5/10

Jurassic Park III

Les dinos redébarquent, planquez-vous ! Pour ce troisième opus plus court que les autres (1h30 contre 2 heures pour les deux premiers), Steven Spielberg passe la main à un gars, pas très connu ou peu s'en faut, pour une balade touristique sur le fameux site B du Monde Perdu...

Alan Grant (Sam Neill) s'est spécialisé dans les recherches sur les vélociraptors. Mais le manque d'argent commence à se faire cruellement sentir, aussi il accepte d'être le spécialiste-dino d'un couple voulant survoler Isla Sorna, les Curby (Téa Léoni et William H. Macy). Mais à sa grande surprise, Alan découvre qu'ils ont l'intention d'atterrir pour entamer les recherches de leur petit garçon, disparu pendant qu'il faisait du parachute ascensionnel.

En définitive, on pourrait écrire en synopsis : on prend un groupe, on le fout sur l'île, et ils manquent tous de se faire bouffer par des dinosaures des dizaines de fois. Les aspects psychologiques ont donc totalement laissé place au spectacle, qui tient toutefois on ne peut plus la route. Les dinos sont encore plus criants de vérité que d'habitude, de nouvelles espèces impressionnantes font leur apparition (comme le très attendu Ptérodactyle), et les décors sont grandioses. Mais cela ne suffit pas. Le film se vautre dans un banal film d'horreur qui n'apporte rien dans la série, avec certains points pas du tout crédibles (un gosse survivant 8 semaines tout seul dans une forêt avec plein de dinos), et se permet des touches d'humour très déplacées. Pour ceux qui iront voir le film, envoyez-moi un mail pour expliquer le gars en costard à la fin du film SVP.

Le 2 était déjà pas terrible, le 3 achève bien mal une série déjà essoufflée. Les dinos sont devenues dépassés, et les idées manquent cruellement pour espérer finir dignement un grand souvenir du cinéma.

Partager cet article
A voir

Score (The)

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques