7.5/10

prestige (Le)

It's not a trick, it's an illusion !

Christopher Nolan s'est fait connaître avec Memento, un thriller sombre et tortueux magnifié par le retournement de situation final. Dans Le Prestige, le réalisateur anglais renoue avec le genre en adaptant le roman de Christopher Priest qui raconte l'histoire de deux magiciens rivaux prêts à tout pour prouver leur supériorité dans le Londres de la fin du XIXème siècle.

Un tour de magie consiste à détourner l'attention du public pour lui faire voir l'impossible et l'émerveiller. Voilà de quoi vivent les prestidigitateurs : de l'illusion, du spectacle, de l'apparence et de secrets. Dans cet univers du faux-semblant, il ne faut jamais croire ce que l'on voit. Le Prestige ne fait que suivre cette règle. Son déroulement monté en flashback et son scénario sinueux sont construits pour nous tenir en haleine avant le clou du spectacle : la révélation finale. Le numéro vaut les applaudissements tant il est rare de voir un scénario complexe tenir toutes ses promesses et retomber sur ses pattes.

Le film ressemble à un puzzle bien assemblé où chaque pièce s'emboîte parfaitement avec sa voisine. Certes, certains éléments de l'intrigue sont abracadabrants et dévoilent vite une grande partie du mystère mais seuls les plus blasés ne seront pas stupéfaits devant les surprises que révèlent le scénario. Mais le film ne serait rien sans les prestations de Christian Bale et de Hugh Jackman, aussi inquiétants l'un que l'autre. Rarement on aura vu deux héros aussi troubles, tour à tour mari modèle et ordure de première. La présence de Scarlett Johansson, Michael Caine et David Bowie apporte encore en charme et en crédibilité.

Le Prestige est un des thrillers de l'année. Noir, dense, tordu et au final implacable. Ce grand film aurait pu être plus passionnant si les twists avaient été encore plus fous. Mais ne boudons pas notre plaisir. Merci Monsieur Nolan pour ce beau drame complexe à la limite du fantastique.

A découvrir

Duma

Partager cet article

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Veterini

    19/07/2006 à 21h49

    Répondre

    Archi a dit :
    Je ne pense pas que le film atteindra des sommets


    En effet Le Prestige d'habitude il touche le fond...

    (Mais sinon, Priest c'est du très bon, et il devrait être réediter en octobre chez Folio SF ne manquez pas ! )

    Content de te revoir chatounet sinon.

  • Vincent.L

    16/11/2006 à 01h47

    Répondre

    Certes, certains éléments de l'intrigue sont abracadabrants et dévoilent vite une grande partie du mystère mais seuls les plus blasés ne seront pas stupéfaits devant les surprises que révèlent le scénario.


    Je ne suis pas blasé mais j'ai été déçu de tout comprendre après seulement environ une heure de film (sur deux heures en tout). Pour le spectateur qui regarde attentivement le film, qui fait attention aux détails, notamment aux acteurs, à leurs expressions et aux dialogues, le twist final de [i]Le Prestige n'en est plus un. La construction destructurée révèle rapidement toutes les clefs pour comprendre tous les "pourquoi?" et les "comment?". L'aspect fantastique est très compréhensible. En conséquence, la suite n'est alors presque que l'attente de la réalisation de révélations que l'on a déjà compris.

    Sinon, effectivement Le Prestige[/i] doit énormément aux interprétations de son couple de magiciens, avec un Christian Bale toujours aussi génial. Leur relation est charismatique, bien moins sombre que la bande annonce le laissait présager et le tout est bien filmé. A ta liste de seconds rôles sympathiques, je rajoute Piper Perabo et Andy Serkis.

    7/10 tout de même. Mais bon, si j'avais pas deviné le twist au bout d'une heure, j'aurais donné un peu plus...

  • Anonyme

    16/11/2006 à 23h53

    Répondre

    il n'y a pas de véritable twist dans ce film, Nolan utilise ce procédé pour mieux mettre en valeur le sens du mot prestige, le problème est que depuis quelques années, le twist se doit d'être le plus étonant possible.
    D'ailleur de plus en plus, les gens (moi inclus) tentent de savoir le dénouement des le premier tiers du film et s'éclatent d'avoir tout compris avant la fin du métrage, chose qui n'étais courante avant.

    hors dans the prestige, il n'est que pretexte à justifier la raison de vivre de nos deux personnages, le final dans ce sens laisse perplexe puisqu'il nous invite à revoir le film sous prétexte qu'on a peut être été dupé.

    Deux acteurs aux tops de leur forme, une structure propre à Nolan dans la forme mais qui se fond à un récit plus basé sur le prossessus que sur le temps, Nolan n'essaie à aucun moment de sublimer son art et préfère se la jouer pépère pour avant tout raconter une histoire de défi dont le sujet devait lui tenir à coeur. Pour une fois qu'un film n'essaie pas de faire comme tout le monde et le fait bien, je ne m'en plaindrai pas.

  • Leelee

    17/11/2006 à 18h13

    Répondre

    L'ayant vu hier soir avec un ami, avec qui on s'est échangé un regard qui en disait long sur notre impression identique, on est sorti de la salle avec plein d'éloges.
    Eh oui, j'en ai tellement qui me viennent à la bouche et que j'aurais pu mettre dans "Sujet" que je m'abstiens donc.
    Malgré le fait que je l'ai trouvé un peu long et même dans certains passages, ce film est superbe!
    Une histoire nous est contait, pièces par pièces, morceaux par morceaux, et c'est une gradation qui peut nous rendre perplexe au départ, on se sent un peu perdu au mileu de ces flashbacks mais tout cela s'agence tellement bien une fois le final arrivé qu'ils y sont nécessaires, on en reste ébahi.
    Les acteurs sont très bon, jouant très bien les personnages torturés, passionnés, égoistes et obsédés par leur art commun.
    Christian Bale est impeccable et charismatique à souhait dans ce personnage à double face.
    Un film qui nous réserve un twist final époustouflant et que je recommande vivement!!

  • hiddenplace

    19/11/2006 à 17h29

    Répondre

    Avec un scénario et un montage qui tiennent leurs promesses comme dans [i]Memento, Christopher Nolan ne m'a vraiment pas déçue. Tout est bien calculé, et pour ma part, même si, comme Vincent, j'avais saisi quelques indices du fameux "secret" avant le dénouement, l'intrigue est soigneusement calibrée pour nous découvrir au fur et à mesure une nouvelle pièce du puzzle.

    L'illusion[/i] est inhérente à la totalité du film, je trouve (et pas seulement chez les personnages, les acteurs également bien sûr), et il ne s'agit pas uniquement des deux prestidigitateurs, mais aussi des personnages qui les entourent, de leurs faux-semblants et de leurs propres secrets. Et puis la voix off du début et de la fin qui illustre la définition d'une illusion, fait tacitement référence au monde du cinéma, qui nous fait voir ce que nous avons envie de voir, et nous cache ce qu'il ne veut pas montrer. Très intéressant comme parallèle et comme début de réflexion, et le film dessert très bien cette idée.

    Un bon moment, dans un très beau Londres victorien, ce qui n'enlève rien au charme de cette sinueuse histoire... à recommander, donc.

  • Vincent.L

    20/11/2006 à 00h39

    Répondre

    Et puis la voix off du début et de la fin qui illustre la définition d'une illusion, fait tacitement référence au monde du cinéma, qui nous fait voir ce que nous avons envie de voir, et nous cache ce qu'il ne veut pas montrer. Très intéressant comme parallèle et comme début de réflexion, et le film dessert très bien cette idée.


    Je suis très heureux que quelqu'un le souligne Les dialogues finaux étaient frisonnants de pertinence. Un moment superbe avec seulement quelques paroles, impressionnant. Ca fait référence au monde du cinéma, du spectacle en général. Magique

  • Tasslehoff

    21/11/2006 à 14h52

    Répondre

    Je suis d'accord avec Kriss, je ne vois pas la fin comme un twist, simplement comme une conclusion sur le prestige, à mettre en parallele avec le prestige du vieux chinois.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques