6/10

Planète terreur - DVD édition collector

Radin sur les bonus, le double DVD de Planète Terreur actuellement en vente vaut surtout pour le plaisir de se farcir le film en boucle. En mangeant des grillades sauce barbecue.

Actuellement dans votre magasin de DVD et chez les marchands de journaux, l'édition dite "collector" de Planète Terreur caracole à 20 euros et fait de l'œil au spectateur qui a pris son pied au cinéma il y a 6 mois. Présentée dans un packaging apparenté à celui de Boulevard de la Mort (moins épais puisque ce dernier contenait un calendrier grossièrement promotionnel), elle ne dépare pas sur l'étagère du collectionneur. En terme de contenu pourtant, l'objet se moque un peu du monde, et représente une quasi-arnaque au regard de ce qui est annoncé dans le coffret Grindhouse prévu prochainement avec les deux films. Si vous n'aimez pas Boulevard de la Mort, tant pis pour vous.

Le film, bien entendu, reste la friandise explosive découverte en salles. Bien que l'effet "copie abîmée" et les multiples trouvailles visuelles trouvent un impact et une justification plus fortes en cinéma qu'à la télé, le plaisir est toujours au rendez-vous. Une fois que vous l'aurez vu quatorze fois, avec ou sans amis, avec ou sans nourriture mexicaine, et que vous l'aurez bien digéré (ainsi que la nourriture mexicaine), vous pourrez le revoir avec les commentaires de Robert Rodriguez. Les commentaires audio qui valent le détour ne sont pas si courant : vous y apprendrez entre autres que le scénario de Machete existe depuis 1993, et que Rodriguez regrette de n'avoir jamais pu tourner le film pour lancer la carrière de son acteur fétiche Danny Trejo. Certaines informations recoupent celles des bonus, mais la plupart sont simplement spontanées et enrichissantes. On surprend le réalisateur à citer copieusement John Carpenter au sujet de la musique et de la mise en scène, ce qui confirme l'influence de ce dernier sur Planète Terreur (il est crédité dans les remerciements au générique).

Le deuxième DVD contient à peine une heure de bonus, répartie en six featurettes vite expédiées où on apprend, entre autres, comment l'effet spécial « jambe-mitraillette » a été créé, ou encore que Rodriguez a fait tourner son fils, son médecin et son agent immobilier dans le film. Mais plus de la moitié de l'heure en question consiste en un simple inventaire des personnages et des acteurs, qui passent leur temps à louer les qualités de leur camarade et du réalisateur. De la promo bien consensuelle comme on l'aime pas. Et ne cherchez pas le bonus caché : il ne recèle qu'un logo animé pourri probablement caché là par un stagiaire malicieux. Inutile de dire que les bonus que tout le monde attendait étaient :

  1. les fausses bandes-annonces inédites en France : Werewolf Women of the SS, Don't... ;
  2. des scènes coupées, voire la scène manquante du film, celle qui laisse place au panneau « bobine manquante », en admettant qu'elle existe ;
  3. dans une moindre mesure, la traditionnelle leçon de cuisine de Rodriguez, qui se doit d'expliquer sa recette barbecue favorite pour prouver que le personnage de J.T. lui ressemble vachement.

En fin de compte, le supplément le plus intéressant ne se trouve pas sur le deuxième DVD, mais sur le premier : un extrait de 23 minutes de la convention Comic Con de 2006, où Quentin Tarantino et Robert Rodriguez venaient présenter leur projet et répondre aux questions des geeks. Pleins d'enthousiasme, les deux hommes vendent le concept avec ardeur et (osons le dire) une bonne dose de prétention, Tarantino en tête. Le réalisateur de Kill Bill n'est pas connu pour sa modestie, et Rodriguez paraît presque timide à côté de l'intarissable moulin à parole.

Incontournable si vous ne voulez que cette moitié de Grindhouse, la version collector n'est qu'un apéritif évitable si vous visez le diptyque : attendez le coffret complet.

A découvrir

10 000

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • riffhifi

    16/08/2007 à 12h04

    Répondre

    Bonne nouvelle : il semblerait que Machete soit effectivement tourné par Robert Rodriguez d'ici peu de temps, pour une exploitation directe en vidéo

  • Anonyme

    16/08/2007 à 14h41

    Répondre

    Petite question: il est sorti quand en France?C'est logique qu'il soit pas encore sorti en Belgique,ou c'est juste mon cinéma qui foire?

  • Guillaume

    16/08/2007 à 14h42

    Répondre

    Il est sorti le 14 août en France

  • Anonyme

    16/08/2007 à 19h09

    Répondre

    Rah on est à la traîne nous...Après on s'étonne de se faire vanner sur notre "lenteur"...Grrr.Je veux le voir ce film gore/nanar volontaire moi!C'est tellement rare de nos jours.

  • Anonyme

    17/08/2007 à 12h50

    Répondre

    Pardonner à l'un ce qu'on ne pardonne pas à l'autre, on appelle cela de la mauvaise foi.


     Enfin, je te pardonne .


     Par conter vivement que je puise assister à ce spectacle.


     Pour info, Machette sera bien exploité en DTV parait il mais bon ça va lorgner vers du Desperado je pense.


    Le film sortira en octobre en Belgique à ce que j'ai pu lire ici et la...

  • riffhifi

    17/08/2007 à 13h34

    Répondre

    Pardonner à l'un ce qu'on ne pardonne pas à l'autre, on appelle cela de la mauvaise foi.


    Tu remarqueras quand même que j'ai argumenté ce pardon

  • Anonyme

    18/08/2007 à 01h20

    Répondre

    Oui mais j'adore te taquiner !!!


    en même temps ça n'excuse pas tout

  • nazonfly

    27/08/2007 à 12h20

    Répondre

    Boulevard de la Mort était un peu une énigme pour moi. Sympa/pas sympa, difficile à dire. Au contraire, Planète Terreur est un film purement jouissif qui marche bien grâce à un second degré omniprésent. Je n'ai vraiment rien à redire sur ce film!

  • Lestat

    27/09/2007 à 08h39

    Répondre

    Ah, ça fait du bien !

    Par rapport au Tarantino, c'est le jour est la nuit : foutraque, très généreux, bourré d'idées (la scène "hot" qui fait brûler la pellicule ), du gore bien comme il faut... En plus ça ne recule devant rien.


    Le penis qui fond, le suicide du gamin


    Bref, ça fait plaisir. Sauf que maintenant, je veux voir Machete .


    (et je vais m'arranger pour ne jamais aller en Irak, ils ont un herpes particulièrement virulent...)

  • Anonyme

    24/10/2008 à 21h45

    Répondre

    Le film de Rodriguez exploite bien la série B et la valorise. Le pied de table qui remplace la jambe de la chérie du héro puis après une magnifique mitraillette qui fait couler des flots de sang est très bien trouvé. La scène de l'hopital était géniale.

  • Islara

    19/01/2009 à 09h56

    Répondre

    Ce film est énorme, je n'ai jamais autant ri devant un film gore.  


    Voyons, qu'est-ce qui était le plus dôle : El Ray sur sa minuscule moto ? L'esquive (talent n° 62) du missile par la go-go danseuse ? Son kata-armé unijambiste version matrix ? La .... de Tarantino qui part en boullie ? Le Sayid de Lost en collectionneur de coucougnettes ? Machette en bande-annonce ? La RIP ((Rodriguez International Picture) comme producteur au début du film  ? La scène érotique coupée ?


    Même les âmes sensibles aimeront ce film, car dès qu'on commence à avoir peur, un gros gag vient détendre l'atmosphère.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques