4.5/10

Madagascar

Ca part d'un bon sentiment. Enfin d'un sentiment. Celui de rivaliser avec Pixar. Dreamworks Animation y arrive assez bien avec Shrek. Mais il leur faut autre chose. Et comme Gang de Requins s'est un peu planté dans sa lutte contre Nemo, et que les Indestructibles ont cartonné plein pot, il a fallu cravacher sévère. Surtout sur la pub. Bref, Madagascar, en théorie, c'était l'évènement. En théorie.

Marty le zèbre ne rêve que d'une chose : la vie sauvage, loin des clôtures de son petit zoo. Son vieux pote lion Alex, lui, ne rêve que d'une chose : lui faire oublier ces idées saugrenues de retour à la liberté. Un soir, Marty saute le pas et quitte le zoo. Alex part alors à sa recherche, accompagné de leurs fidèles amis Gloria l'hippopotame et Melman la girafe hypocondriaque. C'est le début d'une aventure qui va les emmener, tous les quatre, loin, très loin....

Un lion, un zèbre, une girafe, et un hippopotame, tous dotés d'un sacré grain de folie qui ferait passer Jim Carey pour un ingénieur informaticien, prenant le large bon gré mal gré pour une île paradisiaque, destination la vie sauvage, ça donne quoi ? En définitive, pas grand-chose. Certes, le côté déjanté est présent, même à la limite de l'abrutissant, mais il manque tellement de choses à Madagascar que s'afficher comme « collègue », par son affiche, de Shrek est en soi une insulte pour l'ogre vert. A quelques exceptions près, le film verse dans le premier degré coloré bien mal servi, jusqu'à parfois se planter sévèrement dans ses choix artistiques. Passons sur le côté « animation 3D typée cartoon », qui ne rebute pas franchement, heureusement, mais insistons particulièrement sur le scénario et la bande originale. Pour le premier, c'est bien simple, y en a pas. Difficile de faire plus primitif : par concours de circonstances, ils sont envoyés sur une île déserte et y redécouvrent la vie sauvage vite fait bien fait. Pour le deuxième... bah c'est un peu le même constat. En fait, je ne me souviens pas réellement avoir entendu de la musique, mais ma mémoire doit me jouer des tours. Disons que « l'environnement sonore ne présente pas de caractéristiques particulières qui lui permettraient de demeurer dans le souvenir commun des spectateurs », à part peut être le « I Like to Move It » d'une tribu de lémuriens tarés qui est tout de même très loin de ce qu'on pourrait attendre d'une scène musicale dans un film d'animation (souvenez vous de Shrek, et pleurez mes enfants). Bon, allez, tout n'est pas si mauvais, et finalement l'ensemble doit bien se laisser voir pour les enfants. Et puis, n'oublions pas les facéties presque hilarantes de ce petit commando de pingouins névropathes qui auraient gagné à être davantage à l'écran.

Un petit film d'animation, très loin de l'évènement qui semblait être annoncé, très ciblé enfant de bas âge, et surtout très simple d'esprit. Quelques références pour les adultes, heureusement, mais ça reste assez ennuyeux sur le long terme.

A découvrir

poupées russes (Les)

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • citizen

    23/06/2005 à 10h35

    Répondre

    j'allucine

    je m'etais pas autant eclaté devant un film d'animation depuis l'age de glace
    vous etes trop severe
    des guss deja cultes(les 4pinguins a mourir de rire,le bébé lémurien)
    bref je lui met un 8.5/10 mérité

  • Anonyme

    14/11/2008 à 13h29

    Répondre

    Critique très sévère en effet.


    Moins bon que Ice Age (remarquez, difficile de le surpasser), moins pour adulte aussi que nombres films d'animation, il en reste plaisant à regarder. Mes enfants (4 et 2 ans) adorent.


    Mention spéciale pour le commando de pingoins

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques