5.5/10

Mr. Brooks

Mr. Mel Brooks

Kevin Costner, il faut le reconnaître, est un has-been depuis plus de dix ans. Depuis Waterworld, bide fracassant, il enchaîne les échecs en privilégiant les films pleins de sport et de bons sentiments pourris (Tin cup, Une bouteille à la mer). Aujourd'hui, il tente de se faire une nouvelle peau à travers la production d'un film où il joue... un serial killer. Kevin Costner en serial killer, avouez que c'est un concept à part entière.

Earl Brooks (Kevin Costner) est élu homme de l'année pour la réussite fracassante de sa fabrique d'emballages. Ce que tout le monde ignore, c'est que Mr. Brooks, accompagné de son ami imaginaire Charlie Marshall (William Hurt), est accroc au meurtre. Esthète et méticuleux, il n'a jamais craint les recherches de la police, symbolisée ici par Tracy Atwood (Demi Moore). Mais Brooks est sur le point de se heurter à quelques surprises...

Demi Moore en superflic, Kevin Costner en tueur schizophrène. Avec la meilleure volonté du monde, le film était condamné avant même d'être tourné. On se surprend régulièrement à penser que le scénario a été écrit pour Clint Eastwood et Anthony Hopkins, qui auraient décliné en raison de leur âge en ajoutant pour rire : « Prenez donc Demi Moore et Kevin Costner ». A Hollywood, on n'a pas le sens de l'humour, les producteurs ont donc pris au pied de la lettre ce casting improbable...

"Tu es moi."
Partant de là, le film est-il une ballade soporifique sur l'autoroute des clichés ? Bizarrement non. En multipliant les apparitions de personnages secondaires (un peu) surprenants, le scénario finit par donner à Mr Brooks l'air d'un agneau innocent (rappelons qu'il s'agit de Kevin Costner, ça aide). Impression renforcée par la légèreté avec laquelle la notion de meurtre est traité (on ne se sent jamais vraiment concerné), et le côté « bon père de famille » du personnage (je vous ai dit qu'il était joué par Kevin Costner ?).
Pendant ce temps, l'enquête de Demi Moore avance à coups d'intuitions miraculeuses (« je suis sûre que ces rideaux étaient ouverts avant le meurtre. Je sais pas pourquoi, je le sens bien comme ça. »), malgré les intrigues périphériques qu'elle doit gérer elle aussi (un divorce amusant entre autres).

Arrivé à un certain point, le nombre d'intrigues et de personnages entassés confine au burlesque. Mr. Brooks se fait voler la vedette, et tente péniblement de la récupérer à travers une décision forte vers la fin du film. Mais les scénaristes, épuisés d'avoir tissé autant de fils, oublient de finir la moitié de ce qu'ils ont commencé (un comble), et réalisent vers la fin du film que les deux protagonistes principaux n'ont eu aucune interaction. La poisse. Mais tant pis, y a des choses plus graves dans la vie, lançons-nous dans un nouveau projet. Et si on se faisait un film avec Kevin Costner en évêque paraplégique ? Il l'a jamais fait ça ?

Au bout du compte, le film est idiot mais pas désagréable, et Costner pas crédible mais pas mauvais. Prix du Public au dernier festival de Cognac, comme quoi ça se regarde bien.

A découvrir

Volver

Partager cet article
A voir

secret (Un)

A propos de l'auteur

10 commentaires

  • Perco

    30/08/2007 à 18h59

    Répondre

    Si, dans quelques jours, je lis sur Krinein que La Vengeance dans la Peau est une sombre bouse, je saurais alors que nos avis sont aussi proches que le blanc et le noir.


    Contrairement à à peu près tout ce qui est dit dans la critique, Mr Brooks fut pour moi une vraiment bonne surprise. Les acteurs, si l'on fait abstraction de leur passé et de leur come-back inopiné, ne sont franchement pas mauvais dans ce film. 


    Certes, on peut avoir des à priori à la lecture de la fiche du film, mais il faut savoir être assez curieux et ouvert pour reconnaitre que c'est une bonne surprise. L'approche sombre et non moralisatrice est originale, les acteurs, bons, et le tout est bien ficelé, et surtout sans impression de déjà vu, ce qui est ma foi proche de l'exploit dans un thriller. 


    Si on ajoute à ça la personnification de la schizophrénie, les péripéties bien ficelées, ou encore la fin puissante et sombre, alors je pense pouvoir dire que je suis en complet désacord avec cette critique.


    Faites vous votre avis, et allez dont voir un film qui, pour une fois, mérite votre curiosité. 

  • Anonyme

    31/08/2007 à 00h25

    Répondre

    Mais les critiques de rhififi manque souvent d'objectivité (je plaisante mais bon Loïs et Clark....no comment.).


     Plus sérieusement je ne suis pas fand de Kostner loin de la mais le traiter d'has been est insultant pour un mec qui a pris beaucoup de risque (je répète que je ne l'aime pas plus que ça).


     Qu'on l'aime ou pas, il a contribué à plusieurs reprises à alimenter le cinéma de genre (waterworld, The postman même si j'ai pas aimé et dernièrement Open range).


     Je veux pas abuser sur sa popularité mais je l'ai trouvé génial dans Destination graceland par exemple ou il jouait déja au psychopate.


     Un génie c'est sur que non, un incontournable pas vraiment mais un has been c'est pas cool rhififi, quand tu craches ton venin, tu le fais bien

  • riffhifi

    31/08/2007 à 02h01

    Répondre

    C'est pas du venin, Costner est un has-been dans le sens où Bodyguard et Robin des bois étaient des gigas succès au début des années 90, suivis par une ribambelle de bides en tous genres. Objectivement (désolé d'utiliser ce mot ), Costner est un has-been, indépendamment de toutes les qualités qu'on peut lui trouver. En disant ça, je ne porte pas de jugement de valeur, je constate juste que ses derniers succès sont quinze ans derrière lui...

  • Perco

    31/08/2007 à 10h45

    Répondre

    Has been ou pas (pour ma part je penche vers le oui), le film est bon, et vaut le coup d'être vu. Et Cosner est pas mauvais dedans. C'est dit.

  • Bzhnono

    31/08/2007 à 11h23

    Répondre

    Je suis d'accord avec riffhifi (y a trop de "f" dans ton pseudo).


    Malgré tout l'estime que j'ai pour Costner il faut avouer que c'est un has been. Attention, has been ne veut pas dire mauvais acteur, loin de là. Costner est un has been car pas beaucoup de succès, pourtant il suffit de voir ses prestations dans Open Range, Treize Jours ou Danse avec les loups pour se rendre compte qu'il n'est pas mauvais acteur.


    Autre exemple : Kurt Russel est un excellent acteur, il joue très bien, il l'a prouvé dans Bavard de la Mort y a pas longtemps, mais c'est un has been car il a rarement eu du succès au cinéma.


    Pour Demi Moore c'est autre chose, elle mauvaise actrice ET has been (d'ailleur l'un doit avoir un rapport avec l'autre )

  • Anonyme

    31/08/2007 à 15h12

    Répondre

    Pour moi un has been c'est une personne qui a eu du succes et qui en a plus, à ce niveau je suis en accord avec vous, mais c'est surtout un acteur qui s'est fait oublié (je dis pas que c'était volontaire).


     Quand on me dis ouai ce mec a eu du succés avec robin et Bodyguard, ben personnellement j'appelle ça du succès voici, ce genre de films utile à faire mouiller les culottes n'est pas pour moi un signe de succès ou de popularité (dans le sens ou je l'entend).


     Kurt Russel c'est idem, il a été adulé par des fans (et c'est encore le cas). Pour moi un has been ne fait plus rien du tout (imagine Terence hill dans une émission de télé réalité, ben j'appelle ça un has been).


     Pour moi le has been est la personne qui tente de revenir sur le devant (Sharon Stone sur Basic instinc 2 par exemple) et pas un acteur qui continue à bosser comme il l'a toujours fais (Au hasard, Bruce Campbell).


     Je rappelle aussi Que Kostner a fait des films populaires plus interessant que body naze et Robot des Bains.


    JFK et Untouchable sont des chef d'oeuvre populaire de genre !!!


     Merci de votre attention, c'était mon post rebel !!!

  • riffhifi

    31/08/2007 à 15h28

    Répondre

    Robin des Bois vu aujourd'hui, c'est hilarant. Retrospectivement, on peut dire que c'était plutôt un mauvais film.


    Par contre, Terence Hill est encore "actif" puisqu'il joue dans une série italienne appelée Don Matteo depuis des années.

  • hiddenplace

    31/08/2007 à 18h50

    Répondre

    Oh arrêtez de dire que Bodyguard et Robin des bois c'est nul, moi j'aime bien d'abord! [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/bwehe.gif"%20border="0[/img]... ah si, par contre j'ai aussi vu y a pas longtemps sa bluette avec Jennifer Aniston, ça c'était pas tip top en revanche^^)

  • Perco

    14/09/2007 à 00h43

    Répondre

    Pourquoi cette disgression sans interet ?


     Has been ou pas, le film est bon selon moi, et Kosner n'est pas mauvais dedans. Mais je me répete.

  • Anonyme

    16/09/2008 à 11h20

    Répondre

    Pas du tout d'accord avec la critique ci-dessus, qui se veut faussement drôle, avec ses répétitions à deux balles autour du nom de Kevin Costner (et déjà vues 50 fois dans les magasines au rabais, mais passons). Si le film n'est pas un chef d'oeuvre, il a le mérite d'être bien écrit et bien construit (par le scénariste de Stand by me, Made in heaven ou encore Starman quand même !) ...d'ailleurs l'IMDb - qui n'est pas toujours une référence, j'en conviens - lui colle quand même un joli 7,6/10.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques