5/10

légende de Beowulf (La)

Beowulf est de retour en motion capture. C'est moins rigolo que le Lambert, mais ce n'est pas encore ça...

Cela vous est tous arrivé dans votre vie (si ce n'est pas le cas, faites comme si). Vous dormez, tranquillement, et votre voisin du dessous met sa musique très forte et commence à faire la fête. Du coup, vous n'êtes pas content, parce que d'une part, vous n'avez pas été invité, et de deux, tout ce vacarme empêche le marchand de sable de venir vous voir. Grendel, pour sa part, a une solution toute trouvée à ce délicat problème : lorsque les Vikings d'en bas l'empêchent de roupiller en festoyant, il descend de sa montagne et massacre tout le monde. Trouvant ce voisin fort mauvais coucheur, le Roi Hrothgar décide de lui envoyer Beowulf en représailles. Beowulf, héros indomptable, pourfendeur de monstres, mythomane et fort en gueule, va apprendre à ses dépends que chaque action entraîne une réaction.

" Par les burnes d'Odin !!"

Après un Pôle Express mi-figue mi-raisin qui laissait déjà entrevoir quelque chose, Robert Zemeckis continu l'expérimentation de la "motion capture" et du tout numérique, avec davantage de maîtrise et un changement de registre radical. Regarder La Légende de Beowulf nous fait ressentir ce qu'on probablement du ressentir les premiers spectateurs de Tron dans les années 80. Un palier a été franchi. Reste à savoir si il faut le saluer ou au contraire en craindre le point de non-retour. Un peu des deux sans doute. Avec La Légende de Beowulf et en attendant Avatar de James Cameron, le cinéma comme l'image de synthèse semblent au bord d'une nouvelle ère où tout reste à déblayer. Les perspectives de mise en scène s'annoncent impressionnantes et Robert Zemeckis ne se gène pas pour s'amuser avec son nouveau jouet. Mais ira-t-on, à terme, vers la fin des vrais films en durs, avec des acteurs de chair et de sang et des décors naturels ? Être réalisateur, cela signifiera-t-il un jour se retrouver à la tête d'un bataillon d'infographistes ? Un film comme 300 suffisait déjà à s'en inquiéter.

le_pantalon_quelle_belle_invention_250
Le pantalon, quelle belle invention

En soi, La Légende de Beowulf n'est pas un mauvais film. En traitant le mythe de Beowulf par une voie inattendue, celle d'un guerrier vaniteux que les épreuves entraînent sur la voie de l'humilité, en s'interrogeant sur la part humaine des héros et le pouvoir des légendes, l'histoire se permet une subtilité bienvenue, tout en offrant au spectateur ce qu'il était venu chercher : du muscle et des monstres. Tourné "pour de vrai", tout ceci aurait donné un classique de l'Heroic Fantasy, voire même, dans sa dernière partie, aurait constitué un excellent palliatif à un King Conan qui n'en fini plus d'être annoncé/annulé. Seulement, Zemeckis a fait le pari de la technologie, et il le paye. A l'image, malgré la fluidité des mouvements, on sent une technique encore balbutiante. Les personnages sont inexpressifs ou manquent de consistance, certains décors sont douteux (là où d'autres sont magnifiques) et le rendu général est assez curieux, allant du photoréaliste au jeu-vidéo (God of War n'est jamais loin), en passant par d'étranges mélanges rappelant, ironie du sort, les effets d'optique des vieux Péplums. La "re-création" en image de synthèse est elle-même très inégale et il n'est par rare de voir un acteur bien modélisé tailler le bout de gras à un autre qui sonne indéniablement faux. La pauvre Angelina Jolie en fait d'ailleurs les frais, chacune de ses apparitions semblant sortir d'un dessin animé. Dommage, sa très sensuelle composition de démon méritait que l'on s'y attarde pour d'autres raisons. Ne serait-ce que pour l'érotisme suggéré qu'elle apporte au film, notamment lorsque nue et ruisselante, elle liquéfie l'épée de Beowulf en lui appliquant un va et vient explicite. Une scène qui nous rappelle que le concept de créature n'est pas incompatible avec une certaine beauté, ni avec une certaine dimension sexuelle.

beowulf_va_penetrer_les_chairs_250
"Tu as vu ma grosse épée ?'

A l'arrivée, on se pose donc surtout des questions. Le film est-il bon ? Il n'est pas mauvais en tout cas, un peu sanglant, gentiment paillard et doté de quelques belles créatures. Cela valait-il le coup de se payer Anthony Hopkins, Angelina Jolie ou John Malkovich pour en faire des doubles numériques parfois très laids ? Sans doute pas. Et Beowulf dans tout ça ? Entre Christophe Lambert et la démonstration technique, il est toujours damné. Hin hin hin...

 

NB : cette critique s'appuie sur une version "plate" vue en salle. Il est cependant évident à l'écran que le film a été conçu et tourné pour être vu en 3D, comme cela n'est possible que dans une poignée de salles en France.

A découvrir

Il était une fois

Partager cet article

A propos de l'auteur

31 commentaires

  • Attila

    16/06/2005 à 14h33

    Répondre

    J'ai toujours adoré cette légende et j'étais plus que déçu de l'adaptation.

    Heu... en fait, je n'étais meme pas allé la voire...

  • bousk8

    16/06/2005 à 14h40

    Répondre

    Je suis un peu déçu là, à voir les noms qui circulent, ce film à l'air tout à fait normal, voire alléchant.
    Moi je m'attendais à une suite du Beowulf avec Christophe Lambert même s'il n'y était pas, je voulais une suite qui suive les traces de son prédécesseur, à savoir: le port nawak !
    De toute façon, Christophe Lambert est occupé, il prépare Highlander 5 , si si, c'est sérieux , j'vous jure que c'est vrai , vous me croyez pas, et ben allez faire un tour par , alors sur le cul non ?

  • Alim

    16/06/2005 à 15h08

    Répondre

    Selena a dit :

    Scénario : Neil Gaiman et Roger Avary

    Gaiman participe au scénar ?? c'est que ca donne bien envie, ca !
    pour ceux qui s'en souviennent pas il a quand meme collaboré avec pratchett pour De bons
    Présages et meme en solo a fait de bons trucs, Americans gods par exemple.

    bousk8 a dit :

    De toute façon, Christophe Lambert est occupé, il prépare Highlander 5 mwaha.gif


    Corrige moi si je me trompe, mais le personnage de christophe lambert ne serait il pas mort dans Highlander 4 ? et pis dans le résume que tu files, ils parlent bien de duncan mac leod pas de conor

  • bousk8

    16/06/2005 à 15h13

    Répondre

    Alim a dit :

    Corrige moi si je me trompe, mais le personnage de christophe lambert ne serait il pas mort dans Highlander 4 ? et pis dans le résume que tu files, ils parlent bien de duncan mac leod pas de conor


    Parce que tu crois que lorsqu'on arrive à préparer un Highlander 5 il te reste une once de crédibilité ?

  • Loic

    16/06/2005 à 15h14

    Répondre

    Moi aussi je suis decu, pour moi, le seul et unique Beowulf c'est Christophe "moi-aussi-je-suis-un-damné-hein-hein-hein" Lambert, Christophe "je-fais-un-triple-salto-pour-descendre-trois-marche" Lambert!

    Sinon Alim, d'apres le nom du film (souce) ca risque d'etre une prequel.

  • Alim

    16/06/2005 à 18h22

    Répondre

    Zdenek a dit :
    Alim au moins on a la preuve que tu ne lis pas les posts des autres avant de t'exprimer


    Désolé, le temps que j'ecrive mon post, t'avais déja posté et pis de toute facon mon post a moi c'etait le plus mieux, y'avait des liens, et les liens c'est bien ca fait pro et tout.

  • Selena

    16/06/2005 à 18h50

    Répondre

    Zdenek a dit :
    Je tiens quand même à signaler que Neil Gaiman au scénario n'est pas n'importe qui. (il aurait mérité son nom en gras, plus qu'Avary )



    ainsi soit-il!!

    (je ne connaissais pas trop le monsieur)

  • Anonyme

    08/08/2005 à 12h56

    Répondre

    En voyant Mc Fly et Zemekis je croyais à une annonce pour un nouveau Retour Vers le Futur!

  • hunt

    08/08/2005 à 20h28

    Répondre

    c'etait crispin glover qui jouait george mcfly ???

  • Selena

    08/08/2005 à 20h54

    Répondre

    hunt a dit :
    c'etait crispin glover qui jouait george mcfly ???


    eh oui!!

  • hiddenplace

    08/08/2005 à 23h30

    Répondre

    J'aimerais tellement que Crispin Glover joue le rôle d'un mec normal

    *étoiles dans les yeux à la mémoire de [i]Willard*



    Bon, sérieusement, je n'irai certainement pas voir ce film, en plus totalement en images de synthèse, si j'ai bien compris (j'ai vu le Polar Express[/i], et la facture m'a fait extrêment peur, je suis loin d'être une adepte de l'ultra réalisme numérique...)

  • hunt

    09/08/2005 à 14h23

    Répondre

    Selena a dit :
    c'etait crispin glover qui jouait george mcfly ???


    eh oui!!




    ah oui, en effet....si c'est lui qui est choisi pour le nouveau jocker, il n'est en effet pas pres de jouer un type normal ...

  • Lestat

    18/08/2005 à 19h21

    Répondre

    J'aime bien quand les monstres ont un beau physique

  • schiste

    18/08/2005 à 19h28

    Répondre

    On parle bien de la même Agelina Jolie là?

    Bonen tout casting ou pas, je préssent le carnage de cette légende/saga/conte

  • Fiddler

    18/08/2005 à 22h26

    Répondre

    Zdenek a dit :
    Elle a une sale tronche taillée au scalpel, je vois pas ce qu'elle enjolive.
    Enfin, de là à interpréter le rôle d'une ogresse... je suis dubitatif quand même.

  • Lestat

    18/08/2005 à 23h35

    Répondre

    Quel défaitisme. Sans débattre du physique de Lara Croft, il y a tout un côté ambigu et sensuel à apporter aux personnages "monstres", montrer une certaine beauté dans la noireur ou au contraire un charme vénéneux. De ce point de vue, prendre une actrice comme Angelina Jolie -qui sera je suppose affublée d'un joli maquillage et d'un beau costume-, je trouve que c'est plutot intéressant.

  • Guillaume

    02/12/2007 à 23h45

    Répondre

    J'hésiterai presque à aller voir Beowulf par curiosité pour sa graphie que tu soulignes. J'imagine que sur Paris on peut trouver un cinéma 3d

  • weirdkorn

    03/12/2007 à 09h55

    Répondre

    Merci de virer les messages plus hauts. Je vais faire court : ça ne passe que dans les salles Kinepolis en province et en Ile-de-France dans le cinéma Disney Village. Rien sur Paris.

  • Guillaume

    03/12/2007 à 10h59

    Répondre

    Je n'irai donc pas le voir finalement

  • Anonyme

    03/12/2007 à 12h48

    Répondre

    Je te trouve un peu de mauvaise foi sur ce coup, ok pour la technologie pas encore maitrisé mais l'animation est très fluide et certains moments parraissent très réaliste.


    SUrtout certains passages avec Angelina (que je n'adore pas pour autant).


    De plus ce débat sur le tout virtuel qui risque de remplacer le réel, je pense qu'il est vain, rien ne remplacera pour le moment les vrai acteurs, mais beaucoups de conservateurs se régale à défendre leur pain, histoire de dire que c'était mieux avant.


    Bref, le trois quart des mauvaises critiques se régalent à descendre le film, sous pretexte que ça sonne pas vrai, alors qu'on pourrait juste dire que c'est un film d'animation réaliste ou un truc dans le genre. Je trouve ça un peu facile.


    Le pire dans tout ça c'est qu'au final, on ne parle pratiquement pas du film en lui même, faut quand même pas se limiter à décortiquer l'ensemble de l'aspect technique.


    Il est évident que c'est un "nouveau" et qu'il est interessant de l'analyser, mais dans un film, il n'y a pas que ça.... à mon avis.


    D'un autre côtés des saga come saw font un carton alors qu'aucun aspect artistique n'est soigné (interprétation, scénario, mise en scène et j'en passe) mais forcément ça titille la fibre nostalgique alors ça passe, c'est fun quoi ...

  • Lestat

    03/12/2007 à 13h07

    Répondre

    l'animation est très fluide et certains moments parraissent très réaliste


     


    Tiens, Kriss, ça faisait un bail.

    Tu remarqueras que je ne dis pas le contraire :


    malgré la fluidité des mouvements, (...) allant du photoréaliste au jeu-vidéo (God of War n'est jamais loin), (...) et il n'est par rare de voir un acteur bien modélisé tailler le bout de gras à un autre qui sonne indéniablement faux.


    Mais c'est bien le "certain" qui m'embête. J'aurai préféré ou un film live ou un dessin animé. Le coté hybride de la chose ne m'implique pas du tout et forcément, j'ai du mal à m'accrocher à un autre aspect (d'autant que le film a surtout été vendu sur sa technique, quand bien même le scenario est intéressant).


    Quand à Saw 4, je me demande comment on peut oser sortir un truc aussi mal torché. En soi, Beowulf est bien plus intéressant, ne serais-ce que pour les perspectives qu'il ouvre et les questions qu'ils posent. Moi ça ne me fait pas forcément crier de joie, mais je comprend qu'on puisse y trouver son compte.

  • Lestat

    03/12/2007 à 13h19

    Répondre

    Puis oui, désolé, c'était mieux avant. En l'absence d'un film qui me prouvera le contraire, je reste convaincu que faire un film épique ou un peplum intégralement en studio sur fond bleu est une hérésie.

  • gyzmo

    03/12/2007 à 13h47

    Répondre

    Dar l'Invincible powaaaaaaaaaaaaaa !!!


     (c'était la seconde nostalgique - et à moindre frais - de ce débat, merci de votre compréhension)

  • Anonyme

    04/12/2007 à 00h17

    Répondre

    C'est bien ce que je dis un esprit nostalgique limite conservateur règne dans tes propos. jamais je dis bien jamais je ne supporterai que tout le cinéma ne soit composé que de "virtuel", je pense justement que la multiplication des possibilités enrichit l'unvers cinématographique. J'ai bien déliré devant 300 ou sin city mais je ne pourrai pas bouffer que de ça car à l'inverse, un film aux recettes classiques tel que hostel m'éclate autant et je me souviens avoir été impressioné par dark water à l'époque qui ne contient pratiquement aucun effet.


     quand j'étais ado, je m'éclatais devant "les ailes de la renomée ou trudly madly deeply mais il faut aussi admettre que le cinéma évolue en permanence, et les techniques se renouvellent, il faut savoir apprécier la "modernité" sans pour autant renier les vieilles recettes.


    Un détail marrant dans cette histoire c'est qu'un mec comme Romero a foutu des plans gores en CGI alors que d'un autre côtés, deux nouveaux (Wrigth et Pegg) on remis au gout du jour un genre que les fan d'horreur connaissent ( shaun of the dead) avec les même vielles méthodes que le maitre à une certaine époque.


     


    Donc le cinéma évolue certes, mais un film en motion capture sur plus de cents sorties dans l'année, je pense que tu dramatise un peu, comme beaucoup de critique d'ailleurs.


     Zemeckis s'amuse et son film et ses imperfcetions (comme dans beaucoup d'autres) ne mérite pas l'indignation (la je parle pas spécialement pour ton avis) sous pretexte que c'est pas complètement réussit, je préfère cette prise de risque (comme pour le film de Snyder) que devoir me bouffer des Saw, rush hour ou 4 fantastiques qui ne font que recycler ou trahir une oeuvre sans autres but que de faire un max d'entrée.


     


    Donc oui Beowulf n'est pas parfait, mais qui a dit qu'une oeuvre devait l'être.


     Sinon tu vas bien ???


     P.S: Désolé d'avoir mal lu, mais au boulot je dois vite lire, donc je dois sauter des mots de temps en temps.

  • Anonyme

    04/12/2007 à 08h51

    Répondre

    Conservateur ? Oui peut être. Mais j'ai rien contre l'image de synthèse en soi, moi. J'adore le Seigneur des Anneaux par exemple, j'ai bien aimé la revanche du Sith aussi, Transformers ne m'a pas plus dérangé que ça (faut dire que c'est bien fait aussi...), etc...Sauf que 300, Beowulf et le tout numérique en général, j'ai du mal, voila. J'ai bien aimé Sin City, quoique de justesse, parce que justement le visuel se pretait à la technique. Pour Beowulf, je vois pas l'intérêt, démo technique mise à part. Surtout que ça a vraiment une drôle d'allure.


    J'attends de voir ce que d'autres cinéastes ou ILM feront de ce jouet, pour l'instant je reste sceptique. Et alarmiste, tant que ça restera une solution de facilité plutôt qu'un moyen pertinent d'obtenir un resultat, qui lui-même ne sera pas la vitrine d'une nouvelle technologie à moitié domestiquée.


     


    (Ouf. Garçon, un verre d'eau !).

  • Anonyme

    04/12/2007 à 11h27

    Répondre

    Disons que le 300 et Sin city fonctionne sur le même concept, rendre l'image suréaliste (300 et SIn city utilise grosso modo la même technologie).


     Beowulf explore déja les limites des possibilités d'une réalisation classique, et peut aussi s'amuser à déformer une acteur (tu l'as d'ailleurs fait remarquer) cette idée peut être très interessante pour la suite si elle n'est pas surexploitée.


    Le seigneur des anneaux est pour moi un très mauvais exemple. Mais souviens toi à l'époque de l'apparation des effets numériques, on avait forcément droit à un personnage ou une action dans cette technologie (le monstre final de Men In black ne devait pas ressembler à ça au départ, ça a été imposé par la production au dernier moment pour un soucis technologique).


    Depuis, beacoup de jeunes réalisateurs reviennent au prothèses (Roth, Pegg et Zombie) alors que les plus ancien se résigne à l'utiliser (ou se délecte, je ne sais pas...).


    A l'époque, tout le monde décriait cette sur utilisation en disant que ça allait tuer le cinéma. Bizarrement, personne ne s'est plaint de ce type d'effets dernièrement (c'est rentré dans les moeurs.


    et au final, les effets numériques tentent de se faire plus discret et on oublie finallement car cet efet de mode est vite retombé.


    Je pense qu'il ne faut pas regarder les innovations techniques comme des maladies qui vont salir l'image de l'artiste.


    A ce niveau, un ordinateur est un outil de travail autant qu'une caméra, que du maquillage ou qu'un animatronics (oui certains oublient cette époque ou on en fouttait partout).


    Dans ce sens, il faut expérimenter, et Beowulf sur ce point est un concept interessant, surtout qu'il y a une histoire un rythme et que les défauts sont tout de même dépassés par les qualités.


    En même temps, je comprends que tu puisses être réticents, j'aimerai te voir devant le troisième opus de Argento en espérant qu'il ne mettra aucun effet numérique

  • kalas

    04/12/2007 à 11h40

    Répondre

    La différence c'est que la technologie dans sin city par exemple est au service d'un rendu esthétiquement intéressant. Le problème dans le cas de beowulf, c'est que c'est moche. Donc en effet on peu se demander à quoi ça sert...


    L'autre problème c'est que les films utilisant cette technologie risquent de prendre un sacré coup de vieux en peu de temps.

  • weirdkorn

    04/12/2007 à 13h14

    Répondre

    Le truc c'est que Beowulf, c'est surtout fait pour le 3D et que dans ce format là ça doit en mettre plein la vue. Donc la version "basique" n'a pas plus d'intérêt que ça... Manque juste des cinémas pour voir des films dans le genre.

  • Anonyme

    04/12/2007 à 14h44

    Répondre

    Entre moche et pas au point y a une sacré différence, Beowulf ,c'est pas au point, puis y a pas que l'application 3D qui est interessante, y a une multitude de possiblités comme la modélisation des acteurs ou l'utilisation de mouvement de caméras infaisable dans la réalité.


     Tout ces petits trucs la font un tout. Il est certain que Beowulf sera démodé dans plusieurs années (y a pas que lui en même temps) et çà l'image de tron, il sera une sorte de précurseur qui sait ...

  • Anonyme

    04/12/2007 à 18h38

    Répondre

    Pas d'accord Tron n'a pas pris une ride

    Sinon pour en revenir à Beowulf : c'est vrai que c'est pas toujours au point mais putain les scènes d'action waaaah (un god of war presque live ^^)

  • Anonyme

    17/12/2007 à 15h50

    Répondre

    Un petit mot juste pour dire que j'ai vu le film en 3D, et que c'etait vraiment cool !!! 


    maintenat en version "classique"je pense que ca vaut pas trop le coup.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques