2.5/10

Le jour où la Terre s'arrêta 1951 / 2008

L'original a beaucoup vieilli, mais le remake est mauvais dès le jour de sa sortie. La Terre ne va pas s'arrêter pour Keanu Reeves ni pour sa science-fiction écolo mal dégrossie.

« Klaatu barada nikto »

Les cinéphiles se souviennent de cette phrase, inventée pour sauver l'héroïne du classique de 1951 Le jour où la Terre s'arrêta, et surtout reprise avec un effet comique imparable dans L'armée des ténèbres (1993), où cet abruti de Ash était incapable de s'en souvenir au moment opportun. Reprise subrepticement dans la version 2008, l'incantation ne sauve pas le remake du naufrage, dans lequel Keanu Reeves pagaie stoïquement à la recherche du mot Exit.


Vu aujourd'hui, l'original de 1951 accuse méchamment son âge malgré la musique toujours agréable de Bernard Herrmann. Klaatu (Michael Rennie) débarque sur Terre dans son grand vaisseau pour inciter les humains à stopper la course à l'armement. Le bonhomme est non-violent, mais ce n'est pas une raison pour lui chercher des poux : il est escorté de Gort, un robot géant qui répond à la force par la force. Formellement, c'est une fable vieillotte filmée en noir et blanc, interprétée avec une certaine raideur et narrée avec une candeur désormais impensable. Replacé dans le contexte de l'époque, le film a le mérite de ne pas servir la propagande anti-communiste qui fait le bonheur de la plupart des autres séries B de SF. Une réplique amusante montre d'ailleurs un personnage exprimant sa méfiance envers l'extraterrestre, en le soupçonnant d'être un espion russe ; un autre lui répond alors « si c'était le cas, il serait venu en avion, pas en soucoupe volante ». Le message est plus universel, et se borne à prôner le pacifisme pour toutes les nations. Les moyens évoqués sont un peu douteux (les aliens se sont fait une police de robots si puissants qu'ils dissuadent de toute violence), mais les intentions sont là : Klaatu invite les Terriens à faire l'amour, pas la guerre. C'est mignon, et plutôt bien vu lorsque le héros se heurte à la bêtise et à l'étroitesse d'esprit de ses interlocuteurs. Comme l'écrit Jean-Pierre Putters dans son livre Ze craignos monsters, le retour : « A travers son film, Wise décrit ses contemporains volontiers stupides, intolérants, veules et irresponsables. Un beau pavé dans la mare cinématographique de l'époque où les scénaristes américains nous avaient habitués à davantage d'orgueil et d'auto-
"Salut les mecs, moi c'est Klaatu !"
proclamation. » La réalisation de Robert Wise (à qui on devra par la suite La maison du diable et West side story) mise sur la sobriété et les dialogues plutôt que sur l'action ou les effets spéciaux, qui se limitent à la seule présence de Gort. Il est amusant de constater que le marketing de l'époque jouait à fond sur ce robot pittoresque, alors que l'intérêt du film était ailleurs. En 2008 en revanche, l'affiche du remake cache presque totalement l'argument science-fictionnel, et même la bande-annonce se garde de montrer le robot... qui pourtant ressemble à son modèle que tout le monde connaît !

Le film est inversement proportionnel à l'épure de la promotion : pour étoffer le scénario considéré comme simpliste, il paraît nécessaire de garnir l'assiette de gadgets narratifs indigestes et inutiles, si possible en soulignant la coûteuse présence de la tête d'affiche prestigieuse : on se farcit donc les épisodes « Keanu Reeves joue à Terminator », « Keanu Reeves parle chinois », pendant que le département casting s'emploie à la fois à caser un échantillon de têtes connues (Jennifer Connelly, Kathy Bates, Kyle Chandler) et à faire évoluer les rôles d'origine pour coller à l'ère actuelle : plus de personnages noirs, plus de femmes, l'ajout d'une famille recomposée... Les principaux efforts d'actualisation résident dans l'introduction d'éléments purement SF qui détournent l'attention du propos sans l'étoffer pour autant. Que l'arrivée du vaisseau prenne vingt minutes contre cinq dans la version d'origine, pourquoi pas (le début possède même un petit air de Rencontres du troisième type) ; mais que Klaatu adopte son écorce humaine une fois sur Terre, justifiant ainsi le prologue poussif situé dans les années 20, très franchement, on s'en bat les flancs avec un fer à souder. D'ailleurs, le sursaut de crédibilité ajouté par cette idée ne permet pas pour autant d'expliquer comment le brave homme apprend instinctivement à faire des nœuds de cravate aussi parfaits. Le reste n'est qu'une longue vallée d'ennui et d'incohérence dénuée de la moindre
"Je reviendrai le jour où la pluie s'arrêtera."
parcelle d'humour (malgré la présence de John Cleese !), où Klaatu (franchement, ce genre de nom en 2008 ça fait farce) fait étalage de pouvoirs à la X-men sans qu'on puisse pour autant comprendre de façon claire ses intentions, ses motivations ou le pouvoir qui lui est imparti. Le rôle du gamin, qui dans la version originale était le premier personnage à faire confiance à Klaatu, est devenu un archétype de tête à claque sans cervelle, qui se méfie de l'étranger et souhaite s'abrutir de jeux vidéos ; que l'acteur en soit le talentueux rejeton de Will Smith ne change rien à la bêtise du personnage. Le tout s'achève dans une tornade d'effets spéciaux aussi inintéressants que bruyants, culminant dans une eau de boudin comparable à celle du premier film, à la différence près que le message anti-militariste a laissé place à de mornes considérations écologiques. Le seul atout de ce refaisage, contre toute attente, c'est le robot. Il ne porte plus de slip (pourquoi diable celui de 1951 en portait-il un ?), mais il a de la gueule. Mais bien sûr, 5-10 minutes de robot dans 103 minutes de navet, c'est un choix qui relève du masochisme.

A propos de l'auteur

18 commentaires

  • Anonyme

    11/12/2008 à 10h05

    Répondre

    J'épouse tout à fait l'avis de cette critique. Seule précision : le robot géant se prénomme toujours Gort, ce qui a provoqué, tout comme pour Klaatu, un moment d'hilarité chez mes amis et moi.

  • riffhifi

    11/12/2008 à 10h13

    Répondre

    Corrigé


    Je n'avais pas entendu prononcer son nom, mais là où j'étais la salle s'est marrée aussi à plusieurs reprises (de plus en plus vers la fin, on sentait que les nerfs lâchaient).

  • Umbriel

    11/12/2008 à 10h48

    Répondre

    J'avais un peu peur en voyant la bande annonce que ce soit un nanar... Je ne m'étais pas trompé


     

  • Tony Clifton

    11/12/2008 à 14h51

    Répondre

    Pour ma part, j'irai me faire ma propore opinion, ce qui est peu peu plus crédible que de se baser sur une BA ...Et puis les critiques du genre "c'était mieux à vent", ca me gonffle ... nul doute que les mêmes critiques auraient eu le même avis en 1950 pour le premier film ...  

  • nazonfly

    11/12/2008 à 15h12

    Répondre

    Mince s'il fallait voir tous les films pour "se faire sa propre opinion", faudrait être Crésus.


    Je n'irai pas le voir (sauf cas de force majeure), parce que je n'ai plus confiance dans un certain cinéma qui ne propose que de la mauvaise reprise, des remakes nuls ou des adaptations dispensables.

  • Bung

    11/12/2008 à 15h49

    Répondre

    Et ouyi Clifton, c'était mieux avant


     Bien bien mieux

  • Lestat

    11/12/2008 à 16h52

    Répondre

    Ben c'est à dire que Riffiffiapaname est assez clair sur la relative qualité de l'original, me semble-t-il...

  • Subymona

    11/12/2008 à 17h19

    Répondre

    Merci pour cet avis comparatif, riffhifi!
    Je n'ai pas vu l'original depuis un moment, mais comme il a toujours
    fait partie de mes films préférés, j'avais risqué la crise cardiaque en
    entendant parler du remake, et encore plus en voyant la bande-annonce.
    J'étais surtout perplexe sur le message que délivreraient Klaatu et son
    robot, une fois évacué le contexte de la guerre froide (qui est quand
    même assez central dans le film de Wise). Je crois que cet avis, qui
    rejoint mes suppositions (si tu l'avais encensé, je crois que je serais
    allée le voir par curiosité ^^) vont me faire économiser des sous.

  • Anonyme

    11/12/2008 à 19h22

    Répondre

    Bon je sais que c'est vraiment hors sujet mais je serais de connaitre l'avis "global" des critiques des années 50 face à ces films de science fiction (j'parle de la version orignal et des autres films du genre bien sur ) .


     

  • protoss

    11/12/2008 à 22h55

    Répondre

    Pas si mal. Certains point sont assez neuneu, c'est sûr (caractères des perso), mais on sent bien que l'effet est voulu (pour coller à l'original). Mais l'essentiel du film est bien rendu : la trame de l'histoire. Il est biensûr question d'envirronnement, et peut-être qu'on aime pas trop nous rappeler les problèmes écologique...

  • dymE

    15/12/2008 à 11h55

    Répondre

    Bourré d'incohérences, de clichés sur les Etats-Unis et laissant une énorme impression de vide scénaristique, de vide dans la tête des personnages. J'ai une folle envie de spoiler mais je ne le ferai pas.


    Un des plus mauvais films que j'ai eu à voir cette année... Si ce n'est le pire.

  • Anonyme

    17/12/2008 à 09h55

    Répondre

    Je ne vois pas ce qui a fait rire certaines et certains ! J'ai vu le film dans les années 50 (j'ai 61 ans). A part les 2 prénoms et la ressemblance avec le robot de 51, je suis déçu par l'idée du film. Ben oui, c'était un peu mieux hier et après demain sera super. Je suis content de voir que les dirigants et l'armée sont tjrs aussi "con" en 1951 qu'en 2008 !

  • Anonyme

    18/12/2008 à 15h37

    Répondre

    Le jour où la Terre s'arrêta est un bon film. Ton regard est tellement négatif...Quand tu critiques le film, j'ai l'impression de lire un rageux, un haineux. Un mec qui n'est jamais content. Un mec qui va au cinéma (avec toute sa méfiance, ses apprioris et ses préjugés) et pendant tout le film qui fait: "tsss", "pfff", "nul"... Je suis d'accord que le fils de will smith joue un rôle excécrable et qu'il n'y a pas une seule note d'humour. Mais de là à traiter le film de navet. Faut arrêter mec.. C'est du divertissement. Personne ne s'attendais à un chef-d'oeuvre ou un classic. Quand on va voir un film, c'est pour passer un bon moment, pour se divertir. ça sert à rien d'y aller (et de dépenser son argent) si c'est pour relever les moindres petits défauts et faire pleins de petits chichis inutiles. Tu t'es relu??: "gadgets narratifs indigestes", "longue vallée d'ennui et d'incohérence" , "effets spéciaux inintéressants", "morne considérations écologiques" Lol ça en devient marrant! Tu parle du négatif, et le positif... tu le tourne en négatif!! C'est pas en faisant semblant d'avoir un regard aguérri et pseudo-intellectuel qui prouve que tu as une meilleure perception d'un film, et que ton avis est le plus juste. La vie est cool, arrête d'avoir la haine. Le cinéma, c'est de l'entertainment. Prends le comme tel. Ta critique n'est pas-du-tout objective. On dirait que t'es stréssé quand tu va voir un film... C'est les fauteuils qui sont pas assez confortables? Détends toi! Regardes, je sourit!: .


    En résumé, Le jour où la Terre s'arrêta n'est pas un chef-d'oeuvre, mais c'est loin d'être un navet.

  • nazonfly

    18/12/2008 à 16h43

    Répondre

    Le principe d'une critique, c'est jusetment qu'elle n'est pas objective mais subjective je trouve. Donc s'il n'a pas aimé, autant qu'il le dise. riffhifi a peut-être tout simplement trouvé que c'était un navet, alors que toi tu n'as pas aimé. Heureusement que tout le monde n'a pas le même point de vue!

  • Anonyme

    18/12/2008 à 16h51

    Répondre

    Arrête d'avoir la haine Steph33, la haine de ceux qui pensent pas comme toi, la haine de ceux qu'ont pas les mêmes goûts que toi, qui n'écrivent pas comme toi  etc .  Regarde (sans s)  pour sourire si tu veux (mais sans t comme la petite souris) en lisant les commentaires de krinein. Ce film   c'est pas un chef d'oeuvre, c'est peut-être même le pire film de l'année pour certains, alors va en  voir un  autre ! Va "dormir à Hollywood", tu feras de beaux rêves.

  • Anonyme

    18/12/2008 à 17h45

    Répondre

    Tout ce que je déplore c'est une vision aussi négative du film... Le mal est partout avec riffhifi, partout!: Les effets spéciaux sont pas bons, Keanu reeves "pagaie", keanu reeves parle chinois, joue au terminator, l'original était mieux, on s'en bas les flancs, pouvoirs à la x-men, etc... fffff... ça fait pas un peu trop?


    Et puis j'accepte tout à fait que les gens n'ont pas le même point de vue, mais comme je disais plus haut,  il parle du négatif, et le positif... il le tourne en négatif! Il n'y a vraiment rien que vous ayez aimé dans ce film? Rien? Nada?

  • riffhifi

    18/12/2008 à 17h52

    Répondre

    Si. Le robot.

  • Anonyme

    19/12/2008 à 15h44

    Répondre

    Et qu'est-ce que tu reproches aux effets spéciaux? Tu préfères l'assiette en carton de 1951? Ou la démarche de papi du vieux Gort? Dans la vieille version comme dans la nouvelle, Klaatu a des pouvoirs (à la x-men) mais à l'époque on ne les montrai pas parce-que c'était pas possible. Maintenant qu'il y a tout plein de techniques 3D, etc.  pour mieux nous plonger dans l'ambiance du film, malgré ça, y'a toujours des gens pour se plaindre. C'est là que je dit qu'il faut arrêter... Non, les effets spéciaux sont excellents. (Et d'ailleurs le robot n'est-il pas un effet spécial?)


    Le prologue que tu a trouvé poussif, moi je l'ai trouvé essentiel. Au
    moins on sait pourquoi ce mec venu d'ailleurs nous ressemble, et que
    ces pouvoirs lui viennent des ADN qu'on lui a rajouté.


    Je trouve aussi que le nouveau scénario est beaucoup plus claire et compréhensible que l'ancien: A l'époque, Klaatu n'était pas venu pour sauver la Terre, mais plutôt pour prévenir que si les humains attaquaient d'autres planètes, ils seraient tous détruit, Terre comprise. Alors que dans la nouvelle version, Klaatu est venu pour protéger et sauver la planète du caractère destructeur de l'homme, quite à le rayer de la surface du globe.. Qui parle d'incohérence?


    Par contre, c'est clair que l'enfant joue un rôle beaucoup plus intéréssant que dans la version 08... Là je te rejoins...


    Et je trouve aussi dommage qu'ils n'ont pas montré l'intérieur du vaisseau


    Bien sûr qu'il y a pleins de clichés (dans la version de 51 aussi), mais c'est pas ça qui m'a empêcher de passer un bon moment.


    Allez voir le film!!!!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques