Lestat dans 20 minutes

Lestat, notre vampire préféré, a été interviewé par 20 minutes dans le cadre d'un article sur les zombies au cinéma. C'est l'occasion idéale pour se (re)plonger dans le dossier très complet du buveur de sang : Zombie - Les morts vivants au cinéma.

Les zombies au cinéma
Les zombies au cinéma
Le Mort Vivant est partout. Il erre, bras ballants ou ventre à terre, dans le seul but de nous croquer le cerveau. Ses origines sont ancestrales, issues du "Zombie" du culte Vaudou qui enflamma bon nombre d'auteurs. Que ce soit pour nous faire mourir de peur ou de rire, comédies gores ou histoires d'amour impossible, le cinéma peu après la littérature, dès son âge d'or, s'est emparé du mythe. Plus que toute autre forme d'art, il l'aura fait évoluer, lui aura donné ses lettres de noblesse. Petit retour sur ce qui est devenu un genre à part entière, au même titre que le film de vampire ou d'extraterrestres.

> Lire le dossier sur les morts-vivants au cinéma
> L'article sur les morts vivant dans 20 minutes (pdf)

 

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

16 commentaires

  • Daggy

    03/01/2005 à 20h02

    Répondre

    TRAVAIL MONSTRUEUX !
    Et je pèse mes mots.
    Evidemment, devant tant d'exhaustivité, je sais pas trop quoi dire^^.
    Juste que mon meilleur souvenir de Mort Vivant reste l'auto-stoppeur increvable de [i]Creepshow. Une psychose pour les automobilistes qui conduisent souvent de nuit

    Sinon, un peu de culture vaudou pour faire l'intéressant :
    Sera qualifié dattentat meurtrier, tout usage fait contre les personnes, de substances qui, sans amener la mort, déterminent un sommeil léthargique plus ou moins prolongé. Et le fait denterrer la personne à qui de telles substances auront été administrées, sera tenu pour meurtre, quel quen soit le résultat[/i] (article 2-4-9 du code Haïtien).

  • nazonfly

    07/01/2005 à 15h18

    Répondre

    Excellent dossier qui donne envie de découvrir tous les films cités par l'ami Lestat!

    Même si ma connaissance cinématographique du genre se limite aux plus connus (et encore), c'était un sujet véritablement passionnant!!

  • zombigirl

    10/01/2005 à 15h20

    Répondre

    Vince, je ne peux que te féliciter sur ton dossier aussi intéressant que complet. Je m'y connais déjà pas mal mais c'est une lecture très agréable sur un sujet fascinant (pour certain(e)s...) - surtout le début concernant le vaudou. Le tout parsemé de quelques touches d'humour bien vues, en particulier l'extrait du guide de survie.

  • Anonyme

    21/05/2007 à 23h23

    Répondre

    Bonjour Lestat,

    Merci pour les eclairages concernant les différentes tendances du genre... Cependant l'idée du cannibalisme me semble un peu hors sujet... Le cannibalisme, symboliquement permet de se renforcer de l'energie de l'etre dévoré... Hors, s'agit il réelement de cannibalisme chez le Zombie? Puisqu'il ne se régénere jamais.... ET est il vraiment question de manger son semblable alors que le mangeur et le mangé sont fondamentalement dans un etat différent... Une societe nouvelle qui mange l'ancienne???? tu as trouvé cette hypothèse ou ?? ca m'interesse....
    A bientot j'espere ... icdeadpeople@hotmail.fr

  • Lestat

    22/05/2007 à 14h22

    Répondre

    Bonjour bonjour

    C'est intéressant ce que tu dis. Tu as raison, je fais un amalgame, non pas entre la coquetterie et la classe, mais entre "cannibale" et "anthropophage", ce dernier mot étant sans doute plus approprié. Maintenant, le simple fait de manger de la chair humaine est souvent nommé comme cannibalisme -c'est comme "Mort vivant" et "zombie", c'est plus simple d'en faire des synonimes-. En outre, il s'agit de cinéma : même dans les cannibaleries italiennes, c'est souvent plus l'acte que la raison qui est mise en avant (sauf bien sur quand elle est alimentaire). L'exception étant à mon sens le Vorace d'Antonia Bird.

    Quand à savoir si morts vivants et humain sont semblables, voila un passionant sujet qui nous ramène à ceci : qu'est ce qui fait l'humain ? Aux débuts, le zombie est encore hérité du vaudou. Il est dénué de volonté, c'est un pantin. Au fur et à mesure, il se dotera d'un semblant de reflexion, de besoins naturels (ce pourquoi nous avons cette discussion : manger), de sentiments... Reste la question qui aurait enflammée la controverse de Valladolid : les morts-vivants ont-ils une âme ? Sachant qu'il ne sont ni morts ni vivants, à chacun d'en juger...


    Une societe nouvelle qui mange l'ancienne???? tu as trouvé cette hypothèse ou ?? ca m'interesse....


    Probablement dans une interview de George Romero.

  • Anonyme

    22/05/2007 à 21h04

    Répondre

    En même temps le zombie n'est t'il pas repris de ces gens qui cultivais le pavot ou un truc dans le genre (mes sources sont flous).

    Par contre, cette histoire de société et de parrallèle entre le mort vivant et le consomateur est toute la thématique mise en avant pas Romero si je ne m'abuse, enfin je crois même si le sujet a été détourné avec le temps.

    Par contre j'ai pas tout lu mais même en diagonale, je constate le poids du travail, félicitation Lestat, dommage que ce le genre ne m'interesse guère (sauf pour des perles comme shaun of the dead ou Brain dead).

  • Anonyme

    28/07/2007 à 14h57

    Répondre

    Enorme travail à l'époque. Toutes mes félicitations. Coup de coeur spécial au guide de survie qui rappelle le livre de MAx Brooks (fils de son père Mel) intitulé "the zombie survival guide". J'aimerai ajouté que l'évolution du fil zombie est intéressante car les histoires se sont petit à petit détourné du sens premier du "zombie" à savoir l'esclave du Bokor qui réalise l'envoutement. Et si ces zombies étaient assouvis à leur maître aujourd'hui il semble qu'on prône plus l'idée que les zombies sont une sorte de nouvelle race ! La grande émancipation ou la révolution des zombies, ça fait pas des titres à travailler ça ???

    bonne continuation


    ZOTD

  • Anonyme

    17/02/2008 à 02h31

    Répondre

    Une Bible ce texte.J'ai réalisé un film Z de mort-vivant. Il me manquait des codes du genre, j'aurais aimé tomber sur ce texte avant de tourner... Le lien: http://www.dailymotion.com/video/x3zh5o ... shortfilms  

  • Anonyme

    30/06/2008 à 20h59

    Répondre

    très bon résumé, complet, presque exhaustif, qui n'oublie rien des perles du genre.


    Petit détail cependant sur les templiers d'Ossorio... Dans mes souvenirs, c'est pas "ralenti pour tout le monde", c'est ralenti seuilement pour le mort-vivant. Ce qui permet un effet esthétique sur ces mors-vivants totalement fascinants, et qui permet en plus de rendre compte de leur lenteur. 

  • Anonyme

    19/07/2008 à 16h42

    Répondre

    j'aime bien les filmes commes ça

  • Anonyme

    21/07/2008 à 10h34

    Répondre

    Tout simplement magnifique!

  • Lestat

    29/08/2008 à 12h17

    Répondre

    Pchut ! Rohh !

  • nazonfly

    29/08/2008 à 13h00

    Répondre

    Bravo Mister!!!

  • SOPHY&

    25/09/2008 à 01h56

    Répondre

    Mon préféré c'est "le retour des morts vivants" de Dan O'Bannon (scénariste d'Alien).Je l'ai vu à sa sortie et j'ai eu une crise de fou rire pendant la séance. Il y a une multitude de scènes hilarantes, et les créatures sont de toutes beautés : elles se comportent de façon loufoque durant tout le film et n'arrêtent pas de crier cerveau!!!


    J'ai un autre excellent souvenir, c'est la scène du cunnilingus de Re-animator où un corps décapité donc pataud essaie de prodiguer, sous les invectives de sa tête détachée, quelques caresses buccales là où il se doit...

  • Anonyme

    28/08/2009 à 22h22

    Répondre

    moi je pense que c'est bien d'avoire peure

  • Anonyme

    23/05/2010 à 16h03

    Répondre

    exélent ! merci pour c conseil.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques