James Cameron n'est pas mort

Premier visuel pour <em>Avatar</em> (croquis)
Premier visuel pour
Avatar (croquis)
On le pensait retiré des affaires, ou du moins de la fiction : James Cameron n'avait sorti aucun film depuis Titanic en 1997, à l'exception de deux documentaires sous-marins qui n'avaient pas de quoi émouvoir les fans de Terminator, Aliens ou Abyss... Le come-back du Monsieur est pourtant en route : il tourne actuellement Avatar, un film de science-fiction annoncé comme révolutionnaire, où seront mélangés acteurs réels (dont Sigourney Weaver, qui retrouve Cameron plus de 20 ans après Aliens) et personnages entièrement créés en 3D pour une aventure spatiale ambitieuse. Sortie américaine en mai 2009, ce qui aura laissé un trou de douze ans dans la filmographie du réalisateur. Comme Kubrick entre Full metal jacket et Eyes wide shut. Faudrait pas que ça devienne une habitude, ça n'amuse personne ce genre de snobisme...

Cameron ne s'arrêtera pas en si bon chemin puisqu'il prépare en parallèle l'adaptation du manga Battle Angel, ainsi qu'un projet sur la plongée sous-marine appelé The dive.

A propos de l'auteur

127 commentaires

  • Djak

    29/11/2007 à 12h35

    Répondre

    L'adaptation de Gunnm cela fait 10 ans qu'il dit qu'il la prépare ! On peux toujours réver.


     SInon dans la même année un Autre film Avatar de Mr 6eme Sens doit sortir. Il y adapte le dessin animé.


    Et Cameron a fait son acteur quelques épisodes dans Entourage. Certes cela ne comble pas 12 ans de glandes, mais il est bon de le signaler

  • nazonfly

    29/11/2007 à 14h39

    Répondre

    J'aime bien. Tous les ans, on a un nouveau film révolutionnaire (là j'ai du mal à voir comment mélanger vrais acteurs et faux acteurs est révolutionnaire). Certains feraient mieux de s'attarder sur les histoires plutôt que sur la technique...

  • Wax

    29/11/2007 à 14h44

    Répondre

    Révolutionnaire je ne sais pas, mais vu le CV de Cameron on peut raisonnablement s'attendre a quelque chose de bien au minimum.

  • Bzhnono

    29/11/2007 à 15h34

    Répondre

    Wax, ça dépend ce que tu entends par "bien".


    Cameron fait de très bons films d'un point de vue technique (plans, cadrages, effets spéciaux, etc.) par contre d'un point de vue scénar' ça dépend (Titanic n'aura jamais fini de me faire bailler et True Lies n'est pas un modèle d'originalité, je trouve...)

  • Wax

    29/11/2007 à 15h55

    Répondre

    Bah je trouve que Cameron fait justement des films clairement impressionants techniquement comme tu le soulignes, mais surtout qu'il arrive a faire en sorte que tout ce déballage serve une histoire. C'est un des rares selon moi qui arrive à faire des blockbusters dans lesquels transpirent l'intégrité d'un artiste.


    Je trouve au contraire que Titanic est un excellent film et un modèle de blockbuster réussi. Bon pour True Lies par contre je suis plutôt d'accord avec toi (je l'avais oublié dans la filmo de Cameron celui là ^^). On dira que l'exception confirme la règle...

  • riffhifi

    29/11/2007 à 16h32

    Répondre

    True Lies, par définition, ne peut pas être original : c'est le remake d'un film français avec Thierry Lhermitte, Eddy Mitchell et Miou-Miou...

  • Wax

    29/11/2007 à 16h48

    Répondre

     Il a quand même réalisé le deuxième Alien le moins bien ^^


    Le moins bien ou pas, ça reste un excellent film non?  

  • riffhifi

    29/11/2007 à 17h04

    Répondre

    Dans mes bras Z

  • Bzhnono

    30/11/2007 à 09h03

    Répondre

    D'accord avec toi, Wax en ce qui concerne Titanic, ça reste un très bon film. Quand j'en parle, je dis toujours que c'est un très bon film mais que l'histoire m'endort à chaque fois.


    Je suis également d'accord avec Z. en ce qui concerne Aliens (quoique je mettrai celui de Jeunet au même niveau : bon films, mais manque quelque chose.)


    Rif. c'est parce que je savais que True Lies est un remake de la totale que j'ai justement dis que c'était pas vraiment original (et puis Tom Arnold n'arrive pas à la cheville de Mr Eddy ) ...

  • Anonyme

    30/11/2007 à 10h04

    Répondre

    Cameron j'ai l'impression qu'il passe son temps à revenir avec un projet de la mort qui tue...qui ne se fait jamais.


    Puis Cameron il a une oeuvre qui s'autodétruit, c'est presque fascinant. Ses vieillissent épouvantablement mal.

    Alien 4 c'est bien.

  • Anonyme

    30/11/2007 à 10h06

    Répondre

    Ah et puis le croquis, on dirait La Mutante.

  • Wax

    30/11/2007 à 10h25

    Répondre

    Alien 4 c'est bien.


    Ah, enfin une personne de goût!

  • riffhifi

    30/11/2007 à 10h36

    Répondre

    Il s'est fait massacrer aux USA à cause du côté French director, mais le film se défend pas mal. Mais il a quand même un côté vachement pop corn à côté du 1 ou du 3.

  • kou4k

    30/11/2007 à 11h37

    Répondre

    C'est maarrant, quand je vois la créature du croquis, je peux pas m'empêcher de penser : 


    "ce truc va être beau, mais hyper fade..."

    Et alien 4 c'est bien aussi ^^. Même si il est beaucoup plus orienté action, et que question scenar, 100 ans apres, ca fait beaucoup pour un clone, il mélange bien le suspense et l'action, avec quelques scènes d'anthologies et de très bonnes idées.

  • Anonyme

    07/06/2009 à 21h14

    Répondre

    bon alors, cameron grnad réalisateur...oui, dans la mesure où il arrive à rendre cool, et plaisant des scénarios absolument nuls et avec lesquels d'autres réalisateurs se seraient embourbés gravement. Certainement parce qu'il applique une méthode simple : des dollars des dollars et des dollars, et une seule règle : tout dollar dépensé doit se voir dans le film. Bref il ne recule devant rien en terme de budget tant sur le plan des effets spéciaux, (le T1000 est incroyable et fascinant dans T2, et sans lui le film aurait été mauvais certainement) que des types de plans ( reconstruire le TITANIC au format 1/3 pour obtenir des travellings de la mort ) que sur celui du gigantisme des scènes d'actions (TRUE LIES  et son avion à réaction...). Mais son type de réalisation reste quand même académique, et peu inventive de mon point de vue. Son inventivité vient de sa gestion des moyens titanesques.


     pour comparer la réalisation de spielberg est vachement plus intéressante. Les scènes du T REX et des vélociraptors dans la cuisine de Jurassic park, en terme de réalisation sont pour moi des monuments et des références... et ne reposent pas sur le gigantisme d'une rampe de caméra, mais au choix judicieux de séquence de plans, du timing, du son. Paradoxalement, dans ces scènes, on voit plus les acteurs que les dinos, et la peur provient de leur suggestion et de la manière de distiller tout au long des séquences leur présence....dans aucun film de cameron, j'ai retrouvé ce genre de sensations. Pourtant il a eu à réaliser alien 2, et ce filkm se pré^tait beaucoup à ce genre de jeu avec le spectateur, et aurait pu se reposer sur le travail de ridley scott. Mais non, il a préféré rester sur le classique, je montre pas la bête, puis je vous la montre en gros plan pour faire peur, mais pas grand chose de très fin sur le jeu des acteurs et leur lien avec la bestiole

  • riffhifi

    12/12/2009 à 11h36

    Répondre

    A l'ins­tar de Ti­ta­nic, Ca­me­ron a sou­hai­té as­so­cier une his­toire plu­tôt ba­teau ...


    Héhé

  • protoss

    12/12/2009 à 22h23

    Répondre

    Il y a un truc qui me bloque l'envie d'aller voir ce film, malgrès que ce soit un film d'SF de James Cameron en 3D époustoufflant : c'est l'allure des Na'vi. 'tin, tout ça pour voir des sortes d'humains à peau bleu dans la jungle.. je trouve pas ça super dépaysant... pour le coups StarWars était bien plus original.

  • Anonyme

    13/12/2009 à 11h50

    Répondre

    Merci pour cette critique argumentée. Juste une question parce que cela ne m'apparaît pas si évident à la lecture de l'article: êtes-vous allé le voir en 2D ou 3D ?

  • Anonyme

    13/12/2009 à 18h35

    Répondre

    nul ce film

  • Nicolas

    13/12/2009 à 22h03

    Répondre

    Rising Atlas :


    Vu en 3D, l'effet est crédible et apporte une certaine valeur ajoutée au film. J'ajoute que le procédé fait BEAUCOUP moins mal aux yeux que les horribles lunettes bleu / rouge que l'on affublait il y a de ça dix ans.

    Dans l'absolu, il vaut mieux voir le film en relief, mais si c'est du normal, c'est bien aussi

  • Hello

    16/12/2009 à 19h33

    Répondre

    Une grosse claque visuelle. Rien que pour ça ça vaut le coup, après le
    reste ne sort pas trop des sentiers battus. Mais OUAH ! On en sort tout
    retourné.

  • Lestat

    17/12/2009 à 07h58

    Répondre

    Cameron dans ses oeuvres : une fable écolo en papier maché assenée avec la subtilité d'un space-marine. Reste que l'univers est fascinant et que sur le plan du dépaysement, c'est une sacré claque : nous sommes littéralement ailleurs pendant prêt de 3h. Rien que pour ça...

  • Anonyme

    17/12/2009 à 09h24

    Répondre

    Pourquoi aller au cinema ??? pour voir du spectacle et là on est pas déçu - prés de 3 heures de depaysement du beau spectacle. Oser la 3D et le faire bien. heureusement qu'il y a encore des réalisateurs qui savent nous faire réver. Pourquoi toujours critiquer l'histoire, les hommes bleus pas dépaysant, comparer avec starwars etc. Essayer de voir le positif plutot que de toujours chercher l'erreur. bravo et merci pour AVATAR

  • Anonyme

    17/12/2009 à 10h23

    Répondre

     


    Très bon film, divertissant, extra techniquement, et la 3d apporte un plus, et bonne surprise: L'histoire est prenante, vous vous souvenez du film little big man? on sent qu'il a touché et inspiré le realisateur lorsqu'il etait enfant.


    A voir sans hésitation, 2h40 comme dans un reve.

  • Anonyme

    18/12/2009 à 10h05

    Répondre

    Ce film est une petit merveille visuellement parlant. Un monde recherché, avec une faune et une flaure qui lui sont propres, un peuple à la culture et au language bien étudiés. Tout ceci nous transporte littéralement dans un autre univers pendant près de 3h.


    Cependant le scénario pèche vraiment beaucoup. Une histoire vue et revue, une fin à "l'américaine" (mais sans possibilité de planté le drapeau américain) et des actions toutes prévisibles 1 jour avant de voir le film.


    Je conseille ce film uniquement pour le dépaysement!


     

  • hiddenplace

    18/12/2009 à 22h04

    Répondre

    Bon. Alors je vais essayer de pas être trop méchante.. c'est pas gagné.


    Déjà pour résumer d'entrée de jeu, mon avis est presque proche de celui de Lestat et plus ou moins de celui de altruiste. Mais en plus blasé, en fait^^


    En fait je m'attendais à être déçue, et effectivement à la base je ne prévoyais pas spécialement d'aller le voir, mais justement, à l'idée d'une déception, je me suis laissée tenter et pensais finalement pouvoir être au moins agréablement surprise. Mais non. Comme l'a dit Lestat, le message écologique ressemble plus à un discours pédagogique qu'à un réel engagement (après, je ne connais pas personnellement James Cameron, il est sûrement sincère, mais ça ressemble vraiment à un devoir d'école) La subtilité n'est pour le coup pas la qualité principale de ce film, à tel point que de mon point de vue, ça a quasiment occulté tout le reste.


    Ensuite, j'ai un problème avec la forme également, alors que c'est ce qui était censé me convaincre. Autant j'ai été (et suis toujours) une fan de la première heure de Titanic, parce que même si on savait qu'alors, c'était le film le plus cher de l'histoire du cinéma (désormais marque de fabrique de Cameron ?), la beauté du bateau, la belle exploitation des archives, l'immersion (haha^^) étaient efficaces. Et bien sûr, ici aussi sur Avatar, on est face à des choses réellement impressionnantes. Comme les autres ici, je salue la recherche graphique et chromatique qui a permis de créer un décor et une faune vraiment dépaysants, certaines bestioles, plantes et fleurs sont vraiment très chouettes. Mais alors, la manière dont c'est montré me gène bcp, parce que selon moi gratuite, voire même parfois prétentieuse. Je ressens trop le déballage par moment pour être totalement transportée. Sans compter les scènes de bastons qui durent  une plombe, alors qu'elles sont encore une fois assez inutiles. Vraiment dommage. En fait, sur ce plan, Avatar me fait l'effet d'un jeu vidéo très maîtrisé... mais auquel on ne participe pas.


    Ajoutons à cela que je ne suis archi pas fan de ces extraterrestres à la fois humanoïdes et pas franchement attachants (ils ressemblent plus à des clones... tiens d'ailleurs le procédé de la mission avatar m'a fait penser au film Clones, justement), et même s'ils sont bien animés (quoiqu' un peu trop fluides encore à mon goût), avec eux on n'est pas vraiment dépaysé. 


    Sinon, les personnages : Depuis Titanic, je sais que James Cameron aime le manichéisme poussif, mais au moins on croyait un petit peu à l'histoire de Jack et Rose, même si on imaginait bien que des types comme le fiancé et le majordome étaient déjà peu plausibles. Mais là, je ne me sentais pas impliquée du tout dans l'histoire des personnages, leur sort m'était quasiment indifférent. 


    Pour finir, même si l'un n'a rien à voir avec l'autre, le visionnage d'Avatar a bcp souffert de celui, deux jours plus tôt d'un autre film avec des créatures animés : Max et les maximonstres. Dommage pour lui, mais là ma conclusion est flagrante : la surenchère de réalisme 3D n'est définitivement pas plus efficace qu'une technique plus humble (là-bas, des acteurs-marionnettes et juste un peu de 3D) mais plus intelligemment exploitée. En gros, Avatar manque cruellement d'âme. 


    Et pour rebondir sur ce que tu dis, Nicolas, sur le nouveau maître étalon en matière de science fiction, pour ma part je suis quasiment sûre que le visuel du film sera passé (voire kitschouille^^) d'ici une dizaine d'années, quand la technologie aura encore fait des siennes... 


    Allez, je remballe ma rancoeur et je promets que je ne me laisserai plus avoir par mes pulsions ciné de dernière minutes juste parce que c'est les vacances.

  • Anonyme

    19/12/2009 à 03h14

    Répondre

    Superbe film, l'occasion de vérifier l'avis de certaines critiques qui disent que les 2h40 passent comme dans un rêve, c'est vrai et constaté.


    Un monde très cohérent d'abord, (quand on sait que Sam Worthington a signé pour deux autres épisodes, ça rassure) et qui fait passer la lune d'Endor pour une gentille portion de forêt et la planète Tatooine pour un bac-à-sable (j'exagère évidemment).


    A l'inverse d'autres films de SF (à part le Dune de Lynch, non je ne les compare pas), la planète est "LE" personnage du film, et pas seulement un empilage climat-habitants-faune-flore-relief comme chez Lucas.


    Bref, déjà de quoi faire une belle lignée, pour la (les) suite(s).  


    D'autant que Pandora "n'est qu'une" lune, et qu'on aimerait voir à quoi ressemble la belle géante gazeuse autour de laquelle elle gravite et qu'on entreperçoit au début du film. Voire la "terraformer", façon Total Recall, qui sait...


    Techniquement, et plus que la 3D, c'est surtout le motion-capture qui vaut le déplacement, les humanoïdes N'avis sont superbes et criant de "réalismes". C'est simple je n'ai jamais vu de CGI aussi belles (pas de surprise c'est du dernier cri !), mais plus étonnant, aussi vivantes et chaudes, dans laquelle James Cameron a insufflé la (sur)vie, là où dans certains films récents (tous les Star Wars "à fond vert" par exemple) elles font irréelles, froides, et sans âme.


    Avatar, diamant brut, a aussi ses défauts, dont un scénario manichéen. Bien que j'ai beaucoup apprécié la morale du film selon laquelle tout homme naît deux fois et la thématique du rachat.  


    Et j'ai aussi aimé que Hollywood règle quelques comptes avec Washington (l'ancienne administration): le "vous déclarez ennemi ceux qui sont assis sur des ressources" (à peu près) de Jake Sully était particulièrement bien senti.


    Un 17/20 facilement obtenu pour moi malgré ses quelques rares défauts, le côté "Danse avec les loups" du scénario ne m'a pas du tout gêné, au contraire. La claque de l'année, une claque qui dure, puisque maintenant je compte bien me l'enfiler en 2D.


    Dans les films à grand spectacle (ce n'est pas un gros mot), pour moi il y avait eu "un avant et un après" T2 - Jurassic Park - Abyss - Star Wars (les  5èmes et 6èmes épisodes), il y aura un avant et un après Avatar dans mes émotions et mon ressenti de cinéphile. Et cela, malgré les (rares) défauts du film, encore une fois.

  • Anonyme

    19/12/2009 à 03h47

    Répondre

    Tiens, étrange coïncidence, je parlais de Total Recall dans la critique précédente, et je viens de tomber là-dessus:

    http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches ... alien.html

  • protoss

    19/12/2009 à 19h20

    Répondre

    Je m'étais dis... "bon ok allons voir ce film"... 'tin, plus aucune place dans les 3 salles du MK2 jusqu'à plus d'heures... jamais vu ça... probablement effet Cameron + samedi soir + vacances noel + pub. C'est pas grave, j'irai le voir lundi à 14h y aura personne... 


    ok tout le monde s'en fout... mais c'est interressant comme post (ca indique la popularité du film). 

  • Anonyme

    24/12/2009 à 14h09

    Répondre

    Quoi de nouveau? Le Futuroscope offre la même prestation depuis quelques années.

  • Anonyme

    24/12/2009 à 18h28

    Répondre

    super film jolie histoire decor animé en 3d de folie

  • Anonyme

    25/12/2009 à 14h57

    Répondre

    jver aller le voir demin et j'hesite vraiment entre la 2D et LA 3D, javer vraiment etait decu pas le film LAHAUT en 3D? c t d'une nullité et je ne persever aucun effets. est ce vraiment different pour avatar ????


    cordialement

  • Anonyme

    27/12/2009 à 20h08

    Répondre

    Un des plus majestueux films......

  • Anonyme

    27/12/2009 à 20h16

    Répondre

    Waow ! En lisant la critique qui précède (sans nom) je me rend compte de la facilité des gens a critiquer des années de travail sans aucune pitié !


    Et la critique de blanche neige, c'est pour quand ! Je pense que celui qui a écrit cela est assez intelligent pour faire autre chose de ses journées. Des choses plus constructive & qui le mettrait lui, aussi en danger qu'un réalisateur qui travaille pour divertir. Un peu de rêve & de simplicité ne fait de mal a personne !

  • JuggleDan

    29/12/2009 à 02h11

    Répondre

    Grosse, grosse déception pour moi: 2h40 à m'ennuyer dans un film dans lequel je n'arrivais pas à croire, à regarder ma montre et attendre la fin...Tout est trop... Trop je sais pas quoi pour être crédible...


    Je l'ai vu en 3D: on gagne le relief, mais les couleurs sont beaucoup moins saturées. Je pense que l'esthétique du film serait peut-être meilleure en 2D (non, il n'est pas envisageable une seule fracking microseconde que j'aille le revoir pour évaluer la différence...)

  • Anonyme

    29/12/2009 à 14h58

    Répondre

    Ce film est un vrai dépaysement, on est tous conquis!! A voir et à revoir!

  • kou4k

    30/12/2009 à 06h24

    Répondre

    Mmmmh ... 3D à éviter comme la peste dans les cinémas "classiques".


     En gros, image de merde, impossible de se focaliser sur les détails puisqu'ils sont soit flous, soit carrément  en double comme si les lunettes n'existaient pas.


     On ne peut bien apprécier que sur ce que la caméra a en grippe, et pas moyen d'observer un élément de décor ou une action anodine si chère à la mise en ambiance...


     Bref, se bouffer un film de presque 3 heures avec une qualité de chiottes turques, et mêmes des sous-titres mal rendus, comme à l'époque bénie de l'attraction avec Mickael Jackson à Disney, ben ça fait chier, surtout avec un supplément de 2e pour les lunettes.


    En Imax, j'ignore si cela vaut le coup, par contre.


     Sinon le film est très bon. Rien d'extraordinaire, à vrai dire, c'est très joli, sans surprises de bout à bout, mais parfaitement maitrisé et rythmé.

    2h40 passées fissa, comme une courante de gastro, malgré les tarres du mal de crâne et de l'image pas calibrée pour mes rétines apparement pourraves -_-.


    - Et remettez-nous l'aventure galactique de Mickael Jackson plutôt que cette merde pour tout petits au ciné 3d de Disneyland !!! [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/gnark.gif"%20border="0[/img] -

  • Anonyme

    30/12/2009 à 21h23

    Répondre

    Moi je trouve ce film super bien, deja les decors sont bien imaginés beau a regarder il y'a une vue panoramique, les personnages sont magnifiques ont dirai de vrai personnes, l'histoire est belle, quoi dire de plus rien il n'y a rien a dire voila

  • Anonyme

    01/01/2010 à 04h38

    Répondre

    Wow!


    quel très très bon film, James Cameron tu as une bonne, très bonne imagination, ce film est tellement divertisant et tellement bien fait, c'est fou. Le contenu brillant et fort. Ce film est un chef d'oeuvre, un succès. Je suis plus qu'émerveillé de l'avoir vu et 3D rien de moins.


     


    suzz

  • hiddenplace

    07/01/2010 à 20h02

    Répondre

    Autant je suis pas fan de la débauche de 3D dont fait preuve Avatar, autant je ne suis pas d'accord pour dire que la 3D ne peut pas servir d'instrument (car ça reste un instrument, on est bien d'accord) pour du cinéma de qualité... la preuve avec Là-haut, par exemple. Au passage je ne suis pas d'accord avec ta phrase : "Ce n'est pas du cinéma le 3D, c'est un art" ... justement, la 3D n'est pas un art, mais une simple technique.


    Et quand effectivement la simple technique sert "d'argument de vente" (je prends ces mots volontairement, car c'est ainsi que le film a été promu) à un film sans révéler de réel contenu, on peut dire qu'il y a un problème.


     


     

  • kou4k

    07/01/2010 à 20h14

    Répondre

    Au passage, tu pourrais aussi, tant qu'à faire, affirmer ce que tout le monde sait : le cinéma d'animation en général N'EST PAS DU CINEMA !


    C'est un truc sur un ecran, meuh rien à voir avec le cinéma ou même encore l'art, puisque l'art ça bouge pas...


    D'ailleurs la danse et le théatre ne sont pas de l'art, en suivant le raisonnement d'un esprit vif.


    Je veux bien que visuellement la synthèse et la 3d choquent et soient considérés à part, mais de là à dire que ce n'est pas du cinéma quand on a à coté des références dans lesquelles la 3d est plus que présente, autant dans ce cas s'arrêter au cinéma muet...

  • hiddenplace

    07/01/2010 à 20h20

    Répondre

    J'ai pas compris à qui tu réponds, Kou4k


     

  • Anonyme

    07/01/2010 à 20h22

    Répondre

    La danse n'est pas de l'art ? Terpsichore ne va pas être contente.......

  • kou4k

    07/01/2010 à 20h23

    Répondre

    Ben en fait ça prend suite à ton message en étant adressé à Hannibal ^^(bienvenue à toi, au passage).


     Meuh ça a buggué, double posté et du coup je vais passer pour un nevrosé

  • hiddenplace

    07/01/2010 à 20h24

    Répondre

    Euh, là pour le coup, je crois que Kou4K était en mode second degré^^ (je crois ?)

  • hiddenplace

    07/01/2010 à 20h26

    Répondre

    Et là je répondais à Tripattes (vous allez arrêter de poster en même temps que moi scrogneugneu^^)

  • Anonyme

    07/01/2010 à 20h31

    Répondre

    Ce film est tout simplement parfait . J' ai rien d' autre a dire

  • Anonyme

    08/01/2010 à 19h20

    Répondre

    NUL... NUL... NUL...NUL...

  • Wax

    08/01/2010 à 21h20

    Répondre

    La question de la 3D est un faux débat. J'ai vu Avatar en 3D dans une grande salle parisienne et également en 2D en province. Dans les 2 cas j'ai pris ma claque visuelle, dans les 2 cas j'ai trouvé l'histoire un brin faiblarde et dans les 2 cas je suis ressorti le sourire aux lèvres avec l'impression de pas avoir été volé de mes 10 euros malgré les défauts du film.


    Bref, la 3D est vraiment réussie et apporte a mon avis une véritable plus-value esthétique, MAIS le film ne repose pas la-dessus et s'en passe très bien.

  • Wax

    08/01/2010 à 22h57

    Répondre

    Ben oui c'est commercial... faudrait arrêter avec l'argument commercial = caca. 


    Et puis il faut comparer ce qui est comparable aussi. On va pas voir 2001 et Avatar pour les mêmes raisons. Pourtant les 2 sont du cinema, les 2 sont de la SF, les 2 sont visuellement impressionants. Alors même si je te crois quand tu dis que Mort a Venise est une claque visuelle, tu me permettras de douter de la pertinence de la comparaison...

  • kou4k

    09/01/2010 à 20h23

    Répondre

    Kou4k tu es un peu dans la démesure. Ton propos n'est que billevesée.
    Dans une perspective sceptique, donne un argument à se que tu avance...


    CE que j'avance n'est pas bien compliqué à entrevoir, tu affirmes que l'utilisation de la 3d nuit au cinéma, allant jusqu'à radier le concept de 3D de la cinématographie.


    Je suis d'accord sur le point que la 3d et le cinéma traditionel ne vont pas de pair.

    Mais la tradition ne permet pas à elle seule de définir l'intégralité d'un art, le 7eme en l'occurence.


    Le cinéma en lui-même est une révolution. La tradition apparait quand le concept est ancré dans les moeurs, et il n'y a ici pas d'exception. Je pense que sur ce point il n'y a rien à redire.


    Le cinéma d'animation en 3d, ou les effets spéciaux virtuels en général sont une facette du cinéma moderne. Ils appartiennent à ce monde.


    Un film en 3 dimensions a sa place au cinéma à partir du moment où la définition reste la même. elle peut varier de façon subjective, mais ça reste grosso modo l'art de la projection animée.


    La 3d est une technique visuelle à part, et il est clair qu'on ne peut pas, aujourd'hui, balancer un film en 3d comme un classique, étant donné la jeunesse du concept. 


    De là a affirmer qu'une oeuvre en 3d n'existe pas en tant qu'oeuvre cinématographique, c'est pas moins démesuré que l'integralité de mon post...


     


    ()


     

  • kou4k

    09/01/2010 à 20h24

    Répondre

    ... Et puis, l'emergence du cinéma en 3d n'empêche pas l'arrivée constante de films d'auteurs et dans d'autres genres plus traditionnels.

  • Anonyme

    10/01/2010 à 15h54

    Répondre

    Ce filme est super avec plein de effet speciaux

  • Anonyme

    10/01/2010 à 20h13

    Répondre

     j aimeré trop voir avatar mai je croi ke mé paren von refusé !!


     


     

  • Anonyme

    10/01/2010 à 20h46

    Répondre

    Pour avoir vu le film et réprimé à 4 reprises des sanglots, je me demande bien comment le chroniqueur à pu rester aussi insensible à l'histoire. Et comparer Avatar à Pocahontas c'est vraiment manquer de culture et d'imagination. Car le problème du journaliste est bien là : l'imagination vient du spectateur, pas du film. Aucun réalisateur ne peut rien pour lui.

  • hiddenplace

    10/01/2010 à 20h48

    Répondre

    Je ne suis pas sûre d'avoir compris la fin de ton dernier message, en revanche je suis d'accord sur une chose : on ne peut décemment pas parler de révolution pour Avatar tant on a l'impression qu'il est, d'une certaine manière, "facile".


    Je ne veux pas agresser ceux qui ont visuellement bien aimé (mais alors vraiment pas), parce que j'admets qu'il est abouti dans ce qu'il prétend, mais franchement je trouve qu'il part dans tous les sens, même visuellement... d'où ce sentiment d'étalage, voire de saturation : "regardez ce que je sais faire, j'en ai les moyens, alors je vous mets la totale" : couleurs et lumières partout (sans vraiment d'unité d'ailleurs), réalisme ultra poussé (mais pour moi pas assez immersif ou plausible encore), végétation hyper léchée (trop ? du coup pas assez sauvage ?), faune intéressante, mais pas si originale que ça (les mélanges hybrides paraissent souvent systématiques)... bref, on parle de quelle révolution ? de révolution technologique parce que Cameron a utilisé des capteurs dernier cri, rien d'autre...


    En revanche, je comprends quand même que certains se soient laisser emporter, bien sûr, surtout si on arrive à prendre le film pour ce qu'il est. Moi par contre, bcp de choses m'ont laissée de marbre, donc difficile de me laisser emporter...

  • hiddenplace

    10/01/2010 à 20h50

    Répondre

    Pour info, je répondais à Hannibal, en revanche je me permets de répondre aussi à Dadoo que justement, le fait de rentrer dans l'histoire est autant le fait du spectateur que du réalisateur, et dépend de la sensibilité de chacun des deux. (si elle est semblable, il y a évidemment plus de chances que ça marche^^)

  • Anonyme

    10/01/2010 à 20h55

    Répondre

    Apparemment ce site est un repère de gens que plus rien n'émeut. Vous savez tout n'est-ce pas. La 3D "facile" ! Quelle ignorance, quand on peut passer des semaines sur la simple texture d'un visage ou la population capillaire d'un seul sourcil. Moi je ne boude pas mon plaisir, je ne fais pas partie des peine à jouir et je le revendique. Mon rêve ce serait de revoir Marilyn et si ce n'est que son avatar 3D, je saurai m'en contenter.

  • hiddenplace

    10/01/2010 à 21h08

    Répondre

    Ben ce n'est pas que plus rien de m'émeut, pour ma part, c'est juste que le visuel d'Avatar ne m'émeut pas. Si tu amalgames Avatar avec tout ce qui se fait au cinéma, c'est bien dommage.


    Personnellement, je l'avais dit plus haut, mais pour avoir vu Max et les Maximonstres à deux jours d'intervalle d'Avatar, j'ai été bcp plus immergée dans l'univers des Maximonstres, émue par leurs expressions faciales (faites aussi en 3D mais intégrées à des costumes réels) que par les expressions "réalistes" des N'avis,  pourtant captées par des technologies dernier cri.


    Le fait que quelqu'un ait passé bcp d'heures sur un sourcil ne rend pas ce sourcil plus expressif, sinon. Le côté laborieux n'a jamais fait la sensibilité.

  • Anonyme

    10/01/2010 à 23h38

    Répondre

    Pfff on la refait...


    Apparemment ce site est un repère de gens que
    plus rien n'émeut. Vous savez tout n'est-ce pas. La 3D "facile" !
    Quelle ignorance, quand on peut passer des semaines sur la simple
    texture d'un visage ou la population capillaire d'un seul sourcil. Moi
    je ne boude pas mon plaisir, je ne fais pas partie des peine à jouir et
    je le revendique. Mon rêve ce serait de revoir Marilyn et si ce n'est
    que son avatar 3D, je saurai m'en contenter.


    "Quelle ignorance"... quelle arrogance.


    Non seulement t'es pas foutu de faire la part des choses dans ce que tu
    lis, mais tu te permets d'abuser de superlatifs tout en généralisant
    sur l'ensemble des membres du site, tout en te basant qur... rien !


    Si le simple fait de voir un poil de fesse de Marilyn Manson modélisé t'émeut, c'est super pour toi, maintenant, taxer uen communauté entière de suffisance sur un simple échange d'arguments que tu déformes, c'est un peu gros.


    Il est normal, et même logique, parfois, de trouver le fruit d'un travail, aussi méticuleux et passionné soit-il,  froid.

    L'un n'exclut pas l'autre.


    Pourtant j'ai apprécié le film pour le simple dépaysement et la maîtrise de la synthèse, mais sans pour autant crier comme beaucoup à la révolution. juste un concept parfaitement maitrisé, et rien d'autre.

  • gyzmo

    11/01/2010 à 09h30

    Répondre

    Des militaires bourrins envoyés sur LV-426 pour éradiquer des Aliens ; des militaires bourrins envoyés dans les Abyss pour atomiser des Extra-T ; des militaires bourrins envoyés sur Pandora pour y voler des ressources naturelles : quoi qu'on en dise, Iron Jim est le roi du recyclage  qui innove. Plus de 30 ans qu'il fait le même film avec des contextes  sensiblement différents (sous l'eau, dans les étoiles, sur une planète inconnue) à grand renfort de prouesses technologiques. Mon rêve serait de le voir réaliser un film à petit budget, sans FX, sans 3D. Histoire de voir s'il sait raconter une histoire sans ce genre d'artifice. Mais bon, à coup sûr, on aurait droit à une histoire d'amour entre des militaires bourrins enfermés dans un bunker. Ma main à couper.

  • riffhifi

    11/01/2010 à 09h55

    Répondre

    Plus de 30 ans qu'il fait le même film


    Chipotons : son premier film date de 1981 (donc 28 ans avant Avatar), et ne traite pas de militaires bourrins. Mais dans le fond je suis d'accord, James Cameron a tendance à tourner en rond.

  • gyzmo

    11/01/2010 à 11h35

    Répondre

    J'aurai dû écrire "près de 30 ans", tu as raison. Mais il est dans le ciné depuis un chouilla plus longtemps que "son" miteux Piranha 2. J'avais plutôt en tête ses débuts sur Les Mercenaires de l'espace de
    Corman et qui, je vous le donne en mile, mettait déjà en scène de gros
    bourrins mercenaires envoyés sur une lointaine planète pour foutre une
    raclée à l'abominable vilain de service ! Le roi du recyclage, je vous
    dis. Sacré Jim.

  • riffhifi

    11/01/2010 à 11h46

    Répondre

    Un peu d'indulgence, Cameron ne s'y occupait que des effets spéciaux ! J'aimerais beaucoup voir ce film, soit dit en passant. Mais le DVD ne se trouve pas sous le pas d'un cheval.

  • gyzmo

    11/01/2010 à 12h13

    Répondre

    Bah vi, puisqu'il ne sait pratiquement faire que ça : mettre au point de très bons FX. Autrement, à moins d'avoir un second coffret faussement titré Ultimate de Corman, peu de chance qu'une édition des Mercenaires de l'Espace ne voit le jour, en effet...

  • Anonyme

    12/01/2010 à 00h07

    Répondre

    Je n'aurais qu'une chose à ajouter (le film en soit je l'ai adoré malgré ces quelques défauts); la musique est nulle.Pour ceux qui connaissent un peu les différents films pour lesquels James Horner à composer mais on y retrouve tout. Pendant les scènes d'action, j'entend du "Stalingrad" (Version récente avec Jude Law datant de 2000.) Pour les scènes d'amours j'entend Titanic (que tout le monde connait), et même desfois je reconnais presque Narnia, ou même Troie datant de 2004.  Ah et puis des fois je connais pas du tout  donc je me dis que c'est peut être du Avatar ! (Sans blague enfin !).Pour la musique de la fin, certes elle est très belle, je l'écoute tout le temps mais c'est du copier coller de la chanson de fin de Titanic. A la première écoute j'ai même cru que c'était Céline Dion qui avait rechanté. Pour toutes les personnes n'ayant jamais entendu les références cinématographiques ou même musicales que j'ai cité, je ne vous invite pas à aller les écouter la musique de avatar perd de sa saveur après. 

  • riffhifi

    12/01/2010 à 00h14

    Répondre

    Bon, vu. Une fois qu'on a admis qu'il s'agit de Pocahontas chez les schtroumpfs, avec un méchant militaire dans le rôle de Gargamel et une dose de consensualité qui ferait passer Spielberg pour un Paul Verhoeven enragé, Avatar est un divertissement de première classe, avec effets spéciaux ultra-chiadés et 3D impressionnante. La faune et la flore sont dépaysants, les créatures crient très forts.... Mais j'y ai vu un film d'animation, pas un film traditionnel.

  • Guillaume

    12/01/2010 à 00h42

    Répondre

    Techniquement c'est quand même incroyable


    Graphiquement, ça se tient pas mal.


    Scénaristiquement... je préfère ne pas en parler

  • Anonyme

    17/01/2010 à 00h40

    Répondre

    quel film, en plus la 3D rend se film incroyablement réaliste, on regarde pas le film, on est dedant et on participe à l'action...............


    Je suis persuadé que tout ceux qui donnent une note inférieur à 4/5 ne l'ont pas vu en 3D, ce film doit impérativement être vu en 3D....................

  • Luz

    18/01/2010 à 11h02

    Répondre

    Là haut !


     

  • nazonfly

    18/01/2010 à 18h42

    Répondre

    Le ruban blanc (quoique je sois pas sûr que ce smiley est approprié)

  • emilay24

    20/01/2010 à 16h07

    Répondre

    Ce film est super et il n'y a rien d'autre à dire!!!

  • Anonyme

    21/01/2010 à 22h36

    Répondre

    Vraiment décevant. Mes lunettes se sont pétées au début de la séance mais j'ai quand même réussi à suivre le film sans. Au bout de 2h30, j'ai dû quitté la salle pour aller vomir. Si quelqu'un peut me raconter la fin de l'histoire, je serai ravi.

  • Anonyme

    22/01/2010 à 14h15

    Répondre

    Non mais c'est de LA MERRRRRRDE. Bon sang, trois semaines que tout le monde n'arrête pas de dire "Avatar-ci Ah va tar-là". Enfin j'arrive à choper une séance non complète et qu'est-ce que je vois ? Un film d'animation au scénario enfantin, une fable, un conte pour enfant. Nan mais c'est pas possible ça.


    Salut, on est les méchants marines on va tout détruire pour du minérai super rare, qui, c'est pas de bol, se trouve juste sous votre arbre sacré. 


    _ Nonn, ne détruisez pas notre arbre sacré, c'est mal. Pour la peine la nature va vous punir ! 


    _ Naaaannnn,  pas Chebacca ! Aïe mes fesses...


     Quand à l'effet 3D, franchement, j'ai pas trop ressenti de profondeur autre que celle qu'on aurait ressenti en 2D sur grand écran. 'tin... 


    monde de ...


     

  • Anonyme

    23/01/2010 à 07h41

    Répondre

    une bonne critique : Waow ou wahou. (super!)


    une autre : c'est dépaysant !


    Alors oui les critiques sont des paysans; mon Pandora restera celui de 51, Ava Garner, la légende du hollandais volant.


    Là, la space Navy contre les natives pardon les N'avi, la 'tain de propagande pacifico naturaliste et l'argument technique pour s'en mettre plein les mirettes, bah! Du flan.


    Ben "la belle verte" ça en disait plus avec moins de moyens et c'était amusant, plus fin, précurseur.


    Terminator c'était la grosse machine FX mais il y avait un peu de fond, pour nous dire que nous étions en passe de le toucher.


    Bref au botox office Avatar c'est gonflé, ça suffit pas pour faire un bon spectacle. Le spectaculaire c'est du pipi de chat et puis les goûts et les couleurs ça s'éduque.


    Nan mais j'déconne Mozart en surround c'est mieux qu'un Blue Note Record en ébonite 78 tours. Chacun place l'émotion où il peut.

  • Anonyme

    23/01/2010 à 10h01

    Répondre

    je prefaire StarWars que avatar


     

  • Anonyme

    24/01/2010 à 08h19

    Répondre

    le téléphone a remplacé le "tam tam"


    il faut bien évoluer

  • Anonyme

    24/01/2010 à 12h41

    Répondre

    se film est exellent se qui l'on pas vu allez le voir voila c'etait juste un petit message


    ps:allez le voir je vous promets ce film est exeptionnel  

  • Anonyme

    25/01/2010 à 15h11

    Répondre

    ...c'est vraiment de la merde, et puis c'est tout.


     Quand on aura de vrais films de SF aux effets spéciaux plus interressant et avec un bon scénario bien ficelé à la Blade Runner ou Dune, vous comprendrez pourquoi. 'tin faut-il qu'on soit devenu des consommateurs débiles à ce point ?Ou alors c'est que les gens vont au ciné pour la première fois de leurs vie.


     


     

  • gyzmo

    25/01/2010 à 15h37

    Répondre

    Vous croyez que Iron Jim est fan de Peyo ? Nan, parce qu'en fait, son Avatar, c'est quasiment la même histoire que l'album La Schtroumpfette, créature à la base fabriquée de toute pièce par Gargamel pour infiltrer le village des Schtroumpfs afin de créer le trouble au sein de cette charmante communauté communiste à peau bleu !


    Sacré Jim.

  • Anonyme

    26/01/2010 à 12h11

    Répondre

    trop bien le film trop touchant j'aimerais être a la place de la fille    [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/love.gif" border="0" alt="" width="42" height="39" />       

  • Anonyme

    26/01/2010 à 18h42

    Répondre

    ce film est le meilleur que je n'aie jamais vu. Titanic ne le dépasse pas. L'histoire est superbe, les paysages en mettent plein la vue; je suis ressortie de la salle de cinéma avec des images plein la tête, jamais aucun film ne m'avait fait cet effet! je suis restée scotchée. Un grand bravo aux réalisateurs de ce magnifique film


     

  • Anonyme

    26/01/2010 à 18h45

    Répondre

    pour incognito: il faudrait que tu apprennes ce que c'est le vrai cinema.... les gamins dans ton genre sont ininterressants


     

  • Anonyme

    29/01/2010 à 22h11

    Répondre

    Certains devraient apprendre que original n'est pas synonyme de bon, et classique de navet.

  • Zanel

    30/01/2010 à 13h31

    Répondre

    Outre le graphisme exceptionnel relevé par la dimension 3D, j' y ai trouvé comme beaucoup un sens profond. Message délibérément écologique. Connection suprême avec la faune et la flore. Un bijou noircissant l' Humanité à sa juste valeur.


    "Ils viennent d' un monde sans Nature, ils ont tué leur Mère."


    A défaut de la prévisibilité courante du dénouement  de ce genre de film, il est à voir avec nos yeux d' enfants et notre réflexion d' adultes dans ce monde en danger.

  • Anonyme

    31/01/2010 à 10h25

    Répondre

    génial

  • Anonyme

    31/01/2010 à 12h21

    Répondre

    Avec toutes vos critiques je ne sais plus quoi penser ,


    mais ce film a l'air super cool !


     


    Je vais le voir Mardi donc j'espère que c'est cool !!

  • Anonyme

    01/02/2010 à 18h43

    Répondre

    ce film est vraiment un chef-d'oeuvre digne de James Cameron! images 3D et histoire, ce film est génial et émouvant avec un vrai fond

  • Anonyme

    01/02/2010 à 22h07

    Répondre

    Juste ce que je viens de relever à la fin "Pan­do­ra est réel­le­ment une pla­nète de rêves, issu de son ima­gi­na­tion, où évo­lue une faune, une flore, une po­pu­la­tion très dif­fé­rente de la notre." Mais, mais ... ! Mais LOL ! "Une faune, flore et population TREEEES différente de la notre" Putain c'est tellement drôle ! Qu'est ce qui est si différent ? Prenons la "population". Ce des êtres bipèdes, à membres tétrapodes .......COMME NOUS ! Ils ont des yeux, des lèvres, des mains, des pieds exactement semblabes aux nôtres, ainsi que des armes, un langage et une société fonctionnant comme une caricature de peuples Indiens, Inuits, ou j'en passe, avec une sorte de Shaman, des rites ... Alors qu'ont-ils vraiment de si différents ? AH J'AI TROUVé ! Ils sont BLEUS ! ET PAS NOUS ! Non mais allez, voilà, ils sont bleus, et grands, plus grands que les humains. Autre chose ? "Leur mentalité, leur façon de penser" me diriez-vous. Pourquoi, parce qu'ils sont proches de la nature ? Ah mais pour trouver ça il ne faut pas aller bien loin, ce mode de pensée s'inscrit parfaitement dans la tendance du moment je nomme : l'é-co-lo-gie ! Chiez dans de la sciure, produisez ce que vous mangez et déplacez-vous en vélo ! Aucune innovation dans Avatar, les êtres bleus sont de simples caricatures humaines, et ce n'est pas non plus du côté de la faune que l'on peut être étonnés. Nous retrouvons l'équivalent du cheval (AH MAIS IL EST TROP DIFFERENT IL A PAS DE CRINIERE !), du dragon ou de la bête volante, grand fantasme de l'homme depuis, depuis ...depuis des temps ancestraux, du rhinocéros, de la panthère noire etc, etc ... La seule innovation que l'on pourrait remarquer est les espèces de petits filaments blancs qui permettent aux jolis bleus de se lier avec leur chère nature. Mais là encore, j'ai remarqué en cours de bio sur la procréation que les ovaires ont les mêmes sortes de petits filaments ... Enfin là c'est peut être pousser un peu loin, gardons leur cette exclusivité.


     


    Bon et mon avis sinon dans tout ça ? J'en ai entendu tellement de bien de ce film, que quand j'en suis sortie, je me suis dit "Et bah c'était cool, mais pas au point d'en faire tout ce flan médiatique". Il faut arrêter de se foutre de la gueule du monde. De plus, dépenser une telle fortune dans UN film est tout simplement une honte, il aurait mieux fait d'offrir une partie du fric dans une association d'aide aux Indiens.

  • Anonyme

    02/02/2010 à 14h28

    Répondre

    Comme certaines personnes ont déja pu le relever, ce film traine avec lui un énorme problème... Il est horriblement manichéen.


    Si j'apprécie la maitrise de la 3D et l'effort porté a l'animation  ainsi que la sensation des lunettes en plastiques de 3kg qui ont été portées tout la journée par un ado aux cheveux gras




    Que dire du scénario... Une vilaine compagnie capitaliste qui coupe des arbres, des mercenaires élevés a la bière et a la testosterone, des hippies géants bleus. 


    Un héros au coeur pur (car il attire les "méduses-pissenlits") qui rejoint les gentils pour les défendre des méchants et qui gagne. 


    C'est la magie du cinéma ?


    Comment, a l'heure actuelle, on peut sortir quelquechose d'aussi consensuel et peu profond moralement, et qui plus est le film le plus cher de l'histoire du cinéma ?


    Pour parler de "background"; autant celui de Pandora, avec sa faune, sa flore, son internet biologique sont cohérents et originaux (mais maladroitement exploités par un concept de compréhension universelle des etres vivants)... Mais nous, les humains ? Quel est le statut de cette compagnie ? Les gouvernements existent ils encore ? A qui appartient Pandora ? Et la terre ? Les armées ? Les évolutions de société ? Utopie ou Dystopie ?


    Pour prendre un autre film de SF en comparaison, Starship troopers etait bien plus subtil (meme avec la quantité de bidoche déployée a l'écran). Les humains sont des raclures, des fascistes. Mais les aliens font peur, que penser ? Il y a vraiment une double lecture, profonde, on se demande qui est le vrai monstre, celui qui en a l'air où celui qui se bat hypocritement pour se "défendre" ?


    J'ai été simplement déçu que les médias aient traité le film comme d'une révolution cinématographique alors qu'il s'agit (comme dans les jeu vidéos ?) d'une simple amélioration graphique qui relève du cache-misère. 


    Mais c'est un film qui reste sympa


     


     


     


     


     

  • Wax

    02/02/2010 à 19h49

    Répondre

    En fait Hannibal, t'as pas aimé Avatar donc tout discours plus ou moins positif à son endroit est stupide et fallacieux c'est ça?


    Parce que bon, hors de tout jugement de valeur concernant la subtilité, l'intelligence ou la profondeur du message dans Avatar c'est quand même assez évident qu'il s'agit au moins en partie d'un message pro-écolo.

  • gyzmo

    02/02/2010 à 21h45

    Répondre

    Dans le propos, et probablement pour tous ceux qui fantasment sur une vie autre, Avatar est un peu la glorification de la réalité virtuelle, non ? Perso, c'est ce qui m'a le plus marqué, (je trouve d'ailleurs que c'est facilement amené par rapport au perso principal, mais plutôt bien touché... sans pour autant être exploité à son maximum) l'ingrédient "écologique" n'étant pas à mes yeux le point central du film... par rapport au plus prononcé Fôrêt* d'Emeuraude de Boorman, par exemple, et qui aurait pu tout à fait être une grosse source d'inspiration pour Iron Jim.


     


    * je savais pas où mettre l'accent circonflexe alors je l'ai mis un peu partout, désolé

  • nazonfly

    03/02/2010 à 08h49

    Répondre

    gizmo, c'est simple. Le ^ remplace en général un vieux 's' disparu. Comme château/castel. Ou Forêt/forestier.

  • Anonyme

    03/02/2010 à 15h05

    Répondre

    Un film pro-écolo ? Ok. Mais c'est un  peu facile...Vomitif. 

  • Anonyme

    04/02/2010 à 21h28

    Répondre

    Critique assez juste. Au final, le jugement est partagé : 


    - Avatar n'est pas un film mineur tant il est visuellement marquant, très au delà de tout ce qui a été produit avant lui. La dextérité de la caméra est admirable.


    - Inversement, le film cumule les griefs à son encore : esthétique criarde et synthétique,  happy end à pleurer, thèmes intéressants à peine effleurés sinon évacués et surtout, pocahontassitude oblige, idéologie à la gloire de mère nature absolument insupportable.


    Enfin, ce qui m'a le plus décidé à basculer du côté de la critique acerbe est la scène de bataille finale. C'est un véritable festival, rien à dire, mais également un summum de manichéisme : les gentils xenomorphes vont joyeusement trucider les méchants terriens nazis (ils veulent les gazer, non ?) par paquets de douze, sans pitié et sans remord. Oui, c'est tellement facile de présenter d'un côté le gentil sauvage en communion avec les esprits, de l'autre le méchant civilisé athée, matérialiste et mû seulement par l'appât du gain...tellement facile. 

  • Anonyme

    07/02/2010 à 10h11

    Répondre

    J'ai trouvé ce film fantastique, il est incroyable !!! Quand je suis sortie de la salle de cinéma j'étais comme transformée, comme si j'étais dans un autre monde, leur monde !! C'est, ... WOW !!! C'est tellement merveilleux qu'on voudrait que ça existe pour de vrai et j'en ai gardé un souvenir GENIAL !! [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/mwaha.gif"%20border="0[/img]

  • Anonyme

    09/02/2010 à 19h08

    Répondre

    Une abération filmique. Un grand spectacle ? Non, une machine à billets. Un grand film ? Une infamie. Epoustouflant ? On a vu mieux.Peut on passer des semaines sur un sourcil d'une de ces créatures bleues ? Oui. Et alors ? Un film pro-écolo ? C'est dans l'air du temps. Les gentils V.S les méchants version dessin animé Alice au pays des merveilles: kitch et de mauvais goût.Au moins, on sait comment faire un blockbuster fébrile pour gagner un jackpot qui ferait passer un joueur de loto pour un petit chanceux.  

  • Anonyme

    10/02/2010 à 18h51

    Répondre

    Un pavé dans la marre ! (A propos de la critique de R.Mutt).

  • Anonyme

    10/02/2010 à 20h24

    Répondre

    sans 3d, aucun intéret : le scénario est trop facile à deviner

  • Anonyme

    11/02/2010 à 13h32

    Répondre

    c'est un  film superbe je pourais le regarder des centaines de fois merci james cameron pour ce film excptionel

  • Anonyme

    15/02/2010 à 19h22

    Répondre

    Ce filme est un navet incomensurable. La note qui lui ait attribuée par kirnein montre bien la hauteur du Qi de ses lecteurs tant bien que des ses "rédacteurs" où plutot abrutisseurs.

  • Anonyme

    15/02/2010 à 19h38

    Répondre

    Si  tu es allé voir ce film c'est que tu avais le QI correspondant francoislefrancais,  t"avais ka aller voir autre chose.

  • Anonyme

    17/02/2010 à 21h29

    Répondre

    36 ans et ce film est ......suréaliste, du jamais vu !!!!,la 3D, James Cameron a inventé, une autre forme de cinéma

  • Anonyme

    18/02/2010 à 00h30

    Répondre

    je n'ai rien a dire a part :


                GENIAL                  

  • Anonyme

    19/02/2010 à 21h57

    Répondre

    Trois mois que Krinein fait de la pub gratos pour ce blockbuster mondial en le mettant en bannière sur son site... Félicitations aux administrateurs, c'est beau de soutenir la création et la découverte culturelle. 

  • Anonyme

    24/02/2010 à 11h52

    Répondre

    "Félicitations aux administrateurs, c'est beau de soutenir la création et la découverte culturelle." J'adore ton sens de l'humour.... Quoi que... Mince ! C'était pas de l'humour... C'est dommage. C'est de la propagande, un coup de coeur que je ne partage strictement pas. Blockbuster= film à gros budget... O.K. Mais là c'est de l'incitation et de la fixation pure et dure sur un "évenemment" culturel . Mettons donc comme référence Avatar dans un magazine du style Les cahiers du cinéma... Voyez le résultat. Excusez moi, mais le cinéma grand public à deux balles et la révolution esthétique me font doucement rire ! Certes, des films comme Le seigneurs des anneaux, Spider-Man, Le monde de Narnia, Harry Potter... peuvent être sympathiques. Mais là, ça dépasse l'entendement. "L'expérience 3D... La révolution esthètique... Un matériel... hors de prix.... LA REVOLUTION CINEMATOGRAPHIQUE"... On connaît ce discours. Mais quelle plaisanterie ! Ce n'est qu'un alibi pour cacher un orgueil redoutable. C'est de la paillette, du bling-bling, de la gloriole... Regarder donc l'histoire, à peine ébauchée... Tout les ingrédients pour faire un "joli film conventionnel révolutionnaire" sont là. Le message écolo, l'image, le 3D, la nouveauté... Quand on entend cela, on se dit: "ça y est ! La France entière va débarquer dans les salles de cinéma ! Papy, Mamy, les enfants, les parents...  " Et puis quoi encore ? Emmanuel Kant ?!?! Tous les intellectuels et les historiens de l'art vont aller le voir ? Simple curiosité pour ne pas être de mauvaise foi. Bienvenue dans la "culture" des records, de la frime... Un spectacle 3D qui restera célèbre comme la première projection d'un film ? Comme le fait que les premiers spectateurs, lors de la découverte du cinéma, croyaient que le train représenté à l'écran allait les écraser ? Guiness World des records.... Battre le nombres d'entrée du film Titanic, faire un événement mondial... Je dis non. Merci pour ceux qui ont eut le courage de me lire jusqu'au bout. 

  • Anonyme

    24/02/2010 à 13h00

    Répondre

    Ne remercie pas ceux qui ont eu le régal de lire ton commentaire jusqu'au bout, R.Mutt ! = approuvé 5/5. 


    Après Un homme nommé cheval , En liberté dans les champs du Seigneur, et Le Dernier Samouraï il nous fallait encore un gentil héros grand et musclé qui triomphe du méchant complexe militaro-industriel du blanc rationaliste et technocrate. On se trimballe tous les stéréotypes du fantasme racial là-dedans ....mais comme dit John Podhoretz "pour Cameron ces platitudes familières sont un raccourci permettant de donner un peu de matière à ses effets spéciaux spectaculaires".


     

  • Anonyme

    26/02/2010 à 20h39

    Répondre

     JE TROUVE QU' AVATAR ET TRES BIEN 

  • Anonyme

    02/03/2010 à 18h36

    Répondre

    moi j aime avatar c est beau moi je suis la fille elle et trop belle bye avatar bisous

  • Anonyme

    02/03/2010 à 21h26

    Répondre

    Avatar est une daube sans nom... Merde ! Il a un nom. Tout aussi merdique !

  • Anonyme

    03/03/2010 à 15h26

    Répondre

    c'est un film qui apaise et réconforte malgré les moments de "bataille"; On reve et ça fait du bien.

  • Anonyme

    03/03/2010 à 19h09

    Répondre

    Une chiasse visuelle.

  • Anonyme

    03/03/2010 à 19h11

    Répondre

    Ah j'oubliais... Krinein garde toujours ces grandes "banderoles" de propagande à propos de ce film. C'est très réducteur au niveau cinématographique... Bravo la culture...

  • Wax

    03/03/2010 à 19h17

    Répondre

    Heureusement que tu es là pour nous rappeler comment il faut penser...

  • Anonyme

    03/03/2010 à 19h24

    Répondre

    Mais de rien Wax.

  • el viking

    03/03/2010 à 19h52

    Répondre

    moi J kiff avatar lol C le meilleur film du monde!!!!!

  • Anonyme

    04/03/2010 à 13h21

    Répondre

    Sans déconner, c'est une blague ou pas El viking ?

  • Luz

    04/03/2010 à 13h42

    Répondre

    Il ne peut que déconner, y a pas Chuck Norris dedans !

  • Wax

    04/03/2010 à 13h44

    Répondre

    Dommage d'ailleurs... Chuck Norris en schtroumpf...

  • riffhifi

    04/03/2010 à 14h18

    Répondre

    Chuck Norris n'aurait pas eu besoin d'un avatar : il peut respirer sur la planète des Navis, et il court plus vite qu'eux.

  • Anonyme

    04/03/2010 à 16h29

    Répondre

    C'est sûr.

  • Anonyme

    05/03/2010 à 22h01

    Répondre

    En plus il y aura apparemment une suite et encore une autre... MERDE DE MERDE.

  • Anonyme

    06/03/2010 à 10h00

    Répondre

    5 ou 6 nouveaux arbres, et des milliers d'arbres très connues sur terre... Pandora, si différente d'ici? De belles idées, mais ce n'est qu'une terre réinventé, pas une nouvelle flore. Nouveaux animaux? Des dinosaures, genre! Tk.... Notre percpetion de Pandora sur sa question d'unicité dépend de notre propre imagination. On film d'animation français montrait un arbre-pays pas si loin de celui de ce film.

  • Anonyme

    06/03/2010 à 10h02

    Répondre

    cela dit, j'ai aimé la beauté du personnage femmelle, ses yeux, et le jeu d'actrice de l'artiste derrière. Sans elle, je n'aurais pas bcp aimé!

  • Anonyme

    07/03/2010 à 16h38

    Répondre

      Sachant qu'il est de plus
    en plus difficile de soutenir un raisonnement bâti sur de véritables
    arguments, et
    surtout de se faire entendre à l'ère du tout
    numérique,  du « tout à l'égo » comme dirait Régis Debray,  j'ai décidé –
    tan pis si c'est contre vents et marées -
    d'apporter mon soutien – le seul ? - aux propos tenus
    par le philosophe Raphaël Enthoven  et développés dans un brillant
    article (trop court) de l' Express.

    Si l'on décide de passer le dernier film de James
    Cameron,  Avatar,  au crible de la raison (qui fait décidément bien
    souvent défaut aux spectateurs, moi le
    premier) on s'aperçoit qu'il constitue une terrible
    arme de guerre idéologique tout droit importée des États-Unis.

    Hormis le spectaculaire de la mise en scène qui -
    convenons en – impressionne,  le contraire aurait prêté à rire en regard
    d'un si gros budget (500 millions de dollars pour
    combien de haïtiens logés décemment ?), il faut, 
    après la forme,  s'attacher en effet à l'essentiel : le fond.



    A première vue donc,  Avatar est censé
    défendre la pensée écologiste, dénoncer le racisme et le colonialisme,
    vitupérer l'impérialisme américain et le capitalisme
    destructeur (on connait à cet égard la haine que James Cameron, le
    réalisateur, entretient avec l'argent...), tout ça en
    divertissant bien entendu le spectateur qui mange son
    pop-corn, assommé par les effets spéciaux ! Tout y est.

    De fait, le film vient à point nommé alors que les
    crises de tous types font florès de par le monde. Pas de doute, c'est
    bien d'un film conjoncturel qu'il s'agit !  Il ne
    faut cependant pas faire de la crédulité une vertu :
    enlevons les lunettes à obturation  prêtées par le cinéma et ouvrons les
    yeux ! Oublions les clichés hollywoodiens et
    autres poncifs qui pleuvent tout le long du film :  
    le héros gagne, tout est bien qui finit bien (ah... les Happy ends), une
    inévitable histoire d'amour etc... Attachons
    nous plutôt à la visée d'un tel film. Autrement dit,
    ne soyons pas passifs, faisons fonctionner nos petites cellules grises.
    Et l'envers du décor apparaît enfin !



    On constate alors - non sans stupeur - que
    l'univers – aussi beau soit-il - des Na‘vis, habitants de
    Pandora, cache un monde qui n'a rien de paradisiaque.
    On assiste d'abord à un « éloge de la pensée magique » pour paraphraser
    Enthoven, à une hyper-sacralisation de la nature
    au détriment de la raison et de l'intelligence
    humaine. A ce titre, le sort de la scientifique (le nom m’échappe) qui
    est responsable de l’opération, est édifiant.  En effet,
    remarquons que les deux seuls humains qui sortent du
    lot (et donc dignes d'exister !) sont : un soldat, certes courageux, qui
    ne se distingue pas par son Q.I, et une scientifique
    qui découvre à l'heure de sa mort l'existence de la
    déesse nature Eywa, et s'aperçoit de la petitesse de sa science comparée
    à la grandeur de la magie ! Au regard d'Eywa, elle n'est
    pourtant pas suffisamment pure pour qu’elle daigne se
    manifester et lui rendre la vie. On croit rêver !



    Le monde des  Na’vis est  régi par une
    nature toute puissante et discriminatoire qui, faisant
    l'apologie de la pureté d'esprit, c'est-à-dire de
    l'absence d'esprit, relègue science, raison, et connaissance, bref tout
    ce qui caractérise habituellement  l'homme, à
    l'impotence pis, va même jusqu'à les associer à
    l'horreur, à la guerre (pensez aux machines conduites par le colonel !).
    Le film promeut donc un retour à l'essentiel et un abandon
    du superficiel. Mais quel essentiel ?



    Remarquons que ce superficiel, ce surplus
    dont il faut se dépouiller, c'est pourtant la marque du passage de
    l'homme, ce
    qui laisse une trace d’une existence humaine, ce qui
    fonde l'Histoire. On est bien loin de la vie des Na’vis qui, censés
    communier avec la nature, ne construisent pas, ne bâtissent
    pas, ne créent pas, bref, n’évoluent plus. Ont-ils
    seulement jamais évolués ? : voilà une question légitime. Or justement
    dans le film, c’est ce stade originel, cette
    préhistoire que le spectateur est invité à célébrer.


    L'Histoire -  avec un grand H -, est
    automatiquement associée à l'horreur, la guerre ; la
    nature, elle,  sainte nature, au paradis. Vision plus
    que manichéenne du monde, non sans rappeler les pires westerns.  Avatar
    est donc bien un film anti-Historique,
    ouvertement opposé à tout ce qui a fait la spécificité
    de notre humanité.



    Dès lors, le slogan du film pourrait être :   « 
    Dépouillons nous de l’humanité qui est en nous! Et devenons tous des
    Avatars ! »



     

    Ce qui est plus inquiétant encore, c'est
    l'exacerbation d'un masochisme morbide : on en vient tout de même lors
    du film à souhaiter la mort des
    guerriers représentant notre propre espèce ! Quoi de
    mieux pour mettre en lumière le malaise d'une époque ? Alors à côté,  le
    débat sur l'identité nationale...

    Masochisme auquel le spectateur doit prendre part -
    il y prend goût – et qui revêt les habilles du «  salutaire et
    parfaitement nécessaire ». Sous couvert d'une
    surenchère de bon sentiments, - le film regorge de
    « bien pensance » - on découvre, comme le fait remarquer à nouveau
    Enthoven, un nouveau système raciste qui, fort de ses
    croyances et sûr de sa morale, excommunie sans pitié
    toutes les personnes indignes d'appartenir à la tribu, à la communauté
    : Communautarisme voire ségrégationnisme ! Je pense
    particulièrement à la scène finale qui me fait encore
    froid dans le dos... 


     


    Une question demeure, et à laquelle Enthoven
    ne répond pas, pourquoi en effet ce film a-t-il
    rencontré un immense succès ?


    Dire que des millions de personnes sont
    idiotes, pour reprendre les propos du philosophe parisien,
    outre le fait que cela révèle sa grande modestie,
    n’apporte pas pour autant une réponse satisfaisante. Les effets spéciaux
    y sont certainement pour quelque chose, certes. C’est la
    première fois que l’on distribue des lunettes à
    obturation dans les salles à si grande échelle. Il est évident que les
    relais et consensus médiatiques ont pesé sur l’opinion. Cela
    reste toutefois négligeable quand on sait le « bide »
    qu’a connu le - pourtant bon - film de Johnny To, Vengeance,  encensé
    par la presse…  Non, la raison est
    autre. Il faut se placer du côté du public, dans sa
    tête, dans sa vie,  dans son quotidien.  Ce public , dans la salle de
    cinéma,  attend quelque chose, c’est
    évident. Mais quoi ?  Réponse : Une échappatoire, un
    rêve le temps d’une séance, une envolée vers des lieux qu’il sait
    inaccessibles alors même que la terre est secouée
    par un nombre impressionnant de crises, de séismes, de
    malheurs ? Pouvoir voir enfin la victoire des faibles, des vertueux,
    des « sans rien » sur les puissants, immoraux,
    capitalistes, exploiteurs, intéressés, aveuglés par
    l’argent et la violence. Si l’on suit ce raisonnement, ce film met en
    scène le combat de la morale contre l’argent. (Quand on
    parle de moraliser le capitalisme, c’est donc bien une
    utopie du moins dans l’esprit des gens)… Et la morale gagne, on
    aimerait y croire tout comme à la déesse Eywa… C’est donc à un
    répit qu’ Avatar invite, à l’accession à un monde
    chimérique parfait – trop parfait -  et pourtant si réaliste dans les
    décors. Trop beau pour être vrai.

    Tout compte fait,  Avatar recèle les tares d'une
    époque : la notre, sans en apporter jamais le remède.

    •     

  • nazonfly

    18/05/2010 à 11h29

    Répondre

    Je viens de voir Avatar. Hé oui je suis un fou malade, je l'ai vu en partie sur grand écran, en partie sur une télé. Même pas un écran plat. Même pas une grande télé. La honte donc pas de 3D pour moi.


    Que dire d'autres qu'ont dit les 6 pages de réaction avant moi ? Il y a une flopée de trucs vraiment énervants :


    - l'histoire cousue de gros fil blanc (un exemple : je me suis étonné de voir que le héros chevauchait un dragon tout normal alors que bon quand même c'est le héros! Heureusement il finit par chevaucher le grand méga super dragon quand même à la fin)

    - la fin du film avec la chanteuse à la mode toute moisie (ça m'a fait penser à l'horrible fin du non moins horrible Jour d'après)

    - les effets spéciaux qui ne sont pas toujours géniaux (ils sont toujours trop lisses, trop parfaits, faut mettre un peu de poussière là-dedans)

    - les personnages lolesques (le vilain général, les gentils scientifiques, l'amoureux transi qui devient sympa)

    - les punchlines (j'en peux plus ! Dès qu'il y a un instant tendu, il faut qu'un acteur place sa réplique qui va bien. C'était déjà détestable dans Aliens, c'est pas mieux ici).


    Et pourtant ça fonctionne pas si mal, l'univers est sympa, on sait que les gentils vont gagner à la fin mais bon c'est toujours agréable quand les gentils gagnent.

  • el viking

    12/09/2010 à 18h39

    Répondre

    arf. je viens àpeine de le voir. Record battu jusqu'à présent!


    En tout cas c'est ridicule... comme si les marines pouvaient perdre! On est pas sur Aquablue, nom de nom!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques