1/10

Missionnaire (Le)

D'une ringardise instantanée, Le missionnaire parvient presque à rendre sympathique son absence totale de qualité. Mais attention, ça reste une merde.

Arrête de ramer, t'es sur le sable. Prends ta Rolls et va pointer. Pour 100 briques t'as plus rien. L'émir préfère les blondes. Plein les poches pour pas un rond. C'est
pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
. Doucement les basses. On se calme et on boit frais à St-Tropez. Embraye bidasse, ça fume. Autant de films dont l'intérêt résidait presque exclusivement dans leur titre génial. Celui-ci s'appelle juste Le missionnaire. Dommage.

Ah oui, l'histoire : Jean-Marie Bigard joue un dur-à-cuir déguisé en curé, et Doudi (le mec de Samantha oups, tout simplement insupportable) joue son frère, un vrai curé. Bigard se cache (menacé par qui ? le scénario n'est pas clair sur le sujet) dans un village du fond de l'Ardèche, où la population locale l'accueille comme le messie ; il campera un curé grossier (mais pas vulgaire), brutal, mais doté d'un coeur d'or. Le film est nul, mal écrit et pas drôle un seul instant, mais il y a quelque chose de rafraîchissant dans la production en 2009 d'un navet peuplé de flics demeurés et de curés bagarreurs. Comme si le fils caché de Max Pécas avait voulu rendre un hommage croisé à la série des Don Camillo et à celle des Gendarmes, en choisissant les pires morceaux de chacune. Si Bigard persévère dans cette voie, il pourrait bien devenir le successeur tant espéré (?) de Jean Lefebvre et Paul Préboist ; en attendant, il clame à qui veut l'entendre qu'il fera le tour du périph en slip kangourou si le film passe les deux millions d'entrées...

A découvrir

Humains

Partager cet article
A voir

Star Trek

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Anonyme

    05/05/2009 à 21h01

    Répondre

     riffhifi, vous ne devez pas avoir vu "Le Missionnaire", car la raison
    pour laquelle il se cache est très claire, tout le monde la comprend,
    sauf vous qui vous êtes sûrement endormie pendant tous le film, la
    raison pour laquelle vous n'aimez pas "Le Missionnaire"!Pour ma part, c'est une très bonne comédie qui place
    un excellent Bigard dans des situations très comique qui on toujours
    faient rire la salle dans laquelle j'étais (5 salles au total). Sans
    oublier le génial Doudi, super bon dans son premier rôle au ciné.

    Donc la prochaine fois que vous critiquer un film mon cher riffhifi, essayez au moins de le voir avant!!!

  • riffhifi

    05/05/2009 à 21h16

    Répondre

    Beuh non, je n'ai pas dormi. D'ailleurs il part se cacher dans les toutes premières minutes du film, il aurait fallu que j'arrive dans la salle vraiment fatigué... N'empêche que je suis incapable de savoir qui le menaçait, pourquoi, et surtout pourquoi il ressent le besoin de tendre ses poignets aux flics qui l'attendent à la sortie du car.

  • Anonyme

    05/05/2009 à 23h58

    Répondre

    j'étais avec riffhifi dans la salle , on l'a vu ensemble, on est souvent pas du même avis lui et moi, sauf pour certains navets intersidéraux... Et celui en est un. Si j'ai bien compris, il se cache pour échapper à ses anciens acolytes à qui d'ailleurs il fout deux coups de boule. Au début du film il a pas trop l'air effrayé, d'ailleurs. Vous avouerez que c'est paradoxal cher Jean Pierre.Le curé qui sniffe de la coke, c'est aussi un changement de style qui tombe de manière assez abrupte dans l'histoire.Bigard en curé, ça tombe aussi de manière assez abrupte, sans qu'on comprenne vraiment comment, et surtout, pourquoi il reste tant de temps là bas.Bon bref, un scénario pas très finement écrit, je pense que riff veut en venir là...Et c'est certainement cette non finesse de l'écriture du scénario, qui tient sur desq grosses ficelles qui mène certainement à la lourdeur des blagues. Je dirais juste qu'il y aurait pu y avoir des choses à faire, mais clairement, ce film sombre dans la facilité. Et les bons sentiments bordel, monsieur Jean pierre, putain, ce film en regorge. On est clairement pas devant le "diner de con", vous m'excuserez...Plus devant un téléfilm TF1...


    Avec riffhifi, on s'est marré devant la nullité du truc. Alors c'était tellement nul, qu'on s'est bien marré, comme dans une soirée navet un samedi soir... Alors si le film était conçu pour ça, chapeau. C'est juste que pour le prix de la place j'aurais aimé un peu plus, vous m'excuserez....Et riff,peut décemment pas inciter les gens à payer pour voir ce film....1/10

  • Anonyme

    07/05/2009 à 12h42

    Répondre

    Parmi les titres de films énoncés au début, il y a aussi le fort subtil Par où t'est entré, on t'as pas vu sortir?.

  • Anonyme

    07/05/2009 à 20h30

    Répondre

    Dans ce film comme dans toutes les comédies on se fiche pas mal du vraisemblable, on rit parceque c'est inattendu, chaleureux, que les acteurs de débrouillent pas si mal et que même leur maladresse fait partie du ton sans prétantio net si agréable de l'ensemble.  Cela fait du bien. C'est un film populaire et plus subtil je pense qu'il en a l'air. Chercher à être trop logique ne permet pas de se laisser aller à la détente et on y perd la spontanéité. Je trouve votre critique injuste et définitivement trop cérébral pour ne pas dire  pseudo intello ... restons simples de temps en temps .... et la vie alors !

  • Anonyme

    11/05/2009 à 15h08

    Répondre

    chère laurence : "Diner de con" ou "missionnaire"???vous préférez lequel???Taxi ou les visiteurs???


    max pécas ou "la chèvre" ??? dsl, je pense que malheureusement un minimum de construction et de finesse dans le scénario et dans le jeu des acteurs décuplent les efts comiques d'un film....Bigard et doudi ne sont pas villeret et Pierre Richard. La critique n'est pas absolument pas une critique cérébrale. Y a le beau et le moche, y a le parresseux et le travaillé...Quand un film est travaillé, ça ze voit quand il est beau ça se voit, et surtout, tout le monde le voit. Et quand un film a été réalisé, joué et monté avec les pied, ça se voit aussi....Et c'est pas une question de gout

  • gyzmo

    11/05/2009 à 19h01

    Répondre

    J'ai glissé, chef ! ou Vous avez du à l'ail ?


    Écoute, on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares
    des nuits blanches... des migraines... des "nervous breakdown", comme
    on dit de nos jours.


    Et la meilleure de toutes :



    J’ai tellement de navets dans ma carrière que je pourrais en faire un potager.


    Quand même, Rif, t'es dur avec Jean Lefebvre : le rapproché de Bigard, pssss... Pas content, moi. Sinon, ça à l'air superbe comme film. Et très original en plus. J'irai pas le voir.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques