Original et remake avec un même acteur dans le même rôle : ça existe

Les films qui subissent un remake pour une nouvelle génération de spectateurs, on ne s'en offusque pas. Pas plus qu'on ne s'étonne d'un acteur reprenant un rôle pour une suite ou un spin-off, c'est même plutôt logique. Parfois même, on accepte de voir un acteur faire une apparition clin d'oeil dans un remake d'un de ses films (Faye Dunaway dans le remake de L'affaire Thomas Crown, par exemple). Mais parfois, un même acteur est convoqué pour reprendre son rôle dans un remake, parfois tourné plusieurs décennies après l'original. Le cas est rare, il faut traquer les occurrences :

  • Clark Gable dans La belle de Saïgon (Red Dust, 1932) et Mogambo (1953), deux adaptations d'une même pièce de William Collison. 21 ans se sont écoulés entre les deux, une durée telle qu'une autre version a été tournée dans l'intervalle. Agé de 52 ans dans le deuxième, Gable avait du mal à jouer les aventuriers avec autant de fougue.
  • Marcel Vallée joue Monsieur Muche dans Topaze en 1933 face à Louis Jouvet, et reprend le rôle en 1951 face à Fernandel dans la version réalisée par Marcel Pagnol. Comme dans le cas précédent, une autre version a été tournée entre-temps.
  • Vincent Price, Cardinal Richelieu dans l'adaptation des trois mousquetaires de 1948 avec Gene Kelly et Lana Turner, reprend le rôle douze ans plus tard dans un téléfilm avec Maximilian Schell. Une quinzaine
    de films à propos des mousquetaires ont vu le jour entre les deux.
  • Peter Cushing, imparable Sherlock Holmes dans Le chien des Baskerville réalisé par Terence Fisher en 1959, se voit obligé de rejouer la même histoire dans le cadre de la série télé consacrée au personnage en 1968, bien plus cheap.
  • Christopher Lee, connu pour avoir joué le comte Dracula à de nombreuses reprises, l'a incarné dans deux adaptations "directes" (bien que très libres) du roman de Bram Stoker : dans Le cauchemar de Dracula de Terence Fisher (The Horror of Dracula, 1958) et Les nuits de Dracula de Jess Franco (El conde Dracula, 1972).
  • Sean Connery, éternel James Bond pour bon nombre de fans, a notamment incarné l'agent 007 dans Opération Tonnerre (Thunderball, 1965) et Jamais plus jamais (Never say never again, 1983), qui suivent le même scénario. Le deuxième n'appartient pas à la série "officielle", il a été produit par Kevin McClory, scénariste du premier est détenteur des droits de l'histoire qu'il avait co-écrite avec Ian Fleming.
  • Gérard Depardieu a tenu le rôle principal dans Mon père ce héros en 1991 et dans son remake américain My father, ce héros en 1994, à peine trois ans plus tard.

 

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • Nicolas

    21/05/2010 à 13h40

    Répondre

    Je crois que l'on peut également noter Jean Reno et Christian Clavier pour Les Visiteurs et Les Visiteurs en Amérique, ce dernier étant un remake du premier (et avec le même réalisateur, qui plus est).

  • riffhifi

    21/05/2010 à 14h52

    Répondre

    Ah mais oui, parfaitement !


    Chacun est invité à apporter sa pierre à l'édifice, il y a sans doute d'autres exemples.

  • Anonyme

    21/05/2010 à 22h18

    Répondre

    Il y a aussi Penelope Cruze dans Ouvres les yeux et Vanilla Sky

  • Lestat

    21/05/2010 à 23h54

    Répondre

    ça marche aussi avec les réalisateurs : le pauvre Takashi Shimizu a ainsi tourné un Ju-On en video puis a refait un Ju On pour le cinéma, puis encore un nouveau Ju On pour les américains (The Grudge), puis un Ju On 2 chez lui qui logiquement a enfanté un The Grudge 2 également tourné par ses soins.

  • el viking

    22/05/2010 à 13h42

    Répondre

    Kurt Russel, avec New York 1997 et Los Angeles 2013... non?

  • riffhifi

    26/05/2010 à 09h59

    Répondre

    Nouvel exemple : Peter Dinklage, le nain de Joyeuses funérailles (Death at a Funeral, 2007), reprend son rôle dans le remake sorti aux USA le mois dernier (un remake afro-américain trois ans après l'original qui était pourtant anglophone, ça ne s'invente pas).

  • riffhifi

    26/05/2010 à 09h59

    Répondre

    Ah, et puis Kurt Russell en Snake Plissken, ça ne compte pas. Si on devait compter toutes les suites qui ressemblent à des remakes, la liste serait trop longue

  • kou4k

    26/05/2010 à 18h52

    Répondre

    Et Leonard Limoy dans le dernier Star Trek, ca compte ?

  • riffhifi

    27/05/2010 à 00h19

    Répondre

    Bé non, ça n'a rien d'un remake. C'est une préquelle, c'est comme une suite mais à l'envers.

  • gyzmo

    27/05/2010 à 10h38

    Répondre

    A deux ou trois poils près, le King Kong de Cooper/Schoedsack rejoue dans la version de Jackson.

  • sven

    27/05/2010 à 17h03

    Répondre

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques