Jimmy Sangster, scénariste de l'âge d'or de Hammer Films, est mort hier

En 1989, un auteur décidé à écrire un livre sur la firme anglaise Hammer avait essayé de contacter Jimmy Sangster. Il avait reçu un courrier disant : "Cher M. Miller, Merci pour votre lettre du 18 septembre. Jimmy Sangster est aujourd'hui décédé."


DR.
C'est dire à quel point le scénariste avait déjà disparu du paysage artistique il y a vingt ans. Pourtant, l'an dernier, il était encore suffisamment vivant pour signer la préface du très bon livre de Nicolas Stanzick Dans les griffes de la Hammer. Il s'est finalement éteint hier, à l'âge de 83 ans.

Jimmy Sangster était connu pour avoir écrit X the Unknown (1956), puis les cinq films qui ont ouvert l'âge d'or de Hammer : Frankenstein s'est échappé (1957), Le cauchemar de Dracula (1958), La revanche de Frankenstein (1958), La malédiction des pharaons (1959) et Les maîtresses de Dracula (1960), tous tournés par Terence Fisher avec Peter Cushing. On lui doit également le scénario de Dracula prince des ténèbres avec Christopher Lee (1966), ainsi qu'un Jack l'éventreur en 1959. Il a réalisé la parodie Les horreurs de Frankenstein en 1970, qui marque la fin de sa collaboration avec Hammer. Par la suite, il écrit des épisodes de séries télé américaines (L'homme de fer, Wonder Woman), et quelques téléfilms (notamment Mr. T, l'homme le plus fort du monde !). Son dernier script, Flashback, date de 2000, mais c'était le premier depuis quinze ans.

Il laisse un fils et deux petits-enfants.

 

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques