King Kong - Filmographie de 1933 à 2005

La filmographie de Kong de 1933 à 2005.

King Kong est avant tout un film de 1933 réalisé par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack. Cultissime, c'est un jalon dans l'histoire des effets spéciaux et du cinéma d'aventure. La scène où le gros Kong escalade l'Empire State Building avec la blonde Fay Wray dans la main avant de se faire descendre par les hélicoptères est mythique.
Le roi Kong, depuis sa naissance, a connu une filmographie chaotique mais touffue, pour arriver aujourd'hui à la version de Peter Jackson qui paye ses trois heures de spectacle débridé en images de synthèse. Revenons sur son parcours : ...

1933 : déjà une suite !
1933 : déjà une suite !
1933 : Le premier King Kong a connu un succès fracassant en début d'année, notamment grâce aux effets de stop-motion animation dûs à Willis O'Brien. Réflexe d'ores et déjà hollywoodien : les producteurs tricotent une suite.

Celle-ci s'appelle Son of Kong, et elle est réalisée par Merian Cooper (seul cette fois). On y retrouve Robert Armstrong dans le rôle du cinéaste Carl Denham, mais aussi Frank Reicher et Victor Wong (respectivement le capitaine et le cuistot) ; les effets spéciaux sont à nouveau de Willis O'Brien. Et il y est question... du fils de King Kong, voilà, normal. On sait pas trop comment la mère a pu passer inaperçue, mais bon, le problème sera le même avec Godzilla et son rejeton quelques années plus tard.

Ah, les Kaiju Eiga (films de monstres japonais)...
Ah, les Kaiju Eiga
(films de monstres japonais)...
D'ailleurs, parlons-en de Godzilla : après trente ans d'oubli cinématographique, c'est le monstre japonais qui remettra King Kong sur le devant de la scène à la surprise générale. En effet, la troisième apparition de Kong au cinéma a lieu dans King Kong contre Godzilla (1962), qui est également la troisième apparition de Godzilla. L'histoire est simplette mais le film rigolo.

C'est pourquoi le Japonais Inoshiro Honda, jamais fatigué, remet le couvert cinq ans plus tard avec King Kong escapes (également connu sous les titres King Kong strikes again, King Kong's counterattack et The revenge of King Kong). Le grand singe y est confronté à son double mécanique. N'importe quoi, donc. Nous sommes dans les années 60, après tout.

King Kong 2
King Kong 2
En 1976, on revient aux sources : Dino de Laurentiis produit un remake du film original. Prenant de cours le remake prévu par la firme Universal, de Laurentiis fait la promo de son film en expliquant que King Kong sera entièrement joué par un robot géant (ce qui est faux, il s'agit souvent d'un acteur en costume). Accessoirement, Jeff Bridges et Jessica Lange jouent dedans.

Dix ans après, les effets spéciaux ressortent du placard pour une suite supra-naze intitulée indifféremment King Kong lives ou King Kong 2. La vedette est Linda Hamilton, survivante de Terminator.

Kong a également connu une carrière en dessin animé : à la fin des années 60, une série télé américano-japonaise le mettait en scène aux côtés d'un jeune cool appelé Billy Bond ; et en 1998 sortait The Mighty Kong, un dessin animé musical (!) vendu direct en vidéo.
L'influence de King Kong se fait également sentir dans le jeu vidéo Donkey Kong, le film d'animation Wallace et Gromit, le mystère du lapin-garou ou encore dans Le retour de Flesh Gordon qui osera montrer l'organe reproducteur d'un singe géant...

La version de Peter Jackson
La version de Peter Jackson
Passons rapidement sur tous les ersatz de King Kong qui ont vu le jour au fil du temps : Mighty Joe Young et son remake, Le colosse de Hong Kong, APE (un film en 3D parfois abusivement appelé King Kong revient ou King Kong se révolte), Konga, Queen Kong (si !), Mighty Gorga ou encore le presque célèbre Schlock (SCHLOOOCK) de John Landis.
Et arrivons en décembre 2005, où Peter Jackson sort enfin sa version après avoir clamé toute sa vie que le King Kong de 1933 est le film qui lui a donné envie de faire du cinéma.
On trouvait déjà dans Braindead (1993) des scènes qui évoquaient King Kong (l'expédition du début avec le rat-singe), et Le seigneur des anneaux (2001-2003 pour les amnésiques) a montré qu'il savait se sortir au mieux des projets les plus casse-gueules.

Alors que sort-il de ce remake ? Adrien Brody en action hero ? Bof. Le singe en images de synthèse ? Non. En revanche, le film expose un bestiaire assez impressionnant durant toute la partie située sur l'île, faisant frissonner d'effroi et de dégoût une salle qui ne s'attendait à voir qu'un gorille de 8 mètres. Et Jack Black en réalisateur intégriste, à l'image d'un Peter Jackson qui se démène pour accomplir ses projets, quitte à se retrouver avec un monstre qui lui échappe ; mais désormais, la bête est morte, il peut voguer vers de nouveaux horizons. Plus un film pour Peter Jackson que pour les spectateurs, donc, mais ça se regarde bien quand même...

Partager cet article

A propos de l'auteur

79 commentaires

  • Loic

    28/06/2005 à 10h51

    Répondre

    Je vais avoir du mal a prendre jack black au serieux apres avoir vu school of rock et les videos de Tenacious D!

  • iscarioth

    30/06/2005 à 18h07

    Répondre

    C'est quoi ces effets spéciaux ? On se croirait dans un jeux vidéo !

    Il y avait des dinosaures dans le premier King kong ?

  • Veterini

    30/06/2005 à 18h46

    Répondre

    Il y avait un serpent géant en tout cas.

    Moi ça ma l'air pas mal sinon.

  • Lestat

    30/06/2005 à 18h54

    Répondre

    Gallu a dit :


    Il y avait des dinosaures dans le premier King kong ?


    Dans les Bd peut être ?

    C'est vrais qu'a part Kong, les images de synthèses sont bien voyantes...

  • Choucroot

    30/06/2005 à 20h46

    Répondre

    Ca a l' air nullissime... mais j' en attendais pas moin de PJ
    Le "hero" ressemble a Lionel de Brain Dead un peu remis au gout du jour.
    Manque plus que King Kong fasse des "glissades" (all rights reserved PJ) et c' est bon

  • m.o.r.g.a.n.e

    30/06/2005 à 22h42

    Répondre

    j'ai vu le vieux king kong il y a peu, et les images de celui de Peter Jackson rappellent très fortement le premier, on dirait qu'il a voulu être extrêmement fidèle. Et oui, il y a des dinosaures dans le premier king-kong !

  • Vincent.L

    15/12/2005 à 13h52

    Répondre

    Points positifs:

    - Naomi Watts: hallucinante d'émotion
    - Kong: un gorille qui arrive à vous faire pleurer, il faut le faire!
    - la relation entre les deux: tendre, émouvante, drôle et intense
    - les combats de Kong contre les dinosaures
    - les scènes à New York (miam miam)
    - Jack Black parfait en réalisateur opportuniste à l'extrême
    - l'humour que l'on connait à Peter Jackson (le personnage de Bruce Baxter...)

    Points négatifs:

    - la scène de la descente des dinos (c'est tout simplement du gros n'importe quoi: aussi bien au niveau des effets speciaux que de ce qui se passe)
    - le côté "too much" de certaines de scènes (Kong qui jongle avec Ann en combattant...)
    - un "beautiful" de trop
    - Adrian Brody: vide et inutile dès que Kong entre en scène
    - une première heure un petit peu lente

    8/10

  • gyzmo

    15/12/2005 à 22h58

    Répondre

    Après avoir fait ses preuves, de manière plus ou moins éclatante à la vue de sa filmographie éclectique, le Peter a enfin mis en scène son fantasme, ce pourquoi le virus du cinéaste sest infiltré dans ses veines. Qui dautre que lui aurait pu sattaquer au mythique [i]King Kong (1933) avec autant de convictions et de passions ? (moi, pardi ! ahem, pardon). Car, à nen pas douter, le Peter, il laime son Kong d'enfance. Mais cest peut-être cet amour aveugle qui plombe un peu son métrage à mes yeux. Cest sans doute sa dévotion au gorille géant qui ma fait ressortir de la salle de ciné avec lagacente impression dêtre passé à côté de ce qui aurait pu être un chef duvre cinématographique


    Je vais passer rapidement sur les effets spéciaux 3D qui sont effectivement superbes. Les bestioles de synthèses sont toutes plus sympas les unes des autres et si on pense inéluctablement à Jurassik Park, nous avons droit à des designs plus fantaisistes. La gestion de lensemble, de lanimation au texturage en passant pas les collisions et tout, prouve encore une fois le savoir faire de léquipe de Jackson.
    Cest vrai que lobjectif est den mettre plein la vue, alors on en rajoute un max (la charge des espèces de diplodocus est bien foutue mais interminable, le combat avec les espèces de T-Rex est intense mais tirée par les cheveux (ça se voit que jy connais rien en espèces de dinosaures ? Nan ? Bon.)). Mais quand on prend conscience du travail effectué sur Kong, son regard (vraiment bluffant à certains moments), sa fourrure au vent, ses expressions et ses attitudes (plus quà la motion capture, un grand bravo à Andie Serkis qui donne vie à la Bête avec panache), il y a de quoi se dire que la technologie actuelle permet de simuler, voire exalter, la réalité physique de notre monde.
    Comment ? Jen fais un peu trop moi aussi ? Oké

    Côté décors, cest pas mal du tout.
    La reconstitution fameuse de New York, laspect glauque et esthétiquement surprenant de lenceinte du mur de Skull Island, la beauté sauvage de la jungle avec ses profondeurs de champs presque aussi belles, non aussi belles faut le reconnaître, que les décors de 1933. Au cur de cette île ancestrale, Jackson ne fait pas que conserver et sublimer dans son métrage les séquences essentielles du premier King Kong telles que lattaque des T-Rex (poussée à lextrême) ou le petit pont de bois (encore plus spectaculaire). Nan.

    A ma grande surprise, et jen ai des frissons dexcitation rien que den parler, Jackson offre aux aficionados de King Kong (1933) deux moments remarquables :
    Lun est une liberté scénaristique (que je trouve salutaire) et qui concerne la tanière de Kong : la composition émouvante de celle-ci en dit long sur le caractère solitaire de la Bête.

    Lautre est un clin dil inattendu à la fameuse et légendaire scène de la tarentule géante (je crois) tournée par Cooper et Schoedsack mais qui ne fût jamais montée dans leur film (je parle de celui de 1933) car considérer trop effroyable (à lépoque, les producteurs avaient peur que cette scène ne provoque la fuite des spectateurs, cest dire^^).
    Et là, "Paf ! le singe !", le Jackson nous remet sur le tapis lombre de cet instant halluciné /hallucinant (qui a longtemps fait couler de lencre), dans un enrobage autre certes, mais à lambiance plutôt épouvantable et oppressante. Un régal peut-être un peu indigeste pour certains, mais un régal tout de même !

    Autrement, Jackson ne tombe pas trop dans la facilité en humanisant à outrance son monstre de foire. Lanimal conserve sa férocité vis-à-vis de ses adversaires antédiluviens (magnifiques combats, avec une petite pensée au dernier T-Rex affronté par Kong et dont l'animation finale, identique à celle d'O'Brien, le modéliste qui a bossé sur la même séquence du film de 1933, est tout simplement jubilatoire^^) et son caractère colérique face aux hommes : et vas-y que je te croque la tête, que je timprime lempreinte de mon modeste pied sur ta petite figure, que je te donne un bon revers de la main pour que tu técrases contre le mur, là-bas, de lautre côté de la rue.

    Seul hic for me, preuve de laffection de Jackson pour Kong, lenvie de rendre son héros de poils super attachant. A grand coup de gros plans sur son regard de ténébreux, il verserait presque une larme, lanimal ! Oh ! Cest quoi cette brute au grand cur et aux "manières galantes" ? Où est passée sa maladresse animale ? Il est tout de même super habile avec ses grosses mains lorsquil manipule avec délicatesse la jolie Ann (comme sil avait joué à la poupée toute sa vie O_o) et laisse tomber avec nonchalance celles qui ressemblent à sa Belle (c'était dangereux d'être blonde à l'époque^^) !

    Cela dit, on échappe de justesse à lhistoire damour impossible, à lérotisme explicite plus ou moins développés dans les films de 1976 (la douche sous la cascade) et 1933 (le strip-tease). Jackson, sil conserve lidée de la Belle et la Bête, dresse plus entre ses deux personnages principaux un roman damitié qui se forge peu à peu sur lîle : lun trouvant une petite douceur à son immense solitude, lautre découvrant la sensibilité protectrice derrière lapparence bestiale. La relation est déjà moins superficielle que dans les autres films. Il y a une tentative de communication autre que celle du charnel. C'est sympathique, toujours ludique (ils sont très joueurs, la Belle et la Bête, hihi). D'où l'attachement, un peu facile. Mais bon, j'ai pas versé ma larme pour autant à la fin, hein, j'ai su me retenir... pis j'étais enrhubé aussi, alors, hein, c'était pas moi qui pleurait dans le fond de la salle... sniff...

    Comme il est dit dans la critique de Nicolas, 3h de film, cela induit un développement conséquent autour des personnages. En effet, la plupart dentre eux sont libérés de la caricature originelle. La figure du cinéaste Carl Denham prend de lépaisseur tout en restant satirique. Driscoll (Brody pas mal, mais un peu fade) en auteur de théâtre et tombant amoureux de lactrice Ann Darrow, est une pilule pas nouvelle mais qui passe plutôt bien. Jai trouvé cela ingénieux et léquipage du Venture est fouillé et intéressant. Tout ce joli monde est utilisé à merveille dans un scénario assez fidèle à celui de Cooper et Schoedsack. Jackson ira même jusquà introduire des références explicites, comme la fausse cérémonie tribale dans le théâtre de NY, mise en scène de la même façon que celle, authentique, du film de 1933, sur la même musique de Max Steiner, le compositeur de loriginal, qui plus est !

    Et puisque je parle des indigènes de lîle, je dois avouer que la vision de Jackson ne ma pas trop plu. Pour le coup, la caricature du sauvage est non seulement grotesque, mais en plus, on sent bien que le Peter nest pas parvenu à se détacher de ses ignobles et moches orcs (LOTR). En même temps, leur apparence sauvage et leur rite barbare coïncident avec la non-évolution de Skull Island, monde à part préservé de la modernité. Mais je ne sais pas, je mattendais à une représentation moins bébête et croquée à la va-vite (ils disparaissent bien vite du film). Une faute de goût, à mon sens.


    Finalement, on retrouve dans ce King Kong tout ce que précédemment Peter Jackson avait expérimenté. De lhorreur, de laction, de lhumour, de laventure, de lextravagance. Une maîtrise remarquable des techniques tridimensionnelles, accouplée au maquettisme du bon vieux temps. Les qualités esthétique et narratologique de son remake sont à prendre en considération. Je ne me suis pas ennuyé une seconde (du moins, une minute, car le début est assez longuet) et jen ai pris modéremment plein la figure, avec lagréable impression que Jackson, tout en se détachant du film de 1933 et en se faisant vraiment plaisir, na pas pris autant de liberté que ça (le matériel de base n'était pas très compliqué non plus^^). Il est parvenu, je pense (j'en suis sûr, me dit mon coeur), à rendre hommage à cette 8ième merveille du monde.

    La question est maintenant de savoir qui osera, encore une fois, faire une nouvelle version de King Kong[/i] ? (ben moi, pardi ! ahem, pardon)

    Un bon petit 8.5/10

  • Anonyme

    18/12/2005 à 13h41

    Répondre

    Zdenek a dit :
    Malgré quelques exagérations dans la démesure, ce King Kong est un grand blockbuster, mélange fourmillant de l'original, d'Aviator, d'Indiana Jones, de Jurassic Park, de Titanic, du Seigneur des Anneaux, de Cannibal Holocaust, Godzilla, Gorille dans la brume...
    8,5/10 aussi


    J'ai eu la même impression et on s'est foutu de moi, je rajouterai même une journée en enfer pour le taxi dans new york.

    Pour ce qui et du film, les post précédent en disent tellement que je n'ajouterai rien d'interessant.

    Mise à part le fait que Peter ne peut s'empecher de tirer ses scènes un maximim et que ça devient parfois pesant, on ne peut que s'extasier devant cet étalage de scènes spectaculaires, surtout que les émotions et la profondeur des personnages est aussi aux rendez vous.

    malgré des longueurs (30 min en trop pour ma part), le reste du film est exceptionnel.

    8/10

  • Necroproject

    18/12/2005 à 14h00

    Répondre

    De mon côté, et sans avoir lu tous vos commentaires :
    6/10 .

    C'est un peter Jackson, à savoir un jeu vidéo ambulant : une orgie d'effets spéciaux pas toujours réussis et souvent d'ailleurs bâclés . King Kong reste néanmoins le plus beau monstre en image de synthèse jamais réalisé : l'animation et le niveau de détails sont la plupart du temps( mais pas toujours ) à vous en faire oublier ses origines numériques .

    Finalement, la longueur du film plaide en sa faveur : on en a tellement pris plein les mirettes qu'il est impossible de complètement massacrer ce long ( très long ) métrage .

    Je dis simplement que beaucoup de scènes frisent le ridicule, comme si peter jackson nous reservait par moment ses vieux gags à la bad taste ...

  • Anonyme

    18/12/2005 à 14h07

    Répondre

    je veux pas me faire l'avocat du diable, mais je sais pas si tu as vu la version originale, mais Peter fais un véritable hommage


    C'est un peter Jackson, à savoir un jeu vidéo ambulant : une orgie d'effets spéciaux pas toujours réussis et souvent d'ailleurs bâclés . King Kong reste néanmoins le plus beau monstre en image de synthèse jamais réalisé : l'animation et le niveau de détails sont la plupart du temps( mais pas toujours ) à vous en faire oublier ses origines numériques .


    Faut savoir que toutes les scènes ou on voit King kong ne sont pas forcément en images de synthèses, puis faut aussi se mémorer qu'à l'époque, Le film inspirateur comporte de nombreux effets aussi, à l'époque ils en avait abusé de la même façon que P.J même si depuis ses effets ont vieillits.


    Puis pour le jeu vidéo ambulant, je suis vraiment pas daccord, ou t'as pas vu beaucoup de film dans le genre, ou t'es de mauvaise foi ....

  • Skywalk3r

    18/12/2005 à 14h43

    Répondre

    J'ai vu King Kong et j'avoue avoir quitté la salle avec les yeux grands ouverts, bluffé par ce que je venais de voir.
    Pour moi P.Jackson est un malade, après le seigneur des anneaux il réussit encore à nous surprendre, en plus avec du gros défis, car reprendre King Kong et réussir à ne pas dérapper sur un film sans coeur c'est du gros défis.
    Le King Kong de 1933 est un immense film, le King Kong de 2005 est un immense hommage.
    Certes il n'égal pas celui de 1933, car ce dernier est unique, mais ce remake a tout de même beaucoup de charme et de chaleur.
    Les acteurs sont vraiment bons(spécial bravo à Naomi Watts qui est magnifique et pleine d'emotion dans le film), des effets spéciaux qui décapitent, de l'émotion, du charme, de l'aventure, de l'action, de la frayeur, en gros, du talent.

    Si je devais tout de même donner quelques points négatifs je citerai la première heure du film qui est un peu mole (trop de blabla) et un King Kong un peu "clownesque" sur certains moments.

    Enfin voila, ce que j'ai aimé c'est de voir à la sortie du cinéma, les gens qui avait les larmes aux yeux (preuve que c'est du grand spéctacle.), du grand Peter Jackson.

  • Choucroot

    18/12/2005 à 15h04

    Répondre

    Que dire sinon que je me suis ennuyé ferme ?
    Peter Jackson, realisateur qui m' est cher depuis presque une dizaine d' année m' apparait dans ce King Kong comme definitivement lourdeau.
    tout traine en longueur, que ce soit du domaine sentimental, de la blague ou de l' action.
    Naomi Watts est certe tres jolie ( bien qu' un peu trop "presque Nicole Kidman"), et le Kong (exelement) bien fait, je n' y crois pas vraiment, et les regarde humides, le jonglage, les "beautiful", le tout saupoudré par un Kong digne d' homer simpson ( mais quel beauf de kong ), font tourner le tout en grande farce.
    Les acteurs sont...moin bons que Kong ( apres Golum, c est encore le personnage virtuel le meilleur acteur ), l' ecrivain est vraiment un faire valoir, du genre " mais il est encore la lui ?! ", tandis que le simpatique Jack Black nous offre un brillant numero de "regard sombre sourcis froncés" pendant trois heures.
    Sur la grosse heure et demie d' action, on en retien 5 bonnes minutes, malheureusement tartinées, retartinées, les rendant en fin de compte bien fades. Seul petit plaisir: le Peter "brain dead" Jackson transparait quand meme pas mal au travers des scenes " qui auraient pu etre gores",des passages pleins de grosses betes répugnantes ( tres reussies pour le coup ), et de King Kong qui maitrise l' arrachage de langue aussi bien que la planchette japonnaise.
    Entre humour a la PJ ( blagounette glissée dans une scene tendue ), surenchere a la PJ ( comme il a été dit plus haut, la scene des diplaudocus est un bon exemple de grand n' importe quoi dont il abuse avec sa boite d' effets spéciaux adorés ), dialogues lourdingues ou on t' explique si il faut rire, pleurer ou remetre en question la place dans notre société de l' ecriture de scenario dans une cale de navire braconnier, j' en suis ressorti avec un bon mal de tete, et l' espoir qu' on reprenne tout son fric a m'sieur Jackson, histoire qu' il se remette a faire de vrai films avec des effets speciaux qui sentent bon le papier maché et la purée mousline .

  • Anonyme

    18/12/2005 à 16h22

    Répondre

    Sans vouloir jouer les défenseur ultimes de Jackson, je me permet d'intervenir car je ne trouve pas ce film parfait, mais faut quand même pas pousser, c'est un film à grand spectacle, pas un drame intimiste ou une fable urbaine.

    Je n'ai rien vu qui puisse transparaitre que tel acteur puisse mal jouer puisque ils se contentent dans la majeur partie du film d'explorer la jungle, c'est marrant car on remarque le jeu d'acteur car c'est une oeuvre de Jackson mais on ne s'éternisera pas sur le cabotinage d'un acteur ou le surjeu d'un autre dans un autre film à grand spectacle.

    J'ai vu les deux oeuvres précédentes et il faut avouer que Peter fait mieux que ll'oeuvre de 76, evident qu'il par dans des exces et que sa générosité lui fait parfois défaut, mais il gère mieux son film que Sommers sur sa saga de la momie ainsi que sur Van helsing.

    Le trois quart des personnes jugent l'oeuvre de Peter en la comparant à tout sauf à ce qu'il faut, faudrait qu'ils essaient de voir la première oeuvre avant d'emettre un jugement hâtif



    Désolé si je me suis emporter, mais même si les gouts et les couleurs ne sont pas discutables (sois disant), il y a chose à éclaircir...

  • hiddenplace

    18/12/2005 à 16h54

    Répondre

    Bon pour moi ce King Kong reste du grand spectacle de fin d'année, plutôt réussi dans son ensemble puisqu'il divertit; je ne m'y suis pas ennuyée, et pourtant ai été un peu agacée par quelques réactions extrèmes, voire un peu clichés, de certains personnages (le réalisateur, l'écrivain, le cuisinier, le capitaine, dont les traits sont un peu caricaturaux...)

    On ne compte pas trop sur les performances d'acteurs, surtout quand on voit Naomi Watts la bouche ouverte pdt presque une heure en tout^^, mais les prouesses techniques sont, il me semble, le point central de ce film. Peter Jackson me fait un peu penser à George Lucas, maintenant qu'il le peut, il veut donner le maximum à voir au monde, en oubliant un peu une première sensibilité. La phrase de fin du petit jeune (Colin Hanks, je l'ai reconnu^^) résume bien je trouve, l'esprit du film: "C'est tout Carl Denham, il est obligé de détruire ce qu'il aime". C'est sans doute un peu exagéré de l'appliquer à ce King Kong du nouveau millénaire, mais je suis sûre que s'il n'en avait pas fait des tonnes au niveau démonstration numérique (à l'exception du personnage de Kong.. quoique), le film aurait gagné en profondeur, en authenticité, surtout si pour lui c'est réeellement un hommage à un film qui lui a donné envie de faire ce métier.

    Et c'est vrai que les scènes dans le bateau font penser à Titanic! (l'arrivée sur les quais de Ann Darrow (Rose Dawson), le bateau qui échoue contre les falaises (l'iceberg))

    En résumé, je ne me suis pas ennuyée, mais je ne regarderai pas ce film (3h quand même) une deuxième fois tout de suite!^^

    En revanche, je vais empressément me jeter sur la version de 1933, pour comprendre peut-être plus simplement le fond du film, je suis certaine d'y trouver plus de légèreté dans le propos (adaptée à l'époque bien sûr)... et j'ai surtout hâte de voir un Kong en image par image (ça se dit comme ça, je ne me souviens plus? )

  • Anonyme

    18/12/2005 à 17h11

    Répondre

    Zdenek a dit :


    Par contre un truc qui m'interroge. Tout le monde s'est marré face aux diplodocus qui se ramassent mais je me dis une chose. Si ça avait été des chevaux, personne n'aurait gloussé. Ca a beau être exagéré c'est surtout l'inhabitude qui fait un drôle d'effet.


    Moi je me suis pas marré devant cette scène par contre faudrait savoir c'estun brachiosaure ou un dipldocus ???

  • hiddenplace

    18/12/2005 à 17h18

    Répondre

    Personnellement je me serais peut-être marrée devant les chevaux aussi (surtout si ça avait été des chevaux géants^^) mais bon foncièrement, le diplodocus est, dans l'inconscient collectif, moins élégant que le cheval, ceci expliquerait peut-être cela!

  • gyzmo

    18/12/2005 à 17h56

    Répondre

    KRISSS a dit :
    Moi je me suis pas marré devant cette scène par contre faudrait savoir c'est un brachiosaure ou un dipldocus ???

    ce sont des "espèces" de diplodocus, je pense
    je dis "espèces" car, comme dans le film d'origine, les concepteurs d'FX ne se sont pas pris la tête pour faire réaliste (quoique, personne n'a jamais pris de photos de dinosaures, donc...). ils ont mis pas mal de fantaisie dans leur modèle : Kong n'est pas un "gorille géant", morphologiquement, il est différent (il a même pas de zizi^^) ; les espèces de T'Rex sont presque des caricatures effrayantes avec leurs machoires disproportionnées et leur physionomie plus balourde, j'ai l'impression, que celle des T'Rex de Spielberg, par exemple... cela montre, encore une fois, l'hommage extra fait par Jackson pour le film de référence et à l'esprit artistique de O'Brien (le papa de Kong et de ses espèces d'amis antidéluviens^^).

    par contre, dans King Kong (1933), c'est bien un "espèce" de brachiosaure ( ) qui s'attaque au radeau des poursuivants dans la scène des marais.

  • Anonyme

    18/12/2005 à 18h08

    Répondre

    gyzmo a dit :


    par contre, dans King Kong (1933), c'est bien un "espèce" de brachiosaure ( ) qui s'attaque au radeau des poursuivants dans la scène des marais.



    Oui merci oui, c'est plus clair

  • gyzmo

    18/12/2005 à 18h11

    Répondre

    j'ai pas été limpide ?

  • Anonyme

    18/12/2005 à 18h12

    Répondre

    OUI OUI


  • iscarioth

    18/12/2005 à 18h42

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    En revanche, je vais empressément me jeter sur la version de 1933, pour comprendre peut-être plus simplement le fond du film, je suis certaine d'y trouver plus de légèreté dans le propos (adaptée à l'époque bien sûr)... et j'ai surtout hâte de voir un Kong en image par image (ça se dit comme ça, je ne me souviens plus? )


    Et en guise de troisième mi temps, tu te précipitera ici : http://cinema.krinein.com/king-kong-1933-3445/critique-3456.html

  • Necroproject

    18/12/2005 à 22h26

    Répondre

    KRISSS a dit :
    je veux pas me faire l'avocat du diable, mais je sais pas si tu as vu la version originale, mais Peter fais un véritable hommage


    C'est un peter Jackson, à savoir un jeu vidéo ambulant : une orgie d'effets spéciaux pas toujours réussis et souvent d'ailleurs bâclés . King Kong reste néanmoins le plus beau monstre en image de synthèse jamais réalisé : l'animation et le niveau de détails sont la plupart du temps( mais pas toujours ) à vous en faire oublier ses origines numériques .


    Faut savoir que toutes les scènes ou on voit King kong ne sont pas forcément en images de synthèses, puis faut aussi se mémorer qu'à l'époque, Le film inspirateur comporte de nombreux effets aussi, à l'époque ils en avait abusé de la même façon que P.J même si depuis ses effets ont vieillits.


    Puis pour le jeu vidéo ambulant, je suis vraiment pas daccord, ou t'as pas vu beaucoup de film dans le genre, ou t'es de mauvaise foi ....


    Merci pour l'information à propos d'un kong pas systématiquement en images de synthèse .
    Le film de Peter jackson est meilleur que l'original , qui a tout de même veilli , de plus je lui ai mis comme note personnelle un 6/10 ...je vous rejoins encore sur le "bel hommage" .

    Pour le côté jeu vidéo ,je persiste et signe : toutes les scènes d'action sont à rallonge ,sans véritable queue ni tête parceque trop longues . les personnages y défient d'ailleurs les lois de la gravité ( dans le style une chute de 15 mètres "même pas mal" et j'en passe )...la palme revient évidemment à la scène avec ...je dirai plutôt des brontosaures que des diplodocus mais enfin...et les vélociraptor, qui a le bon goût de faire rire aux éclats, faisant immanquablement penser à la momie 2 ou autre film du genre .
    Ce qui m'ennuie, c'est la manie de Peter Jackson de toujours en remettre une couche ...on a perpétuellement l'impression de naviguer sur des rails , ou plutôt d'être assis en train de regarder le feu d'artifice de la fête de la mirabelle .
    Je note au passage plusieurs détails énervants :


    à la fin du film , notre héroïne en jupe légère n'a pas froid aux yeux par -10° de température . De plus, elle parvient à retrouver king kong dans une des scènes les plus poilantes des 20 dernières années , sur un dock désert et même pas essouflée pour un rond .
    Une fois libéré du théâtre ( on se demande bien comment il a pu y rentrer, mais passons , il y avait sans doute une grande porte à l'arrière ) ,king kong s'amuse à jouer aux freesbee avec les voitures . C'est vraiment très drôle là encore ,on se croirait à mi-chemin entre carmaggeddon et destruction derbie . Mention spéciale pour les automitrailleuses militaires dans le plus pur style play school .
    La glace du lac de central park est rudement solide pour un monstre qui doit dépasser les 15 tonnes...
    Beaucoup d'autres détails idiots, mais les trois derniers pour la route :
    le bateau est plutôt petit, vous l'avez certainement remarqué ...il est par contre rudement bien équipé en pétoires diverses ,et son équipage semble infini ( on connaît grosso modo 6 membres de l'équipage, les 45000 autres servant de chair à canon pour les dino/insectes/sauvages..)
    Le capitaine ,qui ne pense qu'à lever l'ancre ,arrive toujours à point, à la seconde près , alors qu'il ne connaît pas l'île .
    Les sauvages sont nombreux et très aggressifs...une fois passé la première moitié du film ,ils disparaissent et ne sont plus un problème...

    J'arrête là, parceque je pourrai continuer jusqu'à demain si ma mémoire le permettait .
    Une fois le film pris au 2nd degré, facon bad taste ,ce n'est plus grave du tout . A ce propos, bad taste reste pour moi le meilleur film de peter jackson .

  • Anonyme

    18/12/2005 à 22h44

    Répondre

    Necroproject a dit :
    Une fois le film pris au 2nd degré, facon bad taste ,ce n'est plus grave du tout . A ce propos, bad taste reste pour moi le meilleur film de peter jackson .



    oui bon, faut arrêter la, les cènex que tu donens sontdes codes, si tu enlèves tout ça, ben on reste terre à terre et on a plus de poésie, dans ces cas la regarde grand reportage, tu verras c'est beaucoup plus crédible.


    en parlant de poésie, pour moi le meilleur film de PETER reste Créatures célestes, mai sj'ai pas encore vu forgotten silver, donc ....

    Par contre Bad taste, c'est vachement drédible, faut arrêter de d'analyser les incohérences d'un film si on ne sait pas sapprécier son propos et sa technique.

  • Protos

    19/12/2005 à 00h13

    Répondre

    Je sors de la projection. Réaction à chaud : c'est génial.
    Réaction secondaire : c'est vraiment génial.

    Si au début, on a quelques craintes à cause des dialogues trés ras-des-paquerettes, une fois que l'on se situe au niveau de l'île du crâne, tout s'enchaine à un rythme effréné, sans nous laisser le temps de respirer jusqu'à la fin. Si le début du film est un peu mou, il faut se dire que celui-ci commence vraiment passée la première demie-heure. Ensuite, c'est du grandiose, de quoi faire passer Jurassic Park pour un film d'amateur. Il y a tant de scènes dingues , incroyables... sans dévoiler le film, ne serait-ce que... arr... bref, il y a des scènes vraiments incroyables. Une bonne surprise, à la hauteur du mythe King Kong.

  • gyzmo

    19/12/2005 à 17h20

    Répondre

    Le remake de 1976, ce soir sur M6, à 22h40.
    Le film plaiera a ceux qui trouvent le KK de Jackson trop extravagant et auraient préféré un film plus intimiste et logique et ancré dans la réalité physique de notre monde si passionnant...


    (Jessica Lange )

  • Anonyme

    19/12/2005 à 18h53

    Répondre

    gyzmo a dit :
    Le remake de 1976, ce soir sur M6, à 22h40.
    Le film plaiera a ceux qui trouvent le KK de Jackson trop extravagant et auraient préféré un film plus intimiste et logique et ancré dans la réalité physique de notre monde si passionnant...


    (Jessica Lange )



    Pour résumer, un drame à m'américaine avec un gros gorille dedans... sinon vous avec le vrai film d'aventure au cinéma, c'est à vous de voir...

  • hiddenplace

    19/12/2005 à 19h46

    Répondre

    gyzmo a dit :
    ...le KK de Jackson...


    Va falloir songer à l'écrire en entier car là ça fait un peu scato quand même^^

  • gyzmo

    19/12/2005 à 19h52

    Répondre

    c'était pour faire plaisir à ceux qui n'ont pas aimé, on va dire
    (j'ai même pas fait attention, pardon )
    (hidden, tu m'as mis la honte )

  • Kassad

    20/12/2005 à 23h00

    Répondre

    J'avoue que le coup de KK qui fait du Kung Fu contre des méchants T Rex m'a laissé KO... Franchement c'est too much, c'est long et ça m'a ennuyé (quand je dis long je compte pas la séquence dans les lianes qui pour le coup est comme un morceau de pain pour pousser le taboulé au fond du gosier).

    Tout comme je suis ennuyé pour mettre une note à ce film. Il y a de bonnes idées (le coup de l'émotion est pas mal rendu je trouve notamment le comportement de KK après son combat : top génial). Mais les sauvages sont risibles, des scènes sont juste là pour le fun (les insectes au fond du trou avec tarzan qui mitraille tout) et la première heure je me suis assoupi (pour de vrai). Bref ç'aurait put être pire mais aussi bien mieux. Bilan je ressors avec un 6,5...

  • Protos

    20/12/2005 à 23h24

    Répondre

    Kassad a dit :
    Bilan je ressors avec un 6,5...

    Attend un peu que les sangsues géantes t'attrapent...

  • Anonyme

    21/12/2005 à 00h30

    Répondre

    Protos a dit :
    Bilan je ressors avec un 6,5...

    Attend un peu que les sangsues géantes t'attrapent...


    j'en ai à la maison si tu veux, pire que celles du films !!!

  • seb30

    23/12/2005 à 17h24

    Répondre

    Enfin...ça fait du bien d'avoir un autre son de cloche.

    La critique précédente n'était pas qu'un paquet de louanges. C'est bien la premeière. Il est vrai que débiner un peu un film dont on nous ressasse depuis des mois qu'il est merveilleux et fait par un mec merveilleux (oui, j'aime ce que fait Peter Jackson sauf CA).

    Bon ok. Un film, c'est au choix du spectateur d'aimer ou pas. On y voit ce qu'on veut, etc...mais puisque le but est de donner son avis, je vais pas me priver.

    Il est de bon ton de dire que c'est merveilleux, fantastique et oh oui, quel spectacle, tralalallalala. Mais bon...c'est une grosse machine hollywoodienne à 200 millions USD. C'est du bon gros gras consensuel qui donne à manger à tout le monde de l'émotion, du spectacle, du sexe (celui de Kong, énorme), des gars à contre-emploi (Jack Black pas drôle, pas drôle en comique non plus d'ailleurs), une nana top potiche qu'on se trimballe comme un sac de patates et de la bonne baston (5 minutes).


    King Con ou King Cong comme on dit à Marseille

    Primo...c'est un gorille. Il est physionomiste à l'entrée des Bains Douches.
    Elle, une blonde.
    Forcément on se doute qu'il va vouloir se la taper. Bonjour le scénar téléphoné.


    Tête de Kong

    King fait le singe pendant tout le film...il a même pas une ligne de dialogue valable. On comprend rien à ce qu'il dit et fait que gueuler ou pencher la tête à droite ou à gauche comme mon clébard quand je lui parle de Kant. J'ai pas besoin de claquer 10 euros pour ça, mon beau-père braille gratos à la maison.


    King Kong en a une super longue

    Il a une grosse pellicule de 3 heures ! 180 minutes et plus ! Ma copine trouve que quand ça dure plus d'une heure et demie, ça commence à irriter très fort et ça gratte le lendemain. Alors quand c'est moi qui passe à la casserolle, et par Kong en plus. On s'endort...


    I am the King of the divan

    Kong a besoin d'une psychanalyse. Y refoule à mort du goulot cérébral. Vous auriez envie de tomber amoureux d'une barbie de 30 cm ? Lui le fait. Kong franchit ainsi deux tabous la barrière des espèces et celle de mon portefeuille. Et Cheetah l'attend à la maison avec le rouleau à patisserie. Là y va gueuler. Plutôt que draguer les blondasses au boulot, ferait mieux de s'occuper de sa femme. On ne sait même pas s'ila des gosses.


    L'île de la TentaFion (registered)

    Elle est pleine de gros Kongs. Dans les nominés, je choisis... (roulement de tambours de sauvages)...ADRIEN BRODY passque c'est vraiment un sale Kong qui suinte l'insipidité dès qu'apparaît l'autre Kong.


    En bref. Attendez la sortie DVD pour passer en avance rapide et faire chier les studios qui ne feront pas le carton tant annoncé. De toute façon, on va le voir à la téloche et en bouffer pendant un bon moment vu que sa sortie DVD va faire un ramdam pas possible. Pffff. C'est loin d'être fini.

  • Anonyme

    23/12/2005 à 20h51

    Répondre

    seb30 a dit :
    Enfin...ça fait du bien d'avoir un autre son de cloche.

    La critique précédente n'était pas qu'un paquet de louanges. C'est bien la premeière. Il est vrai que débiner un peu un film dont on nous ressasse depuis des mois qu'il est merveilleux et fait par un mec merveilleux (oui, j'aime ce que fait Peter Jackson sauf CA).


    J'aimerai savoir ce que veut dire CA s'il te plais


    J'aimerai aussi savoir comment tu as pu déballé autant d'inepties dans un seul post, sans te demander d'aimer KING KONG, essai de critiquer un film que tu n'as au final pas compris, je préfère la critique dont tu parles elle était plus courte et surtout plus constructive, tu excuseras mon agressivité mais y a des comportements que je trouve poussifs.

  • Choucroot

    24/12/2005 à 22h40

    Répondre

    Moi il m' a bien fait rigoler. et toi aussi KRISSS, avec ton "tes arguments valent rien parce que t' as rien compris", mais pas pour les memes raisons
    C' est clair que c'est plus un commentaire satyrique qu' une critique, alors pourquoi prendre la mouche ?

  • Anonyme

    24/12/2005 à 23h09

    Répondre

    Choucroot a dit :
    Moi il m' a bien fait rigoler. et toi aussi KRISSS, avec ton "tes arguments valent rien parce que t' as rien compris", mais pas pour les memes raisons
    C' est clair que c'est plus un commentaire satyrique qu' une critique, alors pourquoi prendre la mouche ?


    Je sais pas peut être parce qu'un spectacle simple naïf et sincère ne permettait pas autant de second degré et de satire à deux balles, c'est un peu comme si un adulte bien lourd et terre à terre se moquait du rêve d'un enfant...

  • Choucroot

    24/12/2005 à 23h29

    Répondre

    Touché !
    Alors je suis un monstre sans coeur aussi. snif
    Et pourtant non.
    Un reve d' enfant devrait plus s' apparenter selon moi a un Mon Voisin Toroto qu' a une batterie d' effets spéciaux tartiné de regards niais.
    Mais je comprend ton point de vue, parce que des fois, il faut se prendre au jeu, y croire. Ca n' a pas été mon cas, donc ne reste à mes yeux ( "à mes yeux" souligné en gras. Et pas de blague sur la qualité de ma vue je vous prie ) que des bourdes de realisation, de jeu d' acteur, de scénario et de mise en scene. Un peu peu pour en dire du bien, tu en conviendra j' espere

  • Anonyme

    25/12/2005 à 00h40

    Répondre

    mais je le trouve pas parfait ce film, il est même bourré d'incohérence, mais c'est comme dire de ANGEL-A qu'il est en noir et blanc et que c'est pas bien. Peter Jakson a refait le king kong de 1933 et il le fait avec une grande fidélite comme si il avait gardé ses yeux d'enfant, ses yeux que tu as peut être perdu.


    Maintenant comparer King kong à totoro, je ne ferai aucun commentaire...

  • Choucroot

    25/12/2005 à 14h02

    Répondre

    Grrr tu n' as pas l' air de faire preuve de bonne volonté.
    N' ayant pas vu le King Kong de 33, je n' ai aucune base. Je prend le King Kong de PJ comme un film a part entiere, un point c' est tout.
    Quand a la comparaison entre King Kong et Totoro, je ne vois pas de quoi tu parles. Relis ton post, puis le mien, en mettant les mots les uns apres les autres dans le bon ordre, ca t' evitera de ne faire "aucun commentaire".


    (non mais serieusement, je dis juste ne pas aimer un film que tu aimes, et je me fais traiter d' abrutit sans coeur )

  • Anonyme

    25/12/2005 à 23h12

    Répondre

    Choucroot a dit :
    Grrr tu n' as pas l' air de faire preuve de bonne volonté.
    N' ayant pas vu le King Kong de 33,


    Ben regarde le et profites pour regarder celui de 76, après on en reparlera, comme par exemple le final sur le building qui est presque identique à la première version, sans dialogues et avec ses avions qui arrivent de nulle part, c'est un des point important à souligner mais il y a en a bien d'autres, quand à la comparaison avec totoro je maintiens ma position ça n'a aucun rapport, on te parles d'un mec qui enfant a tellement adoré un film et qui a réussit à le faire, il a concrétisé un rêve de la manière la plus fidèle, comme par exemple pour les longues de scènes de dinosaures (présentes mais différentes dans la version de 33) que tout le monde a vu comme un pompage sur jurassik park, j'aime pas l'élitisme mais y a des moments ou faut savoir expliquer les choses telles qu'elles le sont...

  • Choucroot

    26/12/2005 à 13h01

    Répondre

    Hoooooooo ! "reve d' enfant" = "reve de PJ enfant" !
    Alors effectivement, ce que je dis sur la maniere dont je vois un reve d' enfant n' as rien a faire la, meme si avec mon interporetation ca se tien tout a fait.N' empeche que j' ai beau beaucoup aimer PJ, c' est pas parce qu' il est super content de ce qu' il a fait et que c' est fidel au King King original que je devrai y voir un bon film. Ca serai du fanatisme, et j' aime pas les fans.
    Pour ce qui est des dinos, je ne suis pas concerné, je savais des le départ qu' ils sont dans la version de 33, ce qui me dérange c' est juste que ces scenes sont trop longues pour moi, et tirées par les cheveux en ce qui concerne celle des diplodocus -ou quel que soit le nom que vous leurs donniez.
    Puis en fin de compte, et si tu (on) me (se) lachais(t) la grappe et me(se) laissai(en)t avoir MON(nos) avis sur ce film, histoire qu' on joue pas au ping pong - hahaha - pendant des semaines ?

  • Anonyme

    26/12/2005 à 13h04

    Répondre

    je t'obliges pas répondre, je t'explique ce qu'il en est, je comprends qu'on puisse penser que KK est poussif et long parfois, je l'ai pas trouvé parfait, mais la fidélité au genre et surtout au film est incontestable.

    Pour la comparaison, c'est sur qu'on c'est mal compris

  • gyzmo

    26/12/2005 à 13h32

    Répondre

    ben, vous emballez pas comme ça

    à la base, [i]King Kong (1933) est la quintescence du film spectaculaire. celui-là même qui a influencé non seulement le style "grand divertissement", mais qui est à la base de la plupart des films de monstres et d'aventure. comme l'a rappelé Nicolas dans sa critique, ce sont les fx qui priment avant tout le reste et l'objectif d'une telle réalisation n'est pas de pousser à la réflexion (le scénar est super léger, voire naif), mais de prendre par la main le spectateur et de l'emporter vers un autre monde complètement improbable. il faut être "bon public", c'est sûr ("bon public" voulant dire qu'on accepte plus facilement les invraisemblances et l'esbroufe d'une mise en scène). Jackson a très bien rendu cela, à garder l'essentiel, tout en remettant une couche. pis le bonhomme est tout de même un as de l'extravagance, depuis Bad Taste (je parle même pas de Braindead ), fallait pas être devin pour savoir qu'il allait abuser des fx.

    ce remake était fait pour lui, je trouve. et à l'écran, ça percute. ce n'était vraiment pas évident de se lancer dans une adaptation, le film de 1933 ayant été pillé par tout plein de films tout au long de l'histoire du ciné. je ne sais pas ce qu'en pense les autres amoureux du film original, mais personnellement, j'ai trouvé que le Jackson maîtrisait parfaitement son adaptation, qu'il avait fait du bon boulot. par contre, je rejoins complètement Choucrout, certaines scènes sont beaucoup trop longues. 1h en moins (à coup de serpe dans l'intro, les batailles et l'avant final un peu guimauve) et ça aurait été parfait pour moi. bon, c'est du Jackson qui profite d'un gros budget pour se faire plaisir. un vrai gamin débordant d'imagination, quoi^^. je trouve cela émouvant. mais pareil qu'Hidden, il me faudra du temps pour me retaper 3h de son King Kong[/i] (en attendant la version longue en édition collector DVD ).

  • Juliette

    29/12/2005 à 15h40

    Répondre

    Et King Kong, c'est un mâle ou une femelle?
    sur les images, c'est pas très net...

  • nazonfly

    16/01/2006 à 15h27

    Répondre

    Enfin j'ai vu King Kong... Il était temps. Je n'ai pas vu le film de 1933 alors mon avis se basera seulement sur CE film-là. Que PJ ait au non bien adapté le premier film, ça crée une polémique (comme d'ailleurs son adaptation personnelle du Seigneur des Anneaux).

    Tout d'abord, on peut facilement découper le film en deux parties :
    - une première que pas mal de monde semble-t-il a trouvé plutôt longue (jusqu'à l'arrivée sur l'île)
    - une deuxième beaucoup plus orientée action.

    A mes yeux, la première partie est passée vraiment bien puisqu'au bout d'une heure et demie de film, j'ai eu l'impression qu'une seule demi-heure était passée. Le réalisateur pose bien ses personnages (le personnage de Bruce Baxter est succulent!, Ann Darrow n'est pas la blonde potiche que certains semblent vouloir voir à tout prix (car une blonde est forcément une potiche), Carl Denham est plutôt sympathique).
    La deuxième partie est un peu moins originale puisqu'on se base sur du pif-paf-boum bien hollywoodien. Les combats contre les dinos, quels qu'ils soient, sont plutôt 'lourdingues'. Mais bon, comme dans La Guerre des Mondes, on sait d'avance que le film sera tout sauf léger, et que les effets spéciaux (qui mélangent à la fois numérique et effets "habituels" dans King Kong) seront omniprésents.

    Pour continuer un peu sur les aspects négatifs du film, il y a bien sûr quelques incohérences (mais comment qu'ils font pour ramener le singe??, mais comment qu'elle fait Ann pour marcher pieds nus dans la forêt??). Evidemment aussi il y a quelques moments lourdaux : "mon Dieu, c'est merveilleux, un coucher de soleil".

    Malgré ces détails désagréables, j'ai beaucoup aimé King Kong pour une raison principale : l'émotion. Un sourire carnassier se dessine sur le visage du spectateur (en tout cas sur le mien) lors du combat entre Kong et les dinos. Un vague de froid s'insinue sur ma nuque quand les trois "héros" se retrouvent en plein milieu de grouillantes, glissantes, sifflantes bêtes insectoïdes. Brrr. Et puis un dégoût profond m'a submergé lors de la "présentation" de King Kong par Denham.
    Mais surtout contrairement à

    hiddenplace a dit :
    maintenant qu'il le peut, il veut donner le maximum à voir au monde, en oubliant un peu une première sensibilité.

    j'ai été particulièrement pris par la tristesse à la vue de King Kong qui ne fait de mal à personne, qui ne demande rien à personne. La glissade sur le lac gelé (que certains ont trouvé pathétique si j'en juge par les rires de la salle) m'a touché profondément et il m'a fallu tout mon courage pour ne pas verser une petite larme. Et franchement c'est ce qui a surtout fait que j'ai aimé ce film. Quand La Guerre des Mondes (pour reprendre un exemple d'un remake d'un vieux film) ne fait que rarement passer une once d'émotion chez le spectateur, King Kong le submerge d'émotion (peut-être n'est-ce dû qu'à moi qui ai toujours été plus touché par un animal qui meurt qu'un être humain, au moins dans les films et livres).

    Bref j'ai passé un très bon moment au cinéma, à la fois enflammé, drôle, triste, c'était King Kong et c'était bien!!

  • raidenjeff

    16/01/2006 à 17h59

    Répondre

    glissade sur le lac gelé (que certains ont trouvé pathétique si j'en juge par les rires de la salle) m'a touché profondément et il m'a fallu tout mon courage pour ne pas verser une petite larme. Et franchement c'est ce qui a surtout fait que j'ai aimé ce film. Quand La Guerre des Mondes (pour reprendre un exemple d'un remake d'un vieux film) ne fait que rarement passer une once d'émotion chez le spectateur, King Kong le submerge d'émotion (peut-être n'est-ce dû qu'à moi qui ai toujours été plus touché par un animal qui meurt qu'un être humain, au moins dans les films et livres)


    j'ai aimé le film pour les même raisons, beaucoup d'émotions et d'actions. Je ne regrette pas d'y etre aller 2fois

  • Anonyme

    16/01/2006 à 20h05

    Répondre

    Je suis daccord avec zde, la guerre des mondes mets en parrallèles l'invasion et ces allusions à la shoah, en résulte une ouvre loin d'être légère.



    Pour King Kong, Peter n'a fait que décuplé chaque émotion du premier, tout les scènes que tu as vu (la combat avec les T rex, la final avec les avions) sont pratiquement toutes présentes dans l'originale, Peter s'est fait plaisir en poussant ) l'extreme chacune des scènes, il est donc normal qu'on puisse adorer ou détester certains passages.

    La seule grosse liberté du film est d'avoir crée cette complicité entre ces deux personnages seul au monde qui transforme leur lien en une union pratiquement fraternelle, cela donne beaucoup plus d'intensité aux films et aux scènes que tu adores (le lac gelé, tout simplement beau et naïf) et au coucher de soleil (ou KING KONG tente de communiquer, c'est tellement vain que ça en devient touchant).

  • Anonyme

    16/01/2006 à 20h23

    Répondre

    Zdenek a dit :
    C'est même une relation amoureuse, plus que fraternelle. P. Jackson disait qu'il voulait se détacher des double-sens érotiques de l'original, mais il n'a quand même pas pu s'empecher d'établir une relation ambigue.



    Les relations fraternelles peuvent toujours être ambigue, c'est pour ça qu'elle sont plus profondes et complexes ques les relations amicales

  • gyzmo

    16/01/2006 à 20h52

    Répondre

    Je n'ai pas trouvé que la relation Kong / Ann était ambigue dans le film de Jackson

    Leur système de communication est uniquement basé sur le jeu (la danse, par exemple). Alors que dans les versions précédentes, il y a réellement de l'érotisme et des pseudo sous-entendus. Si amour il y a entre ces deux là, il n'est que platonique, il me semble

  • olympe

    21/01/2006 à 10h14

    Répondre

    Je suis allée voir King Kong. Je ne connaissais pas la "version originelle" mais je connaissais l'histoire. Mais:
    Il est vrai que au debut on se croit dans un remake de titanic et après de jurassic parc! De plus les betes aquatiques en forme de "phallus"sont ridicules...
    j'ai apprecié ce film car je n'ai pas vu passer les 3 heures...J'étais assez sceptique en allant le voir! Mais les scénes d'action,de reflexion et d'emotion sont présentes.
    Je suis d'accord avec Gysmo pour l'amour platonique!Ils sont plutot amis que amoureux....

  • Protos

    21/01/2006 à 10h43

    Répondre

    En plus, il paraît que les gorilles en ont une toute petite...




    tout s'explique...

  • olympe

    21/01/2006 à 12h24

    Répondre

    Protos a dit :
    En plus, il paraît que les gorilles en ont une toute petite...




    tout s'explique...


    Oui sinon....pauvre Anne!!

  • Anonyme

    21/01/2006 à 15h01

    Répondre

    Ben bizarrement j'ai même l'impression qu'il en avait pas !!!!

    enfin je sais pas vous mais on aurait du voir un truc non ???

  • Anonyme

    21/01/2006 à 16h17

    Répondre

    Zdenek a dit :
    Effectivement il n'y a rien au niveau de l'entre-jambe de Kong. Une aberration. Mais bon ça aurait choqué



    ben oui, je plaisentais surtout, aucun king kong n'a de sex, ou alors ils auraient mis une grosse feuille de vigne mais ça aurait pas été crédible ...

    Mais bon moi je le dis king kong c'est une tapette et faut vraiment être ridicule pour porter son avatar ou autre

  • Jade

    20/02/2006 à 15h33

    Répondre

    Hé hop, de mon coté j'ai bien aimé ce film, un peu long sur les deux premières heures, mais satisfaisant sur la fin, tout triste et tout.

    Bizarrement, quasiment personne n'a évoqué un autre aspect du film, le coté bestial de l'homme, symbolisé par King Kong, enfermé dans sa jungle. Le réalisateur croit pouvoir le domestiquer en le mettant en cage, etc... J'ai trouvé les références au Heart of Darkness de Joseph Conrad assez bien vues, même si on pense tout de suite à Apocalypse Now sur le coup, mais au final le lien s'arrete là. Comme souvent dans les blockbusters du genre, l'aspect est évoqué, mais rarement très dévellopé (on aurait voulu que Peter Jackson insiste notamment sur la dualité entre l'homme civilisé -on repense à Adrian Brody qui fait le voyage dans une cage... Comme un singe dans un zoo - et la bête qui sommeille en lui et qui le fascine -cf Jack Black quand il apercoit King Kong la première fois, et qui explique certainement son comportement vu à vis du gorille).

    Sinon, une petite mention à la scène contre les insectes, qui est une de mes préférée du film, tournée sans musique, et assez angoissante

    Voila ce que je retiendrais de King Kong, avec le personnage du héros du film, élément comique à lui seul!

  • Anonyme

    20/02/2006 à 18h13

    Répondre

    Jade a dit :

    Sinon, une petite mention à la scène contre les insectes, qui est une de mes préférée du film, tournée sans musique, et assez angoissante


    Toi tu me plais bien


    Pour cette histoire de bête, c'est un sujet déja repris dans King kong premier du nom...

  • lunia

    20/02/2006 à 18h52

    Répondre

    j'avoue que j'ai pas été fan du film... c'est surement a cause de l'histoire ce qui n'a rien à voir avec la réalisation de Jackson. Je trouvais les personnages très caricaturés (réalisateur qui veut faire passer sa vie avant tout , acteur qui se prend pour un héros mais qui en mène pas large etc...)

    Par contre la dernière demi heure je me suis profondement ennuyée. King Kong et la belle qui se regardent dans le blanc des yeux en pleurant... j'avoue qu'il me tardait la fin.

  • Anonyme

    20/02/2006 à 19h03

    Répondre

    lunia a dit :

    Par contre la dernière demi heure je me suis profondement ennuyée. King Kong et la belle qui se regardent dans le blanc des yeux en pleurant... j'avoue qu'il me tardait la fin.


    moi je trouve qau contraire que la dernière demi heure est très réussie à ce niveau, faut se souvenir qu'ils s'estiment l'un l'autre et qu'elle est seule de son côtés, ce passage est donc une manière que deux personnes seules se sont trouvé et qu'elle savent que leur amitiés est impossible ..

  • Cineman

    20/02/2006 à 19h32

    Répondre

    Beaucoup de choses on déja été dites donc je vais certainement être un peu répétitif :
    ce film n'est pas parfait c'est une évidence mais il réserve son lot de bons moments tant visuellement ( le combat de kong avec les dinos ou celui avec les insectes ) qu'emotionellement .
    Il veut faire sa grosse brute notre gorille préféré et pourtant tout le monde sait qu'il est en faite un grand sensible.
    Et cette sensibilité est vraiment très bien retranscrite dans ce film grace à un réalisme de son visage et de ses expressions absolument bluffant !
    Biensur on peut reprocher à PJ d'avoir du même coup laissé beaucoup moins transparaitre le coté bestial de Kong mais moi ça ne m'a pas plus géné que ca .
    Je préfère personellement voir kong exploité ainsi , cela mais mieux en valeur la sauvagerie humaine et surtout rend la scène de fin vraiment merveilleuse et déchirante d'émotions !
    Donc j'estime que peter jackson a bien réussi son coup même si c'est vrai que le film met un peu de temps à démarrer .

  • lunia

    20/02/2006 à 20h39

    Répondre

    bon apparement je suis la seule à pas avoir fait preuve de sensibilité sur cette fin de film...
    désolé mais pour moi elle était à la limite de la mievrerie.... enfin il en faut pour tous les gouts

  • Arlein

    22/02/2006 à 14h54

    Répondre

    J'ai vraiment adoré ce film, parce qu'il mêle un peu tous les genres, mais j'avoue que la fin du film m'a paru un peu longue également... Je n'ai pas trouvé ça mièvre, je suis plutôt de l'avis de Krisss... La fin du film fait vraiment passer les émotions des deux personnages ( un kong aussi émotif, avec les yeux humides, fallait le faire, tout de même ), et est très réussie à ce niveau... Mais bon, on aurait pu en faire autant avec moins de bobine... (même si pour 15 minutes de trop, ça ne se remarque pas beaucoup...)

  • Anonyme

    22/02/2006 à 17h27

    Répondre

    Arlein ton avatar me fait les yeux doux mais ça prend pas ave moi

    j'irai faire un tour sur ton blog tiens par contre, il faut pas oublier que c'est le film d'un passioné, et tout passioné parlerai de sa passion pendant des heures, donc je pense que la durée est excusable même si je l'ai truvé long aussi.

    Par contre le final ne comporte pratiquement pas de dialogues et l'arrivée des avions se fait soudainement ce qui est contraire aux modes des films d'actions contemporains, tout cela montre bien qu'il y a un respect immense pour l'oeuvre originale, aussi immense que le Kong lui même ...

  • Arlein

    23/02/2006 à 16h44

    Répondre

    Je n'ai pas vu l'oeuvre originale, mais je pense bien que Peter Jackson ne l'a pas "saboté", vu qu'il l'aime énormement et rêvait de la réadapter...

    il faut pas oublier que c'est le film d'un passioné, et tout passioné parlerais de sa passion pendant des heures, donc je pense que la durée est excusable même si je l'ai trouvé long aussi.
    c'est aussiparce qu'on sens vraiment la passion de P.J. à travers son film qu'on excuse les quelques "longueurs"... ce n'est pas vraiment très grave, et à part ça, je n'ai aucune critique à faire...!


    Arlein ton avatar me fait les yeux doux mais ça prend pas avec moi
    j'irai faire un tour sur ton blog

    (mon sublime regard ne t'a pas attendri, donnie..? euh, je veux dire Krisss ! ... amuse toi bien sur mon blog... bien que je doute que tu y trouves quelque chose d'intéressant !)

  • js1boys

    23/02/2006 à 17h29

    Répondre

    pour ma part j'ai bien aimé le film
    le film qui est ne dois pas reflete la vrai vie la reflete un peu
    la reaction des gens dans le film reflete la vrai reaction des gens que ils auraient

    ce film est emouvant a la foi

    et realiste meme si il ne le devrait pas l'etre !

  • Anonyme

    23/02/2006 à 20h46

    Répondre

    js1boys a dit :
    pour ma part j'ai bien aimé le film
    le film qui est ne dois pas reflete la vrai vie la reflete un peu
    la reaction des gens dans le film reflete la vrai reaction des gens que ils auraient


    Toi comprendre que moi texte écrire pasque toi pas très clair, pourtant langage pas comprendre dur à, ou alors poser tu enigme tu....

  • kou4k

    19/08/2006 à 21h54

    Répondre

    pfffff...

    je dois être vraiment à chaque fois à coté de la plaque à la réponse subsidiaire

  • iscarioth

    19/08/2006 à 22h35

    Répondre

    Nicolas a dit :
    1er Prix : un DVD et un T-shirt King Kong
    Gautier Cazenave, de Paris



    y'a un truc, c'est pas possible toutes ces coincidences !

  • sven

    19/08/2006 à 22h57

    Répondre

    pourquoi?
    c'est qui???

  • Danorah

    19/08/2006 à 23h35

    Répondre

    La première réponse apportée par google à cette énigme est la suivante : http://cinema.krinein.com/Freudy-les-Gr ... -4504.html

  • Guillaume

    20/08/2006 à 08h58

    Répondre

    Hello.

    Je ne sais pas si c'est le même, mais si c'est le cas, il a du bol le monsieur.
    On a pas encore eu de gagnants sur Bois d'Arcy, au rythme où les coincidences vont, ça va pas tarder !

    Pour Kou4k, Faut dire que cette fois-ci c'était vraiment difficile de répondre correctement à la question subsidiaire pour des habitués, les participations nn'ont rien eu à voir avec celles habituelles.

  • riffhifi

    20/08/2006 à 23h08

    Répondre

    Promis, je n'ai soudoyé personne ! En revanche, je suis connu pour avoir une chance insolente de façon générale...
    Groarr.
    Gautier

  • kou4k

    23/08/2006 à 03h35

    Répondre

    On n'est même pas récompensé de notre participation...
    et l'autre avec ses 3 messages il tape l'incruste et il rafle tout

  • cactus07

    05/03/2007 à 22h37

    Répondre

    dommage...
    On m'en avait parlé positivement,mais je vois vraiment pas pourquoi.
    Si j'avais adoré le Seigneur des ANNeaux,j'ai carrément baillé pendant tout King Kong!!
    Ca traine en longueur,la première heure est franchement gnan gnan....ah,et comme ça a été dit plusieurs fois précédemment,la scène avec les diplodocus était ridicule.
    Bref,Kong a beau etre magnifiquement réalisé et les paysages très beaux,à mon gout ça ne parvient pas à remonter la ,moyenne....

  • raidenjeff

    10/03/2007 à 02h34

    Répondre

    dommage...
    On m'en avait parlé positivement,mais je vois vraiment pas pourquoi.
    Si j'avais adoré le Seigneur des ANNeaux,j'ai carrément baillé pendant tout King Kong!!
    Ca traine en longueur,la première heure est franchement gnan gnan....ah,et comme ça a été dit plusieurs fois précédemment,la scène avec les diplodocus était ridicule


    c'est marrant parce que moi c'est l'inverse.
    J'ai baillé devant les 3 films SDA comme si j'avais pas dormi depuis 1semaine... J'ai jamais vécu une telle torture que la fin du retour du roi (20min pour se dire aurevoir)

    En revanche, j'ai trouvé King Kong incroyable, captivant, émouvant. Je suis retombé en enfance le temps d'une séance.

  • cactus07

    10/03/2007 à 09h08

    Répondre

    Oo ah bon??
    Bon ben comme ça c'est équilibré,au moins...

  • Anonyme

    16/08/2007 à 03h08

    Répondre

    on a vu le meme film ou quoi?? à part les effets spéciaux qui sont très bien fait le déroulement de l'histoire est nul..à chier!!!! il faut presque 1h pour qu'il y est enfin de l'action franchement je préfere l'ancien king kong que j'ai vu quand j'etais plus petit, celui là c'est une honte!c'est un mélange de jurassic park, titanicet de starship troopers mdr

  • Anonyme

    08/11/2008 à 10h02

    Répondre

    Un film très bien mais je préfaire l'original

  • Anonyme

    16/01/2009 à 20h21

    Répondre

    Je trouve ce film vraiment époustouflant dans le sens ou l'amour d'une bete pour une femme peut etre si fort qu'il est près à donner sa vie pour elle.


    J'adore ce film.

  • Anonyme

    29/12/2010 à 12h59

    Répondre

    Un filml géniale !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques