5/10

Podium

Pas sur le podium

Après le succès de son roman, Yann Moix décide de réaliser Podium, une comédie populaire sur le thème des sosies et plus particulièrement sur celui de Claude François avec Benoît Poelvoorde dans le rôle principal. Claude François n'étant pas de ma génération, je ne connais que quelques chansons, son histoire en général mais très peu son caractère. Je n'ai donc pas l'avis d'un fan mais plutôt celui de quelqu'un qui découvre cette icône de la variété française. Le résultat me paraît finalement mitigé et plutôt décevant par rapport à tout le tapage médiatique que le film a suscité.

Bernard Frédéric (Benoît Poelvoorde) a une passion : Claude François. Cette passion est tellement débordante qu'il décide d'en faire son métier. Un jour, il décide de tout arrêter et de trouver une autre activité par amour pour sa femme Véro (Julie Depardieu). Cinq ans plus tard, alors qu'il est devenu banquier, il entend qu'il y aura à la télévision un grand concours des sosies, avec une mention spéciale pour son idole. Pas décidé pour autant à concourir, un coup de fil de Claude François va tout changer. C'est alors parti pour reprendre le rôle de sa vie. Aidé de son copain Coucous (Jean-Paul Rouve), sosie de Polnareff, il va repartir en tournée avec l'aide de ses Bernadettes afin de décrocher le fameux prix, tout ceci avec l'évident désaccord de sa femme.

Podium fait partie de ces films pas forcément réussis et pas totalement ratés non plus. Le thème des sosies a été bien abordé dans le côté gala à la foire des asperges mais le reste est assez superficiel. On attendait une comédie populaire rigolote mais Podium se révèle plutôt être un film musical. Il y a peu de moments réellement comiques. Les cinq dialogues drôles du film ont été déjà vus dans la bande-annonce et finalement, il ne reste pas grand-chose à se mettre sous la dent pour rigoler. De plus l'histoire est terriblement creuse. J'ai cru que la fin allait pouvoir la sauver mais finalement ce n'est pas le cas. L'histoire arrive à tenir debout uniquement grâce aux clips musicaux qui parsèment le film comme pour Chicago. On remarque d'ailleurs que ces interludes musicaux sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure du film, ce qui tient plus d'un manque de profondeur du scénario que d'une volonté artistique. Cela dit, ces clips sont superbement réalisés, il n'y a rien à redire à la photographie et le côté kitsch a été bien rendu. Vers la fin, le film devient trop répétitif et le rythme, bien que correct dans l'ensemble, manque de tonus lors de ces scènes à rallonge. Podium est aussi incroyablement misogyne, la femme étant traitée comme un objet n'ayant rien à redire aux propos et aux actes des hommes, sauf dans une certaine mesure pour le rôle de Julie Depardieu.
L'autre problème provient des personnages. Les trois acteurs principaux sont tous bons mais il y a un aspect répétitif et répulsif dans leur rôle. Bernard Frédéric n'est pas du tout attachant. C'est un type odieux, un macho, un égoïste et un salaud. C'est dur d'avoir la moindre sympathie pour lui et on apprécie moins un film lorsqu'on déteste le héros. C'est très bien interprété, Benoît Poelvoorde se démène tant bien que mal pour jouer au Claude François mais on voit ses limites quand il danse. Il n'a pas la même pêche que Cloclo sur scène. On n'arrive pas non plus à s'attacher à Couscous, l'idiot du village. Mais au moins, c'est un vrai sosie, Jean-Paul Rouve ressemblant à Michel Polnareff. Seule Julie Depardieu arrive à relever le niveau général du film grâce à une prestation censée et touchante.

Podium devra d'abord plaire à tous les fans de Claude François. Ceux qui aiment les films chantés et le kitsch trouveront aussi leur bonheur. Les autres retiendront sûrement un scénario vraiment plat, une histoire répétitive, des dialogues trop peu nombreux et une absence de situations comiques.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • nazonfly

    30/03/2005 à 15h41

    Répondre

    Tapage pour Podium sur toutes les télés.
    Poolvoerde et Rouve pour les acteurs, ce qui le présentait comme une énième comédie...
    Deux bonnes raisons pour moi de ne pas aller le voir au cinéma.

    Un lundi après-midi couvert et pluvieux. Une chaîne cryptée diffuse Podium. Nous sommes plusieurs à ne pas l'avoir vu.
    De bonnes raisons pour, au moins, commencer de regarder le film et de me faire (enfin) une idée.

    Et là c'est l'étonnement, la perplexité, la bonne surprise. Podium n'est pas bêtement le film comique à la française, sur cette icône de la chanson française qu'est Cloclo.
    Podium est l'histoire de ce clone-fan de Claude François qui va tout laisser pour un rêve, complètement décalé, devenir le meilleur sosie dans une émission de télé...
    Podium est une histoire touchante de bien des manières : ne pas vivre ses passions pour avoir une vie bien rangée, l'abandon de toute une famille pour une passion, un milieu de la télé impitoyable (le fait de passer à la télé et de devenir un grand "sosie" semble être une raison presque assez importante pour tous les coups bas), l'aspect finalement assez désagréable d'être une personnage de "foires au boudin" et autres "animations de supermarché"...
    Ces thèmes sont abordés dans ce film sous un aspect non pas humoristique mais plutôt entraînant la pitié.
    Sans oublier quelques scènes peut-être pas d'anthologie mais très bien foutues : je pense notamment à Bernard Frédéric dans son van sur Si j'avais un marteau ou bien sûr la dernière scène touchante...

    Bref Podium n'est pas un film comique et c'est finalement ça que j'ai aimé.

  • Aliak

    01/04/2005 à 12h16

    Répondre

    krinein a dit :
    Podium
    critique de weirdkorn
    Après le succès de son roman, Yann Moix décide de réaliser Podium,


    ça fait longtemps qu'il y pensait. Je crois bien qu'il avait penser le faire en film avant d'écrire le roman. Mais il n'avait pas réussi à financer son projet. Il l'a donc dérivé en livre --> succès --> il revient à l'un de ses premières idées, en faire un film ^^.

  • Anonyme

    03/04/2005 à 14h10

    Répondre

    un film qui partage les sentiments, le sujet est génial, l'humour y est grinçant, mais l'accumulation d'incohérences dans le scénario pour un final un peu trop guimauve déçoit forcément.

    Mias l'objectif du film est presque atteint, rouve et poolvorde excellent dans leur intérprétations et la réalisation qui nous envoie des tas de clin d'oeil aux année 80 m'ont vraiment plaisir.

    Un intérêt mitigé pour un film qui ne pousse pas son concept à fond !!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques