7/10

Night Watch

Précédé du titre de "plus gros succès de tous les temps au Box-Office de Russie" (avant d'être détrôné en 2005 par Turetskii Gambit), Nochnoy Dozor (Nightwatch à l'international) débarque en France après une certaine attente. En effet, passé la vision de la Bande Annonce explosive, magnifiquement réalisée et parfaitement portée musicalement par le Unrecorded du groupe français M83, le film affichait un mélange prometteur d'héroïc fantasy, d'horreur, de fantastique, d'action et de mystère.

Dès la scène de bataille médiévale bourrée d'effets visuels (accellérations, ralentis, jets de sangs, plans larges surprenants...), le réalisateur Timur Bekmambetov, qui vient de la pub et du clip, montre une époustouflante maîtrise de l'image. Ce talent se retrouve tout le long du long métrage dans des scènes inventives qui laissent difficilement de marbre. On regarde ainsi avec des yeux ébahis l'arrêt et le retournement d'un camion en pleine vitesse, l'explosion d'une usine, les difficultés d'un avion en vol, la chute d'un boulon sur des kilomètres, la destruction d'un toit d'immeuble par un ascenseur, l'ouverture d'un vortex, une profusion récurrente de chauves-souris et un dessin animé explicatif en noir et blanc du plus bel effet. Techniquement irréprochable, Nightwatch en impose par sa parfaite intégration des images de synthèse, son ambiance sombre, son rythme frénétique lors des scènes d'action, l'utilisation subtile d'une musique métal pour certains combats et la créativité visuelle qui ressort de moments comme le métro et le pacte du début.
Malheureusement, le scénario très classique de combat entre le Bien et le Mal, l'Ombre et la Lumière, traîne trop longuement dans des scènes anecdotiques et des explications inutiles (notamment avec quelques flash-back). Le film durant presque deux heures, on ne peut s'empêcher de penser qu'il aurait beaucoup gagné réduit d'une trentaine de minutes, en continuant à l'impressionnante cadence de départ qui presque sans dialogues, laissait croire à un bijou visuel quasiment muet. Côté comique plus ou moins volontaire, Nightwatch fait sourire lorsque le héros Anton Gorodetsky (Konstantin Khabensky) se met à imiter un hibou, quand Zavulon (Viktor Verzhbitsky) joue à un jeu-vidéo prémonitoire et avec la plupart des personnages qui ont la manie de crier comme des malades. En outre, on ne peut s'empêcher d'être irrité par des pubs très présentes pour les marques Nokia (5 apparitions) et Néscafé (2 apparitions).

Visuellement imaginatif, la première adaptation au cinéma des trois romans du russe Sergei Lukyanenko livre une belle et saisissante réalisation qui ne parvient pas néanmoins à cacher de multiples temps morts crées par l'insuffisance de l'histoire et une obsession pour des éclaircissements vains. Day Watch, le deuxième film qui sortira en 2006, nous montrera si oui ou non le réalisateur et scénariste Timur Bekmambetov sera capable d'épaissir son extraordinaire cocktail graphique.

A découvrir

Revolver

Partager cet article

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • Anonyme

    29/09/2005 à 21h06

    Répondre

    Ouai, nos critiques sont différentes mais disent la même chose.... bizzarement

  • Vincent.L

    29/09/2005 à 22h03

    Répondre

    J'avais pas lu ta critique. Moi je trouve pas du tout que le film soit super pompé à d'autres films car c'est pas Matrix qui a inventé les accellerations et les ralentis ni Le Seigneur des Anneaux qui a inventé les combats médiévaux... Le style visuel de Nightwatch est vraiment special.

  • Anonyme

    30/09/2005 à 00h08

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    J'avais pas lu ta critique. Moi je trouve pas du tout que le film soit super pompé à d'autres films car c'est pas Matrix qui a inventé les accellerations et les ralentis ni Le Seigneur des Anneaux qui a inventé les combats médiévaux... Le style visuel de Nightwatch est vraiment special.



    on peut se référencer à un film qui n'a rien inventé mais qui a par contre recontrer un succés énorme.

    D'ailleur Matrix n'a pratiquement rien inventé mise à par quelques effets tel que le bullet time. Le coup de la sonnerie, ça t'as pas fait du tout penser à fight club ou panic room, ça m'étonne.

  • Vincent.L

    30/09/2005 à 12h10

    Répondre

    Il est vrai cependant j'ai trouvé le style général plutôt novateur, et la systématique comparaison avec Matrix a tendance à m'irriter, je suis désolé.

    D'ailleurs hier j'ai visionné hier le Trailer du second volet, Daywatch, dans lequel on voit Zavulon se prendre un bus en pleine vitesse (ce qui fait tout de suite penser à Constantine, aux 4 fantastiques ou même à Smallville ).

  • Anonyme

    30/09/2005 à 16h59

    Répondre

    Ben c'est normal que ça fasse penser à matrix, vu que Matrix possède déja un style qui joue sur les références, On sent carrément que le réal s'en est inspiré (comme pour le coup des neons qui font vachement penser à star wars).


    Pour le coup du bus, ça m'aurai plutôt fait penser à Hellboy, c'est marrant car cette scène est déja présente d'une certaine manière dans le premier volet, je trouve pas ça rassurant même si j'ai hate de voir le second volet (et de revoir le premier par la même occasion).

  • Anonyme

    30/09/2005 à 17h16

    Répondre

    J'ai bien apprécié cette superproduction slave, et meme si certains plans rappellent d'autres films, ça passe vraiment bien. Y a de belles idées: le plan "sanguin" du gamin dans le métro entre autres.
    Et puis pour une fois on a pas le droit à un happy end (contrairement au 1er opus de Matrix d'ailleurs).

  • Fulci

    02/10/2005 à 20h19

    Répondre

    Je suis assez mitigé... D'un côté, j'ai bien apprécié les éléments de la vie actuelle en Russie (les immeubles délabrés, les gueules cassées et l'air blasé de la populations, les vêtements d'origine!), mais j'ai été noyé par trop, trop, trop d'effets spéciaux ! Ils sont réussis, mais n'apportent rien à l'affaire (la plupart du temps). Dans une même scène, on peut retrouver 3 ou 4 effets différents. Ca ressemble plus à une belle carte de visite des créateurs des FX pour aller chasser des financiers !
    Le scénario est quand même bien embrouillé, je n'ai absolument rien compris aux 20 dernières minutes (mais j'ai vu le film en VO, ce qui n'arrange rien !).
    J'attends quand même les suites pour me faire une opinion sur ce film couteau-suisse !

  • Anonyme

    02/10/2005 à 20h21

    Répondre

    je compatis pour la V.O il en était de même pour moi !!!

  • edo

    03/10/2005 à 11h05

    Répondre

    KRISSS a dit :
    D'ailleur Matrix n'a pratiquement rien inventé mise à par quelques effets tel que le bullet time. Le coup de la sonnerie, ça t'as pas fait du tout penser à fight club ou panic room, ça m'étonne.


    Bah pour le bullet time justement, vers la fin du film Hong Kongais "the Storm Riders", il y a a cet effet ... Le film date de 1998, bien avant Matrix

    En effet, Matrix n'a rien inventé mais il cartonné donc forcément c'est devenu la référence pour certains effets spéciaux "à la Matrix" ...

    C'est comme l'expression Doom-like (alors qu'on ferait mieux de dire "Wolfenstein-like")

  • Anonyme

    03/10/2005 à 20h31

    Répondre

    edo a dit :
    Bah pour le bullet time justement, vers la fin du film Hong Kongais "the Storm Riders", il y a a cet effet ... Le film date de 1998, bien avant Matrix



    Je remet pas en doute ton info mais j'avais bien vu dans un documentaire qu'ils avaient mis au point un logiciel et un procédé pour cette fameuse balle qui fend les airs, ils ont donc bien crée le bullet time, maintenant, si ils l'ont pompé, c'est fort possible, mais c'et officielement eux qui ont inventé cet effet de perforation de l'atmosphère...

  • Lestat

    03/10/2005 à 20h58

    Répondre

    On trouve aussi deja un effet de Bullet Time en 95 -sans perforation d'air visible-, dans le Syndrome de Stendhal d'Argento.

  • Anonyme

    03/10/2005 à 21h11

    Répondre

    Non mais le bullet time, c'et bien cette idée de perforation en fait, enfin c'était le gard des effets qui expliquait l'effet qui était voulu et totu ce qui s'en suit, le fait de voir une balle traverser une porte, une tête et atterir dans un téléphone n'a rien à voir avec le bullet time comme j'en ai entendu l'explication.

    Je veux pas joeur les bornés, mais j'ai beaucoup de respect pour les frères W car le boulot abbatu sur cette saga est il faut l'avouer immense, et même si ça me soule qu'on leur pompe dessus, c'est un peu normal vu la qualité du boulot.


    Bon c'est mon avis c'est sur, par contre j'ai bien vu un docu ou ils disaient justement qu'ils n'avaient rien invente et beaucoup récupéré, mais ils n'ont rien dis à propos du bullet time mise à part "on a du inventer un procédé bla bla bla ....", y en a un qui a rajouté que c'était que pour la scène et qu'il était dégouté que ça soit utilisé en surabondance, il a appellé ça de l'anticrétivité (pour résumer) ou un truc dans le genre.

  • hunt

    05/10/2005 à 19h10

    Répondre

    j'ai bien aimé le clip de pleymo "rock" illustré par les images de ce film. même que le héros (dont je ne me rapelle plus le nom) ben au début du film il a la même coupe que les gamins sur la pochette de l'album du même nom, d'aborreuh.


    on s'en fout, mais c'est une drôle de coincidence quand même.

  • sven

    09/10/2005 à 20h07

    Répondre

    je suis le seul à avoir trouvé ce film nul???
    j'étais motivé, pourtant, paske la bande-annonce était vraiment superbe et m'avait bien aguiché!!!
    quelle déception!!!

    mention spéciale au combat final...
    rien compris
    pourquoi se bat-il avec un néon contre des antennes de télé???

    bref, j'ai été vraiment trèèèèèèèès déçu
    (et en plus j'ai trouvé ça vraiment long!!!)

  • sven

    09/10/2005 à 22h18

    Répondre

    d'ailleurs si quelqu'un savait comment s'appelle le morceau et le groupe dasn la bande annonce, ce serait cool, pask'il est super bien!!!
    et je viens de revoir la bande annonce, et oui, franchement, elle donnait envie...

    les salauds, y'a tromperie sur la marchandise



    ps: ils racontent quoi les 2 épisodes suivants???

  • Anonyme

    09/10/2005 à 23h01

    Répondre

    sven a dit :
    d'ailleurs si quelqu'un savait comment s'appelle le morceau et le groupe dasn la bande annonce, ce serait cool, pask'il est super bien!!!
    et je viens de revoir la bande annonce, et oui, franchement, elle donnait envie...

    les salauds, y'a tromperie sur la marchandise



    ps: ils racontent quoi les 2 épisodes suivants???



    ce lien peut peut être t'aider,

    http://forum.krinein.com/m83-vt10310.html

    moi j'ai leur dernier album et c'est plutôt génial !!!! Enfin je te le conseille, surtout que c'est français (sans être chauvin, c'est plaisant de voir que ce genre de musique existe en france).

  • Anonyme

    14/08/2007 à 14h18

    Répondre

    ce film est bien a par au momant ou on voit la...chose...de martin si vous voyez ce que je veux dire

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques