Les suites tardives : plus de dix ans d'attente

En 2012, on nous servira Men in Black 3 et La vérité si je mens 3, respectivement dix ans et douze ans après leurs numéros 2. On nous promet un SOS Fantômes 3 la même année, ce qui le placerait 23 ans après le deuxième opus, et Eddie Murphy semble se décider pour un Flic de Beverly Hills 4 en 2014, soit 20 ans après l'épisode précédent. La suite tardive a la cote ces dernières années, même si le phénomène ne date pas exactement d'hier. Qui détient la palme ?...

  • Dans la catégorie "dix ans d'attente", on trouve plusieurs candidats : Hannibal suit ainsi Le Silence des Agneaux de 1991 en 2001, générant au
    Comment ça, j'ai déjà fait
    le coup des jambes croisées ?
    passage deux suites supplémentaires en 2002 et 2007.
  • Les Randonneurs à Saint-Tropez (2008) offre un complément inattendu aux aventures des Randonneurs de 1998.
  • Toy Story 3 (2010) suit lui aussi le deuxième opus de dix ans, un délai en partie justifié par sa qualité de film d'animation complexe.
  • Quant à Universal Soldier: Regeneration (2009), sa nature de direct-to-video ne doit pas faire oublier qu'il suit le deuxième épisode de dix ans lui aussi.
  • Au rayon des petits tricheurs, citons Le Fils du Mask (2005), qui non seulement s'est fait attendre onze ans et s'est avéré bien mauvais, mais ne compte même pas les acteurs principaux du premier film à son générique. Bouh !
  • Onze ans aussi pour la saga Scream, dont le quatrième opus sort enfin le mois prochain au cinéma.
  • Passons au grade "douze ans" : Terminator 3, le soulèvement des machines (2003) passe ainsi bien longtemps après le deuxième opus de James Cameron, et exhibe un Schwarzenegger qui commence à prendre sérieusement de la bouteille.
  • Die Hard 4 (2007), quant à lui, peine à faire oublier que le précédent film Une journée en enfer était signé John McTiernan.
  • Crocodile Dundee 3 (2001) sort treize ans après le deuxième épisode... et tout le monde s'en fout !
  • Basic Instinct 2 (2006), quatorze ans après le thriller chaud-chaud de Paul Verhoeven, fait un sacré bide.
  • L'exorciste : au commencement (2004) est produit quatorze ans après le troisième opus, et connaît une genèse douloureuse et mouvementée (commencé par Paul Schrader, presque intégralement refait par Renny Harlin).
  • Alien vs. Predator (2004) marque le retour du Predator à l'écran après quatorze ans d'absence... Mais pour les puristes qui considérent que la seule vraie suite est Predators (2010), il se sera écoulé vingt ans entre deux épisodes.

  • Après 16 ans dans les cordes, il se relève !
    En 1996, John Carpenter sortait Los Angeles 2013, quinze ans après New York 1997 dont le titre était sur le point de se périmer.
  • Quinze ans après le diptyque consacré aux Trois Mousquetaires, Richard Lester réunissait le même quatuor d'acteurs pour Le Retour des mousquetaires (1989), medley de Vingt ans après et Le vicomte de Bragelonne.
  • Après Le retour du Jedi en 1983, George Lucas fit mariner les fans pendant seize ans avant de sortir la préquelle Star Wars : La menace fantôme en 1999.
  • Seize ans, c'est également le temps qui sépare Rocky V (1990) de Rocky Balboa (2006) ; pari risqué, ce dernier marque le retour de Sylvester Stallone au succès après un gros passage à vide.
  • Dix-sept ans entre Dirty Dancing et l'incongru Dirty Dancing 2 (2004), qui ne présente pas vraiment de lien avec l'original.
  • Sans surprise, Trois hommes et un couffin : 18 ans après (2003) sort... dix-huit ans après l'original. Entre-temps, le remake américain a eu largement le temps d'avoir sa propre suite.
  • Dix-huit ans, c'est également le score des Blues Brothers, dont la version 2000 (sortie en 1998) vit le remplacement de John Belushi par John Goodman, pour cause de décès du premier.
  • L'increvable baroudeur Indiana Jones laissa passer dix-neuf ans entre sa troisième et sa quatrième aventure : Le royaume du crâne de cristal (2008) laisse pourtant la porte ouverte à un cinquième film.
  • Après Rocky, Rambo : le dernier opus John Rambo (2008) suit de vingt ans le troisième.
  • On arrive à présent du côté des champions : entre le premier et le deuxième Psychose, il s'écoule vingt-trois ans, de 1960 à 1983. Anthony Perkins, remis sur la brêche, enchaîna sur un troisième et un quatrième volet (en 1986 et
    Allô ? Une suite de Psychose ?
    Mais ça fait 23 ans que j'ai raccroché !
    1990).
  • Plus anecdotique, le Carrie de Brian de Palma est affligé d'une suite sans grand rapport en 1999, sous-titrée La Haine (tentative de capitaliser sur le film de Mathieu Kassovitz ?).
  • 23 ans encore : Wall Street (1987) et sa suite L'argent ne dort jamais (2010), tous deux réalisés par Oliver Stone, montrent Michael Douglas à deux points de sa carrière et de sa vie.
  • Entre Les Bronzés font du ski et sa suite décriée, Amis pour la vie (2006), on compte... vingt-sept ans ! Un score phénoménal pour un film réunissant une si grande partie des acteurs d'origine.
  • Sorti le mois dernier, TRON l'héritage est le recordman des suites live : vingt-neuf ans se sont écoulés depuis le premier film.
  • Si Disney détient la palme de la suite live la plus tardive, il tient également le haut du pavé question dessin animé : Le Livre de la jungle 2, sorti en 2003, suivait l'original de trente-six ans.
  • Seul les studios Disney pouvaient se battre eux-mêmes : en 2006, Bambi 2 (une préquelle !) arrivait soixante-quatre ans après le premier film.
A découvrir

Benda Bilili, le DVD

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques