4/10

Phénomènes

Shyamalan nous dit pourquoi c'est pas bien d'enfumer la planète.

Il va m'être difficile de ne pas disserter sur Phénomènes sans révéler quelques éléments de l'intrigue, bien qu'on ne puisse pas véritablement parler de révélations au sens propre. Même, il va m'être encore plus difficile de discuter de Phénomènes sans partir dans une destruction systématique et ironique du nouveau métrage de M. Night « Sixième Sens » Shyamalan, l'homme étant pourtant - et ce sera ma petite contribution subjective à la critique - un de mes réalisateurs préférés. Déjà, rappelez-vous, j'avais pesté contre La jeune fille de l'eau. Même avec le recul, je ne me vois pas adoucir mes propos, et j'imagine qu'il en sera probablement de même avec celui-ci.


" Les grèves pendant les catastrophes
naturelles, c'est vraiment pas de bol."
L'idée paraissait pourtant intéressante : « quelque chose » pousse l'humanité (du nord-est des États-Unis) à se suicider de manière irréfléchie et irrépressible. Le concept, présenté dans la bande-annonce, avait de quoi séduire, et ramenait le réalisateur hindou à ses premiers amours, à savoir le film d'ambiance un poil trash et saupoudré de paranormal. Un joli mélange qui avait donné à Sixième Sens et Incassable leurs lettres de noblesse, à Signes un charme tout relatif (oubliez le dénouement), et au Village une raison d'être (pareil, oubliez le dénouement). Du coup, comment présenter une chose que la bande-annonce avait déjà clairement montrée ? Shyamalan ne s'embarrasse pas de fioritures, et dès la première scène le phénomène est révélé au public. En une minute, le doute est installé : jeu des acteurs approximatif, réalisation peu inventive et pas très punchy. Difficile de rentrer dans le film dans ces conditions, et ne pas rentrer dans le film a pour synonyme « ridicule ». Malheureusement, cette minute aura pour l'écho le film tout entier. Wahlberg fait une de ses pires prestations, Deschanel ne relève pas le niveau, les personnages n'ont rien d'attachant ni d'authentique, et on se fiche rapidement de ce qui peut leur arriver, en admettant qu'il puisse leur arriver quelque chose. Les morts ont beau être souvent violentes, elles ne génèrent pas réellement d'angoisse particulière et font même parfois dans le comique involontaire, et c'est en montrant les dérives des gens dits « normaux » que le film parvient à grapiller quelques points de terreur. Un comble, n'est ce pas ?
Du coup, que nous reste-t-il à part attendre le dénouement ? Shyamalan va-t-il nous bluffer avec un des twists finaux qui a fait sa réputation ? Va-t-il nous expliquer la cause des phénomènes ? Quelles que soient les réponses à ces questions, les hypothèses iront bon train, et toutes convergeront vers un sentimentalisme un peu désuet, voire vers un discours d'écologiste un peu trop simplet pour être admis en tant que tel. Peut-être le temps et un revisionnage permettront d'isoler certains autres thèmes de réflexion...

Shyamalan confirme son virage. Le réalisateur génial de Sixième Sens et Incassable se complaît dans le film bas de gamme et peine à se renouveler. Dommage, son idée tenait la route, mais son traitement n'a rien d'exceptionnel, et même pire : il prête parfois à rire. Un drame quand on voit le niveau des acteurs qui n'arrivent pas à insuffler une seule once de crédibilité dans leurs dialogues ou leurs expressions.

A découvrir

Bienvenue au cottage

Partager cet article
A voir

Maradona

A propos de l'auteur

39 commentaires

  • nazonfly

    12/06/2008 à 15h15

    Répondre

    J'en étais sûr!

  • Anonyme

    12/06/2008 à 16h49

    Répondre

    La grosse erreur dans ce film est que Shyamalan a voulu allier l'angoisse et ......... l'humour. Ca peu paraitre surprenant mais dans la salle , de nombreuses personnes et moi rigolions pendant le film ce qui nous détachait totalement du stress que le film arrivait (un tout petit peu) à véhiculer.

    En conclusion une très (très) grosse déception malgré certains passage vraiment bien . je ne comprendrais jamais pourquoi Shyamalan est tant fier de ce film^^.

  • Guillaume

    12/06/2008 à 16h50

    Répondre

    Les mauvaises langues diront qu'il est toujours préférable de toujours être super fier de son tout dernier film quand on doit en faire la promo

  • Rodwin

    12/06/2008 à 17h54

    Répondre

    Pardon, mais je ne suis pa d'accord.


     J'ai apprécié ce film, pour ce qu'il est : un divertissement.

    Certes, ce n'est pas un film sensationnel, il ne restera pas dans les annales, mais il est quand même bon.


    Vous attendiez peut-être autre chose de Shyamalan (pardon si j'écorche son nom), et je le comprends. Mais peut-être est-ce lui qui ne souhaite plus être vu comme "l'homme qui a fait Sixième Sens"?


     Phénomène est un film plaisant : la photo est magnifique (le générique d'intro!), l'intrigue plaisante (qui ne s'est pas posé de questions?), certaines scènes sont flippantes, d'autres impressionnantes, parfois même gores (vous êtes prévenus). De l'amour, de l'humour, des cris, des rires... Il y en a pour tous les gouts.


    C'est vrai que cette manie de Shyamalan avec les couples à problèmes et le jeu moyen des acteurs peuvent ennuyer ceux qui en attendaient mieux, mais ça ne gache pas du tout le film. Je trouve qu'au contraire ça lui donne une touche particulière, comme une maladresse volontaire.


    Il en ressort un film particulier, à l'ambiance particulière (et ça se comprend!). Mais un bon film quand même, que je ne suis pas mécontent d'être aller voir. 

  • knackimax

    12/06/2008 à 20h11

    Répondre

    J'ai eu envie de partir de la salle je vous l'avoue. Ce film manque de tout y compris d'intêret. L'impression de perdre du temps de vie était incroyable. Si c'était le concept effectivement c'était génial sinon c'était très mauvais.


    Je n'ai vraiement pas grand chose a dire car il n'y avait rien dans ce film a part un point de départ interessant mais qui n'a servi a rien.


    J'exagères un peu car Mark Wallberg m'a fait rire deux ou trois fois aux larmes. 

  • Anonyme

    12/06/2008 à 21h56

    Répondre

    Je n'arrive pas à m'expliquer comment un type comme Shyamalan, qui a
    réalisé les génialissimes "Le 6ème sens" et "Incassable" a pu en
    arriver là...



    Bien que le suspense est entretenu au long du film (car on
    espère toujours que l'on va tout comprendre à la fin), "Phénomènes"
    manque de clarté et de cohérence, pose des questions auxquelles on n'a
    jamais de réponses, semble dénoncer un problème (les changements
    climatiques) sans que cela soit clairement explicité...et le scénario,
    pardon, mais quelle lourdeur! ça en devenait vraiment risible sur la
    fin... c'est du baclé! 


    Je n'ai pas pour habitude de
    critiquer le travail des autres, car comme on dit "la critique est
    facile, l'art est difficile" (ou quelque chose comme ça... ), mais
    j'ai réellement l'impression d'avoir perdu mon temps en allant voir ce
    film, et je suis surtout déçue par le réalisateur... Qu'est-il arrivé
    au grand Shyamalan?? J'espère qu'on aura la chance de le retrouver un
    jour! 

  • Anonyme

    13/06/2008 à 00h28

    Répondre

    Le virus anti shyamalan et en train de se répandre rapidement, je suis loin d'etre un fervent défenseur du bonhomme (je n'adhère pas à certaines prise de position) mais les reproches qui lui sont fait son parfois un peu poussifs.


    La grosse erreur dans ce film est que Shyamalan a voulu allier l'angoisse et ......... l'humour


     Ok, et en quoi est une grosse erreur ? Ce mélange est t'il si rare dans le cinéma ?


      "Phénomènes" manque de clarté et de cohérence


    J'ai vu le film une seule foi et j'ai tout compris, bizarre...


     Ce film manque de tout y compris d'intêret.


     J'appelle pas cela de la critique constructive.


    En une minute, le doute est installé : jeu des acteurs approximatif, réalisation peu inventive et pas très punchy


     


    Alors ça, j'aime bien car j'ai vu tout ses films perso, la réal punchy de shy; je l'ai jamais ressentie. Surtout dans incasable qui et carrément intimiste (la scène dans l'hopital par exemple)


     pose des questions auxquelles on n'a jamais de réponses


     


    Oui, par exemple, dans 6 eme sens, on sait pourquoi l'enfant voit des morts, dans incassable pourquoi bruce willis a des pouvoirs etc etc, laisser des questions en suspends n'est pas forcément une mauvaise idée.


     


    et pour finir:


     Shyamalan va-t-il nous bluffer avec un des twists finaux qui a fait sa réputation


     


    J'aime voir au combien il et facile d'éttiqueter un artiste, Je pense que shyamalan n'a jamais tenté de s'imposer comme le roi du twist et ça m'exaspère de voir à quel point on espère voir un réalisateur changer (si il fait tout le temps pareil, c'est nul)  mais pas trop quand même, faut qu'il nous refourgue son twist car si il y en a pas, ben le film sera mauvais. Je sais que je caricature, mais déja que le mot twist est employé à tort et à travers de nos jours, il et en train de devenir une obligation artistique pour ce réalisateur, après on parle de films personnels.


     


    Donc oui le film n'est pas parfait (loin de la), mais je ne pense pas qu'il mérite autant de mépris.


     


     

  • Bung

    13/06/2008 à 01h06

    Répondre

    Moi j'ai du mal à comprendre pourquoi on considère Mr Ce Réal' (veut pas écorcher son nom...) comme un bon réal alors que ses films ne tiennent que grâce à une fin originale...


     


    Et quand il n'y a pas de fin originale, ça génère ce genre de psychodrame... 

  • Anonyme

    13/06/2008 à 11h38

    Répondre

    Tout à fait d'accord avec IK, j'ai rarement vu un realisateur se faire aussi souvent lyncher, comme si les gens y allaient non pas pour regarder et apprecier le film pour ce qu'il est, mais en cherchant tous les defauts possibles pour pouvoir le demolir ensuite. Dommage, il n'y a pas beaucoup de realisateurs (et scenaristes) qui tentent comme lui de créer des histoires originales, sincères même quand celà peut paraitre naïf, et qui ne se contentent pas de donner au public ce qu'il veut bêtement.


     

  • nazonfly

    13/06/2008 à 13h20

    Répondre

    Il y a plein de réalisateurs qui se font lyncher, au hasard Michael Bay, ou Roland Emmerich. En fait, ce sont juste d'inintéressants réalisateurs, comme Shyabidule.

  • Anonyme

    13/06/2008 à 13h42

    Répondre

    comparer Michael Bay, Emmerich et Shyamalan... non mais, et pourquoi pas Brett Ratner.. c'est un site de specialistes ici? =)

  • Anonyme

    13/06/2008 à 14h04

    Répondre

    C'est vrai que la comparaison n'est pas vraiment adaptée, (pourtant j'aime bien Bay), Richard Kelly, Cronenberg et même Miike aurait été plus adéquat.

  • nazonfly

    13/06/2008 à 14h29

    Répondre

    Shyamalan est certainement plus proche d'un Bay que d'un Cronenberg.

  • riffhifi

    13/06/2008 à 14h33

    Répondre

    Shyamalan a une volonté d'être populaire qui le rapproche surtout d'un Spielberg je trouve. Bay ne cherche pas à plaire à tout le monde, il cherche à plaire aux amateurs de bourrinage extrêmiste.

  • SOPHY&

    13/06/2008 à 15h21

    Répondre

    Personnages creux, interprétation moyenne, mise en scène passable, scénario pas si bête...


    Le vrai problème, c'est le réalisateur... mais pour sa défense, la scène de la vieille dame (dans la maison isolée) est fabuleuse. Elle sauve le film d'un désastre complet.

  • Anonyme

    13/06/2008 à 16h38

    Répondre

    Shyamalan a une volonté d'être populaire qui le rapproche surtout d'un Spielberg je trouve


     Oui ça erait plutôt ça, mais certains de ces tics et obsessions me rappellent plus de réalisateurs comme lynch.


    Je ne parle pas du style (c'et carrément moin accessible) mais de l'approche de ces oeuvres, Mais Spielberg est déja un meilleur exemple.


     Pour Bay, je dirai plutôt un plaisir coupable, mais c'est une question de perception.


     

  • Rodwin

    13/06/2008 à 16h42

    Répondre

    Désastre complet??


    La scène du chantier?

    Le zoo?

    La tondeuse?

    Le militaire?


    Si c'est un désastre complet, j'en veux des comme ça plus souvent! 

  • Anonyme

    13/06/2008 à 17h12

    Répondre

    Perso, je n'attend plus rien de bon de Mr Shyamalan.


    Signes m'avait déja pas mal énervé (une fin alieno-religieuse dégoulinante, un jeu d'acteur pittoyable - souvenez-vous de la femme sherif). Et Le Village m'a achevé définitivement (que c'est mal joué ! une intrigue sans intéret en plus). J'étais resorti des salles de projection avec le sentiment de m'être fait ascroqué, deux fois d'affilée ...je parles d'escroquerie car les BA de ses films sont toujours captivantes, il faut reconnaitre que l'image, la manière de filmer est souvent belle ... on nous vend un beau film et quand on achète ses places de ciné à près de 10€, on s'attend à quelquechose de bien ... on ne m'y reprendra plus ...

  • Bung

    13/06/2008 à 17h39

    Répondre

    J'aime bien le panier Emmerich/Bay/Shyamalan, c'est un bon panier de fumistes.


     


    Je le souhaite d'avoir un bon scénario, un jour peut être... 

  • Nicolas

    13/06/2008 à 18h50

    Répondre

    Alors juste un détail, parce que bon :


    J'aime voir au combien il et facile d'éttiqueter un artiste, Je pense que shyamalan n'a jamais tenté de s'imposer comme le roi du twist et ça m'exaspère de voir à quel point on espère voir un réalisateur changer (si il fait tout le temps pareil, c'est nul) mais pas trop quand même, faut qu'il nous refourgue son twist car si il y en a pas, ben le film sera mauvais. Je sais que je caricature, mais déja que le mot twist est employé à tort et à travers de nos jours, il et en train de devenir une obligation artistique pour ce réalisateur, après on parle de films personnels.

    Il est impossible de nier qu'il s'est construit une réputation des quelques dénouements étonnants censés remettre en question le film, mais ce n'est pas pour ce genre de pratiques que Shyamalan est un bon réalisateur, et ce n'est pas DU TOUT ce que j'ai voulu exprimer dans ma critique...

  • Veterini

    13/06/2008 à 19h11

    Répondre

    Pui, pui !


    Vous me faites bien rire, ah ah. De toute façon je m'en fais pas, vu que, pour moi, "la jeune fille et l'eau" c'était du 9/10 en suivant la notation de Nico, on peux donc estimer mathématiquement que celui-là devrait valoir du 10/10 !


    Et toc ! 

  • nazonfly

    13/06/2008 à 20h08

    Répondre

    Enfin je viens de comprendre. Shyamalan, c'est un réalisateur pour les poulets. Moi je suis un chat, ça pourra pas le faire.

  • Veterini

    13/06/2008 à 21h50

    Répondre

    Ah,  mais c'est pas faux !

     


    D'ailleurs le thème de ce "phénomènes",  me rappellent vachement le premier long de Greenaway "the falls" avec une espèce d'èvenement inexpliqué le VUE (Violent Unexplicaed Event), et après certains des survivant, se prennaient pour des oiseaux et tout. Mais il y avait une association la FOX (society For Ornithological Extermination) qui cherchait à les ennuyer. Enfin, tout ça pour dire, que les réalisateurs vraiment bons se doivent d'avoir une vision profondément ornithologique du monde, et que les spectateurs félinés ne sont pas forcément à  même de comprendre et sont même peut-ête prompt à détester !


     

  • Anonyme

    15/06/2008 à 01h23

    Répondre

    Il est impossible de nier qu'il s'est construit une réputation des quelques dénouements étonnants censés remettre en question le film, mais ce n'est pas pour ce genre de pratiques que Shyamalan est un bon réalisateur, et ce n'est pas DU TOUT ce que j'ai voulu exprimer dans ma critique...


     


    Le SEUL film à twist que shyamalan a vraiment fait est le sixième sens (la fin remet tout le film en question), le final d'incassable  ne change pas le sens du film, il souligne les intentions du film(ça reste toujours l'histoire d'un homme redorant son image de père doublé d'un hommage au comics), idem pour the sign (que je n'ai pas aimé pourtant) ou la fin justifie (et non contredit) les éléments accumulés, c'est une conclusion plus qu'un dénouement.


     


    Désolé d'avoir désamorcé tes intentions, mais ton discour finit par se mêler aux différents avis qui ont comme toi décidé qu'il était le roi du twist alors qu'on l'a proclamé comme tel. Pour résumer, chaque nouveau film de Shy engenre une multitudes d'avis tel que "de plus le roi du twist nous gratifie d'un twist super prévisible " le summum a été atteint avec ses deux derniers films (ou il n'y a pas de twist mais un mystère à élucider) vu que l'artiste s'est permis de régler quelques comptes, il faut recônnaitre que c'était pas très fin, je trouve juste embarrasant de toujours revenir sur cet a priori, je savais que l'univers du cinéma fonctionnait comme cela (Si Pearl Harbor a fait un bide, c'est en partie grâce aux critiques assassines le traitant de wanna be Cameron voulant refaire Titanic, le meilleur film du siècle) et je me permet donc de jouer l'avocat du diable pour servir un réalisateur imparfait, humain, et surtout avec certains objectifs artistiques, ce qui n'est pas le cas de tous.


     


    Bay Emmerich et Shyamalan, c'est vraiment une comparaison anti artistique (la je parle pas pour Nicolas).

  • protoss

    16/06/2008 à 21h48

    Répondre

    Trés étrange comme film, et on en sort étrange, en fait. Ce n'est peut-être pas aussi prenant qu'un "sixième sens", mais ça n'est pas une daube pour autant. Le phénomène du film est réellement flippant, pensez que si vous marchez en groupe, vous risquez par un coup de vent de vous suicider, alors on réduit le groupe, mais le phénomène s'emplifie et s'attaque aux groupes plus petits : ça, c'est vraiement terrifiant. C'est vrai qu'avec des acteurs plus convaincant, ça aurait été un must, et que certaines scènes sont risibles..."ho, regardez ça, ça se passe dans un zoo..."


    'fin bon, je mettrais 7/10, pour le thème du film. 

  • Nicolas

    17/06/2008 à 12h14

    Répondre

    Le SEUL film à twist que shyamalan a vraiment fait est le sixième sens (la fin remet tout le film en question), le final d'incassable ne change pas le sens du film, il souligne les intentions du film(ça reste toujours l'histoire d'un homme redorant son image de père doublé d'un hommage au comics), idem pour the sign (que je n'ai pas aimé pourtant) ou la fin justifie (et non contredit) les éléments accumulés, c'est une conclusion plus qu'un dénouement.


    Je te rejoins là-dessus, et Incassable est clairement mon préféré pour tout un tas de raisons qui font que j'adore ce réalisateur. Mon sentiment est que je ne retrouve pas ces  raisons dans La Jeune de l'Eau et Phénomènes, Shyamalan a théoriquement un porté de caméra et une logique de plans clairement identifiables.

    Le principal problème de Phénomènes, pour être clair, est dans sa narration. Je trouve notamment que tout nous est balancé à la figure sans chercher à instaurer un climat, un contexte, si bien qu'on se fiche pas mal de ce qui peut arriver. Ca donne grosso modo "générique", puis dans la minute suivante "premier phénomène". Je ne suis pas rentré dedans à cause de ça (et le jeu des acteurs aide pas)...

  • Veterini

    20/06/2008 à 18h54

    Répondre

    Nan, mais rififi, en plus d'être un nerd il se drogue. Speed Racer, non seulement il lamine rien du tout, mais en plus il cale sévère limite marche arrière.




     

  • nazonfly

    26/06/2008 à 10h40

    Répondre

    Dehors les Chtis, dehors! Sales bêtes va!

  • Anonyme

    26/06/2008 à 13h06

    Répondre

    acteurs mauvais, scénario naze, dialogues vides...je trouve que ça fait beaucoup pour un seul film.  Ce mec est surement pas un bon réalisateur mais le cinéma navet vient de se trouver un nouveau hérault.

  • Veterini

    26/06/2008 à 17h34

    Répondre

    C'est clair si les ch’tis battent le titanic se serait trop le tehon koi. Genre, on aura pas l’air fin, devant nos amis américains.

  • Anonyme

    26/06/2008 à 18h11

    Répondre

    en même temps le titanic dans le genre miévrerie de 3h...

  • Anonyme

    26/06/2008 à 18h11

    Répondre

    Tu serais pas un pote à Rhififi toi ?

  • Bung

    26/06/2008 à 20h29

    Répondre

    Cherche bien, ils sont partout !

  • Umbriel

    28/06/2008 à 23h36

    Répondre

    Bon, j'avoue que j'y suis allé parce que c'était le seul truc qui passait à cette heure là ^^


    Alors, le phénomène, bah dès les premières minutes, vous avez les réponses avec la théorie des abeilles : "On ne sait pas, c'est comme ça". Donc là, déjà, on savait déjà ce qui allait se tramer (si on a vu la bande annonce) et donc qu'on allait suivre des survivants pendant 1h30.


    Si les premières minutes sont plaisantes et artistiques (j'avoue que j'ai adoré le passage des mecs dans le bâtiment ou la scène dans le bouchon), le reste, c'est vraiment très bof.


    Surtout que certaines scènes sont vraiment gores, gratuites et n'apportent rien (le suggestif aurait suffit non ?). Heureusement, le réalisateur (que j'aimais bien avant ^^) a le bon goût de nous épargner certains "suicides" pour aller plus vite. 


    Bref, rien de phénoménal dans ce film (si ce n'est les yeux magnifique de  Zooey Deschanel).

  • Anonyme

    01/07/2008 à 13h32

    Répondre

    Allez les ch'tis, Allez les Ch'tis !!!

  • Anonyme

    02/07/2008 à 17h32

    Répondre

    une miévrerie ? James Cameron a livré un véritable chef-d'oeuvre ! Un futur grand, grand classique que même la chanson de céline Dion n'arrivera pas à gâcher...

  • Wax

    02/07/2008 à 17h40

    Répondre

    ...que même la chanson de céline Dion n'arrivera pas à gâcher...



    Un peu quand même... mais c'est vrai que c'est un grand film. 

  • Anonyme

    10/07/2008 à 22h28

    Répondre

    Comment peut-on arriver à dépenser 50 000 000 $ pour faire une pareille soupe ? Les qq effets spéciaux sont dignes des séries Z, les décors d'une pauvreté affligeante, les personnages s'essouflent à échapper aux dialogues soporifiques.. et l'intrigue ne tient pas la distance. On s'attend à une chute extraordinaire qui récompenserait notre grande patience, mais ca retombe comme un vieux soufflé.


    En bref.. du vent, rien que du vent


     


     

  • Subymona

    10/07/2008 à 22h46

    Répondre

    Je n'ai pas d'avis sur le film que je n'ai pas vu mais son propos (sur le « quelque chose » pousse l'humanité (du nord-est des États-Unis) à se suicider de manière irréfléchie et irrépressible) me fait penser à une nouvelle de Richard Matheson, Lemmings : un texte très court dans lequel deux policiers commentent leur vision d'hommes et de femmes entrant dans l'eau et avançant jusqu'à se noyer. Le phénomène dure depuis une semaine et a déjà conduit à la mer des milliers de gens. Toujours est-il que, comme d'habitude j'attendrai une sortie télé du film. 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques