3/10

MatriX Revolutions

Je n'irai pas par quatre chemins, à l'image du film multipliant les circonlocutions inutiles : ce film est une vraie bonne grosse bouse. La seule constante dans la trilogie des Matrix a été l'enfoncement toujours plus profond dans le n'importe quoi. Déjà dans le Matrix opus 1, c'était surtout la première heure et demi qui était impressionnante : esthétisme, scénario, mise en scène, références etc., tout était bluffant, néanmoins le film s'essouflait un peu sur la fin. Le second Matrix n'était déjà plus qu'une farce dépourvue de scénario (on court après le maitre des clefs, on l'attrape, on choppe la clef et hop c'est fini). J'ai le regret de vous annoncer que le troisième épisode ne conserve même plus l'esthétisme qui était encore présent dans Reloaded.

Ce film est tellement incohérent qu'en donner un synopsis qui tienne la route est une véritable gageure. En théorie de l'information on dit qu'une suite de chiffre est aléatoire quand on ne peut la compresser, la résumer en quelques sortes. Il en est de même pour le scénario de Revolutions. Essayons : Néo après avoir arrêté trois sentinelles par la seule force de son esprit (fin de Reloaded) et de sa main tendue (hé oui, il faut bien matérialiser le pouvoir spirituel au cinéma) a un gros coup de pompe. En clair il se trouve coincé dans un monde situé entre le notre et celui de la matrice. Trinity et Morpheus contactent séraphin pour trouver l'oracle et voler à son secours. Pendant ce temps les machines infernales continuent de forer à tout va et foncent vers Zion où les derniers préparatifs de la défense finissent de se mettre en place...

La nouveauté la plus frappante de Revolutions par rapport aux deux épisodes précédents est que la majeure partie de l'action se déroule "dans le monde réel". On se retrouve presqu'en présence d'un film de science fiction standard, option blabla philosophico-creux en plus. Car c'est vraiment là que le bât blesse. Les dialogues enfilent les truismes comme des perles et font perdre toute crédibilité au film. Il faut imaginer Néo courant sous la pluie au ralenti, le tout nimbé d'une musique de type religieux (beaucoup de choeurs, ambiance sombre : pensez par exemple au requiem de Mozart) : il n'y a pas à dire ca jette un maximum. Mais voilà Néo qui s'arrête et dit "J'ai fait le choix que j'ai fait par ce que j'avais à le faire alors je l'ai fait" ou une sentence aussi profonde que "Tout ce qui commence doit finir". En tant que spectateur, vous êtes confronté à l'inéluctable vérité : Néo, l'Oracle et tous les autres ont le QI d'un banc de moules à marée basse. Ca tranche un tantinet avec l'ambiance messianique recherchée.

Alors que peut on sauver du naufrage ? La bataille de Zion qui nous offre un bon quart d'heure de spectacle pyrotechnique ? Même pas : imaginez vous qu'en plein milieu du combat on a droit à un "Mettez vous en cercle" digne du pire Western des années 50, vous savez ceux où les chariots des colons faisaient un rond (on peut aussi penser au BD de lucky luck) et les indiens tournaient autour. Et bien Revolutions (tiens ce serait là le pourquoi véritable du titre...) vous en donne une version high-tech. Il y a aussi la
sempiternelle figure du petit chargeur de munitions (symbole à deux centimes du petit peuple) qui se révelera un héros au coeur de la bataille... Bref un haut degré de concentration de clichés.

Peut être que le seul à surnager est l'agent Smith. Toujours aussi parfait dans son costume coupe FBI, il est le seul personnage avec un peu de consistance. Il est aussi celui qui est le moins facilement cernable même si dans un film biblique de ce style, il est clair qu'il incarne l'ange déchu (c'est un ancien programme qui se rebelle tout comme Lucifer). Son incompréhension est au moins aussi grande que sa haine, il a peur de l'altérité (d'ailleurs il transforme tout ce qu'il touche en lui). Un personnage à creuser dans une suite qui pourrait elle être plus intelligente ? Non je m'égare, ne rêvons pas trop, je doute que le retour de Smith soit programmé, dommage...

Partager cet article
A voir

Elephant

A propos de l'auteur

16 commentaires

  • airyn

    06/04/2006 à 21h54

    Répondre

    Matrix Revolutions est la deuxième partie d'un seul film, dont Matrix Reloaded serait la première partie. C'est la façon dont il a été conçu. Il vaut mieux donc remettre Revolutions dans le contexte de Reloaded. Reloaded était une grosse escapade dans la matrice, Revolutions propose donc d'explorer la "réalité". C'est très équilibré, finalement ! C'est amusant de constater que la "réalité", qui devrait être le centre, est moins intéressante que la Matrice. La transition entre les deux parties est idéale : le cliffhanger où Neo arrête les sentinelles dans la "réalité" est un retournement sans précédent, qui entraîne énormément d'attentes ensuite. Mais tout est dit dans Reloaded : Revolutions n'est que l'application. Reloaded vise et tire, fort, très fort, et Revolutions n'est que la trajectoire. Et des phrases comme "tout ce qui a commencé doit finir" résonnent plus que de simples truismes dans un contexte où la Matrice est "reloadée", et Neo avec elle. La conclusion de la trilogie à laquelle je suis arrivé est savoureuse, mais je me garderais bien de l'étaler, même sur un forum où traînent tant d'esprits vivaces. Il faut se faire une opinion soi-même, n'est-ce pas ?
    Donc je n'en voudrais pas à Kassad de n'avoir rien compris au scénario. Le propos est en effet ardu, et les Frères Réalisateurs ne nous facilitent pas la compréhension en disséminant, entre deux scènes d'actions parfaitement menées, des indices quant à la vraie nature de la Matrice. Ici et là sur internet on peut glaner des informations très pertinentes qui renversent totalement la perception qu'on peut avoir du film (http://www.matrix-happening.net/). Il faut être franc : moi non plus je n'avais rien compris aux enjeux profonds en le voyant au cinéma. Mais après plusieurs visionnages, ça va mieux ! Cela n'empêche pas de profiter de bonnes scènes d'action.
    A ce titre le combat final est bluffant, excellent, etc. Matrix est une digestion parfaite de différents moyens culturels : le manga, la science-fiction, les jeux vidéos, et le cinéma bien sûr.
    Les effets spéciaux laissent peu de place à l'improvisation. Tout est calculé, chorégraphié. Cela donne un aspect un peu "lisse" à la narration.

    S'il faut trancher, tranchons ! Soit le film est très profond, soit il est très creux. Personellement j'aime bien les films qui ne s'offrent pas à la première vision, ou qui demandent un certain angle de vision. Matrix Trilogy semble être de ceux-là. Comme Starship Troopers : "le spectacle pour les américains et le message politique pour les autres !"

    Pour finir, j'aimerais revenir sur les dialogues soi-disant débiles des 2 films où Neo semble totalement ahuri. Il pose plus de questions qu'il n'obtient de réponses, et ces dernières sont toujours niaises ou alambiquées.
    Il semble clair que la destinée de Néo est toute tracée. "L"important c'est le choix" conclut-il devant l'Architecte. Il faut dire que le pauvre a été balloté d'évènement en évènements sans trop comprendre le pourquoi. Tout juste sait-il qu'il doit retourner à la Source. Les questions de Neo semblent donc ralentir l'inéluctable. Quoiqu'il fasse, ce qui doit arriver arrivera, car telle est la destinée de l'Anomalie. Pas étonnant qu'il soit tombé dans les mains de l'Oracle ! Enfin bref.

    Reloaded + Revolutions dépasse largement la moyenne. Il fallait conclure, et Revolutions remplit son rôle. Il ne procure pas le même plaisir que Reloaded, c'est certain. Une fonction est-elle belle ?
    Suis-je allé voir Revolutions parceque j'y étais obligé, ayant vu Reloaded ? Parceque le matraquage publicitaire était énorme ? Parceque je suis un fan aveugle de science fiction ? Parceque j'étais le jouet de puissants studios hollywoodiens avides de pomper mon fric ? Ou parceque ma passion pour matrix allait m'entraîner à faire une superbe critique sur Krinein de Matrix Revolutions ?

  • Kassad

    08/04/2006 à 13h09

    Répondre

    Bon je ne reprendrais pas une polémique en des points bien semblable à celles qui ont entouré [url=http://cinema.krinein.com/Immortel-1451.html" title="Immortel">Immortel. Le truc est que je pense que tu y as vu plus de choses qu'il n'y en a réellement dans cette trilogie. Bref ta critique montre plus ton intelligence à toi que celle des frêres Wascho. Moi, même avec la pire daubasse, en me creusant la cervelle je peux toujours y trouver des messages cachés mais dire qu'ils étaient présents dans la bouse serait un peu poussé. Je n'ai pas l'impression devant Matrix d'être devant une création qui me dépasse comme c'est parfoi le cas.

    Si tu en veux plus sur les mutltiples interprétations des matrix je te conseille

  • Anonyme

    17/04/2006 à 19h14

    Répondre

    C'est pas pasqu'on se sent pas impliquée par une oeuvre qu'elle est creuse, je pense surtout que matrix possède plusieurs degré de lecture, j'ai un pote qui a fait un thèse la dessus et il a du s'informer pour en savoir plus, Matrix explore donc le domaine religieux et philosophie en utilisant des références bien définies dans chaque domaine.

    Le problème est que matrix tout en restant bavard se contente pourtant de pas s'attarder sur un sujet, ça peut paraitre curieux mais pourtant c'est le cas, il suffit d'ailleur de voir la conversation avec l'oracle juste avant l'arrivée de Smith.

    Rarement j'apprécie qu'on critique un oeuvre qui me parait incontournable mais Pour Matrix je l'accepte volontier, non pas que je la considère intelligente maus plutôt très ciblée à l'inverse d'un seigneur des anneaux par exemple, maintenant tu peux penser ce que tu veux mais La saga Matrix n'est pas une oeuvre creuse, mais souvent les anti matrix ont ce genre de propos, comme celui d'annoncer que la suite a été fait à cause du suuces du premier alors que c'est complètement faux, la saga a été pensé comme ça et c'est un fait établit, de même que les animatrix, qui sont la pour agrémenter l'unviers de matrix.

    Matrix, bonen saga ou pas, reste un oeuvre aboutie qui ne sera apprécié que par un type de spectateur bien particulier, pour moi c'est surtout une autre façon de faire du cinéma à grand spectacle, et il était vraiment temps que ça change !!!

  • Guillaume

    15/11/2006 à 00h51

    Répondre

    Matrix Revolutions passe en ce moment même à la télé.
    C'est toujours aussi drôle de voir qu'un cycle de films devenus cultes semble maintenant complètement has been.
    Dialogue pourris, esthétisme esthétisant. Ya des séries télé mieux foutues maintenant ^^
    Une bonne tranche de rigolade

  • Protos

    15/11/2006 à 01h30

    Répondre

    Il y a quand même un truc de bien dans Matrix The Revolution.






    Quoi ?


    Ha, quoi ? Ben... ça termine la série.

  • kou4k

    15/11/2006 à 01h44

    Répondre

    Bah, l'invasion des machines est quand même impressionnante et est une scène d'anthologie(bien qu'un peu longue...).

    mais mis à part cette attaque, le combat entre Néo et Smith(en ce moment, Néo est à terre ) est ridicule et vraiment surfait.
    le film manque d'incursions dans la matrice et de scènes comme dans reloaded ou le premier Matrix...


    Je trouve aussi que Revolution prête à rire par ses dialogues et la scène avec smith, mais le film est un bon défouloir et offre un fin convenable à une très bonne trilogie d'action.

    Car matrix, c'est pas le cercle des poètes disparus ni une reflexion psychologique sur l'humanité et la machine, c'est avant tout un film d'action avec un scénario.

    Par son succès, on lui a atribué trop de messages cachés et de reflexion.
    Le film est vu comme un film psychologique, moi, je retiens Matrix pour ses scènes d'action et son background...

    Le 2 est mon préféré, ca peut prêter à rire, mais les scènes d'action/combat/poursuites sont bien enchainées et vraiment bien tournées.
    Ca me suffit, pour un peu qu'il y ait une histoire.


    Après, si on veut comparer avec la liste de schindler ou Bienvenue à Gattaca, moi je vise plutot Terminator...

  • Wax

    15/11/2006 à 11h56

    Répondre

    kou4k a dit :

    Car matrix, c'est pas le cercle des poètes disparus ni une reflexion psychologique sur l'humanité et la machine, c'est avant tout un film d'action avec un scénario.


    Ah! Enfin quelqu'un de lucide et raisonable!
    Cela dit moi j'ai pas du tout aimé Revolutions alors que le premier puis Reloaded m'avaient bien emballé. Ca manque clairement de substance et effectivement, la longueur des grosses scènes d'action est très mal dosée (défaut déjà visible dans Reloaded mais dans une moindre mesure)
    En fait je pense qu'une unique suite au premier aurait été nettement meilleure, plutôt que de vouloir absolument faire une trilogie.

  • airyn

    15/11/2006 à 14h12

    Répondre

    Matrix c'est avant tout une machine à faire du fric. Je vois mal un producteur s'engager dans un projet parceque c'est de l'art. Il veut gagner de l'argent, et si possible beaucoup. Donc Matrix c'est juste le catalyseur d'une énÔrme masse de capitaux qui passe d'une foule ahurie vers les poches de quelques décideurs malins. Ensuite il y a l'"art", parceque c'est le service que ces gens nous vendent.

    De plus tous les films proposent de l'action et un scénario. C'est le BA.BA du cinéma : une bonne histoire à raconter. Matrix n'échappe pas à la règle, immuable depuis les tragédiens grecs : des personnages, des retournements de situation, des lieux, etc.

    S'il faut être lucide, il faut l'être jusqu'au bout.

  • Wax

    15/11/2006 à 14h45

    Répondre

    Que c'est simpliste comme raisonnement: les producteurs sont des méchants capitalistes et les artistes de gentils rêveurs sans intentions vénales? Allons...

    Par ailleurs j'entendais par "action" les grosses scènes d'explosion ou de castagne comme on en trouve dans le blockbuster standard. Et a moins évidemment de n'aller voir que des blockbusters, on se rend facilement compte qu'on a pas ce genre de scène dans tous les films, loin s'en faut!

  • airyn

    15/11/2006 à 14h59

    Répondre

    C'est aussi simpliste que le raisonnement de kou4k.
    Enfin bref.
    Voilà !

    (pour plus de détails, voyez mon commentaire plus haut).
    A bientôt !
    Airyn.

  • kou4k

    15/11/2006 à 19h03

    Répondre

    hé ho! moi j'tai rien fait!

    Mon raisonnement est simpliste, mais il résume les matrix, toi, tu généralise à outrance, faut un minimum de mesure...

    Spielberg continue à nous faire plaisir et pourtant il est pété de thunes... il pourrait nous balancer un blockbuster de temps en temps, et encaisser son cheque, mais il se casse le cul sur ses films, parce qu'il aime ca et qu'il veut nous faire ressentir la même chose...

    Ensuite, ya 80% des films qui passent sur la 6 qui sont des pompes à fric sans interret, alors là, oui, c'est indéniable, ces gens veulent juste renflouer leur budget avec un truc minable mais digeste pour le plus grand nombre...

    Mais c'est bien résumé : ciné = pepettes

  • nazonfly

    16/11/2006 à 19h11

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Matrix Revolutions passe en ce moment même à la télé.
    C'est toujours aussi drôle de voir qu'un cycle de films devenus cultes semble maintenant complètement has been.
    Dialogue pourris, esthétisme esthétisant. Ya des séries télé mieux foutues maintenant ^^
    Une bonne tranche de rigolade


    Une seule petite remarque (oui oui c'est toujours la même)... Je suppose que ce film qui passait était en version française.
    Ca joue vachement pour les dialogues pourris.

  • Guillaume

    16/11/2006 à 19h20

    Répondre

    Ah oui c'était en français

  • Lestat

    16/11/2006 à 19h46

    Répondre

    Vf ou pas, j'ai rien compris.
    Mais par rapport à Reload, ça bourrine un peu et c'est moins virtuo-propre, alors ça passe quand même.

  • Anonyme

    16/11/2006 à 23h45

    Répondre

    Perso, un film autant assumé dans ses libertés artistique ne peut pas être mauvais (sans dire qu'il doit plaire à tout le monde).

    La vrai qualité de MATRIX à mon avis est qu'après autant de temps on en parle encore, je trouve pas que le film a vieillit, je trouve même qu'après tout les films qui ont tenté de pomper dessus, jamais la saga en est autant sortie grandit.

    J'ai pas envie de débattre car je sais que ça mènera à rien (le nombre de débat sur la saga auquel j'ai participé on mené à ce résultat et il y en a eu) alors je dirai juste que le combat final est un bel hommage au manga et qu'un peu comme pour kill bill, les freres whakos ont tenu leur propos jusqu'au bout à l'inverse de certain qui revoient leur montage en fonction des entrés (même jackson l'a fait avant son Director cut).

    Pour moi les trois films forment une seul oeuvre qu'on peut détester ou aduler mais qui n'a laissé indifférent personne.

    Je suis tombé dessus en zappant et personnellement, je suis encore resté ébahit, mais bien sur je ne force personne d'adherer à mon propos.

    Par contre pour l'histoire du film qui fait de l'argent etc etc, c'est même pas simpliste comme argument, c'est comme dire que les chanteurs pourraient chanter gratis.... celui qui en connaît un qui distribue ses albums dans la rue me le fasse cônnaitre que je le félicite, mais je pense que ce type d'artiste et très rare.

  • shwarztein

    26/11/2006 à 16h11

    Répondre

    Bon ça doit faire un bout de temps que j'ai vu les films, en tant que films d'actions ils étaient plaisant mais je pense que l'histoire ou plutôt les références auquel il fait appel font vite se perdre et nous font croire à une fin "de remplissage" tellement on se perd au niveau du sens des répliques du films (en anglais c'est déjà obtu et dur à comprendre alors en fraçais après la traduction ).

    C'est une trilogie qui n'est pas facile à appréhender mais qui quand elle est expliquée rien qu'en partie , comme sur le très bon site qu'aeryn a conseillé :

    [url=http://www.matrix-happening.net/">http://www.matrix-happening.net/

    ça devient très interessant . Au final, un film doté d'effets spéciaux (donc qui vieillit) mais dont les problématiques soulevées sont TRES intéressantes ("il n'y a pas de cuillère" *rire de dément*) .

    Un film a voir donc mais surtout à revoir en passant par le site :

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques