3/10

Jumper

Un X-men sous bromure, manifestement conçu comme le premier film d'une série qu'on espère ne jamais voir.

Le projet date apparemment de quelques années : adapter les livres Jumper et Reflex de Steven Gould est un vieux rêve du scénariste et producteur Simon Kinberg. Epaulé par Doug Liman, le réalisateur de La mémoire dans la peau et Mr. & Mrs. Smith, c'est désormais chose faite. Mais était-ce bien indispensable ?

David Rice (Hayden Christensen) est un Jumper, un gars qui a le pouvoir de se téléporter n'importe où dans le monde. Il découvre un jour qu'il n'est pas le seul de son espèce, et qu'une escouade de fanatiques appelés les Paladins s'est juré d'éliminer tous les Jumpers. Comme leur chef Roland est interprété par le redoutable Samuel L. Jackson, David a peur pour ses petites fesses.

Partant de ce postulat à mi-chemin entre Highlander et X-men, Doug Liman fait le choix de privilégier le "réalisme" et l'empathie avec le personnage principal. Pas question ici de présenter un boy-scout en collant, mais simplement un jeune
"Il paraît que je devrais me
téléporter hors de ce film..."
homme qui profite de ses capacités phénoménales pour améliorer son confort de vie. Pourtant, au lieu de développer cette approche intéressante du héros surpuissant assimilé à l'occidental moyen vautré dans son égoïsme et son confort, le film s'oriente vers une bête histoire d'affrontement entre gentils et méchants, les uns chassant les autres et inversement aux quatre coins du globe. Le pouvoir des Jumpers, au-delà de son incontestable pouvoir d'évocation sur le commun des mortels, ne sert ici qu'à varier incessamment les décors d'une intrigue pauvre à pleurer, réduite à un enfilement de scènes d'expositions qui font ressembler l'ensemble à un pilote de série télé plus qu'à un véritable film. Les effets spéciaux, bien que réussis, ne sont que rarement spectaculaires (la téléportation, c'est un effet spécial que Méliès aurait pu se permettre il y a 100 ans...) et ne rattrapent jamais la faiblesse d'un scénario aux enjeux trop flous : on peine à croire qu'une bande d'humains, aussi armés soient-ils, puissent constituer une véritable menace contre les insaisissables Jumpers. Ce qui est bien dommage d'ailleurs, car on aimerait voir Samuel L. Jackson briser la face de cette lavette de Hayden Christensen, histoire de venger son bras perdu dans Star Wars épisode III.

L'influence de l'univers comics est incontestable, appuyé lourdement de plusieurs références directes aux parutions de Marvel (le film est produit par 20th Century Fox...). La présence au scénario de David S. Goyer n'est sans doute pas étrangère à cette orientation : rappelons tout de même que si le monsieur a travaillé sur Batman Begins et Dark City, on lui doit aussi les scripts de Blade 1, 2, 3 et de l'horrible téléfilm Nick Fury avec David Hasselhoff, ainsi que la production du pathétique Ghost Rider. Cependant, la volonté de ne pas s'engouffrer dans la brèche du spectaculaire et de la démesure empêche le film d'être le blockbuster décérébré qui aurait pu sauver dans une certaine mesure la vacuité de son scénario. Au bout du compte, le rythme anémique ne vient qu'enfoncer un nouveau clou dans le cercueil d'un navet incapable de tirer avantage de son sujet de base, pourtant propice au divertissement. Comme son personnage principal, le film ne sait pas quoi faire de son pouvoir. Avec un peu de chance, le bide qui attend Jumper empêchera la production d'une suite.

A découvrir

John Rambo

Partager cet article

A propos de l'auteur

19 commentaires

  • Anonyme

    07/02/2008 à 20h42

    Répondre

    Désolé, mais je pense que ce film va être très excellent. Tout vos commentaires contre les vedettes ou bien les réalisateurs et le scénariste est sans aucun doute sans intérêt pour la plus part d'entre nous. Vous critiquez sans cesse le jeu d'hayden Christensen, mais s'il est si mauvais que vous le dite, pourquoi est-ce qu'il le prenne pour jouer dans des films hein!? Y doit pas être si mauvais que sa! Bref, je n'ai peut-être pas encore vu le film, mais d'après les bandes-annonces, tout les résumés pertinant qu'on peut trouver sur internet, ce film ma l'air d'être très interessant!

  • Anonyme

    07/02/2008 à 21h02

    Répondre

    Tu sais vraiment ce que c'est la pertinence?...

  • Sylvain

    07/02/2008 à 22h12

    Répondre

    "Vous critiquez sans cesse le jeu d'hayden Christensen, mais s'il est si
    mauvais que vous le dite, pourquoi est-ce qu'il le prenne pour jouer
    dans des films"


    Parce qu'il est pris pour jouer dans des films mauvais.  

  • Anonyme

    08/02/2008 à 13h37

    Répondre

    Puis dans Star Wars le Hayden Christensen était on ne peu plus transparent. Il n'a rien prouver jusqu'ici.

  • Anonyme

    08/02/2008 à 19h36

    Répondre

    faut voir le film avant de critiquer la critique, loup541 !

  • Anonyme

    19/02/2008 à 14h25

    Répondre

    en effet hayden christensen n' est pas une machine a retranscrire les émotions à l' écran,mais... mais ce film m' a fait réver, non je n est pas fissonner de sentiments durant tout le film ça serait mentir! mais j ai eu la même sensation que lorsque l' on est gosse et que l' on voit pour la premiere fois un super hero voler ou bien disparaitre...


    je pense qu il ne faut pas attendre de ce film qu il soit transcendant , révolutionnaire , etc... c' est un très bon divertissement qui glisse sur la vague des super héros .


    alors arréter de faire les cinéphiles précieux et soyez bon spectateur (beaucoup de gens vont généraliser ce que je di et me répondre que si j aime regarder des bouses cela me regarde!alors...ok!!vive les bouses!!!)


    peace!

  • Anonyme

    20/02/2008 à 22h11

    Répondre

    Le problème du film est qu'on ne comprend pas pourquoi les paladins veulent tuer les jumpers...Ou alors 'ai raté une étape... A part dire qu'ils finissent tous par poser problème, on n'a pas tellement d'explications...

  • valmont

    21/02/2008 à 12h15

    Répondre

    Je trouve la critique un peu dure. Ok l'intrigue est légère et certains éléments manquent à l'entière compréhension du film. Mais au delà de ça, le film est d'une bonne qualité et se regarde agréablement. Les effets spéciaux sont quand même super bien gérés et offrent un très beau spectacle visuel. On ne peut pas non plus cracher sur le jeu des acteurs, ils s'en sortent pas trop mal. Même la musique est bonne  Donc un bon moment tout de même avec comme seul regret que le scénario ne soit pas assez fouillé.

  • Anonyme

    21/02/2008 à 14h01

    Répondre

    ce film est super apres chacun son avis mais moi perso jai passé un super moment

  • weirdkorn

    23/02/2008 à 19h20

    Répondre

    Bon, d'habitude je fais plus argumenté. Sur ce coup là, comme pour le film, je coupe court à toute phrase trop compliqué. Conclusion : c'était complètement naze. Pour une fois que je suis d'accord avec une critique de riffihifi, ça se fête.

  • Anonyme

    23/02/2008 à 22h23

    Répondre

    Tout film est nul quand on ne s'est pas l'apprécier à ses propres valeurs. Arretez un peu de critiquer le jeu des acteurs alors que vous ne vous y connaisez pas.


     c'est pas le film qui est naze, c'est vous qui le trouvez naze et perso c'est plutot toi le "naze"

  • weirdkorn

    23/02/2008 à 22h45

    Répondre

    Ah mais je n'ai pas critiqué le jeu des acteurs, seulement ceux qui ont fait le scénario et les dialogues.

  • Anonyme

    24/02/2008 à 23h29

    Répondre

    la critique est vraiment exagerer.ok ta pas aimer mais di pas quil fo pas aller le voir.au contraire tu verrai  que le retour des spectateur est pas si mauvais voir bon.moi en tout cas g hate  daller le voir parceke  vu le 7 que ta mis a cloverfield et la claque que je me suis pris  devant l'ecran c clair que jtecouterai plus cloverfield et le film de lannée completement monstrueux.jen est encore des frisson.

  • Anonyme

    25/02/2008 à 22h56

    Répondre

    Contrairement à ce que la campagne de communicationannonçant ce film pouvait laisser penser, les jumpers ne sont pas un gang desuper héros capables de se téléporter d’un bout à l’autre de la planète poursauver des villageois à la merci d’une bande de guerilleros péruviens ou pourdéloger sans anicroches le chat du voisin perché en haut d’un cactus. Non. Cesont des mecs qui découvrent un jour qu’ils peuvent se téléporter et quidécident d’en profiter pour mater dans le vestiaire des filles (ou des mecs).Jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils sont pourchassés par des vilainsmessieurs en imperméable (c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît en général)qui veulent les tuer. Pourquoi ? Grosso modo parce que ça les saoule depas pouvoir le faire et que merde y’a pas de raison. Et voilà. C’est à peu prèsl’endroit où se sont arrêtés les scénaristes et c’était déjà dur d’en faire unepénible heure et demie. Ce teenage movie à la déferlante d’effets spéciaux qui sontlà juste « parce qu’on peut le faire », est servi à merveille parl’insipidité maîtrisée d’un Hayden Christensen, qui s’est préparé pendant troismois en suivant jour après jour une laitue dans son quotidien, et par un SamuelL. Jackson qui devait avoir de sérieux besoins pécuniaires, choisi car dans sonCV on peut lire qu’il a déjà gonflé Bruce Willis dans « Incassable ».L’idée de départ qui s’appuie sur le fantasme de pouvoirrentrer du boulot sans avoir à se taper les embouteillages est de prime abordassez intéressante, surtout dans le traitement qui en est fait. Assez vite, etc’est le seul bon point, on nous fait comprendre que le personnage principal,alors qu’il pourrait changer le monde, se contente de faire ce qui lui plaît,comme peut-être chacun ici-bas le ferait à sa place. Seulement voilà, avec çaon tient dix minutes… au ralenti. Donc on rajoute des méchants avec des grosflingues. Qui sont-ils ? : les paladins. D’oùviennent-ils ? : on vous le dira pas et toute façon on en sait rien.Pourquoi font-ils ça ? : on vous le répète, ça les gonfle de paspouvoir faire pareil. Non, ces méchants ne servent à rien d’autre qu’àprolonger l’intrigue molle d’un film qui s’arrête à son idée de départ, et quin’ont même pas la décence de vouloir capturer les jumpers pour les disséquer ous’en servir pour contrôler le monde. C’est navrant. On retiendra malgré tout legoût prononcer de Doug Liman pour les voyages au frais de la prod’. Sonprochain film traite d’ailleurs, selon les rumeurs, d’une hôtesse de l’air etde quelque chose qui lui arrive, on sait pas quoi mais on trouvera. Après « Lamémoire dans la peau », celui-là on le mettra ailleurs.

  • Anonyme

    26/02/2008 à 22h53

    Répondre

    Malgre le manque de clarte du scenario, jai beaucoup aime ce film, les effets speciaux sont geniaux, ca laisse reveur tout ca, quand on sort de la, on a envie de jumper nous aussi!!


    Ravie de retrouver Jamie Bell a l'ecran, il est super cet acteur.


    Apres, il est vrai que certains passages du films sont un peu longs, ca casse le rythme du film, de l'intrigue.


    Les choses sont un peu simples: jumpers contre mechants paladins!! Et la fin est un peu facile je trouve mais bon, ca reste un bon divertissement.


    Ah oui, juste, je me demandais: comment se fait il que le heros ne soit pas obese?? apres tout il vit en amerique et le moindre deplacement, meme pr se rapprocher du dvd sur son canap, il le fait en "jumpant"!!

  • valmont

    27/02/2008 à 15h57

    Répondre

    Peut-être qu'il fait du training dans la forêt amazonienne

  • Umbriel

    28/02/2008 à 16h05

    Répondre

    Super critique Athanagor


    Bon, j'ai fini par y aller (c'est vraiment parce que j'ai un abo)... Je me suis bien marré tout le long du film, c'était pas mal pour une parodie de film de science fiction ? Comment ça c'était pas une parodie ?


    Les paladins (Crusaders) ont en fait des gênes communs avec l'orangina rouge !! => mais pourquoi est il aussi méchant.. PARCE QUE !!!


    A part ça, effectivement, on peut penser qu'il va y avoir une suite à tout ça. Et c'est bien ce qu'il fait peur, car on se dit qu'ils ont touchés le fond, mais je suis prêt à parier qu'ils sont capables de commencer à creuser !! D'autant plus que ça fait un tabac aux USA ! 


    Bref, un film que l'on peut "jumper".

  • Nicolas

    18/09/2008 à 22h02

    Répondre

    j'ai pas trouvé ça trop nul, peut-être un manque d'ambition et de finition à déplorer (la moitié des "jumps" sont en carton), mais ça reste divertissant au premier degré. Quelques scènes valent le coup d'oeil, et la suite ne pourra qu'être mieux.

  • Anonyme

    29/08/2009 à 22h58

    Répondre

    Non mais euh ils le disent pourquoi les Paladins veulent tuer les Jumpers hein...


     Simplement parce que les Paladins sont des fanatiques persuadés que seul Dieu devrait avoir ce pouvoir, et que les Jumper ont un mauvais fond qui ressortira tôt ou tard et qui fera qu'ils utiliseront leur pouvoir pour accomplir de mauvaises choses

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques