 à 17h22

    Répondre

    Spielberg suxx , Besson roxx et Debouze roxx aussi

    Spielberg et Lucas ont pas seulement lancé la mode des mauvais blockbuster à prétexte SF et maintenu jusqu'à maintenant limage de SF=SW. Mais en plus a cause de ce genre de film tout le cinéma vaguement contestataire type, Easy rider, Pink flammingo ont arrété dêtre financé. Et ce en plus que leur films soient mauvais.

    Nikita était terrible et le grand bleu était superbe, Besson forever ! Il en vaut cent des Spielberg !

  • Protos

    23/08/2005 à 20h26

    Répondre

    Faut voir. Ca peut donner un film interressant. Déjà, on sait que ça va être en noir et blanc, donc forcément décallé. Le problème avec Besson, c'est qu'il peut faire autant un trés grand film, de renommée internationale, qu'une belle merde, de renommée locale. Surprise donc.

  • Protos

    23/08/2005 à 21h33

    Répondre

    C'est décallé dans le sens où l'on ne réalise plus, en général, de films en noir et blanc. Ca ne veut pas dire qu'il sera forcément bon, ou meilleur que s'il était en couleur.

  • rafael5470

    24/08/2005 à 22h27

    Répondre

    1) ce n'est pas Besson mais Première qui l'a comparé à un Spielberg Français suite à ces résultats au BO !!!

    2) Un second nom m'a été donné pour l'actrice Rie Rasmussen, ex-top model danois vu dans FEMME FATALE (la scène dans les toilettes à Cannes) et réalisatrice de THINNING THE HERD (visible sur le site Dog Productions)

  • Alain

    25/08/2005 à 03h27

    Répondre

    1) ce n'est pas Besson mais Première qui l'a comparé à un Spielberg Français suite à ces résultats au BO !!!


    Et c'est qui ce monsieur Première ??? Haaa ! Tu parles du torchon préféré de Besson et vis versa ? Celui la même ou il donne des interviews à d'autres réalisateurs ? Celui dont-il se sert pour sa promo ? Celui ou il écris des articles ?

    Ok, je comprends mieux... Tu fais bien et tu as raison de préciser !

  • edo

    25/08/2005 à 11h04

    Répondre

    Dans tous les cas, j'ai vraiment du mal à comprendre ces personnes qui portent aux nues Besson et Jamel Debbouze ...

    J'ai jamais vraiment accroché aux Bessonneries et puis Debbouze a le don de m'exaspérer au plus haut point ... . Dans les deux cas, ils surfent comme l'a précisé très justement Alain sur la mode Djeun's et ne font rien d'exceptionnel.

    Mais comme je l'ai dit, libre à ceux qui aiment de dépenser leurs euros là dedans, tant que c'est pas les miens je ne vois pas où est le soucis !

  • nazonfly

    25/08/2005 à 14h40

    Répondre

    edo a dit :
    Dans tous les cas, j'ai vraiment du mal à comprendre ces personnes qui portent aux nues Besson et Jamel Debbouze ...

    J'ai jamais vraiment accroché aux Bessonneries et puis Debbouze a le don de m'exaspérer au plus haut point ... . Dans les deux cas, ils surfent comme l'a précisé très justement Alain sur la mode Djeun's et ne font rien d'exceptionnel.

    Mais comme je l'ai dit, libre à ceux qui aiment de dépenser leurs euros là dedans, tant que c'est pas les miens je ne vois pas où est le soucis !


    C'est quand même marrant... Besson producteur surfe sans doute sur ce qui marche (parce que je veux pas dire mais ses films rencontrent un beau succès public) mais Besson réalisateur surfe-t-il sur la vague djeunz (les djeunz du début sont des vieuz maintenant).
    Quand à Debbouze, il y a du bon et du moins bon dans ce qu'il fait, mais je l'ai trouvé pas mal du tout dans Amélie Poulain sans pour autant surfer sur une vague ou quoi que ce soit.

  • Alain

    25/08/2005 à 15h27

    Répondre

    C'est quand même marrant... Besson producteur surfe sans doute sur ce qui marche (parce que je veux pas dire mais ses films rencontrent un beau succès public)

    Ce qui tend à démontrer que Besson est avant tout un homme d'affaire qui a bien compris le système et préfère un succés public en visant justement un certain public plutôt qu'un succés critique. Donc ce qui reviens a dire que Besson n'est pas un "vrai" cinéaste.

    mais Besson réalisateur surfe-t-il sur la vague djeunz (les djeunz du début sont des vieuz maintenant).


    Des vieuz... ça se discute ! Et puis ce n'est pas bien de jouer sur les mots.
    On parlera de vieuz quand les films de Besson après plus de trente ans seront toujours considérés comme des "bons" films...

    Besson est comme je l'ai dit, un opportuniste si tel type de film va marcher, il va foncer tête baissé et nous pondre son film dans le même genre... c'est aussi quelque part bien plus une attitude d'homme d'affaire que de cinéaste. Finalement, depuis le succés du grand bleu et la grosse tête du bonhomme, il n'a plus fait que ça, surfer sur la vague du moment et utiliser son nom en gage de qualité, ce qui, bien entendu, n'est pas la réalité.

    Après, les gouts et les couleurs... comme je l'ai dit plus haut, les débats stériles resteront des débats stériles.

    P.S : pour Djamel, je n'ai rien contre lui. Je le trouve même plutôt marrant. Par contre pour ce qui est de sa "prestation" dans Amélie Poulain, elle n'est certes pas mauvaise mais ne représente en rien un quelconque talent d'acteur.

  • edo

    27/08/2005 à 02h20

    Répondre

    nazgul666 a dit :
    C'est quand même marrant... Besson producteur surfe sans doute sur ce qui marche (parce que je veux pas dire mais ses films rencontrent un beau succès public)


    Mouais ... Tu sais, Taxi et les 2 daubes qui lui ont servi de suite ont fait un gros carton en France mais il faut voir la population qui allait voir ces ... films

    La plupart n'était pas critiques de ciné (ou alors les critiques de cinéma s'habillent comme des peintres en batiments avec des casquettes ou en pot de Yop, au choix) !!!

    En musique c'est pareil : y a la Star Ac qui fait un gros succès mais pourtant musicalement ça reste relativement faible ...

    Evidemment, c'est le public qui fait le succès des films de Besson mais honnetement, ses films s'adressent à un certain type d'individus à mon avis ...

  • Bulle

    28/08/2005 à 22h50

    Répondre

    Je te trouve bien méprisant...

  • edo

    29/08/2005 à 00h16

    Répondre

    Zdenek : bien dis !

  • nazonfly

    29/08/2005 à 15h13

    Répondre

    N'empêche que Première fait sa une avec cette rencontre Besson/Debbouze, met trois photos double page à l'intérieur et fait saliver (?) le lecteur jusqu'au mois prochain pour l'interview!
    Super!

  • kou4k

    29/08/2005 à 18h05

    Répondre

    ca va etre "le transporteur3!!!: quand un comique prend le taxi avec nikita..."
    franchement, il faut voir parceque ce film m'intrigue!

    on a cité lucas plus au dessus...je n'ai jamais aimé ce réalisateur, à part star wars, willow et les indiana jones, il a fait pas mal de commercial et de suites...
    m'enfin, SW et le THX, dreamwork ect... il s'est imposé, mais j'aime pas ce mec et je suis tout seul ^^.

  • Guillaume

    29/08/2005 à 18h29

    Répondre

    nazgul666 a dit :
    N'empêche que Première fait sa une avec cette rencontre Besson/Debbouze, met trois photos double page à l'intérieur et fait saliver (?) le lecteur jusqu'au mois prochain pour l'interview!
    Super!

    C'est vrai que c'est presque de la publicité mensongère tellement c'est le vide sidéral concernant le film...
    C'est sans doute une métaphore pour nous expliquer qu'en effet, ce film ce sera le vide sidéral....

  • rafael5470

    29/08/2005 à 23h13

    Répondre

    Bon bein vu que Besson a l'air d'être (selon vous) un gros c... je dois être un abruti djeunz (c'est ça j'ai bien résumé) !!!

    Et bien non, éduqué dans une famille plutôt bourgeoise, pas fan de voitures customisées (mais du tout) manager en distribution, pas dealer ni drogué !!! et webmaster d'un site (non je laisse tomber).

    En parlant de ça, Besson (le gros c...) va sortir en DVD et le présenter à Deauville LE COURT DES GRANDS. Un recueil de courts métrages signées Ridley Scott, Tony Scott, George Lucas, Paul Verhoeven... Pas mal pour un abruti !!!

    Affiche de Angel A



    Edit de Selena: j'ai préféré mettre le lien du poster du film car l'image prenait trop de place

  • Alain

    30/08/2005 à 00h08

    Répondre

    En parlant de ça, Besson (le gros c...) va sortir en DVD et le présenter à Deauville LE COURT DES GRANDS. Un recueil de courts métrages signées Ridley Scott, Tony Scott, George Lucas, Paul Verhoeven... Pas mal pour un abruti !!!


    Et qui a-t-il de pas mal à sortir une compilation de courts métrages de cinéastes célèbres ?

    (pourvu que Besson ne nous refasse pas les B.O en rap et ne reprenne pas les montages... )

    A part ça, qui a dit que Besson est un gros c... ??? Un mauvais cinéaste et producteur opportuniste, oui, mais gros c..., certainement pas. Au contraire il faut être malin pour se servir de films venant de corée - pardon, celui-ci est de Thaïlande -, le remonter, changer la B.O et amener l'acteur principal dans les salles pour y faire ses acrobatie avant le film, le présenter comme "le nouveau Bruce Lee"... entre autre...

    (souvenirs : le 5em élément c'était le film du millénaire ) en fait il y a toujours une belle phrase pompeuse qui accompagne ses films...

    Il a commencé l'écriture du grand bleu à 14 ans... le 5em élément à 16 ans... (du moins il devait lire métal hurlant). Il est vraiment très doué ce monsieur, vraiment pas un gros c...

    Allez, j'arrête.

  • JC

    30/08/2005 à 00h16

    Répondre

    nazgul666 a dit :
    N'empêche que Première fait sa une avec cette rencontre Besson/Debbouze, met trois photos double page à l'intérieur et fait saliver (?) le lecteur jusqu'au mois prochain pour l'interview!
    Super!

    Et ouais, c'est ce que j'appelle un superbe travail d'attaché de presse. C'est comme [i]Michel Vaillant en une du Parisien lors de la sortie du "film"... Besson a une tonne de contacts dans le cinéma français, il les exploite.
    C'est un businessman comme l'a dit Alain plus haut. Ainsi il a surfé sur la vague "djeunz" tendance partenariat skyrock, puis il a suivi le mouvement "littérature pour enfants" explosé par Harry Potter avec Arthur et ses minimoys. Et il continue.
    Des fois j'ose espérer que cela n'est que stratégique, il multiplierait les sorties faciles pour faire un vrai métrage à lui, quelque chose de bien comme le Dernier combat ou Nikita. Mais je dois m'en faire un, de film...

    nazgul666 a dit :
    Je ne dis pas que Besson est extraordinaire mais Spielberg n'est pas extraordinaire lui non plus...


    Les 3 Indiana Jones furent de telles ruptures épistémologiques dans mon enfance que je ne peux mettre qu'un bémol à ceci. C'est vrai, ça m'a même donné envie de m'acheter un fouet en plastique. J'étais le roi de la récré. J'ai quand même souffert du surnom "petit wong" mais passons.

    N'empêche quel trip Jurassic Park [/i]à 9 ans au ciné, à n'importe quel conseiller d'orientation j'aurai pu dire "paléonthologue" lors de la question fatale : "tu veux faire quoi plus tard ?".

    Désolé pour tout ça mais l'évocation de Spielberg à le don de rouvrir la plaie de mon enfance.

    Veterini a dit :

    Spielberg et Lucas ont pas seulement lancé la mode des mauvais blockbuster . Mais en plus a cause de ce genre de film tout le cinéma vaguement contestataire type, Easy rider, Pink flammingo ont arrété dêtre financé.


    Ca, c'est malheureusement trop vrai.

  • Loic

    02/09/2005 à 13h41

    Répondre

    Bon, voila ce que j'en pense. Je pense que Besson est un tres bon producteur. De ce que je sais, le but d'un producteur, c'est pas de faire un bon film, c'est de faire de l'argent, pas des bon film. Et pour ca, il est tres doue!
    Apres, c'est aussi un bon realisateur. Le but d'un realisateur, c'est de faire des bons films, comme Leon, Nickita, le grand bleu...
    Cet homme a des casquettes bien distincts. Autant je n'aime pas le besson producteur, autant j'aime bien le realisateur.

  • KaSuGayZ

    23/12/2005 à 01h50

    Répondre

    Un film assez gnangnan. Et ce malgré quelques qualités d'esthétismes... En effet certains scènes sont assez jolies, bien filmées et bien accompagnées au niveau sonore... Mais rien de plus.

    Pour le reste c'est assez prévisible, et pour cause, durant tout le film tout le monde peut deviner ce qui va se produire le quart d'heure suivant et même ce qui va se produire durant tout le reste du film.

    Le fil narratif se base sur de la pseudo philosophie de bas étage que l'on peut résumer par "l'amour de soi et des autres c'est beau !" .Merci M. Besson on s'en serait pas douter sans vous. Finalement le film apparaît surfait, surjoué et su(r)perficiel.

    Le pire c'est qu'en me relisant je n'arrive pas à me trouver sévère ... Un film dont tout le porte-monnaie de monsieur tout le monde peut se passer aisemment.

  • seb30

    23/12/2005 à 17h49

    Répondre

    Avec les critiques précédentes, je vais passer vite

    En gros, si tu suis bien la promo du film, ami cinéphile, que retiens-tu ?

    - Besson, cest bien. Il a fait des super films il y a 15 ans, il ne faut pas dire du mal de lui sinon tes un con
    - Jamel est un mec drôle et attachant et il ne faut pas dire du mal de lui sinon tes un con
    - Les plans sont beaux et les décors jolis alors il ne faut pas en dire du mal sinontu sais


    Lhistoire est praline à mort ?!
    On sennuie un peubeaucoup ?!
    Cest plus téléphoné quun sms ?!
    Ca ratisse large dans le flan-flan niais aimons-nous comme nous sommes. Putain les autres cest beau. Je taime tiens !!

    On nous prend un peu pour des vous-savez-quoi.

    Menfin, les images sont jolies. Mais Jamel en De Niro ça rend pas vraiment (« what ?! You say you love me ?! »).

    Encore un qui a muté ?
    Pourvu que Peter Jackson ne se bessonise pas

  • olympe

    27/12/2005 à 21h59

    Répondre

    Je vous trouve un peu dur avec ce film...Je l'ai trouvé intéressant et innovant, je ne me suis pas ennuyer une seconde.Il est vrai que ce Paris est peu ressemblant à celui que nous connaissons, mais je pense que sans cela le film n'aurait pas cette ambiance "étrange"qui nous pousse à voir la fin.
    Je ne veux pas paraitre "fleur bleu", mais ce film parle d'amour. Non seulement de soi, de sa vie mais aussi de l'autre car la vie, l'amour c'est aussi de belles déclarations (ne l'oublions pas) . De plus il permet de voir que nous pouvons avoir confiance en nous grace aux autres, mais surtout grace à nous. Ensuite, le film montre aussi l'image de l'ange malheureux qui préfere abandonner son immortalité, pour vivre comme un Homme;meme s'il doit mourir! Car cet ange n'a aucun passé. Comment peut-il se construire?
    Enfin je suis contente de la pretation de Jamel, bravo

  • iscarioth

    27/12/2005 à 22h21

    Répondre

    Un film sympathique. Ca commence comme une comédie un peu poétique et ca vire dans le fantastique (pour ne pas dire dans le n'importe quoi) vers la moitié. La deuxième partie du film est très cul-cul la praline (ou "gnangnan" ou "mièvre", si vous préférez) avec un discours un peu facile et idyllique sur l'amour et la confiance en soi. Qu'on fasse un film sur la profondeur des sentiments humains, je veux bien (comme Olympe l'a dit, les déclarations font partie de la vie) mais faut voir à creuser un peu les choses. Avec Angel-A, on reste dans le superficiel, on ne réflechit pas à propos des sentiments, il n'y a pas d'analyse, on n'apprend rien sur soi même ou sur la vie. On ne sort pas non plus de la salle avec l'envie de vivre, envie que nous procure la vision de films tout aussi utopiques mais plus réussis sur le même thème.

    En tout cas, allez voir ce film (si vous avez les sous) juste pour Jamel, qui est très bon et qui confirme encore l'étendu de son talent. Son duo avec Rie Rassmusen est séduisant. On pense un peu au mythe de la belle et de la bête, remodelé. La silhouette des deux personnages, vus de loin, est vraiment atypique et amusante. Esthétiquement, en tout cas, ce film est une réussite.

  • Clef009

    29/12/2005 à 18h41

    Répondre

    Depuis le tournage secret "Angel-A", notre Besson national
    imaginatif, vieillit ! Depuis son absence après son "Jeanne d'Arc"(un peu décevant), en tant que réalisateur, il tente de changer de style dans la lignée du film "La fille sur le pont" de Patrice Leconte en noir et blanc avec monsieur Jamel Debbouze et une jeune mannequin danoise Rie Rasmussen, une excellente idée !
    Cette jeune comédiennne débutante, repérée dans le film "Femme fatale" de Brian De Palma (elle est aussi réalisatrice de courts métrage), a beaucoup de difficulté à trouver ses propres marques surtout en français, c'est compréhensif !
    Le directeur de la photographie, Monsieur Thierry Arbogast, prouve une fois de plus tout son talent (Celui de la séquence du mirroir...) malgré un scénario peu inspiré.
    Cette comédie romantique, vire maladroitement, a une mise en scène assez faible. Luc Besson ne sait pas dirigé ses acteur malgré le talent de Jamel Debouzze. Mais si Jamel est vraiment dirigé par un bon réalisateur, il fera un triomphe dans l'art dramatique !

    L'impression nous donne soit une nouvelle déception du cinéaste
    ou un premier pas raté dans une comédie en noir et blanc. Bon, ce n'est pas trop grave, mais avec la pratique, Luc pourra réussir, s'il le souhaite !

  • raidenjeff

    23/01/2006 à 10h32

    Répondre

    Pour la sortie du film, Besson a dit un truc dans le genre

    "il vaut mieux aller voir une histoire d'amour d'1h30 pleine de vie, qu'un gros singe pendant 3h"

    le gros bougre et son sens des affaires alors...
    Rien que pour ça je n'ai pas été voir son truc de merde et j'suis bien content que king kong l'ai écrasé.

  • Zered

    23/01/2006 à 10h56

    Répondre

    Pour Yamakasi, il avait dit "vaut mieux aller voir des jeunes escalader des immeubles afin de se faire leur propre justice au detriment des riches profiteurs pendant 1h20, plutot qu'une fille au fabuleux destin qui n'arriverait même pas à monter en haut d'un HLM à mains nues pendant 2 heures"

    Là aussi, le public à fait son choix.

  • raidenjeff

    23/01/2006 à 18h41

    Répondre

    Quel tâcheron ce Besson

  • iscarioth

    23/01/2006 à 19h42

    Répondre

    C'est lourd
    C'est à croire que ca devient une mode de cracher sur Besson...

  • Aen

    23/01/2006 à 23h52

    Répondre

    Gallu a dit :
    C'est à croire que ca devient une mode de cracher sur Besson...


    C'est une mode depuis longtemps, non ?

    Mais bon, le pauvre homme n'a pas vraiment produit de quoi faire taire les mauvaises langues.

  • iscarioth

    24/01/2006 à 08h37

    Répondre

    Qu'on critique le personnage avec le minimum syndical d'arguments, cela ne me dérange pas du tout. Mais souvent, ca tourne au défouloir.

  • schiste

    24/01/2006 à 08h40

    Répondre

    Et imagine les gens comme moi qui adule leurs cassettes de Subway, Leon et autre Grand Bleu

  • Aen

    24/01/2006 à 09h26

    Répondre

    C'est pour ça que c'est une mode beaucoup plus récente que les films que tu mentionnes

  • raidenjeff

    24/01/2006 à 18h00

    Répondre

    lol oui c'est un mode éternelle

    bah j'suis désolé, ses films sont mauvais, ça vaut pas un pet.
    Subway, nikita, léon? le grand bleu je deteste... Mais encore? 3films qui font sa notoriété depuis 10ans... mais dans 20ans? après 80 daubes de plus?
    Inutile de s'attarder sur ses films, ya rien a en dire.

    Il aime s'afficher partout, mettre son nom là où il le peut (meme si ça sert a rien).
    De plus, c'est un menteur, un hypocrite, et il crache sur les autres films pour "vendre" ses merdes.

    Parfois il me fait penser à un gamin de 15ans qui se plaint et qui ne comprend pas pourquoi les critiques lui vomissent dessus.

    Je pourais en dire des tonnes sur lui, j'ai un ami qui travaille dans la presse et qui a discuter avec Julien Seri recemment. Besson est tout ce que j'viens de dire.
    Il veut faire du business, il s'en tape du film. Il embauche des clipeurs pour réaliser ses scénario a 2balles (ça coute moins cher) et tire les ficelles de son bureau.
    Il a tenté de virer Seri en plein tournage pour yamakazi et a refusé de le payé (certains en ont entendu parler). Finalement Besson s'est fait avoir au procès.

    Beaucoup de journalistes ont refusé de l'interviewé, c'est simple...C'est un menteur.

    On se demande ce qui l'interesse vraiment? Quand on fait du cinéma, on fait ce qu'on aime, on fait pas ce que le public aime pour faire plus de pognon. ça devient une industrie plus une passion, et Besson c'est ça.

  • schiste

    24/01/2006 à 18h28

    Répondre

    Heu je crois que Besson ai fait QUE ça comme films bien. De plus chacun est vraiement un petite mervielle.
    Subway, un des rares bon films de Lambert, Le gran,d Bleu, tu as pas aimé.... pauvre de toi (:evil non mais le grand est un pur moment d'émotion, du début à la fin. Je trouve justement dans ce film tout le talent de Besson. Pas besoin d'explosion de course poursuite ou quoique ce soit pour tenir le spectateur deux heures
    Et il en suit Nikita... Que dire àsur nikkita...beau, rappide, vif... ...s'en suit Atlantis, peu connu mais vraiment magnifique, certaines scenes nous font nous y croire... a ca arrive...

    LEON ... alors si Leon est génial... Leon version longue est un chef d'oeuvre..
    et enfin le cinquieme element, que personnellement j'ai beaucoup aimé. Alors ok il a volé pas mlal de choses pour ce film, n'empeche que ca reste un bon film...

    Voilà pourquoi on a tant encencé Besson. Aujourd'hui il produit de bon film et réalise des mauvais... quoique j'attend impatiemment ARthur (encore 1 an )

  • schiste

    24/01/2006 à 18h40

    Répondre

    J'ai pas dis qu'il avait produit QUE des bons films...

  • Wax

    24/01/2006 à 18h45

    Répondre

    En fait je pense qu'on ("on" impersonnel) a naturellement du mal à admettre qu'un personnage peu reluisant (ce qui est probablement le cas de Besson) puisse être à la fois un bon artiste.

    Parce que en ce qui me concerne, Besson est un sacré bon réalisateur. Je n'ai pas vu Angel-A mais je crois bien avoir apprécié plus ou moins tous ses autres films. Il peut être bon scénariste quand il s'en donne la peine (Léon, Nikita, Subway)
    A coté de ça, il est clair qu'en tant que producteur il sait caresser le public dans le sens du poil et il en abuse et qu'il n'a pas l'air très réglo vis à vis de ses pairs.
    Donc Besson est peut être un ***** (insérez ici votre insulte préférée) mais il reste quelqu'un qui peut être très talentueux au niveau artistique.

  • raidenjeff

    24/01/2006 à 18h49

    Répondre

    Ce que j'adore chez Besson...C'est sa vision des "femmes".

    Dans presque tout ses scénario, l'héroine est une pute ou une junkie.
    Besson et les femmes, c'est toute une histoire d'amour

  • schiste

    24/01/2006 à 19h12

    Répondre

    on parle du meme Besson?
    Junkie dans nikita, pute dans Angel-A apperemment... et apres?

    Non parceque bon si on fait dans l'ordre
    Grand Belu = Journaliste
    Leon = Petite fille
    Cinquieme Element = Le cinquieme element
    Taxi = je sais pas mais un bpoulot tout à fait normal
    The dancer = une danceuse aveugle
    Subway = une bourge
    Jeanne D'arc = une pucelle

    NOn là je sais j'en zappe pas mal, mais ce sont ou il n'y a pas de reelle heroine, ou alors que j'ai omis et je m'en excuse...

    mais là je dois dire que tu tetrompes, et que tu ne t'arretes qu'a certains films

  • raidenjeff

    24/01/2006 à 21h38

    Répondre

    banlieue13, baiser mortel du dragon, le transporteur2, Nikita...
    (angel-a je sais pa j'ai pa vu)
    J'pense qu'on peut pas montrer une image de la "femme" plus FAIBLE que ça.
    C'est gratuit et sans interet, surtout que la, ça devient récurent chez lui.

    Les étrangers qui regardent du besson doivent penser qu'il n'y a que des putes en france^^


    je dois dire que tu tetrompes, et que tu ne t'arretes qu'a certains films


    => Je ne me suis pas arrété a nikita ou léon...comme toi

  • Aen

    25/01/2006 à 00h02

    Répondre

    En même temps, je trouve qu'on peut décemment s'arrêter à Nikita et Léon

  • Zered

    25/01/2006 à 01h01

    Répondre

    raidenjeff a raison. Je suis tout à fait d'accord avec lui. Il faut arreter de se prendre la tête sur le sujet et, comme il l'a très bien compris, faire de l'humour. A moi! Je vais aussi essayer de pas avoir d'argument.

    Besson ne sait faire que des films avec des voitures tunnées : Taxi, Taxi 2, Taxi 3, Yamakasi (53eme minute).
    Moi j'ai bien etudié le sujet, pas comme toi

  • schiste

    25/01/2006 à 01h33

    Répondre

    raidenjeff a dit :
    je dois dire que tu tetrompes, et que tu ne t'arretes qu'a certains films


    => Je ne me suis pas arrété a nikita ou léon...comme toi


    Faux je me suis arrêté au 5eme élément

    Hop, je vais faire dans le messages constructifs, en mangeant des fruits de mer .

    Alors je vais faire dans le complet pour te démontrer que Besson n'avilis pas la femme plus qu'un autre réalisateur/producteur/scénariste... D'ailleurs il la met plusieurs fois en valeur, en mettant en avant sa force de caractère.

    Bien je vais faire dans l'ordre chronologique et selon ce qu'il a fait dans le film dans l'ordre les films qu'il a réalisé, produit puis écrit:

    Réalisateur

    --------------------------------------------------------------------------------


    Angel-A (2005): Heroine est un "ange", enfin de ce que j'ai compris ca n'a pas vraiment l'air du pute

    Jeanne d'Arc (199: L'heroine est "la pucelle d'Orléans"... je crois pas qu'elle ai pratiqué le plus vieux métier du monde

    Le Cinquième élément (1996): L'heroine est le 5eme élément, l'etre vivant parfait, celui qui peut juger l'humanité... bizarrement je trouve que c'est plutot flatteur pour les femmes que ce role soit féminin

    Léon (1993):L'heroine est une fillette, qui trouve refuge aupres d'un tueur... tueur a qui elle donnera de l'humanité...

    Nikita (1990): L'heroine est une junkie... ha enfin une, sauf que Besson la fait devenir une "espionne" hautement qualifiée et performante...bien loin de la junkie qu'elle était...

    Le Grand bleu (198: L'heroine travaille pour des assurances... Tres avillissant

    Subway (1985): L'heroine est une bourgeoise... toujours aussi infecte avec la gente féminine le Luc...

    Le Dernier combat (1982): Je me souvient de role prédominant féminin dans ce film...mais ca fait longtemps que je l'ai pas revu donc je peux me tromper


    Scénariste

    --------------------------------------------------------------------------------


    Bandidas (2004), de Joachim Roenning: Les deux heroines ont des formes agréables, mais ce sont des "justicieres" selon le synopsis qui utilisent leur beauté comme arme... je ne dirait pas que c'est dégradant, mais admettons que ca déplaise à certaine féministe

    Revolver (2004), de Guy Ritchie: Pareil je me souvient pas d'un role Féminin prédominant qui soit avilissant, mais vu l'univers du film...

    New York taxi (2004), de Tim Story: Pas vu

    Le Transporteur II (2004), de Louis Leterrier: Pas vu

    Danny the dog (2004), de Louis Leterrier:Heuuuu la femmen'est pas trop une pute junkie dans ce film

    Banlieue 13 (2003), de Pierre Morel: pas vue (quelle idée je suis sur que tous ceux que j'ai pas vu, y a des putes et des junkies toutes les scenes)

    Les Rivières pourpres 2 - les anges de l'apocalypse (2003), de Olivier Dahan: pas vu

    Michel Vaillant (2003), de Louis-Pascal Couvelaire: pas vu, mais si ca suit la BD... il n'y en a pas...

    Le Transporteur (2002), de Corey Yuen: pas vu

    Fanfan la Tulipe (2002), de Gérard Krawczyk: La fille est une personne plutot gentille loin du stéréotype avillissant de la femme

    Taxi 3 (2002), de Gérard Krawczyk: Ouais bon là ... marion Cotillard n'avilit pas les femmes

    Wasabi (2001), de Gérard Krawczyk: Ryoko Hirosuke... enfin bref la parfaite ado japonnaise... toujours pas avillissant

    Le Baiser mortel du dragon (2001), de Chris Nahon: pas vu

    Yamakasi (2000), de Ariel Zeitoun: Y a pas trop de femme dans ce film, et elles ne sont ni putes ni junkie

    The Dancer (1999), de Fred Garson: Bon l'heroine est aveugle, je trouve au contraire que le role est plutot du genre à embellir la femme que l'avilir

    Taxi 2 (1999), de Gérard Krawczyk: comme le 3

    Taxi (199, de Gérard Pirès: comme le 2

    Kamikaze (1986), de Didier Grousset: L'heroine est une secretaire*... un métier courant...


    Producteur

    --------------------------------------------------------------------------------

    Imposture (2002), de Patrick Bouchitey: Une étudiante c'est avilissant pour les femmes?

    La Turbulence des fluides (2001), de Manon Briand: pas vu

    Peau d'ange (2001), de Vincent Perez: Une fille se fait avoir, c'est dégueu, vilain Besson qui a produit un film montrant ce qui arrive a des centaines de femmes

    Ne pas avaler (1997), de Gary Oldman: mille fois hélas pas vu...

    Les Truffes (1995), de Bernard Nauer: pas vu

    Lune froide (1991), de Patrick Bouchitey: pas vu





    Bon voilà j'ai fait le tour... maintenant j'avoue je n'ai pas parlé de la fille qui à la 63eme de tel film fait du gringue à un passant.... mais sincerement... Besson n'a jamais avilis les femmes, et dans pas mal des roles feminins les femmes sont fortes/intelligentes/emouvantes... je crois que j'ai vu pire comme roles montrant la femme sous un jour horrible

    sans rancune aucune

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 09h35

    Répondre

    C'est pas des arguments en l'air que je balance. Dvdrama ou encore madmovies évoque souvent le sujet.

    Dans banlieue13, l'heroine est une junkie qui se trimballe "comme une chienne", oui a 4pattes au pied de son maître et elle provoque des scandales dans les supermarchés.
    C'est tout a fait décent, je sais pas ou tu habites? mais moi j'vois pas ça tout les jours au Leclerc lol

    Sans parler de baiser mortel du dragon...Alors la, on voit des putes sniffé en gros plan, et l'héroine en est bien une, doublé d'une grosse drogué (que d'émotions chez besson)
    Pareil, Besson n'a jamais insisté sr le milieu prostitué dans un de ses films... Mais je te l'accorde, il n'a jamais rabaisser l'image de la femme, une fille qui pisse comme une chienne completement shooté dans la rue, c'est normal

    Le transporteur2, j'ai pas vu, mais pareil j'ai lu un rapide article sur madmovies qui sortait une "blagounette" sur besson et ses super héroines. C'est une drogué

    Nikita une droguée.

    Yamakazi? Pas d'heroine.

    En meme temps, dans les films que tu m'a cité...Ya pas matière à placer des putes ou des drogué.. The dancer..(il a fai ce film pour mya frie, il allait pas lui faire jouer une pute)...Jeanne d'arc (a moins qu'il la fasse devenir?..), Taxi, ya pa d'heroine (ah si une allemande bien golé qui passe son temps a montré ses nibard a la caméra, on fait dans la meme dentelle)...

    Après Le grand bleu, Leon, subway, ça remonte trop loin. Il avait ptete pas encore connu les femmes

    C'est donc bien un thème récurent chez lui, et on ne peut pas le nier.
    Mais si ta pas vu tout ses films...Tu ne peux pas savoir

    Je sais que c'est dur de regarder ses dernieres bouses mais moi je le fais par curiosité, parce que c'est tellement mauvais...Que je me demande comment il va reussir a faire pire au prochain.
    Donc regarde toute ses prod depuis 2001.

  • Zered

    25/01/2006 à 10h09

    Répondre

    raidenjeff, tu pourrais m'aider à demontrer que Spielberg est pro-nazi? Parce que j'ai vu La liste de Schindler et les allemands sont plutot rudes là dedans. Malheuresement, je ne maitrise pas aussi bien que toi le discours argumentatif, mais je pense qu'en insistant bien sur le fait que dans ce film on voit une croix gammée, on peut y arriver.

  • schiste

    25/01/2006 à 10h39

    Répondre

    +raidenjeff... je vais te dire ub truc... j'ai cité sa filmogréaphie inextenso

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 10h58

    Répondre

    Parce que spielberg met des croix gammé dans tout ses films? lol (mélange pas torchons et serviettes)
    Je parle d'un thème récurent entre films différents.

    Puis pour les voitures tunées, Besson adore ça oui !
    dans le genre "truc qui sert a rien mais qui fait cool", taxi 1, 2 et 3. Dans banlieue13 il les fait foncer dans les murs. Tu rigoles mais c'est vrai.
    A quoi ça sert? lol Pkoi des voitures tunés? (des mecs qui vivent dans le ghetos en plus)

    Besson a plein de scénario dans ses tiroirs, exemple pour Pierre Morel, il le convoque dans son bureau et lui balance son scénario torché en 3jours. Ce que le public a aimé: Les voitures tuné sauce taxi pompé sur un concept original soit disant inventé par besson (j'ai nommé new york97 de carpenter), une pute (ça a bien marché ça dan kiss of dragon, le public aime) et vous obtenez B13. A savoir que l'actrice a vraiment connu la prostitution, et quand au frere naceri, c'est un ex taulard. Sans parler des 2 cascadeurs...

    Je suis pas contre le fait qu'on montre une prostitué dans un film. Je n'ai pas dit que Nikita était mauvais. Mais quand on voit l'avalanche de daube qui tombe d'un coup made by Besson, et qu'on retrouve a chaque fois le meme type de meuf, largement provocatrice, montré limite comme un objet sexuelle, quand ce n'est pas une pute ou une junkie.
    Je trouve ça drole car c'est gratuit et ça revient à chaque fois quelque soit le contexte.

  • Veterini

    25/01/2006 à 11h58

    Répondre

    Et que dire du rôle des hommes dans les films de Besson !
    Des tueurs à gage, des mafieux, des policiers corrompues, des fous, des chauffards, des soldats sans foi ni loi, des voleurs et des assasins !
    Vraiment, Besson, quel honte je suis profondément choqué dans ma sensibilité d'homme !
    (Et je parle pas des extra-terrestre qui mériterait de nous envhair pour la façon dont Besson les représentent !)

  • Anonyme

    25/01/2006 à 11h59

    Répondre

    C'est marrant Vet, c'est justement exactement ce que je me disais

  • Zered

    25/01/2006 à 12h10

    Répondre

    Desolé mais vous n'êtes pas aussi fort que raidenjeff en mauvaise fois. Ca reste mon maitre. (en "lol" aussi, très connu pour rendre credible un argumentaire).

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 13h38

    Répondre

    Pas besoin d'argumenter ce qui est logique.
    Mais j'aime bien cette façon d'extrapoler et de caricaturé ce que jdis.
    (des vrais gamins)

    Bref, n'importe quel journaliste vous dira la meme chose, et ce parce que je cotoie ce milieu.
    Je l'ai pas inventé.

  • Zered

    25/01/2006 à 13h57

    Répondre

    Non, je plaisante.
    Allez, parle nous encore un peu des 2 seuls films de Besson : Banlieue 13 et le Baiser Mortel du Dragon. Enfin je veux dire, decrit nous l'avis des autres gens que tu cotoies.

  • gyzmo

    25/01/2006 à 14h25

    Répondre

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 16h02

    Répondre

    On se croirait dans une secte, genre Besson fanclub, sauf que les membres n'auraient pas vu tout ses films.

    J'vais pas m'attarder à disserter sur Besson, surtout pour quelqu'un dont les posts se limite a du foutage de gueule.
    Donc va t'acheter un magazine, ou cherche des dossiers tout prêt.
    J'peux pas t'aider

  • Zered

    25/01/2006 à 16h39

    Répondre

    Bof, j'en ai un peu rien a faire de Besson. C'est juste que j'aime pas lire n'importe quoi et subir des arguments vaseux. Je prend ca aussi comme un foutage de gueule.
    C'est gentil de me conseiller de lire des magasines, mais je te conseillerai de directement voir les films, tu gagneras un intermediaire.

  • Lestat

    25/01/2006 à 16h59

    Répondre

    Toute manière, le sujet là c'est Angel-A, pas "Besson est-il misogyne ou vendu". Pour ça, ouvrez donc un sujet.

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 18h03

    Répondre

    zered, je les ait tous vu merci (jte suggérer les magazines vu que ta du mal a faire un simple constat)
    mais jme foutais pas de ta gueule, je me moquais de Besson.

    La presse a assez parler de ça je cite mad movies "besson et les femmes c'est tout une histoire d'amour" (ironiquement bien sur) à propos des thèmes récurents dans ses films.
    Ya aussi le baiser mortel du dragon, le mode d'emploi du "comment se shooter" (meme pulp fiction c'est les bisounours a coté)

    j'ai rien contre le fait qu'on voit des prositué ou des shooté dans des films, tant que ça sert a quelquechose. Mais besson accumule les films ou les héroines sont des putes.

    Une pute ou une junkie en héroine dans un film, pourquoi pas?
    après un autre film, encore une pute? ok...
    3ème film une junkie? euhh
    (toujours filmer de façon très descente)

    C'est juste une remarque faite au passage, pas la peine d'extrapoler ce que j'ai dit. Puisque chez Besson, vaut mieux rire que pleurer (d'autres ont préféré les films des charlots)



    Pour l'autre mickey* qui me parlait de sa sensibilité d'homme.
    Montrer un tueur a gage, c'est marrant c'est rigolo c'est normal c'est un film d'action, il faut des bon méchants. Besson doit aimer ça alors! comme il aime les putes

    PS: J'ai le droit de dire ce que je pense de Besson, inutile de se foutre de moi. On croirait une secte ce forum.






    Mickey*= Terme désignant un individu victime de la famine intellectuelle qui hante la plupart des forums cinéma du net.

  • Veterini

    25/01/2006 à 18h09

    Répondre

    On pourrait au moins m'appeler un Donald.
    (cela dit je preferais être gigolo que tueur à gage.)

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 18h28

    Répondre

    La presse ne détient pas nécessairement la vérité


    c'était plutot pour montrer que je n'étais pas le seul a penser ça.

  • schiste

    25/01/2006 à 19h04

    Répondre

    Raidenjeff, je suis de ceux qui accepete tout point de vue argumenté. Tu as exposé ton point de vue, et j'ai exposé le mien et j'ai appuyé le mien en te sortant la filmographie de Besson. Tu continues à débattre en ne citant que quelques films, alors que tu nous reproche de ne pas les avoir tous vu. Pourquoi ne parler que de ceux là? Ce sont les bases de ton argumentations?
    Mais Besson ne c'est pas erretez qu'a ca il a réalisé/produit/écrit des dizaines de films dont beaucoup ne contienne pas/peu ces images avilissantes pour la femme.
    Je veux bien croire que des magazines ciné disent aussi ca sur Besson. Mais, la plus part des magazines ciné sont soit "réac" soit "vendu". EN gros soit ca adule les blockbusters soit ca casse ceux qui ont du succés... J''extrapole mais il n'empeche que le journaliste aura son vécu, son point de vue et wqu'en aucun cas je ne l'utiliserai pour baser ma pensée... J'avoue je ne les ai pas tous vu, il m'en manque mais je pense être dans le vrai en disan,t que Besson n'est pas pire qu'un autre... le seul tort qu'il a c'est peut-être d'avioir fait quelques trucs pas super cool (cf proces 5eme element)
    Mais ca je m'en fout, son boulot c'est de me faire passer du temps sympa et il m'a eu fait passer de grand moments... aujourd'hui... je regarde ses films à la télé, je ne dépense même plus un ticket de ciné. Ce qui me semble évocatuer des films actuels de Besson

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 19h37

    Répondre

    Mais tu n'as pas vu les films que je visais, donc forcément tu ne peux pas t'entendre avec mon opinion. Tu n'as vu que le bon coté.

    En 3ans de temps, après kiss of dragon (très longue scène qui montre comment préparer un fix à une pute), banlieue13 (la fille qui rampe par terre au ralenti et qui bave)... Je vois la bande annonce du transporteur2, une fille completement folle (je ne l'ai pa vu mais on ma di que c'était une droguée). Forcément, je me demande ou besson veut en venir?

    C'est juste comme ça pour faire beau ou il kiffe montrer des filles en sueur completement folle qui se font cogné dessus? (qu'on m'explique à quoi ça sert dans le contexte du film, qu'est-ce que ça apporte?)
    C'est tellement vulgaire et gratuit que je trouve ça pathétique.

    Il n'y a que subway que j'ai aimé. Le 5eme élément, nikita ou le grand bleu, ça ne m'a pas interessé mais encore heureux qu'il ne montre pas la meme chose dans "tout" ses films, je disais simplement que c'était un thème "recurent".

    Si je parle de l'opinion de la presse, c'est pour bien insister sur le fait que le constat a deja été fait. Ma remarque ne date pas d'hier.

  • schiste

    25/01/2006 à 19h54

    Répondre

    Ok, donc un theme devient récurent si tu le vois sur trois films... je dois avouer que c'est assez surprenant.

    Je pense que tu fais partis de ces gens qui voient en Besson le mal incanré... celui qui amenera l'apocalypse sur nos tetes...

    Ensuite les films dont tu parles sont des films ou il a été scénariste... qui te dis que ce n'est pas le réalisateur qui a rajouté ces scenes ... tu n'en sais rien MAIS comme Besson, la bête, le mal incarné apparait au générique c'est lui.

    Je suis désolé, mais je ne vois en Besson qu'un gars qui a la tête qui a tourné a cause du succés et qui de Réalisateur talentueux et passaé à bon réalisateur de gros films... il scénarise des films qui rapporten,t... en gros il fait de moins en moins dans l'artistique... Et alors? Moi qu'est ce que came change Leon restera toujours un film que j'adore, meme sil il fait un TAXI 42...

  • raidenjeff

    25/01/2006 à 20h05

    Répondre

    Si on faisait la moyenne daube/bon film de sa filmographie, on sait deja de quel coté ça penchera.

    Maintenant, un réalisateur chez Besson, ça n'ajoute et n'enleve rien. C'est une "marionette", un "cameraman de luxe" si tu vois le genre. Seri n'a voulu en faire qu'a sa tete pour yamakazi et tu as vu ce que ça lui a couté? un licenciement suivi d'un procès.
    Le montage, les samples de rap, absolument tout est controlé et choisi par Besson. (c'est pas pour rien qu'il embauche des clipeurs, ça film, ça ferme sa gueule et ça coute pas cher)

    Sinon oui c'est un thème récurent, en 3ans, 3films, ça peut l'etre non?

    Besson était un réalisateur, aujourd'hui c'est un producteur véreux, et quand je parle des gens en général, c'est au présent.

  • alenia7

    25/09/2006 à 14h31

    Répondre

    Je suis ainsi la seule à aimer ce film, ou devrais-je dire ce chef-d'oeuvre !!!! Enfin un Besson ou les cascades laissent place l'écriture scenaristique légère !!! Ce film en apparence niais est cependant plus recherché dans le fond que dans la forme. La simple histoire banal d'un Jamel sans nationalité et sans repères, quel simplicité !!! Certains certes peuvent cracher sur le film, certes nous savons tous et le monde entier sais que "PARIS" est loin d'être désert en plein jour, mais n'oublions et ne négligeons pas qu'il s'agit d'une pure fiction, alors de là à reprocher le manque de réalisme, il ne faut pas pousser ...!!! Certes la niaiserie peut y apparaître, mais l'esthétique du cadre et des personnages suffisent à eux même de rendre une histoire banale en chef-d'oeuvre.

  • Anonyme

    16/03/2008 à 14h10

    Répondre

    [img]/cinema/../forum/images/smilies/zzz.gif"%20border="0[/img]

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques