7/10

Dans la ligne de mire : Clint sur la piste de Malkovich

En 1993, Clint Eastwood était déjà vieux, et avait du mal à courir à côté de la voiture présidentielle. Mais personne ne lui échappait, comme d'habitude.

La sortie d'Au-delà, nouvelle réalisation de Clint Eastwood, nous donne l'occasion de revenir sur quelques œuvres de cette sommité du cinéma américain. Et pour une fois, il ne s'agira pas d'un western, même si le personnage principal de ce thriller peut nous faire penser à un cow-boy des temps modernes (ceux des années 90)…

Franck Horrigan était présent à Dallas, le jour de l'assassinat du président Kennedy. Mais il n'a rien fait, même s'il était affecté à la sécurité du chef d'état. Trente ans après, le souvenir lui est toujours douloureux, et revient massivement à la surface lorsqu'un maniaque surnommé Booth annonce vouloir assassiner le président des Etats-Unis…


DR.
Des histoires de psychopathes meurtriers confrontés à des super flics, on en a connu, mais des duels de la trempe d'un Eastwood / Malkovich, c'est plutôt rare. Le Chacal, par exemple, gagnait son intérêt en proposant Bruce Willis dans le rôle du méchant et Richard Gere, plus habitué à la comédie romantique, en challenger. Dans la ligne de mire, même s'il va bientôt fêter ses vingt ans, se place tout de même un gros étage au-dessus par la qualité de l'interprétation et la saveur des relations entre "gentil" et "méchant". John Malkovich a le visage de l'emploi, il lui suffit de conserver une expression neutre et de parler calmement pour provoquer un malaise, une appréhension. Avec malice et une certaine dose de cruauté, il échange quelques coups de téléphone introspectifs avec son ennemi, son adversaire, l'agent des services secrets Franck Horrigan. Clint Eastwood lui confère son charisme, sa stature et son âge, le minimum pour faire exister ce personnage torturé et solitaire qui n'aspire qu'à faire la paix avec lui-même.
DR.
Leurs joutes verbales, assez nombreuses, sont autant de moments passionnants.
Wolfgang Petersen est un bon faiseur. Son film dure bien deux heures, et pourtant le rythme est suffisamment soutenu pour conserver l'attention du spectateur tout du long. Le secret n'est pas si bien gardé, il a suffit de jongler entre l'enquête, les confrontations Malkovich / Eastwood, et les moments d'action pour obtenir un cocktail sacrément bien dosé. La réalisation n'a pourtant rien d'exceptionnel, elle ne fait que suivre ses protagonistes et leur donner toute latitude pour s'exprimer. Quant au scénario, on demeure dans des terrains extrêmement balisés, allant jusqu'à nous fournir dès le milieu du film la plupart des détails du plan du tueur. Le dénouement en est on ne peut plus logique, et assez représentatif des thrillers des années 90 : empoignades virils et coups de poing dans la tronche, sans véritable climax pour l'habitué du genre.

Les rédacteurs de Krinein ne vous le diront jamais assez : Clint Eastwood est un grand homme, par la taille (il avoisine les 1m90) et par le talent. Dans la ligne de mire a un peu vieilli (les téléphones et les ordinateurs sentent bon le grenier poussiéreux de mamie), certes, mais l'affrontement entre John Malkovich et Clint Eastwood vaut à lui seul le détour dans les années 90.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • riffhifi

    18/01/2011 à 18h18

    Répondre

    Du polar classique mais solide, avec un face-à-face prenant... le seul élément qui m'a toujours chiffoné dans ce film, c'est la romance entre Eastwood et Rene Russo. Ils ont de bons dialogues, mais l'alchimie n'y est pas. D'ailleurs, Clint a rarement été le roi de la romance (Sur la route de Madison est vraiment à part dans sa filmo !)http://cinema.krinein.com/ligne-mir ... 14860.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques