8/10

Neuf Reines (Les)

Il aurait été dommage que ce petit film argentin sans prétention, mais subtilement habile et roublard passe à la trappe. Le réalisateur Fabian Bielinsky avait écrit le scénario, sans trouver de financement pour le montage de son premier film. Il fallut qu'il remporte le concours de scénarios de Patagonik Film Group pour pouvoir trouver les fonds nécessaires à Nueve reinas qui obtint de nombreux prix à travers le monde et notamment en 2002, le Grand Prix au Festival du film policier de Cognac, une récompense amplement méritée.

Les 9 reines sont une planche de timbres de collection ultra rare, et donc objet de toutes les convoitises. Marcos et Juan, petits escrocs, ont 24 heures pour réussir à obtenir les timbres afin de les revendre à un riche homme d'affaires qui quitte bientôt le pays. Un pays qui s'appelle l'Argentine, un pays où on vit de petites combines pour subsister et de grandes corruptions et escroqueries pour s'enrichir.

Pendant près de 2 heures, on suit les péripéties rocambolesques des 2 compères avec comme maîtres-mots:arnaque et faux-semblants. Au fond, la question existentielle sera "Qui entube(ra) qui? quand et comment?"
Le film manque parfois de rythme, mais entre les acteurs qui cabotinent joyeusement et qui rendent particulèrement attachants leurs personnages d'arnaqueurs malchanceux, et l'histoire qui joue malicieusement avec nous, on prend un malin plaisir à suivre l'affaire des Nueve reinas .
Les plus blasés ou rodés par et à ce genre de film ne se laisseront pas forcément prendre au piège, mais ceux qui se laisseront prendre par la magie d'une mécanique bien huilée ne bouderont pas leur plaisir.
Pas de cascades, ni d'explosions outrancières, le film se révèle sans artifices (mis à part les combines des arnaqueurs)et surtout avec un ton juste. Le film qui se situe entre polar, comédie et critique sociale, donne une image réaliste de l'Argentine, et cela rend d'autant plus proche l'histoire qui nous est contée et les personnages que l'on pourrait croiser au coin d'une rue (pour notre plus grande perte...)

Comme il le souhaitait, Fabian Bielinsky réussit à "raconter de la manière la plus habile, la plus ingénieuse, la plus divertissante possible - et parvenir à quelque chose que le public prenne plaisir à voir".
Si vous vous voulez passer un vrai bon moment de cinéma, laissez vous avoir en beauté et avec bonne humeur par 9 reines déroutantes et enjouées.


A découvrir

Cube² : Hypercube

Partager cet article
A voir

Wayne's World

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    10/07/2003 à 00h00

    Répondre

    Les 9 reines est un film génial très enthousiasmant et qui ne prend pas le spectateur pour un c... (je fais attention à mon langage vu qu'il y a un modérateur)! Les acteurs sont époustouflants (l'escroc avéré, sa soeur et le faux naïf ainsi que le vieux renard et la vieille bourgeoise un peu vulgaire sont vraiment très bons acteurs et leur personnages sont très bien écrits). En plus ce film nous prouve que malgré la misère sociale qui règne dans leur pays les argentins savent encore s'amuser et ne voient pas tout en noir!
    Bref j'ai beaucoup aimé!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques