Michael Gough est mort

Michael Gough a cassé sa pipe hier, à plus de 90 ans. Si le spectateur d'aujourd'hui l'assimile au personnage d'Alfred Pennyworth, qu'il interpréta dans les Batman de Tim Burton et Joel Schumacher, il convient de rappeler quelle fut la carrière de cet
DR.
acteur distingué.

Né le 23 novembre 1915, 1916 ou 1917 (le mystère a toujours subsisté pour Gough lui-même) à Kuala Lumpur en Malaisie, il se lie d'amitié avec Alec Guinness et fait partie, comme lui, des objecteurs de conscience lors de la Seconde Guerre Mondiale. Enrôlé malgré tout dans l'armée, il entame par la suite une carrière d'acteur, faisant ses débuts sur le grand écran en 1948, dans Anna Karénine. Second rôle discret, il partage le générique de deux films avec son ami Guinness : L'homme au complet blanc en 1951 et De la bouche du cheval en 1958.

A partir de la fin des années 50, Michael Gough accède à des rôles bien plus importants dans les films d'épouvante des firmes Hammer et Amicus : Arthur Holmwood dans Le cauchemar de Dracula (1958), Lord d'Arcy dans Le Fantôme de l'Opéra (1962), il partage l'affiche avec Peter Cushing et Christopher Lee dans Le train des épouvantes et Le crâne maléfique (tous deux en 1965). Au cours des années 60, il apparaît également dans diverses séries télé, notamment Le Saint, Chapeau melon et bottes de cuir, Doctor Who et Les Champions.

Au cours des années 70 et jusqu'au début des années 80, on le voit essentiellement
DR.
à la télévision (il revient notamment dans Doctor Who en 1983, et retrouve Alec Guinness dans la mini-série La Taupe). En 1984, Peter Cushing et lui jouent tous deux dans la comédie Top Secret des ZAZ. Sa carrière redémarre doucement : Out of Africa de Sydney Pollack, L'emprise des ténèbres de Wes Craven... et Batman de Tim Burton en 1989, qui cristallise l'acteur dans son statut de "guest star pour initiés".

Ces dernières années, seul Tim Burton a su à nouveau le convaincre de livrer de (courtes et rares) performances d'acteurs : il joue ainsi l'un des notables de Sleepy Hollow (1999), et prête sa voix dans Les Noces funèbres (2005) et Alice au pays des merveilles (2010).

Il a été marié quatre fois et a eu quatre enfants.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Mandark

    18/03/2011 à 17h55

    Répondre

    Grand acteur. C'est bien que Krinein ne soit pas passé à côté de sa disparition...
    http://cinema.krinein.com/michael-g ... 15452.html

  • kou4k

    23/03/2011 à 21h37

    Répondre

    Merdasse ! Une des tronches du cinéma vient de disparaitre...

    C'est le genre d'acteur qu'on est content de découvrir dans un rôle inattendu.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques