A DECOUVRIR

Preview de Prometheus de Ridley Scott : 15 minutes excitantes

Après avoir découvert les trailers de Prometheus il y a deux semaines, on n'a plus qu'une hâte, c'est découvrir le film dans son intégralité.

Malheureusement, ce ne sera pas avant le 30 Mai. Cependant, mercredi 11 avril, la presse était conviée à une projection spéciale : 15 minutes de Prometheus suivie d'une conférence de presse avec Ridley Scott, Charlize Theron, Noomi Rapace et Michael Fassbender.


Rapace et Ridley.

Ce montage spécial, approuvé par Sir Ridley Scott a su faire monter encore d'un cran le degré d'attente. Il me faut voir ce film !

Le trailer "spécial" de Prometheus

Dans cet long trailer, l'archéologue Elizabeth Shaw (Noomi Rapace) et Charlie Holloway (Logan Marshall-Green) découvrent une peinture rupestre dans laquelle un homme pointe sa main vers le ciel où l'on voit très clairement une petite constellation.
La même constellation que celle que toutes les civilisations humaines éteintes ont su représenter, alors qu'elles n'ont jamais été en contact... Un mystère à résoudre, une invitation peut-être ?

Quelques décennies plus tard, David (Michael Fassbender dans un rôle de robot humanoïde) et Meredith Vickers (Charlize Theron) réveillent l'équipage de leur vaisseau spatial, qui compte dans son nombre les archéologues.
Ils sont arrivés à destination, là où les planètes forment le schéma pointé par les anciens.

S'ensuit alors une présentation par images holographiques interposées où l'on découvre, en mots et images clairs, les raisons ayant poussé à ce voyage.

Puis enchaînement sur des images disparates, façon stroboscope. On reste sur notre faim, ayant seulement eu l'introduction devant les yeux. On veut la suite !

L'équipe présente de Prometheus joue alors le jeu des questions et réponses.

Conférence de presse Prometheus

Et pour finir, comme les images valent mille mots, je vous laisse en compagnie de la vidéo de la conférence de presse de Prometheus avec Ridley Scott, Noomi Rapace, Michael Fassbender et Charlize Theron...

 

 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

52 commentaires

  • kou4k

    02/08/2009 à 18h53

    Répondre

    Need Jeunet, pour une préquelle, ca pourrait le faire,...

  • Anonyme

    02/08/2009 à 19h07

    Répondre

    1 péquerelle , des péquenots ? je ne connais pas ce mot......

  • riffhifi

    02/08/2009 à 20h35

    Répondre

    "Préquelle" est un néologisme un peu barbare, mais c'est ce qu'on a trouvé de mieux pour qualifier ce que les anglo-saxons appellent "prequel" depuis un bout de temps : il s'agit de l'inverse d'une suite, parfois appelée "séquelle". C'est donc un film dont l'action se situe avant celle du précédent.

  • Anonyme

    02/08/2009 à 20h48

    Répondre

    ah merci beaucoup d'avoir pris le temps de m'expliquer !

  • Lestat

    04/08/2009 à 19h26

    Répondre

    Mo­no­po­ly


     

    Je verrai bien Bruce Willis dans le rôle de la Rue de la Paix.

  • riffhifi

    04/08/2009 à 19h43

    Répondre

    Je pense que c'est Russell Crowe qui incarnera, grâce au procédé de motion capture, toutes les rues et tous les hôtels.

  • el viking

    06/08/2009 à 13h38

    Répondre

    pour en revenir à cette histoire de péquenot, ong-back 2, c'est donc une préquelle?

  • gyzmo

    06/08/2009 à 22h28

    Répondre

    Petit dom­mage pour l'idée de faire une pré­quelle de la série (c'est à
    la mode, j'ai l'im­pres­sion...). Le der­nier opus lais­sait es­pé­rer
    une nou­velle aven­ture sur Terre, loin du huit clos aux re­coins
    connus par coeur d'un vais­seau ou d'une sta­tion pa­tiale ! Quoique...
    Alien vs Pre­da­tor... Quoique... Ju­ras­sic Park à New York, dans le
    genre "un mé­chant dans la ville", c'était pas si ter­rible.
    Sous-?ex­ploi­té, quoi. Alors bon, une pré­quelle, c'est pas si mal que
    ça. Enfin, je crois.


     


    edit : hop la, j'avais pas vu le message de Rif^^

  • naweug

    18/03/2012 à 21h36

    Répondre

    Cette bande annonce est très efficace, ça donne vraiment envie. Espérons que le film soit à la hauteur... !http://cinema.krinein.com/-16288/traile ... 18441.html

  • nazonfly

    19/03/2012 à 08h40

    Répondre

    Je prédis un caméo de Sigourney Weaver.

  • Guillaume

    19/03/2012 à 08h42

    Répondre

    Peut-être un cameo de predator ?

  • Islara

    19/03/2012 à 08h43

    Répondre

    Quoi que ce soit, ça fait du bien d'avoir à nouveau un peu de science-fiction.

  • sven

    19/03/2012 à 08h49

    Répondre

    Mais Alien ou pas dans ce prequel? En théorie non, il me semble!




    Raaaaah, vite, des réponses!

  • Guillaume

    19/03/2012 à 10h50

    Répondre

    La VOST :

  • Choucroot

    21/03/2012 à 00h37

    Répondre

    HAAAAAAAAAAAAAAAA vivement !!!
    Fassbender et Noomie Rapace,

  • Guillaume

    06/04/2012 à 17h52

    Répondre

    Marrant de voir une conférence TED en 2023 http://cinema.krinein.com/-16288/trois- ... 18651.html

  • naweug

    06/04/2012 à 19h04

    Répondre

    Je ne comprends pas trop l'intérêt de ce genre de vidéo virale.. j'imagine que ça s'éclairera en voyant le film

  • Nicolas

    12/04/2012 à 16h58

    Répondre

    C'est marrant, pour le moment je ne suis pas emballé plus que ça. Mais je suis un vrai mouton, on me dit d'aller voir, alors j'irais voir http://cinema.krinein.com/-16288/previe ... 18720.html

  • Guillaume

    12/04/2012 à 17h49

    Répondre

    Moi qui suis généralement d'humeur un peu blasée, j'attends vraiment ça avec impatience

  • naweug

    30/04/2012 à 10h19

    Répondre

    Le fameux trailer dont on parle dans l'article :

  • Guillaume

    30/04/2012 à 10h23

    Répondre

    Ça y ressemble, mais ce qu'on a vu était plus long

  • naweug

    30/04/2012 à 10h27

    Répondre

    Déjà que ça en déballe pas mal là, je n'ose imaginer ce que vous avez vu. Il faudrait qu'ils laissent quand même un peu de surprise, parce qu'à force de teaser, hein.. mais bon, ça m'empêchera pas d'aller le voir

  • Noctenbule

    02/05/2012 à 15h24

    Répondre

    J'attendrais vos retours avant d'aller le voir

  • Lopocomar

    30/05/2012 à 09h14

    Répondre

    Je trouve que tout le monde s'est emballé très vite sur le film. Franchement entre un Ridley Scott pas en forme depuis un bail et un script signé Mr Lost, c'était pas bien bandant. A ça, on ajoute une intrigue née sur les cendres d'un prequel d'Alien et un trailer à base de corne de brume comme Inception... Pas de quoi crier au loup !

    http://cinema.krinein.com/-16288/critiq ... 19027.html

  • Guillaume

    30/05/2012 à 11h05

    Répondre

    Je n'ai pas du tout évoqué la 3D, car si elle est utilisée avec efficacité et parcimonie, qu'elle apporte un degré d'immersion supplémentaire, je ne vous dirais pas de vous déplacer, ou pas, juste pour elle

    Cependant, un nouveau débat sur la 3D pourrait s'ouvrir. Un véritable défaut que je perçois enfin sur la 3D : quand la profondeur de champs est utilisée, on a le fond flou et l'avant plan net, ou inversement. On a du réalisme fort puisque c'est en 3D.

    Pourtant, si on se focalise sur la zone de flou, elle reste floue. Ce qui est contre intuitif pour une vision en 3D. Et ça c'est moche.

  • naweug

    30/05/2012 à 13h20

    Répondre

    Comme je ne veux pas lire la critique avant de le voir, tu conseilles la 3D quand même ou pas ?

  • Guillaume

    30/05/2012 à 13h48

    Répondre

    Je conseille toujours la 3D
    Elle est bien faite, mais il n'y a pas d'effets particuliers de balle qui rebondit dans le visage, de montagnes russes, etc.
    Elle est bien faite puisqu'on l'oublie

  • Ryo

    31/05/2012 à 20h07

    Répondre

    C'est vrai qu'il y a des bonnes choses dans ce film comme l'ambiance (très proche du 1er Alien), les décors et certaines scènes bien glauques. Mais au final on reste sur ça faim : le film apporte plus de questions que de réponses, il y a certaines facilités au niveau du scénario (voire même certaines incohérences par rapport à la saga Alien ou Alien vs prédator) et au final il manque ce "je ne sais quoi" qui fait que le film ne fera pas forcément date dans la filmographie de Ridley Scott.

  • Choucroot

    01/06/2012 à 14h47

    Répondre

    J'ai admiré la direction artistique, j'ai adoré Michael Fassbender, j'ai aimé Noomi Rapace, j'ai bavé sur Charlize Theron, mais... c'est long, et ça appelle une suite que je ne peux m'empêcher de voir comme purement mercantile, ou au mieux cache misère d'un scénario trop léger. Léger ou diffus ? seule la suite nous le dira. Dommage

  • Ryo

    01/06/2012 à 20h09

    Répondre

    Au passage si quelqu'un peut m'expliquer l'intro : j'ai pas trop compris ce qu'il se passait...???

  • Guillaume

    01/06/2012 à 20h15

    Répondre

    Ohohoh !

    Moi je dirais bien que ça montre une des vilaines bêtes qui décide de se sacrifier pour se répandre dans les eaux de la Terre. (il y a des rebelles chez eux !!)
    L'adn ainsi éparpillé deviendra l'être humain.


    Mais ce n'est qu'une hypothèse.

  • Choucroot

    01/06/2012 à 20h54

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Ohohoh !

    Moi je dirais bien que ça montre une des vilaines bêtes qui décide de se sacrifier pour se répandre dans les eaux de la Terre. (il y a des rebelles chez eux !!)
    L'adn ainsi éparpillé deviendra l'être humain.


    Mais ce n'est qu'une hypothèse.

    +1
    ce qui du coup ne compromet pas complètement le darwinisme

  • hiddenplace

    02/06/2012 à 22h10

    Répondre

    J'ai trouvé ça sympathique, sans grand plus, assez divertissant du moins pour ne pas trouver ça long (contrairement à vous, dirait-on^^). Il y a une bonne alternance de scènes calmes et de scènes un peu cracras, les acteurs s'en sortent plutôt bien, surtout Fassbender et Rapace... Theron mouais mouais, surtout vu le niveau pas très intéressant du perso. A ce propos, le gros couac dans le film, c'est justement l'aspect taillé à la serpe des personnages en général, et de certaines scènes. Y a de la punchline ridicule disséminée ici ou là

    (notamment lorsque l'équipage se sacrifie pour détruire le vaisseau du gros bodybuildé créateur de l'humanité)
    , et surtout les éternels comportements débiles qu'on voit dans bcp de survivals mais qui font vraiment clichés, genre
    "oh tiens, notre copain était mort tout explosé par une entité inconnue, il revient avec les bras et les jambes en araignée, mais on va s'approcher pour voir s'il va bien"


    Autre déception, le design genre "eugénique" des créatures découvertes, à l'origine de l'humanité : à coût de tablettes de chocolat, de profils de statue grecque et surtout de "on a tous la même tête". Peut-être, vu qu'il y a quelques insistances sur l'importance de la foi et de la religion chez l'héroïne (malgré ses croyances professionnelles), que ça pourrait se rapprocher des images de divinités aussi aux yeux du réalisateur. Mais en tout cas, ça ne fait pas penser à la diversité et la richesse d'une civilisation disparue, surtout humanoïde.

    Et je suis assez d'accord avec Ryo et Choucroot sur le fait que la fin, certes ouverte (et c'est logique, plus personne ne boucle rien dans les blockbusters aujourd'hui) donne un trop fort goût d'inachevé, même si elle donne un bon aperçu des origines d'Alien, et que ça explique vaguement la présence du premier vaisseau et tout.

  • Choucroot

    03/06/2012 à 13h34

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Autre déception, le design genre "eugénique" des créatures découvertes, à l'origine de l'humanité : à coût de tablettes de chocolat, de profils de statue grecque et surtout de "on a tous la même tête". Peut-être, vu qu'il y a quelques insistances sur l'importance de la foi et de la religion chez l'héroïne (malgré ses croyances professionnelles), que ça pourrait se rapprocher des images de divinités aussi aux yeux du réalisateur. Mais en tout cas, ça ne fait pas penser à la diversité et la richesse d'une civilisation disparue, surtout humanoïde.

    Pour le coup j'ai été séduit par le design des "Architectes". Mais alors sur les tentatives de réflexion théologique, on est vraiment au raz des pâquerettes, avec un dernier rappel aux bondieuseries bien lourd

  • hiddenplace

    03/06/2012 à 13h59

    Répondre

    Oui comme d'hab, les renvois à la religion sont plutôt lourds, surtout pour Elizabeth Shaw (malgré une conversation un peu rapide (et implantée de manière très didactique, comme pas mal de scènes d'ailleurs) avec son compagnon à ce sujet) qui a quand même des convictions archéologiques qui contredisent quelque peu sa foi...

    Sinon, j'ai honte, je ne m'étais pas vraiment penchée sur le mythe de Prométhée et c'est chose faite, du coup je suppose que le design des architectes (ou des ingénieurs, c'était pas plutôt ça le nom ?) est proche de la représentation des titans. N'empêche que si ces fameux ingénieurs-titans étaient une vraie civilisation, ils méritaient selon moi autre chose que ce simple avatar uniformisé et idéalisé (et au passage vu et revu).

  • Choucroot

    03/06/2012 à 14h39

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    ou des ingénieurs, c'était pas plutôt ça le nom ?

    Au temps pour moi !

  • naweug

    05/06/2012 à 23h51

    Répondre

    Ayé, vu. Gnnn ! Bon, côté visuel c'est chouette, avec tous ces détails, et la 3D est bien (j'ai jamais eu autant mal aux yeux en sortant d'une salle de ciné ceci dit). Mais la musique, quelle MERDE ! Personne ne fait jamais attention aux BO ou quoi ? J'ai eu l'impression d'être dans un Disney ou de regarder ET. Pour un film qui est supposé avoir un peu de gore et d'horreur, avoir des musiques qui pourraient presque être dans Indiana Jones mais non quoi ! Où est passée la musique flippante de la bande annonce ?!

    Pour l'intro, voici que je t'ai trouvé sur le net (Wikipedia) :

    "Dans un passé lointain, un vaisseau extraterrestre arrive sur Terre. Un être humanoïde y est déposé et s'y sacrifie en absorbant un liquide noir sous l'effet duquel son corps se désintègre, répandant son ADN dans un cours d'eau."


    Pour le scénario, j'ai trouvé ça bourré d'incohérences et de raccourcis. Sans parler des côtés horreur et gore, assez inexistants (et peu flippants), à part
    la scène d'auto opération... et qui m'a bien épatée surtout quand on voit tout ce qu'elle fait post-opé, sans que ses intestins ne sortent par les agrafes
    .

  • Choucroot

    06/06/2012 à 00h13

    Répondre

    naweug a dit :
    la musique, quelle MERDE ! Personne ne fait jamais attention aux BO ou quoi ? J'ai eu l'impression d'être dans un Disney ou de regarder ET.

    +1

  • hiddenplace

    06/06/2012 à 11h59

    Répondre

    La musique m'a fait aussi penser à plein d'autres musiques déjà entendues, c'est vrai Mais je ne l'ai pas trouvé très envahissante (je ne l'ai pas trop relevée d'ailleurs) et pas si horrible que ça.
    Je n'aime pas trop quand la musique fait la moitié du boulot niveau angoisse, voire dicte nos émotions, ça signifie souvent que visuellement ou au niveau du jeu des acteurs, le réalisateur ne parvient pas à remplir son contrat.

  • Guillaume

    06/06/2012 à 12h20

    Répondre

    Je ne saurais pas dire ce qu'il en est de la musique. Je l'ai simplement occultée.
    Ca ne m'a pas choqué, ni dans le côté "suspense musical" ni dans le côté '"gnangnan".

  • naweug

    06/06/2012 à 19h22

    Répondre

    Je fais toujours attention aux musiques d'un film (ou à ses silences).

  • naweug

    06/06/2012 à 19h58

    Répondre

    Ahahah, je kiffe ce décryptage du film : http://odieuxconnard.wordpress.com/2012 ... -et-abuse/
    Attention SPOILERS inside !

  • Ryo

    09/06/2012 à 11h03

    Répondre

    naweug a dit :
    Ahahah, je kiffe ce décryptage du film : http://odieuxconnard.wordpress.com/2012 ... -et-abuse/
    Attention SPOILERS inside !


    Ah je confirme il est collector celui-là : une vraie perle et qui confirme pas mal de choses que beaucoup pensent après avoir vu le film : c'est cousu de fils blancs !

  • hiddenplace

    09/06/2012 à 15h16

    Répondre

    Haha je l'avais pas lu A ce train, c'est même plus des spoilers, c'est un commentaire composé.
    D'ailleurs c'est affolant, j'avais repéré certaines incohérences dans le film (mais m'étais pas mal résignée en me disant qu'ils avaient plutôt mis le paquet sur le spectaculaire), comme le fait que la presque totalité de l'équipage ne découvre l'enjeu et l'objectif de la mission qu'à l'atterrissage sur la planète inconnue (génial de signer pour une expédition de je ne sais combien d'années sans savoir dans quoi on s'engage ), mais y a une foutitude de nawak que je découvre en lisant ce texte.

    Et presque rien à voir, mais j'ai revu Alien il y a quelques jours, et après une inévitable comparaison avec Prometheus, ça fait presque mal au cœur de savoir que c'est du même réalisateur, qui veut étendre l'univers de son premier film (tout en le niant pour des raisons marketing), mais qui ne peut s'empêcher de saccager un peu son travail. Dans Alien, tout est axé sur l'intimité d'un équipage, sur les émotions et réactions humaines face à la peur et l'inconnu, sur des décors sobres (à cause des moyens plus faibles, certes) mais davantage pourvus d'âme, et une bestiole suggérée (et qui donc fait vraiment peur). Dans Prometheus, on est bien dans la démonstration : Ridley Scott voulait concurrencer Avatar... ben voilà.

  • hiddenplace

    09/06/2012 à 15h35

    Répondre

    (tain je suis en train de me dire que si le boulot d'analyse de ce mec était fait sur les 6 saisons de Lost, vu que c'est le même scénariste, y aurait moyen de sortir une thèse )

  • el viking

    10/06/2012 à 19h19

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Dans Prometheus, on est bien dans la démonstration : Ridley Scott voulait concurrencer Avatar... ben voilà.

    Visiblement, au niveau du scénario, ils sont au coude à coude...

  • Anonyme

    17/07/2012 à 17h59

    Répondre

    Ce film est une bien belle introduction à une trilogie SF sûrement appelée à devenir culte.
    Pour la forme : réalisation et acteurs impeccables (c'est du Scott, quoi), l'immersion est totale, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.
    Pour le fond, ceux qui attendaient un énième Alien seront déçus, Prometheus n'en est pas un, il est moins horrifique qu'un "8ème passager", il est par contre clairement plus cérébral.
    Et c'est la SF que j'aime, intelligente, combinant plusieurs thèmes, avec beaucoup de questions qui promettent de fascinantes révélations à venir dans les prochains films... Vivement.

  • Kil.Art

    08/01/2013 à 10h25

    Répondre

    Ce film est une bien belle introduction à une trilogie SF sûrement appelée à devenir culte.


    Comment peut on honnêtement appeler cela une trilogie ou quadrilogie (si ce n'est pour vendre des coffret bluray hors de prix ?!) quand chaque opus n'a de commun que le rachat d'une license ou d'un nom ?
    Alien n'est pas une saga, c'est un film réalisé par Ridley Scott, qui restera comme l'un des plus grand chefs d'oeuvre cinématographique de la science-fiction, les suites (désolé si je fais grincer les dents de certains) ne sont que des chiffons de cinéma, qui n'apportent rien de neufs, ne se préocupent jamais de l'importance de renouveler le discours et le scénario quand on rachète un nom ou une license.

    On peut etre d'autant plus mécontent lorsque le pere fondateur, diffuse de maniere presque virale sur le web des campagnes de pubs et des interviews pour nous dire que Prometheus sera une révolution de la science fiction.

    Vous arrivez au cinéma donc , non pas en attendant un "Alien 0" mais un Ridley Scott de tres bonne facture et donc on ne peut s'empecher de comparer avec sa propre oeuvre réalisée 30 ans auparavant.

    Et la c'est forcément le gros bide !

    Le scénario est d'une pauvreté sans nom, puisque non seulement il n'inove pas au niveau de la decouverte de l'etre extra-terrestre, mais il nous sert en plus une bouillie cérébrale sur la volonté d'etre immortel et de dominer sa condition humaine.

    Et c'est la SF que j'aime, intelligente, combinant plusieurs thèmes, avec beaucoup de questions qui promettent de fascinantes révélations à venir dans les prochains films...


    Désolé de reprendre ta phrase, mais quand je lis cela j'en ai la chair de poule... Si Prometheus est intelligent Transformer le devient aussi ... Treve de plaisanterie, Dark City , Alien et Blade Runner sont intelligents, réfléchits et onirique et ils n'ont rien de comparable avec ce pavé de boue qu'est Prometheus.

    Ensuite vient la partie technique qui est surement la pire de toute !

    La musique rappelle le lourd et le pompeux d'un certain Avatar mais va de pair avec le jeu des acteurs, dont les personnages n'ont aucune profondeurs, on voit des gens agir mais jamais réflechir.

    Où est passé la caméra precieuse de Ridley Scott qui avait révolutionné le cinéma en 1979 en filmant de facon presque minimaliste l'obscurité et le mouvement de son prédateur ?
    Est on obligé d' "Avatarisé" les plans et l'action pour plaire a tous ? Super 8 avait prouvé que non.

    Sans parler des infames plagiat de quelques scenes de 2001 : Space Odissey et Mission to Mars.

    Dans Prometheus, on est bien dans la démonstration : Ridley Scott voulait concurrencer Avatar... ben voilà.


    Si je devais résumer l'expérience que j'ai vécu au cinéma, c'est bien ta phrase que je choisirai !

  • naweug

    17/01/2013 à 09h46

    Répondre

    Un très bon résumé du film, en moins de 4 minutes

  • Loïc Massaïa

    17/01/2013 à 10h23

    Répondre

    comme je suis super fort en anglais, j'ai juste compris l'allusion au roi lion...

  • shushu

    17/01/2013 à 16h17

    Répondre

    Kil.Art a dit :


    Comment peut on honnêtement appeler cela une trilogie ou quadrilogie (si ce n'est pour vendre des coffret bluray hors de prix ?!) quand chaque opus n'a de commun que le rachat d'une license ou d'un nom ?
    Alien n'est pas une saga, c'est un film réalisé par Ridley Scott, qui restera comme l'un des plus grand chefs d'oeuvre cinématographique de la science-fiction, les suites (désolé si je fais grincer les dents de certains) ne sont que des chiffons de cinéma, qui n'apportent rien de neufs, ne se préocupent jamais de l'importance de renouveler le discours et le scénario quand on rachète un nom ou une license.


    Autant tu réponds de façon logiquement directe à un amoureux un peu extrême de Prometheus, autant tu bash aussi l'ensemble de la culture Alien avec une facilité un peu bluffante. Si le 2 et le 3 peuvent paraître plus faible que le 1, ils restent une expression cinématographique intéressante de l'imaginaire Alien.

  • Kil.Art

    22/01/2013 à 10h16

    Répondre

    Je suis tres dur avec les "suites" de Alien car je trouve que ces suites, n'ont pour seule reflexion que d'exploiter le nom Alien pour mieux vendre leur oeuvre qui seraient tres certainement passé a la cave si la license n'avaient pas été vendu.
    Je comprends que des cinéastes puissent aimer l'univers créé par Ridley Scott et Dan O'Bannon mais cela n'oblige en aucun cas de ne pas entamer une reelle reflexion autour du film que l'on realise et de ne pas se reposer QUE sur la creature precedemment créée en nous servant des scenarios et des prestations plus que moyennes (exceptions faites pour Alien 3 qui est peut-etre celui qui rend le plus hommage tout en creeant une relle ambiance).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques