6.5/10

Mayhem - Légitime Vengeance

Après avoir succombé aux zombies dans The Walking Dead, Steven Yeun (Glenn) passe devant la caméra de Joe Lynch (Everly, Knights of Badassdom, ...) pour une direct-to-video à base de virus qui rend les gens violents et de critique sociale.

Derek Cho (Steven Yeun) est un jeune juriste qui travaille pour la firme TSC, qui compte parmi ses clients un certain Nevil Reed. Nevil s'est fait connaître car il est l'une des premières victimes du virus ID-7 qui s'attaque au cerveau pour enlever toutes les inhibitions. Vous voyez le genre ? Imaginez que votre boss vous énerve, comme d'habitude, mais cette fois-ci plus de retenue, plus de conscience, plus rien : juste l'envie de lui refaire le portrait au marteau et de le disséminer façon puzzle. C'est ce qui est arrivé à Nevil mais grâce au travail acharné de Derek, il a été jugé civilement irresponsable du fait du virus, qui ne dure que quelques heures, et peut désormais vivre sa vie normalement. Pas de bol pour Derek, sa boss est une vipère qui lui a fait un cou tordu et il se retrouve licencié ... pile au moment où l'ID-7 infecte les locaux de TSC, sacré timing ! Derek fera alors équipe avec Melanie (Samara Weaving), une victime innocente de cette firme sans morale, et tous deux ils profiteront du virus pour se venger de tous ceux qui les ont offensés à grand renfort de tournevis, pistoles à clous ou autres marteaux.


Are the contestants ready ? FIGHT !

Sorti directement en DVD/Blu-Ray depuis le 03 juillet, Mayhem est un film sans autre prétention que celle de divertir dans un balai de sang et d'organes qui volent et il le fait bien. Un peu comme dans The Raid, Derek et Melanie devront atteindre le dernier étage des locaux de la firme pour trouver et se venger de son grand patron mais leur route sera semée d'embûches et de collègues en colère qu'ils dézingueront avec une force et une créativité qui rappellent un peu Old Boy, la nouveauté en moins. En toile de fond, Joe Lynch s'attaque, un peu facilement, aux grandes entreprises cupides qui ont laissé des valeurs telles que l'éthique, l'humanité et la fraternité au placard pour s'en mettre plein les fouilles. Malheureusement, on se retrouve avec des clichés tels que le boss qui snif de la coke, la boss de Derek qui a les dents longue et qui est prête à tout, etc. Pour la critique sociale, on repassera mais le plat principal, la VIOLEEEEENCE, les ingrédients sont de qualité et les ustensiles sont utilisés avec savoir-faire. Les litres de sang coulent à flots, sans aller jusqu'aux membres qui volent ou aux viscères qui bavent mais c'est fait dans la bonne hymeur et les acteurs tiennent leurs rôles. 

Un film honnête qui se laisse regarder mais pas révolutionnaire. Mention spéciale au personnage de Melanie, metalhead confirmée et revendiquée, qui écoute du Motorhead, Anthrax ou encore Megadeth : votre serviteur a apprécié le petit clin d'oeil aux dégénérés qui écoutent cette musique de sauvage \m/

Partager cet article

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques