6.5/10

Profession profiler

Jake Harris (Val Kilmer), directeur de la division des profilers au sein du F.B.I, envoie en entraînement sur une île déserte un groupe de 7 apprentis enquêteurs spécialisés dans la traque des serial killers. Bien vite, l'exercice va prendre une tournure affreuse...

Mindhunters appartient à cette catégorie de thrillers horrifiques qui, sans apporter de réelles nouveautés, offrent aux spectateurs un véritable et agréable divertissement.
Après une scène d'ouverture qui en surprendra plus d'un et une scène de bar qui permet de faire connaissance avec les différents membres du groupe, Renny Harlin, le réalisateur de Freddy 4, 58 Minutes Pour Vivre ou encore Cliffhanger, entre rapidement dans le vif du sujet. Son histoire plantée sur l'île d'entraînement, pleine d'ambiances solitaires, il va exposer un cocktail explosif d'action, de mystère, de gore et de psychologie.
Écrit par Wayne Kramer (à qui l'on doit le touchant et angoissant Lady Chance), Mindhunters est un Slasher intelligent qui se caractérise par suspense qui s'étend presque sur la totalité du temps du film. Avec une ingénieuse histoire de montres, le scénariste donne à la fois du rythme à son propos et procure un stress bienvenu. Les morts, attendues dans leur spatio-temporalité mais souvent assez peu prévisibles dans leurs finalités morbides, sont très jouissives. On pense par exemple à ce premier crime où le génie du tueur s'exprime dans sa plus belle splendeur avec une intelligente complexité.
Ensuite, avec son enchaînement de meurtres menant à la suspicion générale, le film devient presque second degré, ce qui n'est pas non plus pour déplaire. En effet, la faible psychologie (étude des points forts et faibles des apprentis profilers) rejoint des dialogues qui ne se prennent pas trop au sérieux. On se rappelle alors The Faculty, le quasi remake légèrement deuxième degré de The Thing. Comme fréquemment dans les slashers, on ne devra pas s'étonner de la plus totale insensibilité de nos héros lorsqu'ils perdent un de leur collègue (après tout, ce sont presque des concurrents; mais tout de même...).
Cependant, la fin apparaît un peu facile avec une explication détaillée des meurtres qui laisse un léger goût de grossier.
Les performances des acteurs Christian Slater, Val Kilmer, Jonny Lee Miller, Clifton Collins Jr, Eion Bailey et LL Cool J sont égales à la profondeur de leurs rôles.

Entre Identity, Cube et 13 Fantômes, Mindhunters séduit par sa cadence, ses morts réfléchies, son ambiance pesante et son second degré plus ou moins assumé.

A découvrir

Cursed

Partager cet article

A propos de l'auteur

10 commentaires

  • Anonyme

    06/07/2005 à 19h20

    Répondre

    ta critique est plutôt sympa et c'est marrant car c'est ce que j'attendais de ce film, j'ai vraiment envie de le voir rien que pour le délire, enfin harlin a réalisé un paquet de navet aussi dont peur bleue et l'ile au pirates (qui a fait coulé la boites ).

    Par contre

    Entre Identity, Cube et 13 Fantômes


    alros ça, j'espère que c'est justifié, il faut éviter de faire des comparaisons comme ça vu que les films ne se ressemblent pas du tout est que le troisème est vraiment un navet sans intérét. Puis normal que mind hunters ressemble à indentity vu que celui ci est une version psychologique des dix petits nègres alors que l'autre (mindhunters) est une version action et violente.

    Mais j'avoue que ce film me tente bien

  • Vincent.L

    07/07/2005 à 17h25

    Répondre

    Identity pour l'atmosphère, Cube pour la psychologie, 13 fantômes pour l'explication finale.

  • Anonyme

    07/07/2005 à 20h36

    Répondre

    Si je te comprends bien, je résume:

    Mindhunter est un thriller à l'ambiance surnaturelle qui fonctionne essentiellement sur la violence et la psychologie des personnages, tous différent permettant de dresser une petite caricature de la société.

    Dommage que le final soit complètemet nase vu q'il n'explique rien et qu'il n'apporte rien à l'histoire, un film qui commence vraiment bien et qui gache progressivement son potentiel pour décevoir sur le final... j'ai bon ???

  • Vincent.L

    10/07/2005 à 14h08

    Répondre

    Non, je vais pas répéter ma critique...

  • Anonyme

    10/07/2005 à 15h30

    Répondre

    C'est bon je plaisantais

  • Shanks Dulacre

    12/07/2005 à 19h55

    Répondre

    Moi ce film je le trouve moyen . Il apporte rien de nouveau. Ce qui le sauve comme beaucoup de films du genre c'est juste de voir toutes les facons possible (imaginé par le realisateur) de commaitre un meutre. A par cela juste pure routine. Ce que moi je reproche a ce genre de film c'est de ne pas laisseer aux spectateurs une chance de savoir qui est le vrai coupable............ (du moi je suis toujours passer a coté ) ceci est pourtant d'apres linterêt des films policiers (ici semi-horreur)

  • Vincent.L

    13/07/2005 à 12h46

    Répondre

    Bah si, tu sais qui est sur l'île donc après tu as le choix entre moins de dix personnes. De nombreuses fois tu te doutes de qui est le tueur mais tu te dis "mais non, c'est trop facile" donc tu passes à autre chose.

    Et puis ce n'est pas un film à gros "Twist" quasi introuvable comme Identity ou surtout Saw (!).

  • Anonyme

    13/07/2005 à 20h01

    Répondre

    ouai, si pour identity, le twist est d'une finesse et d'une intelligence étonante, celui de saw est tiré par les cheveux et d'une vanité désolante, j'espère que ça tire plus du côtés de identity !!!

  • Vincent.L

    14/07/2005 à 23h16

    Répondre

    ça en est très loin lol, j'ai dit que le twist n'était pas l'intérêt du film...

  • Anonyme

    15/07/2005 à 21h29

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    ça en est très loin lol


    De la part de Renny (gros bourrin) Harlin, ce la ne m'étonne guère.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques