5.5/10

Mensonges et trahisons, et plus si affinités...

Sans affinités, merci

Mensonges et trahisons, et plus si affinités..., un titre à rallonge pour ce qui s'annonçait comme la comédie française de la rentrée au vu de la bonne bande-annonce. À la fois bien rythmée, amusante et avec un Edouard Baer nous racontant son histoire en voix off, on pouvait attendre une bonne surprise de la part de Laurent Tirard, autrefois chroniqueur dans Studio (qui a d'ailleurs une superbe publicité), et qui s'essayait là pour la première fois à la réalisation. Mais comme on pouvait s'y attendre, le film n'est pas entièrement à la hauteur de la bande annonce même si l'amorce et l'histoire se révèlent bien sympathiques.

Raphaël (Edouard Baer) est écrivain, même plutôt un nègre, c'est un de ces trentenaires bobos qui se cherche, à l'attitude plutôt indécise. Après un premier essai personnel loin d'être convaincant, il a préféré écrire des autobiographies de gens célèbres. Possédant de réelles capacités pour cela, il n'a pas vraiment à se soucier de son avenir professionnel. En concubinage avec Muriel (Marie-Josée Croze), une architecte qui partage avec lui le goût de la franchise, son existence se passe plutôt normalement jusqu'à l'arrivée de Kevin (Clovis Cornillac), son nouveau client alias le capitaine de l'équipe de France de Football. Individu entier, il a des idées bien précises sur le futur contenu de son ouvrage et le pauvre Raphaël est obligé de faire avec. Et cela se complique encore plus quand la fiancée de Kevin s'avère être un amour de jeunesse. Raphaël commence un peu à perdre la tête et doit choisir entre ses fantasmes d'étudiants ou vers une relation plus adulte.

Voilà une histoire assez classique pour un premier essai mais autant ne pas se casser les dents sur un sujet plus difficile. Surtout que le potentiel comique ne manque pas et que le scénario est assez imaginatif. Il fallait également que les acteurs et surtout les personnages principaux soient bons et crédibles. C'est le cas, Edouard Baer notamment est parfait du début à la fin et porte tout le film sur ses épaules. Que de compliments pour l'instant mais il y a un "mais". Il fallait bien qu'il y ait un "mais". Mensonges et trahisons commence très bien, le premier quart d'heure étant plein d'humour et de vitalité mais (voilà le "mais") passé ce moment, le film baisse de rythme, devient moins drôle et tombe souvent dans les travers du genre. La voix off d'Edouard Baer si détonante au début se fait de plus en plus rare, les situations comiques font de plus en plus forcées et la vitalité des premières minutes laisse place à une comédie assez banale. Bref, ils ont eu les idées pour commencer mais pas forcément pour faire un film complet sur les mêmes bases. C'est dommage car même si le reste se regarde plutôt agréablement mais on a l'impression d'avoir un film bridé par les critères du genre.

Mensonges et trahisons s'avère bien au dessus de la moyenne des comédies françaises (surtout des estivales) mais manque de constance. Après un excellent départ, on retombe sur une forme classique, certes correcte mais loin d'être transcendante. Reste tout de même de bons dialogues, quelques situations amusantes et surtout un Edouard Baer au top de sa forme. En somme, un film tout à fait honnête pour la rentrée mais qui ne devrait pas aller plus loin.

A découvrir

Catwoman

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • hiddenplace

    22/09/2004 à 00h00

    Répondre

    Je ne suis pas aussi mitigée que Weirdkorn; j'ai vraiment aimé ce petit film, modeste et léger, surtout pour ses acteurs, il faut l'admettre; mais aussi pour la facilité avec laquelle on s'identifie. Qui ne s'est pas posé la question de l'engagement, dans le travail ou en amour? On dit qu'il faut s'aimer avant d'aimer les autres, je pense que l'histoire de Raphaël illustre bien les difficultés rencontrées dans cette quète de reconnaissance, et surtout de soi. Le tout relevé par de petites scènes cocaces et des dialogues truculents. Sans ommettre les mimiques et les airs béats d'Edouard Baer, ici efficace et tellement naturel.

    Ce n'est pas la comédie de l'année, mais ce n'est pas le but. Je pense que le film pose quelques questions et tente d'y répondre, et avec fantaisie. Si c'est pas merveilleux...

  • Anonyme

    24/10/2004 à 00h01

    Répondre

    Contrairement à Weirdkorn, j'ai trouvé cette comédie réussie du début à la fin. Les acteurs sont très bons dans l'ensemble; Marie-José Croze est particulièrement brillante (en plus d'être très jolie...) et interprète un personnage vraiment très (très) charmant, tellement sa fraicheur et sa sincérité sont éblouissantes. Edouard Baer est quand à lui irrésistible à pratiquement tous les passages du film tant ses mimiques et son jeu sont marrants.
    La réalisation est sans prétention mais sans bavures, pas très originale elle est relevée par le jeu des acteurs, et participe malgré tout beaucoup à l'ambiance plutot particulière du film.
    Pour ma part j'ai trouvé qu'il n'y avait presqu'aucune longueur dans ce film, car le scénario est vraiment efficace et les situations cocasses s'enchainent tout au long du film qui réserve un bon nombre de surprises.
    En bref cette comédie apporte beaucoup de fraicheur au cinéma de cette rentrée 2004, de part le très bon jeu des acteurs et un scénario bourré de rebondissements.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques