Mark Wahlberg sera L'Homme qui valait six milliards de dollars (sortez les calculettes)

Mark Wahlberg jouera Steve Austin dans l'adaptation ciné de L'Homme qui valait 3 milliards - sauf que maintenant, il vaut plus.

Suivez bien le raisonnement : en 1973, une série télé américaine voyait le jour sous le titre The Six Million Dollar Man. Diffusion en France oblige, on la traduit par L'homme qui valait trois milliards (de francs, donc).


DR.

 

Mais nous voici en 2014, et la mode des adaptations de séries télé au cinéma perdure vingt ans après le succès du Fugitif avec Harrison Ford. Après Mission impossible, Wild Wild West ou encore Star Trek, c'est donc ce bon vieux Steve Austin qui va atteinde le grand écran. Sauf que l'homme bionique a vu son coût révisé à la hausse. Le titre anglais du film sera The Six Billion Dollar Man, soit six milliards... de dollars. Au taux de change dollar/euro d'aujourd'hui, le titre français serait L'Homme qui valait 4.844 milliards. Pas très vendeur...

Plus efficace pour le marketing : la présence confirmée dans le rôle-titre de Mark Wahlberg, ex-Marky Mark devenu vedette chez Tim Burton (La Planète des Singes), Martin Scorsese (Les Infiltrés) ou encore Michael Bay (No Pain No Gain).

Le film sera réalisé par Peter Berg (Hancock, Lone Survivor).

A propos de l'auteur

Chasseur de père en fils, je mets tout le monde d'accord en me nourrissant exclusivement de l'actualité. Croustillante, dramatique, joyeuse, culturelle, ou drôle... tout dépend de ma faim et du cuisinier !

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques