7/10

Les voyages de Gulliver : 70 ans avant Jack Black

En 1939, les frères Fleischer s’emparent de Gulliver pour en faire un des premiers longs métrages d’animation de l’histoire du cinéma. Forcément vieillot, le film continue pourtant à distiller la bonne humeur.

En 1937, Walt Disney frappe un grand coup en sortant Blanche-Neige et les sept nains, le premier long métrage d'animation digne de ce nom. Les frères Fleischer, concurrents directs de Mickey avec leurs personnages Popeye et Betty Boop, se doivent de réagir. Œuvrant dans le cartoon depuis 1918, Max et Dave ont été les pionniers du dessin animé parlant, et ne peuvent pas rester à la traîne face à la révolution que constitue le film de Disney. Ils décident alors d'adapter un célèbre roman de Jonathan Swift paru en 1721 :
DR.
Les voyages de Gulliver
. Dès 1902, Georges Méliès en avait tiré un court métrage dans lequel le héros rencontrait des Lilliputiens et des géants, par la grâce d'effets spéciaux déjà très ingénieux.

Mais quid du titre : "les" voyages de Gulliver ? Chez Swift, il y en a quatre. Le grand public se souvient généralement des deux premiers. Et dans le film des studios Fleischer, il n'y en a qu'un seul, le premier. Lemuel Gulliver, naufragé, échoue sur les rives d'une île inconnue des hommes, où vivent de minuscules individus appelés Lilliputiens. Déchirés par une guerre fratricide, ils accueillent avec autant de surprise que de crainte l'arrivée de leur visiteur gigantesque.

Là où le roman d'origine était écrit à la première personne, offrant constamment le point de vue narquois de Gulliver, le dessin animé des Fleischer est au contraire conçu pour présenter l'histoire côté Lilliput. Le héros passe même la moitié du métrage inconscient ! L'intention probable était de miser sur le potentiel de sympathie des petits bonshommes, dont la bouille rondouillarde et joviale évoque irrésistiblement…les nains de Blanche-Neige. Les séquences musicales, entraînantes et joyeuses, vont également dans ce sens. En revanche, l'aspect cartoonesque des Lilliputiens contraste de façon sensible avec le réalisme qui caractérise l'animation de Gulliver : utilisant la technique du rotoscope, qui consiste à dessiner par-dessus des prises de vue réelles,
DR.
les frères Fleischer calquent le jeu et l'apparence du personnage sur Cal Howard, un des scénaristes du studio. Le résultat est saisissant, et contribue paradoxalement à rendre Gulliver plus froid et distant que les Lilliputiens.

Suite au succès des Voyages de Gulliver, les studios produiront un seul autre long métrage, Douce et Criquet s'aimaient d'amour tendre (Mr Bug Goes to Town, 1941), puis se verront confier la lourde tâche d'animer les aventures de Superman dans une célèbre série de courts métrages entre 1941 et 1943. Gulliver, quant à lui, connaîtra plusieurs autres incarnations animées, dont aucune ne passera à la postérité comme celle-ci. Trois versions filmées verront également le jour : une délicieuse kitscherie de 1960 avec Kerwin Mathews, un téléfilm de trois heures avec Ted Danson en 1996, et une comédie modernisée avec Jack Black cette année.

Le film étant dans le domaine public, il peut être téléchargé gratuitement et légalement sur ce site. Ne vous faites pas avoir par certains DVD que l'on trouve dans le commerce (généralement pour une somme dérisoire), qui proposent parfois une copie noir et blanc !


DR.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques