4/10

Man on Fire

La vengeance est un plat qui se mange froid. Telle est la déclaration de Creasy, garde du corps et grand nounours triste de la petite Pita. Et lorsque c'est Denzel Washington qui joue ce genre de rôle, cela ne rigole pas. "Creasy est un artiste de la mort et il s'apprête à peindre son chef d'oeuvre." C'est une expression qui en jette, n'est-ce pas ? Tout comme ce que l'on pourrait dire sur la réalisation du film, tape à l'oeil, mais sans fond.

Tony Scott, loin de posséder le talent de son frère Ridley, signe avec Man on fire un thriller plutôt moyen, qui sans être classique n'est pas non plus intéressant. La trame de fond est traditionnelle mais la façon de filmer ne l'est pas. Creasy, une âme en peine, parvient à retrouver le goût de vivre grâce à Pita, la jeune fille qu'il doit protéger. Il se trouve à Mexico où les enfants des familles riches doivent être protégés, les demandes de rançon suite aux enlèvements étant monnaies courantes. Pas de chance, la petite se fait kidnapper puis liquider. Creasy va donc accomplir sa vengeance. C'est simple, hein ? Effectivement, ça l'est. On rajoute bien une petite intrigue avec une journaliste et un inspecteur mais vraiment pour la forme.

La spécificité de Man on fire provient de sa réalisation, à la fois calme et très nerveuse. On enchaîne des plans façon clips MTV avec d'autres très posés. L'intrigue suit le même déroulement, très lent dans sa totalité tout en étant entrecoupé d'actions brèves mais intenses ou de scènes chocs. Le film retient l'attention par son côté très sombre, porté par une ambiance froide, détachée et sans optimisme. Mais il est facile de sortir du scénario à force de rester à l'écart et de cautionner le meurtre et la torture pour une raison de vengeance, surtout de la part d'un homme croyant (où est le pardon ?). Au bout d'un moment, le film n'accroche plus. Se venger est répétitif. Le scénario manque d'élaboration (les flics mexicains doivent être les plus laxistes au monde) et le tout est beaucoup trop long (pour commencer et pour finir). L'ennui n'est jamais loin et on ressort de la séance finalement indifférent.

Man on fire est un thriller qui manque énormément d'efficacité. Ce n'est pas en insérant des plans ultra stylisés et nerveux que le résultat sera bon. Des coupes n'auraient pas été malvenues et un scénario plus riche n'aurait pas été trop demandé (surtout pour 02H25). Après si vous voulez voir Denzel Washington en tueur tortionnaire et impitoyable...

A découvrir

Cercle (Le) - The Ring

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Protos

    17/10/2004 à 00h00

    Répondre

    J'ai bien aimé Man On Fire. L'histoire est prenante, la réalisation technique est bonne tout comme les acteurs.
    On y retrouve Christopher Walken, plus génial que jamais, et Denzel Washington dans un rôle sur mesure. Ce couple Washington-Walken, c'est de la dynamite.
    L'histoire est prenante, et est tirée de faits réels, ce qui augmente sont intéret.

    Les points forts: des acteurs top de top, un bon humour corcé pour décompresser, de l'action bien dosé, une histoire réaliste dans les faits.

    Les points faibles du films : parfois un peu longuet (la moitié du film se passe avant l'enlevement), parfois trop short (par exemple, Denzel remonte la filière des bandits en moins de deux), parfois carrément irréaliste (ex: la prise du chef de la police judicière au basooka en pleine ville "fingers in the noze").

  • Prinncess

    17/10/2004 à 00h01

    Répondre

    Mon avis : excellent comme toujours avec Denzel Washington qui montre encore une fois l'acteur exceptionnel qu'il est. Ce rôle lui va à merveille (mais quel rôle ne lui va pas !!), vengeur sans peur, ni conscience qui n'hésite pas à torturer ces "professionnels" du rapt surtout si la personne n'est autre que la petite Dakota Fanning, mignone à croquer et intelligente qui lui fera retrouver le sourire et la joie de vivre (c'est très cliché mais cela reste émouvant).
    La réalisation originale est un grand plus.
    On ne se rend même pas compte que le film dure 2h30 tellement on est pris dans l'ambiance et l'histoire tirée de faits réels : un kidnapping toutes les heures !! c'est hallucinant !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques