4/10

Nouveau (Le)

Des jeunes caricaturés, des filles superbes, une morale à deux balles, tout ça dans une lycée, le mot est lâché, DJEUN'S MOVIE ! Ca faisait longtemps tiens ! Bin oui, mais depuis les potacheries d'American Pie, les producteurs se sont aperçus que ce genre pouvait encore rapporter. Les plus observateurs d'entre vous (les autres aussi sûrement) pourront également remarquer que l'acteur principal provient déjà d'un Djeun's Movie (Road Trip pour être exact).
Au lycée de Rocky Creek, Dizzy (DJ Qualls) est certainement le plus gros looser qu'a connu l'amérique. A la suite d'un quiproquo, il se retrouve incarcéré dans la prison locale, où il rencontre Luther (Eddie Griffin), un ancien looser qui a appris à devenir un caïd respecté de tous. En quelques temps, il transforme Dizzy en Gil Harris, personnage impressionnant qui va très vite se rendre populaire, et principalement aux yeux de Danielle (Eliza Dushku)...
Oublions très vite la morale à deux balles de ce film, consistant à se convaincre de s'aimer soi-même plutôt que de s'occuper du regard des autres, et concentrons-nous sur la raison pour laquelle on a assis nos miches sur le fauteuil du cinéma. Est ce que Le Nouveau est drôle.. ? Et bien oui et non. D'un point de vue scénario, il répond déjà à tous les clichés du genre : Attendez vous au Mea Cupa à la fin et au Happy End, évidemment. Ensuite, vous avez la pouf, ici jouée par la superbe Eliza Dushku, en d'autres termes une sublimissime brune à la conversation pas super intéressante mais aux yeux du héros bien sur tous les rapports (et surtout physiquement). Et vous avez Dizzy/Gil Harris, jouant de son corps un peu anorexique comme celui d'un véritable caïd. Ca amuse quelques minutes mais c'est juste l'effet de surprise qui opère. Sinon, ça enchaîne potacheries sur potacheries. Si je vous dis que Dizzy va se faire briser son membre, qu'il va filmer un professeur en train d'évacuer son repas du matin, et que sa tactique de combat consiste à viser les parties génitales, vous voyez ce que j'entend par potacheries.. ? Là où Le Nouveau est drôle, c'est dans ses nombreuses références, ses pastiches, son côté largement exagéré (Gil arrive à l'école sanglé comme un meurtrier sanguinaire pour épater la galerie), évidemment bien minoritaire sur tout le reste. Ce bilan moyen se voit toutefois un peu descendu par la réalisation, désordonné et bancale, fusillant sur place tout ce qui pourrait faire office de petit suspense (dans les quelques bouts de match de football américain). A noter, Le Nouveau se permet l'apparition d'une panoplie de Guest Stars, citons les frères « Sliders » O'Connel, Tony Hawk, Tommy Lee, etc.
Comme la plupart des Djeun's Movie, Le Nouveau c'est quelques bonnes idées essayant de faire d'un scénario anémique un grand moment de rigolade. Relativement amusant, mais comme d'habitude insignifiant.

A découvrir

Treize jours

Partager cet article
A voir

Blanche

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques