9/10

Minority Report

Après un A.I. qui avait été plus ou moins bien accueilli, mais connaissant tout de même un succès certains du seul fait du nom de son auteur : Steven Spielberg, celui-ci nous ressort un film de science-fiction, bien plus ambitieux et réaliste. J'ai nommé Minority Report, adapté d'un livre de Philip K. Dick, déjà auteur du livre qui permit au film BladeRunner de voir le jour.

En 2054, la société Pré-crime, grâce aux pré-cogs: 3 humains modifiés génétiquement, est capable de détecter les homicides avant même qu'ils n'aient lieu. Les futurs assassins sont arrêtés avant même qu'ils ne commettent leur forfait, permettant à tout Washington de vivre en sécurité. Mais bientôt, les mutants médiums prédisent que John Anderton (Tom Cruise), le chef des escouades d'intervention de Pré-crime, commettra un meurtre. Il décide alors de fuir et de tout faire pour prouver son innocence...

Philip K. Dick est comme chacun le sait, un pilier de la science fiction. Un de ceux sans qui la science fiction ne serait plus. Réussir à adapter cet auteur à l'écran est une entreprise risquée, et Spielberg s'en sort brillamment, bien plus qu'avec son précédent A.I.
Le scénario, pourvu de rebondissements et de retournements de situations perpétuels, est excellemment conçu, et il a le mérite d'aborder des questions brûlantes d'actualité: la justice est ses excès, l'aliénation d'autrui au profit des autres, et j'en passe. Le fait est que la technologie est loin d'être représentée comme sympathique (les bâtons à vomir, les araignées rétiniennes)... et c'est bien un avertissement qui se dégage de cette fable glauque mais captivante.

Côté acteurs, Tom Cruise est épatant, dans un rôle qui, bien qu'étant principal, ne le monte pas sur le podium du surhomme et les "seconds rôles" jouent tous aussi bien, de Samantha Morton, à Colin Farell...

Je pense que c'est maintenant évident: Minority Report est un grand film. Pas de ceux qui révolutionnent cinéma, mais plutôt de ceux dont on dira dans quelques années qu'ils sont de parfait exemples de films d'anticipation. Il opère sur des mécaniques huilées tout en nous présentant un regard nouveau sur le futur (et indirectement sur le présent, comme toute bonne oeuvre de science fiction), à travers une trame excitante. On ne peut nier que celle-ci est parfois actionnée par des ficelles un peu trop épaisses, trop voyantes, mais pour une fois, c'est avec joie que l'on se laisse prendre au jeu. Ne boudons pas notre plaisir!

Partager cet article
A voir

Big Party

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • SlipKnot21

    08/07/2004 à 00h00

    Répondre

    Ce film est tout simplement génial !!!!!!!!!!
    On est très intrigué pendant toute l'histoire . Le dénouement est digne d'Hitchkok !
    Les acteurs et en particulier Tom Cruise rayonnent du début a la fin.
    J'espère que The King Spielberg nous sortira un deuxième volet ...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques