6/10

nuit au musée (La)

Le musée débridé

Au cinéma, l'heure est à l'imagination et à la réalisation des rêves enfantins les plus fous. Une nuit au musée en est le dernier exemple en date. Film familial par excellence, il raconte comment les objets exposés dans un musée prennent vie pendant la nuit. Bien évidemment, c'est au garde de nuit dudit musée de limiter des débordements qui pourraient rapidement devenir gênants. Et lorsque cette personne fraîchement débarquée pour effectuer ce travail se nomme Ben Stiller, on rentre dans le domaine de la comédie pure et dure.


Basée sur un livre pour enfants du Croate Milan Trenc, Une nuit au musée fait clairement penser aux grosses productions fantastiques pour jeune public comme l'étaient Jumanji ou Zathura. Toutefois, le film de Shawn Levy est davantage orienté vers l'humour que ces prédécesseurs. Emmené sur un rythme tonitruant, il étonne, amuse et distrait. On apprécie son humour doux dingue au deuxième degré salutaire. On peut ainsi voir Owen Wilson s'auto-parodier. Toutefois, passée la phase du divertissement, Une nuit au musée souffre de quelques défauts, notamment d'un manque de consistance.

Les capacités du réalisateur, déjà auteur de Treize à la douzaine ou de La Panthère Rose version 2006, sont peut-être les premières à être remises en cause. Jamais il ne réussit à lui donner une quelconque grandeur ou une ligne directrice véritablement définie. Tout s'enchaîne à cent à l'heure dans la joie et la loufoquerie mais sans véritable cohérence. En premier lieu, le musée est un véritable fourre-tout. En effet, ce qui devrait être le Muséum d'Histoire Naturelle de New York comporte de tout et principalement des collections anthropiques qui n'ont donc rien de naturelles. On se retrouve ainsi au milieu d'un T-Rex tout en os, de l'armée romaine, de Attila et ses Huns, d'un ancien Président des Etats-Unis, d'un pharaon ou de lions. C'est parfait pour mettre le bazar, moins pour écrire une intrigue à peu près homogène. Le scénario, classique dans son ensemble, tombe
ainsi dans le bancal, comme si dans un film pour enfants, on pouvait oublier plus facilement quelques éléments en cours de route. Quant aux effets spéciaux, ils passent de l'excellent au grotesque suivant les scènes. Celles autour des hommes miniaturisés sont carrément lamentables, à moins que l'aspect vieillot soit recherché... De même, Ben Stiller se révèle trop omniprésent et les nombreux seconds rôles de talent (Robin Williams, Owen Wilson, Steve Coogan, Dick Van Dyke) ne sont pas assez développés.

Une nuit au musée sera un film parfait pour se divertir en famille au cinéma. Enfants et adultes apprécieront autant et personne n'aura pas le temps de s'ennuyer au milieu de cette débauche de personnages tous plus énergiques et loufoques les uns que les autres. Malheureusement, les moyens alloués et la folie ambiante ne font pas oublier quelques imperfections scénaristiques majeures.

A découvrir

pacte du sang (Le)

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques