6/10

Last Kiss

Cinq ans après L'Ultimo bacio de Gabriele Muccino (2001), les américains proposent Last Kiss, un remake globalement fidèle à la copie originale. Un film qui apparaît pourtant moins inspiré et surtout moins marquant. On y retrouve néanmoins avec plaisir un humour souvent grinçant, ponctué de problématiques universelles autours des relations amoureuses occidentales : la peur de l'engagement, de s'affirmer en tant qu'adulte, la parenté, les infidélités et les doutes qui y sons liés.

Zach Braff domine les débats

Le point fort de cette deuxième version est définitivement Zach Braff. L'acteur de la série Scrubs et le réalisateur du film culte Garden State prouve ici encore toute sa puissance comique et son charisme, qui lui procurent un charme particulier. Pour entraîner des rires francs et délicieux, il lui faut rarement plus d'un regard fixe halluciné, d'un air étonné un peu abruti ou d'un mouvement de lèvre taquin. A ce jeu de l'humour décalé et piquant, la première demi-heure du long métrage affiche une belle force comique qui devance celle de l'oeuvre initiale. Dommage que cette direction légère ne dure pas et que Last Kiss suive ensuite son modèle quasiment à la lettre. Il est évident que Paul Haggis, scénariste de Crash et Million Dollar Baby, n'a pas su apporter de réelle valeur ajoutée.

Une difficulté à émouvoir

Alors que L'Ultimo bacio proposait un naturel décapant et saisissant au travers d'un large tableau de tensions entre des couples à plusieurs étapes de la vie, Last Kiss frôle parfois la niaiserie et peine à émouvoir. Le remake n'arrive pas à concurrencer l'énergie frénétique de la langue italienne ainsi que les manifestations gestuelles qui en découlent. La crédibilité est beaucoup moins grande et on préfère que Braff reviennent à l'écran pour nous faire rire plutôt que le film s'engouffre dans des scènes trop souvent longuettes. C'est l'effet pervers d'avoir un acteur exquis qui bouffe littéralement la toile. Si les caractères des personnages semblent plus stéréotypés, les interprétations des seconds rôles sont irréprochables avec une poignée d'acteurs admirables : Jacinda Barrett et Casey Affleck en tête des jeux très touchants, Rachel Bilson (The O.C.) incarnant avec charme et talent la tentation vulnérable et sans profondeur...

Pour se conclure, Last Kiss préfère de classiques bons sentiments d'espoir à la pirouette terriblement cynique et défaitiste de l'original. Preuve que la moulinette américaine n'est pas là pour rien. Reste aussi que la BO pop-rock du remake ne laisse pas insensible avec notamment des chansons de Coldplay, Imogen Heap ou encore Snow Patrol.

Partager cet article
A voir

Poltergay

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Cineman

    17/12/2006 à 00h12

    Répondre

    Je suis d'accord avec toi sur l'ensemble .
    Zach braff est une nouvelle fois formidable dans ce film ... j'y suis allé à la base uniquement pour lui et je n'ai pas été déçu .
    Mais au-dela de sa prestation je dois dire que j'ai été séduit par cette petite comédie dont le thême est loin d'être nouveau c'est sur ( la peur du trentenaire face à l'engagement , les questions existencielles du couple ) mais qui a le mérite doffrir une palette de sentiments bien plus réalistes que la plupart des comédies américaines classiques . En dehors de la trame principale on voit défiler plusieurs histoires de couples plutôt percutantes (bien que certains personnages soient un peu sous exploités ) , renforcées par de très bons seconds rôles ( haaa Rachel Bilson ) . J'ai pris beaucoup de plaisir en tout cas devant Last Kiss , dont la fin est certe très convenue , mais qui arrive à traiter de manière sincère , drôle et touchante un sujet pourtant mainte fois exploité . Loin derrière Garden State c'est évident , mais en attendant le retour derrière la caméra de mon chouchou Zach braff , il serait dommage de se priver de retrouver toute la puissance comique de l'acteur dans ce petit film plein de charme . 7 /10

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques