Les 100 films au top du box-office américain

A l'heure où The Dark Knight sort sur les écrans français, il s'est déjà positionné en troisième place du box-office américain toutes époques confondues, derrière Titanic et le premier Star Wars. Jetons un œil aux 100 premiers films de ce
classement (source : imdb), et constatons que :

  1. 100% sont américains, pas de surprise
  2. 67% datent des années 2000 : le cinéma ne se porte sans doute pas aussi mal, commercialement parlant, qu'on voudrait le faire croire. Il faut tout de même noter que l'inflation et la hausse du prix des billets jouent sur les sommes évoquées, et que les budgets toujours plus hauts des blockbusters relativisent le profit que ces films génèrent.
  3. 58% font partie d'une suite de films (Pirates des Caraïbes, Harry Potter...) : les sagas rassurent aussi bien le public que les producteurs, à plus forte raison quand elles sont adaptées d'une bande dessinée, d'une oeuvre littéraire ou d'un parc d'attraction à succès ; inversement, les gros succès génèrent souvent des suites.
  4. 9% sont réalisés par Steven Spielberg, 4% par George Lucas, 4% par Peter Jackson... On constate aussi une récurrence des films de Robert Zemeckis, Michael Bay, Roland Emmerich, James Cameron, Sam Raimi, Tim Burton, M. Night Shyamalan, John Lasseter et Barry Sonnenfeld.

La bonne nouvelle, c'est que ce classement n'est pas sujet à controverse puisqu'il est basé sur des chiffres. L'autre bonne nouvelle, c'est qu'on peut en parler quand même.

  1. Titanic (1997) $600,779,824 (fiche - critique)
  2. Star Wars : La guerre des étoiles (1977) $460,935,665 (fiche - dossier)
  3. The Dark Knight (2008) $445,370,695 (fiche - critique)
  4. Shrek 2 (2004) $436,471,036 (fiche - critique)
  5. E.T. l'extraterrestre (1982) $434,949,459 (fiche)
  6. Star Wars: Episode I - La menace fantôme (1999) $431,065,444 (fiche - critique)
  7. Pirates des caraïbes : Le secret du coffre maudit (2006) $423,032,628 (fiche - critique)
  8. Spider-Man (2002) $403,706,375 (fiche - critique)
  9. Les chevaliers sont appréciés, qu'ils soient futuristes, mythologiques ou masqués
    Les chevaliers sont appréciés,
    qu'ils soient futuristes,
    mythologiques ou masqués
    Star Wars: Episode III - La revanche des Sith (2005) $380,262,555 (fiche - critique)
  10. Le seigneur des anneaux : Le retour du roi (2003) $377,019,252 (fiche - critique)
  11. Spider-Man 2 (2004) $373,377,893 (fiche - critique 1 - critique 2)
  12. La Passion du Christ (2004) $370,270,943 (fiche - critique)
  13. Jurassic Park (1993) $356,784,000 (fiche - critique)
  14. Le seigneur des anneaux : Les deux tours (2002) $340,478,898 (fiche - critique)
  15. Le monde de Nemo (2003) $339,714,367 (fiche - critique)
  16. Spider-Man 3 (2007) $336,530,303 (fiche - critique)
  17. Forrest Gump (1994) $329,691,196 (fiche - critique 1 - critique 2)
  18. Le roi lion (1994) $328,423,001 (fiche)
  19. Shrek 3 (2007) $320,706,665 (fiche - critique)
  20. Transformers (2007) $318,759,914 (fiche - critique)
  21. Harry Potter à l'école des sorciers (2001) $317,557,891 (fiche - critique)
  22. Iron Man (2008) $316,468,817 (fiche - critique)
  23. Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (2008) $314,749,809 (fiche - critique)
  24. Le seigneur des anneaux : La communauté de l'anneau (2001) $313,837,577 (fiche - critique)
  25. Star Wars: Episode II - L'attaque des Clones (2002) $310,675,583 (fiche - critique)
  26. Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde (2007) $309,404,152 (fiche - critique)
  27. Star Wars: Episode VI - Le retour du Jedi (1983) $309,125,409 (fiche - dossier)
  28. Independence Day (1996) $306,124,059 (fiche - critique)
  29. Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl (2003) $305,388,685 (fiche - critique 1 - critique 2)
  30. Les films conçus pour un public jeune cartonnent sévèrement
    Les films conçus pour un public
    jeune cartonnent sévèrement
    Sixième sens (1999) $293,501,675 (fiche - critique)
  31. Harry Potter et l'ordre du Phénix (2007) $292,000,866 (fiche - critique)
  32. Le monde de Narnia: Le lion, la sorcière et l'armoire magique (2005) $291,709,845 (fiche - critique)
  33. Star Wars: Episode V - L'empire contre-attaque (1980) $290,158,751 (fiche - dossier)
  34. Harry Potter et la coupe de feu (2005) $289,994,397 (fiche - critique)
  35. Maman, j'ai raté l'avion (1990) $285,761,243 (fiche)
  36. Matrix Reloaded (2003) $281,492,479 (fiche - critique 1 - critique 2)
  37. Mon beau-père, mes parents et moi (2004) $279,167,575 (fiche - critique)
  38. Shrek (2001) $267,652,016 (fiche - critique 1 - critique 2)
  39. Harry Potter et la chambre des secrets (2002) $261,970,615 (fiche - critique)
  40. Les Indestructibles (2004) $261,437,578 (fiche - critique)
  41. Le Grinch (2000) $260,031,035 (fiche)
  42. Les dents de la mer (1975) $260,000,000 (fiche - critique)
  43. Je suis une légende (2007) $256,386,216 (fiche - critique)
  44. Monstres et Cie (2001) $255,870,172 (fiche - critique)
  45. Batman (1989) $251,188,924 (fiche - critique)
  46. La nuit au musée (2006) $250,863,268 (fiche - critique)
  47. Men in Black (1997) $250,147,615 (fiche)
  48. Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004) $249,358,727 (fiche - critique)
  49. Toy Story 2 (1999) $245,823,397 (fiche)
  50. Cars (2006) $244,052,771 (fiche - critique)
  51. Bruce tout-puissant (2003) $242,589,580 (fiche)
  52. Les aventuriers de l'arche perdue (1981) $242,374,454 (fiche - critique)
  53. Twister (1996) $241,688,385 (fiche)
  54. Mariage à la grecque (2002) $241,437,427 (fiche)
  55. SOS fantômes (1984) $238,600,000 (fiche - critique)
  56. Le flic de Beverly Hills (1984) $234,760,500 (fiche)
  57. X-Men: L'affrontement final (2006) $234,360,014 (fiche - critique)
  58. La guerre des mondes (2005) $234,277,056 (fiche - critique)
  59. Seul au monde (2000) $233,630,478 (fiche)
  60. Le monde perdu : Jurassic Park (1997) $229,074,524 (fiche - critique)
  61. Signes (2002) $227,965,690 (fiche - critique)
  62. La vengeance dans la peau (2007) $227,225,045 (fiche - critique)
  63. Rush Hour 2 (2001) $226,138,454 (fiche - critique)
  64. Hancock (2008) $222,169,969 (fiche - critique)
  65. Benjamin Gates et le livre des secrets (2007) $219,961,501 (fiche - critique)
  66. Madame Doubtfire (1993) $219,200,000 (fiche)
  67. King Kong (2005) $218,051,260 (fiche - critique)
  68. Ghost (1990) $217,631,306 (fiche)
  69. Da Vinci Code (2006) $217,536,138 (fiche - critique)
  70. Aladdin (1992) $217,350,219 (fiche)
  71. Alvin and the Chipmunks (2007) $217,326,336 (fiche)
  72. Il faut sauver le soldat Ryan (1998) $216,119,491 (fiche - critique)
  73. Mission: Impossible II (2000) $215,397,307 (fiche)
  74. X-men 2 (2003) $214,948,780 (fiche - critique)
  75. Austin Powers dans Goldmember (2002) $213,079,163 (fiche - critique)
  76. Kung Fu Panda (2008) $211,355,837 (fiche - critique)
  77. WALL·E (2008) $210,767,640 (fiche - critique 1 - critique 2)
  78. Retour vers le futur (1985) $210,609,762 (fiche - critique)
  79. 300 (2006) $210,592,590 (fiche - critique)
  80. Serial noceurs (2005) $209,218,368 (fiche)
  81. Charlie et la chocolaterie (2005) $206,456,431 (fiche - critique)
  82. Ratatouille (2007) $206,435,493 (fiche - critique)
  83. Austin Powers: L'espion qui m'a tirée (1999) $205,399,422 (fiche - critique)
  84. Batman Begins (2005) $205,343,774 (fiche - critique)
  85. Terminator 2 (1991) $204,843,350 (fiche)
  86. L'Exorciste (1973) $204,565,000 (fiche - critique)
  87. Le retour de la momie (2001) $202,007,640 (fiche - critique 1 - critique 2)
  88. Armageddon (1998) $201,573,391 (fiche)
  89. Superman Returns (2006) $200,069,408 (fiche - critique)
  90. Autant en emporte le vent (1939) $198,655,278 (fiche)
  91. Pearl Harbor (2001) $198,539,855 (fiche - critique 1 - critique 2)
  92. Happy Feet (2006) $197,992,827 (fiche - critique)
  93. Indiana Jones et la dernière croisade (1989) $197,171,806 (fiche - critique)
  94. L'âge de glace 2 (2006) $195,329,763 (fiche - critique)
  95. Madagascar (2005) $193,136,719 (fiche - critique)
  96. Toy Story (1995) $191,773,049 (fiche)
  97. Men in Black II (2002) $190,418,803 (fiche - critique)
  98. Gladiator (2000) $187,670,866 (fiche - critique)
  99. Le jour d'après (2004) $186,739,919 (fiche - critique)
  100. Mr. & Mrs. Smith (2005) $186,336,103 (fiche - critique)

 

A propos de l'auteur

32 commentaires

  • shushu

    13/08/2008 à 15h05

    Répondre

    Justement, par rapport au point 2 de l'article, ce serait top que le même imdb puisse pondérer ce classement avec les coûts de production et l'inflation.


     

  • Danorah

    13/08/2008 à 15h17

    Répondre

    Pourquoi c'est compté en nombre de sous et pas en nombre de gens ?

  • KaSuGayZ

    13/08/2008 à 15h38

    Répondre

    Ouais idem... je vois pas pourquoi c'est pas compté en nombre d'entrée. (sachant qu'en plus il faudrait idéalement virer tous les fan boys/girls qui ont vu Titanic 47fois)

  • riffhifi

    13/08/2008 à 15h44

    Répondre

    Parce que le succès commercial d'un film se compte en argent, pas en gens. Le succès populaire se compte en nombre de gens. Le succès d'estime se compte en nombre de louanges.

  • Danorah

    13/08/2008 à 16h11

    Répondre

    Pourquoi le classement est établi en fonction du succès commercial et pas du succès populaire ?

  • riffhifi

    13/08/2008 à 16h13

    Répondre

    Pourquoi le cheval blanc d'Henri IV n'est-il pas couleur de framboise écrasée ? Je ne vois pas de meilleure réponse...

  • Luz

    13/08/2008 à 16h19

    Répondre

    La classe, déjà troisième !


    Ca n'existe pas un cheval framboise écrasée, ou alors, que s'il a explosé, ou s'il a rencontré un train.

  • riffhifi

    13/08/2008 à 16h25

    Répondre

    De bon matin.

  • Danorah

    13/08/2008 à 16h25

    Répondre

    Non mais je voulais dire, puisque le classement avec les sous pose des problèmes de relativisations, le classement avec les gens ne serait-il pas, par hasard, plus pertinent et/ou représentatif ? (Si l'on admet que les fanboys/girls dont parle Kasu sont des facteurs plus ou moins négligeables/marginaux...)

  • KaSuGayZ

    13/08/2008 à 16h27

    Répondre

    Si on suit ta logique riff il faudrait balancer le classement en fonction du profit pas des recettes.

  • riffhifi

    13/08/2008 à 16h30

    Répondre

    Pas forcément : il faudrait dans ce cas prendre en compte d'autres facteurs, comme le nombre de salles qui varie d'une époque à l'autre. Et le côté fanboy est non seulement impossible à écrémer, mais également vieux de trente ans : le phénomène a justement commencé en 1977 avec Star Wars.


    De plus, le succès d'un film, qui fait que les producteurs peuvent continuer à en faire, dépend de l'argent qu'il rapporte ; à nombre d'entrées égal, deux films peuvent rapporter des sommes d'argent différentes selon le type de cinéma où ils seront diffusés. 

  • riffhifi

    13/08/2008 à 16h32

    Répondre

    Kasu : pas forcément, ce serait un autre classement. Ce serait intéressant aussi, remarque...

  • Anonyme

    13/08/2008 à 16h43

    Répondre

    Le classement est commercial car au USA, c'est comme ça qu'il calculent. En France, on parle en nombre d'entrées. Regarde les émissions ou les magazine de cinoche. Quand ils parlent du box-office U.S, c'est en dollars et pas en spectateurs qu'ils comptent. C'est les chiffres qu'on leur donne.

  • KaSuGayZ

    13/08/2008 à 16h44

    Répondre

    Oui c'est sûr... mais plus long à faire que de c/c le site d'imbd je comprends

  • Anonyme

    13/08/2008 à 17h01

    Répondre

    "Oui c'est sûr... mais plus long à faire que de c/c le site d'imbd je comprends "


     C'est pas faut...


    En fait, le classement qui serait interessant, c'est le top 100 des films les plus rentables de l'histoire. Et là, on voit vraiment si c'est un succès. je crois, qu'à ce niveau là, Dark Knight est deuxième après Titanic alors qu'il est sortis il y a peu de temps. 


    Désolé d'avoir posté deux fois le même commentaire. Erreur de manip' surement. 

  • KaSuGayZ

    13/08/2008 à 17h07

    Répondre

    L'intérêt ça serait surtout de voir si proportionnellement parlant des films à moindre budget au succès populaire peuvent se hisser au-dessus des films à gros budget, ou si même en ajustant les paramètres tout reste joué d'avance sur le marché US.

  • riffhifi

    13/08/2008 à 17h12

    Répondre

    Profit de Star Wars (1977) : 448 M$


    Profit de Titanic : 401 M$


    Profit de Star Wars épisode I (1999) : 315 M$


    Profit de Dark Knight : 260 M$

    C'est un autre classement, quoi...

  • riffhifi

    13/08/2008 à 17h15

    Répondre

    Et Le projet Blair Witch : 140 M$ de profit. Avec un budget de 60 000 $, contre par exemple 115 000 000$ pour la menace fantôme... ça répond un peu à ta question Kasu  ?

  • KaSuGayZ

    13/08/2008 à 17h30

    Répondre

    Ca dépend, tu appelles bien profit : recettes moins dépenses ou tu fais une confusion avec recettes ?


    Et dans ce cas, faut il inclure la vente de produit dérivé SW ?


     


    Bref, on n'en sort plus !!!!!

  • Danorah

    13/08/2008 à 17h31

    Répondre

    Au point où j'en suis, autant que je finisse de passer pour une gourde achevée... Est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer sur la différence entre recette et profit ?

  • riffhifi

    13/08/2008 à 17h36

    Répondre

    Kasu l'a fait :


    recette = sous qui rentrent


    profit = sous qui rentrent moins sous qui sortent

  • Danorah

    13/08/2008 à 17h41

    Répondre

    D'accord (quand j'ai écrit mon message kasu n'avait pas encore posté )


    En tout cas il a raison, on s'en sort plus avec tous ces classements.


    De toute façon, les classements, c'est pourri !

  • Anonyme

    13/08/2008 à 18h20

    Répondre

    ces chiffres nous trompent sur la réelle popularité des films. En tenant compte de l'inflation la nouveau batman est environ à la 50eme place du box office américain.


    "Titanic" n'est pas à la première place , c'est " Autant en emporte le vent" qui avait fait moins de 200 millons de dollars aux usa dans les années 30 .Mais cela represent plus de 1,400 millards de dollars en 2008.


    shrek 2 (2004) a été dépasse par ce nouveau batman, mais s'il était sorti en 2008 , avec le même nombre d'entrées, shrek 2 aurait généré plus les 500 millions de dollars.


    si dans 2060 une place de cinéma coûte 100 dollars ( 12x plus qu'aujoud'hui) les 445 millions de batman6 serait égale à  5,340 millards de dollars.


     


     


     


     

  • Bung

    13/08/2008 à 18h27

    Répondre

    Non et puis, de toutes les manières, un film qui a vraiment marqué son époque on en reparlera dans 10 ans

  • Anonyme

    13/08/2008 à 21h20

    Répondre

    Je trouve ce classement beaucoup plus parlant que celui
    qu'on a en France avec le nombre d’entrée, c’est comme pour les chtis 20
    millions d’entrée ca ne me dit rien, ca fait combien en millions de dollars ?
    100M ?


    La comparaison avec les années 30 n’a pas de sens que ca
    soit pour le revenu généré ou pour le nombre de spectateurs, la population n’est
    pas du tout la même.

  • Bung

    13/08/2008 à 23h14

    Répondre

    Le nombre de personne est quand même + représentatif du nombre de personnes qu'ils l'ont vu ^^ ?


     


    Non ? 

  • Danorah

    13/08/2008 à 23h20

    Répondre

    c’est comme pour les chtis 20
    millions d’entrée ca ne me dit rien


    Ben ça fait à peu près un tiers de la population française, c'est assez parlant non ? En tout cas pour moi ça l'est plus qu'une somme astronomique de dollars...

  • Luz

    14/08/2008 à 00h18

    Répondre

    c’est comme pour les chtis 20 millions d’entrée ca ne me dit rien


    Ben ça fait à peu près un tiers de la population française, c'est assez parlant non ?


    Un tiers de couillons !


    C'était trop facile

  • Anonyme

    14/08/2008 à 07h40

    Répondre

    Deadra , parler en revenu fausse les données. l'argent n'a pas la même valeur avec l'inflation.


    Si 100M de dollars représente quelque chose pour toi aujourd'hui , cela est égale à 10 millions de dollars dans les années 60 et 20M dans les années 70 . 


     Avec le nombre d'entrées on sait si un film est un reel succès dans le temps. le nouveau batman n'est pas à la 3ème place en nombre d'entrée usa mais au environ de la 50ème .Sur le site boxoffice mojo , on peut voir divers classements dont le classement en rapport avec l'inflation.


    Pratiquement tous les films actuels aux USA ne figure au top du box office. il n'y a aucun record en nombre d'entrées. sauf dire le nouveau batman est à la 52eme place du box-office, c'est incroyable on a jamais eu un tel succes ( que 51 fois).


     


     

  • Anonyme

    14/08/2008 à 12h25

    Répondre

    Ce qui me gêne c’est l’impossibilité de comparer avec le
    marché américain ou mondial qui eux sont exprimé en dollars, le mieux serait
    encore qu’ils l’expriment des 2 façons d’un côté le revenu généré par le film
    et entre parenthèses le nombre de spectateurs.


    Et juste avec le nombre de spectateurs impossible de savoir
    si un film a été rentable ou pas, par ex  Astérix aux jo?

  • kou4k

    15/08/2008 à 15h01

    Répondre

    Mieux, un classement qui prendrait en compte le nombre d'entrées, le profit généré, le nombre de figurants, moins les produits dérivés et leur prix de fabrication, en ajoutant la moyenne de la taille des acteurs, et la recette de salades de fruits de mémé la plus populaire...


    ...Z'avez fini de jouer les statistico-mathématiciens ?


    Le pauvre Riff, il va plus oser nous montrer de classements...


     

  • nazonfly

    18/08/2008 à 16h06

    Répondre

    En $ ou en nombre d'entrées, le Top 5 est quand même pas fantastique. Enfin même le Top 100.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques