7/10

Madagascar 2

Madagascar corrige le tir et propose un spectacle assez crédible, même si les zygomatiques ne seront pas forcément très sollicités.

Nous avions laissé nos quatre amis dans une situation plus qu'acceptable : la vie trépidante et sauvage de Madagascar. Les voilà néanmoins en route pour New York, leur foyer, à bord d'un coucou réparé par un gang de pingouins psychopathes adeptes du chatterton. Frêle esquif qui, évidemment, connaîtra pas mal de ratés en vol pour s'écraser sur une autre terre de rêves, l'Afrique sauvage. Un retour aux sources qui permettra aux héros de renouer avec leurs racines et de faire quelques découvertes sur eux-mêmes assez inattendues.


Voilà pour ce qui est du synopsis, assez convenu, mais qui a le très grand mérite d'élargir le champ des intrigues. A bien y regarder, même, c'est comme si les scénaristes avaient lu nos griefs, les avaient pris en compte, et avaient essayé d'y répondre du mieux qu'ils pouvaient. Inhabituel, certes, surtout qu'une suite a tendance à se planter, d'une manière générale. Bref, si Alex le lion reste au centre de l'intrigue, ses compères auront tous droit à leur moment de gloire et à leur petite histoire parallèle, assez convenablement intégrés à la trame principale. Du coup, le film fonctionne mieux, le rythme reste à bonne cadence, et les personnages secondaires se multiplient à foison. Nous restons évidemment dans des balises de développement très faibles, la durée du film ne pouvant autoriser guère plus, mais l'ensemble en devient plus vivant, plus fourni, plus intéressant (même si le très dynamique King Julian peut éventuellement saoûler sur la durée).
La trame musicale est également tirée vers le haut et se montre plus entraînante que dans le précédent volet, sans pour autant casser la baraque et rester dans les mémoires une fois la lumière rallumée. Même constat en ce qui concerne l'aspect visuel, pourtant d'une grande qualité, qui verse dans un esprit cartoon assez commun. Remarquons toutefois une animation sans faille inspirée par les doubleurs VO (Ben Stiller, Chris Rock, etc), et de magnifiques paysages africains rendus par ordinateur qui n'ont rien à envier à leurs modèles.
Film pour enfant oblige, l'histoire verse dans des poncifs tels que la famille, l'amitié, et la recherche de soi, sans pour autant être prise de tête ou forcer la larmichette. Non, ici il s'agit avant tout de s'amuser, de se divertir, et c'est certainement pourquoi les scénaristes ont cru bon de doubler, rien que ça, le temps de présence des pingouins militaires qui demeure la vraie trouvaille humoristique de la franchise et font mouche presque à chaque apparition.

Un très gros cran au-dessus de son prédécesseur, Madagascar 2 gagne en présence par la multiplicité de ses intrigues, de magnifiques paysages, une bonne humeur musicale constante et les facéties de quelques pingouins assez atypiques. Une réussite, même si le rire franc et bruyant n'est que très rarement au rendez-vous.

A découvrir

Musée haut musée bas

Partager cet article
A voir

Duchess (The)

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • Anonyme

    29/08/2008 à 10h32

    Répondre

    Trop cooooooooooool,you lactoo movies movies,you lactoo movies movies...


    Sa veut dire quoi en fâite? LOL

  • riffhifi

    29/08/2008 à 10h51

    Répondre

    Si c'est une vraie question, la vraie phrase est "You like to move it move it". Ce qui siginifie "Tu aimes le bouger le bouger."

  • Bung

    28/11/2008 à 03h01

    Répondre

    Et c'est un morceau disco de Real to real...

  • nazonfly

    08/01/2009 à 15h51

    Répondre

    Quel top 5 désespérant quand même.

  • el viking

    08/01/2009 à 17h17

    Répondre

    on peut même aller jusqu'au top 20!

  • Anonyme

    08/01/2009 à 18h33

    Répondre

    Dison top 10 à moins que tu n'aimes ni Two Lovers, ni Louise-Michel, ni Il Divo, ni L'échange;


    Et dans ce cas-là, c'est toi qui est désespérant ; mon pauvre vieux !

  • riffhifi

    08/01/2009 à 19h51

    Répondre

    Je ne vois pas ce qu'il y a de désespérant à avoir été déçu par Two lovers et L'échange. Les deux autres je ne les ai pas vus :/

  • hiddenplace

    08/01/2009 à 20h02

    Répondre

    Rho L'échange, c'était bieeeeen ! (et bouleversifiant même) Two lovers c'était moins bieeeeeen. Mais bon, ça partait d'un bon sentiment. Pas vu les deux autres non plus^^


    Voilà un commentaire rondement mené, plein d'arguments et tout, je suis trop fière de moi.

  • el viking

    09/01/2009 à 12h58

    Répondre

    Bon, ben pour faire plaisir à tout le monde, disons jusqu'au top 15!


    Après, il est effectivement notoire que je suis quelqu'un de désespérant, puisque fan de Steven Seagal et grand prophète Chuck Norrissien!

  • Luz

    09/01/2009 à 17h37

    Répondre

    Olala, el viking c'est le jumeau caché d'une loutre !

  • Anonyme

    13/01/2009 à 15h19

    Répondre

    je trouve que le film est beaucoup  moins bien que le 1 j'ai été deçue si on devait le noté sur 5 étoiles je lui donnerais 1 étoiles juste pour la fin de l'histoire

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques