3/10

Jusqu'au cou

... et même au delà

A 30 ans, Jerry Conlaine (Matthew Lillard), Dan Mott (Seth Green) et Tom Marshall (Dax Shepard), trois amis d'enfance, ont fait leurs chemins dans la vie. A la mort de leur ami Billy, ils décident de partir à la recherche d'un trésor caché dans l'Oregon...

Le "Buddy Movie", traduisez "film de potes" se différencie uniquement des "Teen Movie" au niveau de l'âge des personnages principaux.
Ainsi, Jusqu'au cou nous offre une série de stéréotypes scénaristiques, humoristiques, techniques et moralistes que l'on trouve dans de nombreux films pour adolescents.
Pour ce qui est des héros, on a le droit à trois copains aux mentalités de gamins : un sérieux (Green), un crétin patenté (Shepard) et un « average Joe » indécis (Lillard).
Pour ce qui concerne la vulgaire histoire d'aventure pseudo comique, le film se situe entre Indiana Jones, Bienvenue dans la jungle, Deliverance et Road Trip. Mais, il penche plus vers le dernier que vers les autres. La présence de Rachel Blanchard (vu aussi dans la série Clueless) n'est, à ce propos, qu'un détail supplémentaire qui nous conforte dans notre idée.
Au point de vue de l'humour, le déjà-vu est flagrant : les gags avec de la marijuana et les blagues sur la virilité rencontrent les tentatives infructueuses de surprises amusantes (chutes d'eau, sauvageonnes coquines, animaux et chasseurs inhospitaliers.).
Techniquement, Jusqu'au cou nous propose une réalisation sans failles et sans personnalité où l'on retrouve ce qu'il faut de belles images, de musique gnan-gnan et de musique de jeunes (des reprises le plus souvent).
Enfin, la morale, banale, clot le long métrage avec des messages tels que « il a appris que la plus grande richesse du monde c'est la vie » ou encore « il s'engage avec sa femme parce qu'un jour il faut cesser de se décharger de ses responsabilités ».

Jusqu'au cou énerve surtout par son extrême manque de nouveautés. En effet, à aucun moment et sur aucun point le film ne se différencie de ses modèles. En conséquence, il est totalement insipide même s'il est innocent et plein de bons messages.

A découvrir

Manson family (The)

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques