Mort de Michel Serrault

C'est l'hécatombe chez les grands acteurs français : après Philippe Noiret et Jean-Claude Brialy, voilà que Michel Serrault tire lui aussi sa révérence. Décédé hier à l'âge de 79 ans, on l'avait vu pour la dernière fois dans Pars vite et reviens tard de Régis Wargnier.

Michel Serrault
Michel Serrault
Si sa carrière au théâtre et au cinéma commence dans les années 50 (on a pu le voir notamment dans Assassins et voleurs de Sacha Guitry), c'est en 1973, à 45 ans, qu'il accède au succès grâce à son rôle de Zaza / Albin dans la Cage aux folles, qu'il interprète d'abord sur scène aux côtés de Jean Poiret, puis trois fois au cinéma avec Ugo Tognazzi. Par la suite, Michel Serrault est devenu une figure majeure du cinéma français, tournant entre autres avec Jean-Pierre Mocky, Etienne Chatiliez, Claude Miller, Claude Chabrol, Claude Zidi et Claude Sautet (beaucoup de Claude, quand on y pense).
Il avait réussi à se débarrasser progressivement de son étiquette exclusivement comique en interprétant avec justesse des rôles comme ceux de Garde à vue (Claude Miller, 1981), Docteur Petiot (Christian de Chalonge, 1990) ou encore Assassin(s) (Mathieu Kassovitz, 1998).

Sa filmographie compte 155 titres de 1954 à 2007. Il mérite de se reposer.

Partager cet article

A propos de l'auteur

10 commentaires

  • Anonyme

    30/07/2007 à 10h58

    Répondre

    triste, immemsement triste...

  • Anonyme

    30/07/2007 à 11h28

    Répondre

    La roue de la vie tourne, elle enlève les meilleurs des acteurs et tarde a les remplacer.Triste.

  • protoss

    30/07/2007 à 19h47

    Répondre

    Il ne reste plus grand monde au sommet du cinéma français. 


     


     

  • nazonfly

    30/07/2007 à 20h46

    Répondre

    Ah parce que Serrault c'était le sommet......

  • Wax

    30/07/2007 à 20h55

    Répondre

    Je sais pas si c'était le sommet (qu'est ce que ça veut dire d'ailleurs), mais c'était un sacrément bon acteur.

  • protoss

    30/07/2007 à 21h31

    Répondre

    'tin oui, c'était le sommet, un grand ponte, un parrain... et puis c'est tout.

  • Anonyme

    31/07/2007 à 00h49

    Répondre

    snif

  • Wax

    31/07/2007 à 11h28

    Répondre

    Antonioni est mort hier soir aussi. C'est une hécatombe pour le cinéma décidément...

  • Cineman

    31/07/2007 à 16h00

    Répondre

    Je confirme très sale période pour le cinéma . Michel Serrault va beaucoup manquer , la dernière fois que je l'ai vu c'était dans Pars vite et reviens tard ( même si ce film ne lui rend pas vraiment justice ). Bien triste tout ca ! 

  • Anonyme

    05/08/2007 à 17h40

    Répondre

    C'était le plus grand, un électron libre. Faire rire est beaucoup plus complexe et généreux que tirer la gueule dans un film d'auteur.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques