4/10

Maverick

L'Arme Fatale au Far West

Si vous voyez Mel Gibson en tant qu'acteur et Richard Donner en réalisateur sur la même affiche, vous pensez à quoi.. ? L'Arme Fatale bien sûr, mais manque de bol je parlais plutôt de Maverick, un film de 1993 sur le côté amusant et joueur du Far West. Il me semble qu'à la base, il s'agissait d'une série dans les années 50 avec James Garner, qui tient également un rôle dans ce film, sans oublier Jodie Foster.

As de la gâchette, de la débrouille en tout genre, et surtout des jeux de cartes, Bret Maverick (Mel Gibson) rêve plus que tout de participer au grand championnat de Poker, dont l'entrée se chiffre à 25.000 dollars. Mais depuis le début de la semaine, alors qu'il a presque réuni la somme, les pires ennuis s'acharnent sur lui : ils s'attirent les foudres d'un cow-boy un brin belliqueux nommé Angel, doit supporter la compagnie d'une courtisane un peu voleuse et d'un Marshall trouillard, et doit absolument trouver un moyen de réunir les 3.000 dollars qui lui manquent...

Un film sur le poker, dans l'environnement du Far West, cela aurait pu être amusant. Mais si le fil conducteur conduit vers le championnat, Maverick doit se montrer héroïque. Et pour se faire, le scénario collectionne un tas de scènes de bravoure parfaitement inutiles, pour montrer que le beau Mel est le plus fort, le plus rapide, le plus malin, et le plus intelligent. Très vite, ça devient gonflant. Prenons un exemple concret : après avoir récupéré sa chemise abîmée par Jodie, Mel la suit avec James dans la diligence. Le cocher est atteint d'une crise cardiaque, et Mel doit alors reprendre les rênes en main avant que les chevaux décident de vérifier s'ils peuvent voler au dessus du canyon. Ca, c'est une bonne péripétie d'un quart d'heure. Il y a aussi la chasse à l'indien, ou la bagarre arrangée du départ (pourquoi arrangée..? pour bien se faire voir, alors qu'il aurait pu le faire sans sortir un sou de sa poche?). Un tas d'aventures écrites de façon à remplir le scénario, et atteindre une durée convenable (2h quand même). Dommage que l'histoire ne se soit pas plus focalisée sur le poker, tel que cela avait été fait dans Les Joueurs (avec Matt Damon et Edward Norton), et qu'on nous ramène une nouvelle fois un cow-boy de héros presque sans défaut qui sait tout faire.

Maverick, c'est l'histoire d'un héros qui va au bout de ses rêves, et qui malgré quelques coups bas va toujours s'en sortir avec panache. Qu'on le prenne pour un film d'aventure ou une comédie, la faiblesse du scénario se fait très vite sentir et l'ennui pointe le bout de son nez juste après. A noter, je n'ai pas encore saisi pourquoi le donneur de la finale du poker gruge et donne un meilleur jeu à un des adversaires de son patron.

Partager cet article
A voir

Suicide kings

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • punkrock21

    14/08/2003 à 00h00

    Répondre

    Bon j'ai vu ce film il y a longtemps et il m'a enormement plu je le regarder tous le temps. Mel Gibson est très bien dans son rôle de cow boy, des scenes assez divertissantes, un film à voir je pense si vous vous ennuyez

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques