Juno sort demain

Les sorties cinéma de demain offrent le duel suivant aux spectateurs : Juno contre Rambo. L'ado de 16 ans contre le guerrier de 61. La nouvelle garde (Jason Reitman, qui en est à son deuxième long métrage) contre l'ancienne (Sylvester Stallone, acteur depuis quarante ans et réalisateur depuis 30 - on a tendance à l'oublier).

En attendant de vous livrer nos impressions sur John Rambo, on ne peut que chaudement recommander la challengeuse au ventre rond, qui mérite largement le coup d'oeil : lire la critique.

Et s'il vous reste du temps, rien ne vous empêche de vous pencher sur le reste des sorties de demain : Cloverfield (le film de monstre produit par J.J. Abrams), ça se soigne (une comédie sur la dépression avec Thierry Lhermitte), P.S. I love you (une comédie romantique post-mortem avec Hilary Swank), Les liens du sang (une sorte de version française de La nuit nous appartient avec François Cluzet et Guillaume Canet) ou encore Useless (un documentaire chinois sur la mode et les petites mains qui la confectionnent).

A propos de l'auteur

24 commentaires

  • Anonyme

    10/02/2008 à 19h15

    Répondre

    dans le style pas conventionnel du tout, ça m'a rappelé "little miss sushine" !  j'ai beaucoup aimé ces 2 films.

  • Wax

    11/02/2008 à 16h53

    Répondre

    La critique de Riff exprime bien ce que je pense de ce film émouvant, sensible, mais surtout tès très marrant, grâce en soit rendue au scénariste et aux acteurs toujours très justes.

  • Umbriel

    12/02/2008 à 17h39

    Répondre

    Je suis allé le voir hier soir. Superbe film. Jolie musique, humour décapant, bref, un vrai bonheur ce film

  • Umbriel

    13/02/2008 à 11h03

    Répondre

    J'ai oublié de dire : superbe BO aussi

  • Anonyme

    13/02/2008 à 22h42

    Répondre

    ce film est super je vous promé méme moi qui aime pas trop la télé j ai adoré je films ....

  • Guillaume

    16/02/2008 à 10h55

    Répondre

    J'ai beaucoup apprécié Juno. C'est drôle, frais, pas ennuyeux le moins du monde

  • nazonfly

    16/03/2008 à 07h59

    Répondre

    Juno est un film très sympathique, rigolo, un peu triste. Ca se laisse regarder facilement, sans être prise de tête. Je ne suis pas sûr qu'il restera dans les annales.


    Riffhifi, dans sa critique, parle d'une fille au caractète trempé loin des ados américains dans certains films. Moi j'y ai vu au contraire quelque chose qu'on voit relativement souvent : l'ado un peu bizarre aux réflexions poussées et au regard très critique sur le monde qui l'entoure. Comme dans Ghost World par exemple.


    Finalement c'est tout aussi "cliché" que l'ado débile. 

  • hiddenplace

    16/03/2008 à 15h54

    Répondre

    Ah enfin un avis plus mitigé sur Juno^^


    Je suis en fait d'accord avec Naz sur le portrait de la jeune fille, des jeune ados à l'ouest qui se mettent en marge de leurs congénères, il y en a un paquet (Enid dans Ghost World, la cadette de Six feet under, la gamine dans American Beauty (jouée par Thora Birch comme dans Ghost World^^) et pleins d'autres), et ce n'est pas ça qui me dérange, en fait, j'aime bien ce type de personnage. 


    Le seul point qui me dérange, c'est qu'Ellen Page en fait vraiment des caisses pour que sa Juno soit cette adolescente outsider cool, c'est un peu énervant par moment (les boutades non stop qu'elle fait à tout le monde, son trop plein d'assurance légèrement caricatural parfois); j'aime bien le fait qu'elle prenne cette situation qui serait dramatique pour d'autres ados, comme une situation simple et amusante, ça donne son ton léger au film. Mais à part à partir de la grosse scène avec les parents adoptifs, vers la fin, il n'y a jamais un moment où elle doute, où elle prend du recul sur elle même (un tout petit peu au début, mais vraiment 3 minutes), et pourtant les ados savent très bien le faire. (surtout les ados cools qui n'aiment pas les cheerleaders et les capitaines de l'équipe de foot^^) Selon moi, ça manque donc de nuance et d'équilibre; notamment dans le jeu d'Ellen Page, même si elle reste quand même très talentueuse sur plein de plans.


     Bref, dans l'ensemble, c'est un joli film léger et agréable, qui file aussi un peu le blues, comme l'a dit Naz (ce fut mon cas^^), mais à qui il manque juste quelques petites subtilités pour être parfait.

  • SOPHY&

    16/03/2008 à 18h08

    Répondre

    Moi je trouve Ellen Page sublime!!!

  • nazonfly

    16/03/2008 à 19h13

    Répondre

    Trop jeune


    'Tain je suis presque d'accord avec hidden. Ca craint un max. Par contre, je n'ai pas eu le blues, mais faut dire que je suis pas une fille et les machins avec les bébés... 

  • Anonyme

    19/03/2008 à 19h46

    Répondre

    Moi, je lai vu hier et je l'ai trouvé génial ce film: drole et triste a la fois.


    Cette gamine intelligente et drôle a beaucoup de courage et malgré son côté "j'envoie bouler tout le monde"; elle n'a que 16 ans et croit encore en l'amour. Les roles secondaires sont tres bien interprétés et Ellen Page est vraiment une jolie actrice ( je ne la connaissais pas vraiment) pleine de talent.


    Ce film m'a aussi fait penser a Little Miss Sunshine, il vaut vraiment le coup d'oeil.

  • Kei

    24/04/2008 à 22h30

    Répondre

    Tout comme hiddenplace.


    Juno c'est mignon tout plein et ça se laisse très bien regarder, mais je ne me pame pas non plus devant le film. Little Miss Sunshine était quand même un bon cran au dessus (selon moi). Il n'empêche que ça m'a bien plu dans la catégorie divertissement sympatoche. Après, y chercher de la psychologie adolescente, c'est trop pour moi. Je me contente bien du premier niveau de visionnage.

  • Anonyme

    03/02/2009 à 09h55

    Répondre

    le film était super je purrais le voir plusieur fois à la suite


    trop bien le film[img]/cinema/../forum/images/smilies/yeah.gif"%20border="0[/img]

  • Veterini

    03/02/2009 à 18h06

    Répondre

    Bon allez pour le fun.



    Alors pendant deux minutes tout va bien, il  y a un générique  super classe -où tout le fric à dût passer puisque le reste du film est affreusement laid- puis Juno après avoir bu 5 litres de jus d’orange entre dans une sorte de parapharmacie et demande quelque chose comme :


    -" Je pourrais avoir quatre tests de grossesses ?"

    -"Quatre ?" Demande le parapharmacien étonné, «c’est pas un peu beaucoup ? »

    - « Oui, mais quand je fais le test de grossesse ça fait un "plus". Et ça ressemble à un "moins" avec une barre de plus. »



    « Ahahaha ? » Se demande-t-on. Parce que ça pourrait être drôle sauf qu’elle vient de boire 5 litres de jus d’orange, du coup on se demande jusqu'à qu’elle point, elle est sérieuse. Et très vite on se rend compte qu’on a affaire à la plus grande attardée mentale depuis Forest Gump.



    Que ce soit les ongles des fœtus qui détermine un avortement, le jugement d’un film par la présence ou non de scène de trépanation, ou comme le fait remarquer Rififi le fait qu’elle ignore de quelle divinité elle tient son nom, nan mais vous imaginez ça ?


    "Ouais moi je m'appelle Mohammed d’après le Dieu Hindou avec une tromp.e"


    Et ces conneries ne s'arrête jamais… Dit comme ça, ça pourrait être drôle, mais ça laisse juste une impression de malaise car celle qui a écrit le script voulait donner l’impression que Juno était maligne, voir « cool » et du coup c’était gênant et on « s’interroge » vraiment sur la scénariste quoi. (Et on meurt étouffé dans son vomi quand plus tard on apprend qu’elle a gagné l’oscar).



    Après je n’ai rien contre le passage d’acteurs de la télé au cinéma. Mais là, c’est festival ! Il n’y a tout simplement que ça, et pas des inconnus mais Schillinger de Oz, les Bluth père et fils d’Arrested Sevelopment, Alias de Alias, rajouter à la laideur de la photo on a l’impression de se retrouver dans un téléfilm.


    Heureusement, Ce n’est de toute façon pas d’une grande importance (au point où en ait le film de toute façon…) puisqu’ils ne servent que de faire-valoir à Juno. Il y a même une sorte de gag surréaliste, où Juno se ridiculise en lançant une blague (stuepide évidemment) sur sa (demi ?-)sœur avant que cette dernière semble disparaître complètement du film. Mais vraiment disparaître quoi ! A  la fin je me demandais si je l’avais pas rêvé cette (demi ?-)soeur.


    Quant à la psychologie des personnages, hum.  Prenons un exemple : la mère (une actrice de West-Wing)  explique qu’elle aurait préféré que sa fille se drogue plutôt que d’avoir un enfant puis la scène suivante elle enguirlande une infirmière qui exprimait (légèrement) son  soulagement apprenant que l’enfant de Juno aurait des parents adoptifs.



    Et il y a des gens après pour vous expliquer que Juno est un film féministe. Nan mais au secours !


    9/100  

  • hiddenplace

    03/02/2009 à 18h32

    Répondre

    Bon sur plein de points je suis d'accord (enfin t'es bourrin, quand même ), mais sur une chose je ne le suis pas : moi j'ai trouvé la photo sympa.P


    Mais bon, les photos qui ont l'air vieillies et/ ou d'avoir pas eu le droit de profiter du budget, je suis toujours fan, de toute façon.  (et apparemment je suis un peu souvent toute seule^^)


    Pour les séries, je savais pas dis donc (en fait, j'en connais quasiment aucune^^) Ellen Page en tout cas, elle sort pas d'une série, elle sort d'une combinaison en latex dans X-men et d'un survêt de petit chaperon rouge dans Hard Candy

  • Jade

    03/02/2009 à 20h24

    Répondre

    Pas d'accord avec toi vet (ca fait longtemps d'ailleurs, comment vont tes problemes d'alcoolisme ?). Jpense que le film est plus subtil que tu ne veux bien l'admettre, notamment sur les personnages secondaires. La mere par exemple, qui ne va pas dire la meme chose a son mari qu'a une infirmiere en presence de sa fille. Normal de vouloir defendre la famille devant une inconnue (ce qui revele aussi que Juno a de qui heriter son caractere) et de reagir differement que dans un cercle plus intime. etc etc...


    Puis sinon vis a vis de Juno, je dirais que ce qui est marrant c'est justement de voir que c'est une adolescente un peu bete, pas vraiment tres interessee par les questions de mythologie ou de maniere generale les questions dont la portee depasse  le bout de son nez, mais qui arrive quand meme a avoir la force de caractere de vouloir garder son enfant.


    C'est aussi marrant, je trouve, de voir le coté aigri et desabusé de Juno, alors qu'elle n'a que 16 ans. On voit bien vite que ce n'est qu'une facade de gamine un peu apeurée, mais que cette facade tient bon meme dans les moments les plus durs et donc qu'elle est au final peut etre plus substantielle qu'on pourrait croire.


     Bon voila,  rien d'autre de bien interessant a dire, sinon que j'ai rien trouve a redire sur la photo, mais c'est peut etre que je n'ai pas l'oeil assez en eveil

  • nazonfly

    03/02/2009 à 20h58

    Répondre

    Les ados de 16 ans désabusées et aigries, yen a plein les films américains (American Beauty, Ghost Dog entre autres).

  • Veterini

    03/02/2009 à 21h43

    Répondre

    Pour la photo, je me souviens surtout d’un horrible plan grisâtre quand elle est assise sur un fauteuil. Mais bon, ça fait un an quoi, dans mon souvenir c’était un peu délavé, mais je le jurerais pas. D'autant que quasiment tous les films pseudo-indépendant ricains semble avoir le même genre de photo alors bon.




    Pour la mère elle semblait quand même sacrément d’accord avec ce que disait l’infirmière jusqu’à son brusque revirement qui m'a paru complétement disproportionné. ;L'infirmière elle avait dût juste dire un truc genre : "Oh être  fille-mère c'est pas simple."

    Et puis les seconds rôle, non quoi, ils n’existent que par Juno, dès qu’elle sort de l’écran ils ne servent à rien. Ils font quoi  les personnages en-dehors de leur relation avec Juno ? Que dalle, ils existent même pas, c’est des saletés de fantômes. A part Alias à la limite, mais c’est pour permettre à Juno d’être triste.


    Saleté de mouche


    Pour ce qui du caractère de Juno, c’est un brin subjectif, mais il m’a pas semblé que l’intention de la scénariste était de la faire passer pour une cruche mais pour une fille branché et In. Un moment elle sort une blague justement bébête à Alias genre :


     « Oh ! vous êtes stérile, vous avez de la chance de pas être avoir des problèmes de pilules alors ! »


    ou un truc comme ça. Et là on insiste bien sur le visage d’Alias qui trouve Juno stupide. Mais c’est la seule fois, le reste du temps tout le monde la trouve génial, donc le coté bébête je suis pas convaincu que ce soit volontaire.


    Quant au fait qu’elle s’en fout de la mythologie,  admettons, mais elle n’a pas assez de mémoire ne serait-ce que pour se rappeler le panthéon d’où est tirée son nom ? Faut pas déconner la mouche !

  • Jade

    03/02/2009 à 22h51

    Répondre

    Bah justement elle est depeinte de maniere cool, avec plein de repartie comme les djeun's d'aujourd'hui, avec une pointe de sarcasme a la Daria (l'energie en plus), comme on peut le voir avec son super sens de la repartie (on aime ou aime pas ses blagues, forcement... Perso je suis plutot bon public). On a envie de se dire que c'est tout de la gueule, que c'est qu'une gamine un peu grande gueule. On est d'accord jusque la ?


    Puis ensuite elle est confrontee a des epreuves qui la depassent largement. Notamment le probleme de couple entre Alias (j'imagine que c'est de lui que tu parles) et Electra (he ouai, chacun ses references). Si ma memoire est bonne, elle dit a ce moment la un truc du genre : 'mais non vous ne pouvez pas vous separer !', ce qui montre qu'elle est totalement impuissante et incapable de gerer ce qui se passe. En gros, avec sa vision d'adolescente qui ne connait pas encore bien l'amour, elle a du se dire qu'une fois qu'il y a eu le mariage, tout se passe bien naturellement. C'est naif, mais c'est quand meme de son age. D'ailleurs, il me semble aussi que pour reprendre contact avec le couple, elle leur fait un joli dessin, comme a la maternelle. 


    Mais malgre ce cote gamin, elle va quand meme jusqu'au bout de ce qu'elle a prevu, et c'est ce contraste que je trouve sympa, et qui, je pense, fait que Juno est quand meme un petit peu plus qu'un film d'adolescent comme ceux que tu cites, Naz.




    Pour les autres personnages, je n'ai pas grand chose a rajouter, faudrait que je revoie le film, mais de toutes facons t'as toujours raison

  • Veterini

    04/02/2009 à 18h12

    Répondre

    Nan, on n'est pas d’accord. Juno ; elle n’a pas de réparti ; elle est juste débile et je soupçonne la scénariste de l’être aussi.



    Voilà, maintenant à cause de toi la Totorette va encore croire que je suis bourrin, j’espère que tu te repends.




    Après ouais, je suis d'accord, Electra est un peu le personnage le plus vivant en dehors de Juno, elle a presque même une vie en dehors d’elle, dingue.  Et puis je rappelle au chat-machine et à la mouche, que Ghost Dog, c’est pas un film à propos d’ado cynique mais un film à propos gros samouraï black qui se fight la mafia.

  • riffhifi

    04/02/2009 à 21h38

    Répondre

    Nazgul voulait dire Ghost world, c'est pas bien de se moquer des gens fatigués !

  • nazonfly

    04/02/2009 à 22h40

    Répondre

    En plus je me disais bien que j'écrivais n'importe quoi, mais c'est la fatigue due à mon grand âge.

  • Anonyme

    20/03/2009 à 19h12

    Répondre

    très bon film avec beaucoup de belle choses a retenir et a faire partager en famille ou avec les amis.

  • Anonyme

    10/03/2010 à 07h38

    Répondre

    il n'y a qu'un seul mot à dire GENIAL !!!il peut y avoir quelques similitudes avec d'autres films ( mais c'est pas grave)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques