3.5/10

Mission Alcatraz

Frissons. Première fois que mes yeux allaient pouvoir se repaître goulûment d'un Steven Seagal au cinéma. Le bestiau a beau avoir plusieurs années de castagne, bourre-pifs, explosions, mitraillages derrière lui, seul le support cassette/DVD me permettait jusqu'à présent de garder un oeil sur la carrière ô combien variée de ce monstrueux homme à tout faire péter. Et joie, l'affiche de Mission Alcatraz apparaît dans la vitrine de mon cinéma chéri, un beau mercredi matin de Mai.

Huit mois après avoir été mortellement descendu lors d'un assaut brutal du FBI, Sacha (Steven Seagal) rejoint son ancien complice Nick (Ja Rule) à la prison de haute sécurité de Alcatraz, récemment réouverte par le gouvernement. Peu de temps après, un groupe très organisé prend d'assaut la forteresse, attiré par les 200 Millions d'or caché par le détenu Lester, sur le point de passer à la chaise électrique. Laissé une nouvelle fois pour mort, Sacha va....

...Tout faire péter. Tout du moins, c'est à cela qu'on s'attend. Un film avec Steven Seagal sans explosions ou articulations brisées, ce n'est plus un film avec Steven Seagal. Je rassure les habitués, Mission Alcatraz ne fait pas dans le scénario « gros tour de tête ». Alors bienvenue à Alcatraz, enceinte carcérale voluptueuse et chaleureuse, monde merveilleux où chacun peut se faire jeter contre les murs ou transpercer une vitre sans aucune blessure, même sous des coups de pieds bien sentis façon Chuck Norris. Citadelle imprenable, sauf pour un escadron surentraîné ou presque dirigé par un ex-militaire très décoré et une sadique coincée dans un pantalon de cuir. Leur objectif. ? L'emplacement d'un gros butin qu'un condamné à mort s'apprête à emmener avec lui for ever and ever. Notre brave Steven, pas vu pas pris, décide alors de le faire comprendre qu'il serait bien gentil de le laisser faire ses petites affaires. Bref, pour vous dire que Mission Alcatraz représente le type même du « film avec Steven Seagal », peut-être un peu moins explosif que les fois dernières, toujours partant pour les vannes très moyennes et les scènes d'actions classiquement chorégraphiées. Surtout que le bestiau commence sérieusement à prendre de l'âge et du bide, facteurs relativement remarquables malgré les élégants uniformes un peu bouffant généreusement payés par le contribuable.

Un « film avec Steven Seagal » classique dans ses moindres aspérités, ni vraiment inventif, ni vraiment drôle, ni vraiment passionnant, ni vraiment cohérent, ni vraiment rien quoi. Ah si, admettons que l'heure quarante ne se fait absolument pas sentir, mais en contrepartie, la Bande Originale majoritairement tournée vers le Rap - RNB tape un poil sur les nerfs de l'auditoire un peu réfractaire aux « Bang Bang » de Ja Rule (n'hésitez pas à m'incendier si je me trompe d'interprète !).

A découvrir

Gomez & Tavarès

Partager cet article

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • punkrock21

    14/08/2003 à 00h00

    Répondre

    Pas très original, une prise d'otage dans une prisons Alcatraz la meilleur logiquement. Un film d'action avec Steven Seagal et le rappeur. Steven montre ses talents de bastoneur, y'a des explosions partout, des balles etc... Un film qui en jete plein au yeux lol. Y'a des scènes marrantes avec le rappeur.

  • Anonyme

    29/08/2003 à 00h01

    Répondre

    Surement pas le meilleur film de steven Segal,l'homme à la petite queue nous ballade avec ses tics et ses manies toujours aussi raide qu'un cierge de Pacques
    Très difficile par ailleurs d'accrocher le début
    avec cette musique rap-bambou qui n'a pas du tout sa place là ,mitigé donc

  • el viking

    15/09/2008 à 17h15

    Répondre

    bon, on va pas tergiverser de la croupe, c'est un film de Steven Seagal... avec toutes ses faiblesses comme ses (maigres) avantages...


    Mais il y a film de Steven Seagal, et film de... Steven Seagal... Celui est plutôt moyen, à savoir qu'il manque savamment de ces répliques cinglantes qui fit la gloire de cet acteur... Où est passé la rhétorique d'un homme qui a su transcender ce style, homme qui est à ce jour le seul réel rival de Chuck Norris? (le seul qui a survécu à un roundhouse-kick de ce dernier)


    Bref, vous l'aurez compris, ce film est pour les inconditionnels de Steven Seagal, même si son niveau est moins bon que ses autres chef-d'oeuvres... (ce sera toujours mieux que Attack Force...)


    Bon, une petite quand même, avant de partir...


    "Alors, entre nous, y a embrouille, où ça le fait?"


    El viking, à quand une critique de terrain miné?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques