Johnny Depp dans le prélude de Las Vegas parano

L'acteur Johnny Depp reprendra le rôle (Paul Kemp) du journaliste et écrivain Hunter S. Thompson dans le prélude de Las Vegas parano (Fear and Loathing in Las Vegas) intitulé The Rum diary (premier roman de Hunter S. Thompson) qui conte les beuveries et autres réjouissances de H.S. Thompson à Porto Rico dans les années 50. Les acteurs Benicio Del Toro (Bob Sala), Josh Hartnett (Addison Fritz Yeamon) et Nick Nolte (Lotterman) l'accompagneront.

Bruce Robinson (Jennifer 8) adaptera et réalisera ce projet alors que Johnny Depp en sera également le producteur délégué.

(source : Variety)

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • vivant

    19/05/2005 à 12h25

    Répondre

    Quelle surprenante, magnifique et émouvante nouvelle ... sniff ! !

    Il manquera plus que la Grande Chasse aux Requins et Hell's Angels pour que la boucle soit bouclée, après les renversants Las Vegas Parano et Where the Buffalo Roams (avec Bill Muray dans le rôle de Thompson).

    The Rum Diary montre aussi la tristesse légitime et le pourquoi du comment du déjantage de Thompson dans le futur, alors qu'à l'inverse de Tom Wolfe, de la même génération journalistique que lui, il n'arrive pas à se faire connaître du grand public.

    Acide ou amer ? mmmhhh.

  • Anonyme

    21/04/2009 à 15h24

    Répondre

    Est ce vraiment un film? Est ce vraiment Johnny Depp? Y a t-il un scénario? Tant de questions qui font de Las Vegas Parano un film culte qui derriere la caméra de Terry Gilliam nous rappellera l'armé des 12 singes, et pour cause c'est aussi Terry Gilliam qui l'a réalisé.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques