6.5/10

Jason X

Mais pourquoi est-il aussi méchant !?

Ne vous est-il jamais arrivé d'organiser une soirée entre amis à la dernière minute ? L'équipe Krinein, si. Après être allé chercher une vidéo sur un distributeur de cassettes automatique, je retourne voir mes amis et leur annonce fièrement avoir loué Jason X. Quelqu'un me demande alors s'il s'agit d'un film avec des superhéros (le pourquoi de cette question fumeuse est difficile à comprendre si ce n'est du fait de l'heure avancée et de l'existence d'un improbable rapport entre Jason des Argonautes et les superhéros de comics). J'infirme : non, il s'agit de la suite dérivée des Vendredi 13, Jason X est un film d'horreur. L'assistance pousse alors une grande exclamation de dépit, et j'essuie une volée d'invectives, de menaces et de paquets de chips vides.

Un instant plus tard, le film est en route. Les premières secondes passées, on sent que Jason X a du potentiel... comique j'entends. Jason, le serial-killer au masque de hockeyeur, a été arrêté, et les autorités, en violation patente des droits de l'homme, décident de cryogéniser notre grand zigouilleur. Comme on peut s'y attendre, tout ne se passe pas comme prévu...

Quatre siècles plus tard, une équipe d'étudiants-scientifiques venus de l'espace à la recherche de merveilles archéologiques (visiblement la Terre n'est plus qu'une immense poubelle hostile) tombe sur le pain de glace qui contient Jason et sur une jolie jeune femme, elle aussi parfaitement conservée par la température ambiante. Retour au vaisseau-laboratoire pour réanimer les trouvailles et les exposer sur une quelconque planète ou station spatiale.

Ce qui est bien avec Jason X, c'est qu'on sait par avance ce qu'il va se passer. Un vaisseau spatial qui va servir de terrain de jeux à un psychopathe invincible et féroce. Une poignée de militaires surentraînés/surarmés en guise d'amuse-gueules. Une pincée de jeunes étudiants (et d'étudiantes c'est important) jeunes, beaux et avides de sexe, qui eux aussi serviront d'exutoires aux traumatismes psychologiques subis durant l'enfance dudit Jason.

Alors premier avertissement (qui d'ailleurs, vaut pour tous les films d'horreur), le nombre d'éclats de rire pendant le visionnage sera proportionnel au nombre de personnes présentes. Car ce film peut être vraiment très drôle et très débile. Pour vous donner une idée, je dirai qu'il se place un cran en dessous de Fortress 2. La première mort dans le vaisseau vaudrait à elle seule une critique. Elle pourrait s'intituler "comment tuer quelqu'un tout en (si je puis me permettre) violant son humanité". Je ne vous dirai pas comment Jason s'y prend, mais les scénaristes ont vraiment fait fort. Les références à la série des Alien sont tellement nombreuses que c'en est comique. On trouve aussi dans les dernières secondes de Jason X, un énorme clin d'oeil aux Chevaliers du Zodiaque. Jason X est donc une mine d'inventivité meurtrière, de répliques débiles (à tel point que l'on s'est demandé s'il n'y avait pas des erreurs de traduction, c'est dire), de jeunes filles dénudées aux moeurs légères, de mauvais effets spéciaux, de liberté scénaristique suicidaire (la transformation de Jason Vorhees en Uber-Jason), pour arriver à la scène de fin (le fameux clin d'oeil aux Chevaliers) qui est un abyme de stupidité jubilatoire désirée.

Voilà, je prends donc la responsabilité de dire que Jason X est un bon film... dans son genre.

A découvrir

Ringu & The ring

Partager cet article

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    28/09/2003 à 00h00

    Répondre

    Juste pour dire que c'est de loin le meilleur Jason et que pour passer les soirées froides de l'hiver rien ne vaut un bon vieux slasher !
    Et rien à dire le gros remplit sa tache à merveille ...à peine 3 minutes de métrage et il se balade déjà la hachette ensanglantée à la main!
    De la bouche (où il s'est fais tatouer sur la lèvre inférieure le mot kill) de Kane Hodder, l'interprète du Jason en question, on apprend que c'est l'épisode où on compte le plus de mort... ça a l'avantage de laisser peu de temps morts dans le film !
    Mention spéciale à la scène où Uber Jason (pas mal le design je trouve d'ailleurs) se retrouve à Crystal Lake via un simaluteur virtuel... le pauvre se retouve là betement tout seul... et trouve deux campeuses censées l'occuper en lui proposant de l'alcool, de la drogue et du sexe. Jason se penche vers elles... break puis on retrouve nos deux campeuses coinçées dans leurs sacs de couchage et Jason se servant d'une pour frapper l'autre avant de l'envoyer sur la cabane proche... Saisissant!

  • hunt

    07/06/2005 à 09h25

    Répondre

    au contraire, j ai pris ca comme une parodie involontaire bien poilante, entre les effets speciaux (cette fois ci volontairement ?) rates, comme ce pauvre steack hache cense representer le corps decompose d une victime aspiree par le vide intersideral mais devant passer a travers d une grille dont les trous etaient bien trop petits pour elle, ces sequences tordantes (la scene des campeuses sexy, burlesque), ses dialogues minables et/ou risibles et ce final parodique....non, vraiment, ce film ne peut pas avoir ete fait dans une optique "serieuse".....si ??

  • Anonyme

    31/10/2007 à 15h31

    Répondre

    Un peu comme Hunt, j'ai vraiment ri pendant ce film.


    Fan de series B, J'ai du le regarder 2 ou 3 fois tellement les idées sont debiles, et les meurtres bien bourrins lol (mention speciale au debut du film, quand jason gele la tete d'une fille avant de l'eclater sur la table).


    Je n'ai jamais trouvé les jason effrayant, mais plutot paradiques du slasher (red is dead c'est rien a coté), et dans ce sens, ce jason X est un des meilleurs de tous.


    SPOILER: allez me dites pas que vous avez pas rigolé a la fin du film quand le vaisseau explose et qu'il se propulse a travers l'espace sur les gentils qui tentent de s'enfuir...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques