7/10

Killing Room

Killing Room est une bonne surprise du marché "direct-to-dvd". Un huis clos intéressant, bien scénarisé, à la mise en scène efficace, qui ne révolutionnera pas le genre, mais fera passer une bonne soirée dvd !

Après un Massacre à la tronçonneuse : le commencement plutôt réussi et en attendant son Battle : Los Angeles qui fait le buzz, Jonathan Liebesman nous offre un petit thriller sorti de nulle part, du moins en France, vu que Seven 7 nous le présente en direct-to-dvd. Intitulé The Killing Room, ce film décrit une expérimentation scientifique où quatre individus acceptent d'être les cobayes, sans savoir de quoi il s'agit, sans se connaître les uns des autres, et surtout en étant ensemble dans une salle fermée, où les chaises sont attachées au sol. Intrigant non ?

Le récit raconte l'histoire d'une section de recherche parallèle au sein de la CIA. L'objectif de cette expérience étant l'intrigue du film, difficile d'en dire plus sans spoiler Un bonnet c'est utile pour planquer une clef... ou pas
Un bonnet c'est utile pour planquer une clef... ou pas
la fin, le mystère restera donc entier pour le lecteur de cette critique, et toc ! La réalisation est dans un style réaliste, limite documentaire, avec des plans serrés et des recadrages vifs. Jonathan Liebesman prend son pied à faire du huis clos, le spectateur est tendu comme un string pour connaître le fin de cette histoire plutôt cruelle. Car, oui, comme dans tout bon film du genre, il y a des morts, alors même si on est loin d'un Saw, The Killing Room, comme son nom l'indique, ne fait pas dans la dentelle, et le sang coulera dans cette petite salle mine de rien.

Accompagné d'une musique froide et pesante, signée Brian Tyler, l'atmosphère du film est donc plutôt bonne, malgré quelques petites longueurs, pas trop gênantes, mais qui démontrent tout simplement qui ne manquait pas grand chose à The Killing Room pour être un grand film du genre. Le scénario est intéressant, dévoilé à petite dose Il est le bouton rouge??
Il est où le bouton rouge ??
suffisante pour rester accroché à son siège sans s'endormir. Le casting est de bonne facture, sans grande star, mais avec des acteurs habitués à être des seconds couteaux de qualité, comme par exemple Peter Stormare, excellent comme d'habitude, avec cette capacité à toujours nous donner l'impression qu'il va mettre une balle dans le dos de quelqu'un ; ou encore Chloë Sevigny, parfaite dans un rôle ambigu, tant spectatrice qu'actrice de l'expérience. En fin de compte, Jonathan Liebesman réussit encore à nous démontrer qu'il est un réalisateur intéressant, et qu'avec peu de moyens, il est capable de nous sortir un film très sympathique à regarder. The Killing Room n'est certes pas un chef d'œuvre, mais cela reste en tout cas un long métrage intéressant, pour tous les mordus de huis clos et autres thrillers psychologiques.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques