M. Popper, ses pingouins et leur affiche

Une semaine après l'épisode final des aventures de Harry Potter, un homophone fait irruption dans les salles obscures : pourtant, difficile d'accuser M. Popper et ses pingouins de plagier leur voisin sorcier, puisque le film est tiré d'un roman de 1938, et s'adresse à un public clairement plus enfantin. A la limite, il faudrait chercher la ressemblance phonétique du côté de Mary Poppins.

16569-m-popper-pingouins-affiche-1.jpg

L'affiche mise tout sur deux éléments : les pingouins, dont la cote est au plus haut depuis quelques années (Happy Feet, Jasper pingouin explorateur, les trublions de Madagascar 1 et 2…) ; et Jim Carrey, dont l'aura de star comique continue de faire recette. Ce dernier est habillé "en pingouin", avec smoking et nœud papillon. On notera que la composition est strictement identique à celle de l'affiche pour Fous d'Irène (2000), avec un Jim Carrey de face, en plan rapproché, surplombé de son nom et du titre écrit en bleu. Pour ne pas disperser l'attention, le tout est simplement collé sur un fond blanc – l'acteur est coutumier du fait : Ace Ventura, Dumb & Dumber, Menteur menteur, Braqueurs amateurs.

Sortie le 20 août.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques