9/10

Lost Highway

Fred Madison (Bill Pullman), saxophoniste, vit dans une luxueuse maison avec sa femme Renee (Patricia Arquette), qu'il soupçonne d'être infidèle. Un jour, devant le pas de leur porte, Renee trouve une cassette vidéo qui montre quelqu'un filmant leur maison de dehors. D'autres enregistrements mystérieux suivent jusqu'au jour où l'un d'eux montre l'intérieur de l'habitation...

David Lynch possède un univers bien spécifique qui se retrouve à peu près dans tous ses films. A cet univers correspondent des éléments communs : des rideaux pour représenter l'incompréhensible, le caché et l'inconnu (par exemple Twin Peaks avec les rideaux rouges de la Loge noire, les rideaux dans la maison de Fred qui mènent à la chambre du couple dans Lost Highway...) ; de l'érotisme, pour montrer l'intensité d'un amour dans Lost Highway, Mulholland Drive et Sailor et Lula ou pour montrer des héros perdus dans la débauche dans Blue Velvet et dans le film Twin Peaks ; des personnages mystérieux et terrifiants qui sont souvent la clef de l'histoire comme l'homme mystérieux dans Lost Highway, Bob dans Twin Peaks ou encore les deux vieux dans Mulholland Drive ; les nappes de synthés et le jazz du compositeur fétiche de Lynch Angelo Badalamenti ; le concept d'identités multiples comme les couples Fred-Pete, Renee-Alice et Dick Laurent-Mr. Eddy dans Lost Highway, le couple Laura Palmer-Madeleine Ferguson dans Twin Peaks et la profusion d'identités multiples dans Mulholland Drive ; l'idée d'opposition femme blonde-femme brune ; l'utilisation de la violence, de meurtres, de la jalousie, de "femmes fatales" et d'éléments comiques (dans la série TV Twin Peaks et dans Mulholland Drive) ; le fait de jouer avec les limites spatio-temporelles, de jouer avec le rêve et la réalité...

Dans Lost Highway, on se sent aussi perdu que le(s) personnage(s) de Fred et de Pete : on suit le déroulement des événements sans vraiment savoir où tout cela va nous mener. C'est souvent effrayant, totalement étrange, tendu et émouvant avec l'ancienne petite amie de Pete, Sheila (Natasha Gregson Wagner). L'interprétation des acteurs sonne vraiment juste, Bill Pullman (Independence Day) et Balthazar Getty ont l'air perdu à souhait et Patricia Arquette (A Tombeau Ouvert) est tout simplement divine avec sa façon de parler unique et sa performance très sexy.
On note aussi la formidable bonne bande son qui, en plus des titres atmosphériques d'Angelo Badalamenti, contient du David Bowie, du Barry Adamson, du Antonio Carlos Jobim, du Marylin Manson, du Rammstein, du Nine Inch Nails, du Lou Reed, du Trent Raznor et surtout la b-side Eye des Smashing Pumpkins.

A découvrir

En sursis

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    26/06/2003 à 00h00

    Répondre

    Heureusement que tu ne devais "pas trop en dire" !

    Celà dit, je suis entièrement d'accord : il s'agit là du meilleur Lynch. En effet, comment faire plus sombre, plus mystérieux et plus malsain que Lost Highway ? Impossible selon moi.
    Plus qu'un film, c'est une atmosphère à part entière. Le jeu des acteurs est PAR-FAIT. Pas une tâche. Le scenario est tordu à souhait. Du grand art.

    La BO, cerise sur le gâteau, correspond exactement à l'ambiance (normal, me direz-vous, puisqu'elle y contribue !). Et que dire du "I'm deranged" de Bowie, extrait de l'excellent "Outside" !?

    Avis aux fans : le DVD a un énorme défaut, le son y est restitué en 2.0... (alors qu'au ciné, il sortait de tous les côtés parait-il).

  • Anonyme

    27/06/2003 à 00h01

    Répondre

    Lost Highway est un film génial, mais Mulholland Drive est encore meilleur
    Et désolé Mulholland Drive n'est pas du tout un film cyclique, ou en tout cas, pas du tout de la même manière que Lost Highway.

  • Anonyme

    18/07/2003 à 00h02

    Répondre

    Voila un joli commentaire assez profond (au moins plus que celui de cette page) sur le Magnifique Lynch, Lost Highway, qui dit pas mal de choses intéréssantes (même si un peu compliqué).
    A lire de toute urgence !

    Evidemment, ce n'est pas forcément a garder, mais j'ai trouver ça intéressant...

    http://www.lumiere.org/esthetique/lost-highway.html

  • nazonfly

    10/07/2007 à 10h05

    Répondre

    Enfin j'ai vu Lost Highway, après avoir vu, dans cet ordre, Dune, Mullholland Drive, Eraserhead, Blue Velvet et Inland Empire.


    Lost Highway est plutôt très flippant (moins que les lapins de Inland Empire quand même) mais me semble être l'un des films les plus accessibles de Lynch. En réflechissant un peu, il est possible d'avoir quelques pistes de réflexions. Du coup, il perd presque de son intérêt et devient presque conventionnel!


    Mais je fais la fine bouche. Lost Highway est un film superbe, travaillé et où la musique, superbe, a une très belle place!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques