8.5/10

Iron Man

Et si Iron Man était le meilleur film Marvel à ce jour ? En tout cas, Jon Favreau s'y montre un réalisateur inspiré et courageux, aidé dans sa tâche par un Robert Downey Jr. impérial, aussi caustique que tragique. Impressionnant.

Les super-héros ont parcouru la deuxième moitié du vingtième siècle cinématographique à pas de velours, ne laissant derrière eux qu'une pincée de films majeurs (pour faire court : le Superman de Richard Donner et les deux Batman de Tim Burton). Depuis l'an 2000, le phénomène a pris une ampleur considérable avec l'arrivée sur les grands écrans du catalogue Marvel, véritable caverne d'Ali Baba qui n'attendait que le perfectionnement des effets spéciaux pour connaître la gloire sur celluloïd. Pourtant, force est de constater que la plupart des adaptations proposées jusqu'ici laissaient au mieux un goût d'imperfection (les Spider-man de Sam Raimi), au pire un sentiment de gâchis rageant (Les 4 Fantastiques, Ghost Rider). En cette fin de décennie, on voyait la source se tarir à vue d'œil, et c'est avec une certaine circonspection qu'on pouvait attendre un film basé sur le personnage du massif Iron Man, l'un des seuls de la smala à n'avoir pas même bénéficié d'une tentative d'adaptation live avant les années 2000. Sauf que. Sauf que Jon Favreau est un acteur qui ne demandait qu'à faire ses preuves de réalisateur après quelques essais de commandes. Sauf qu'en lieu et place d'un Peter Parker à peine pubère, on contemple un Tony Stark quadragénaire tourmenté. Sauf que le casting est composé de Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow et Jeff Bridges. Et le résultat est là, éblouissant, électrisant : Iron Man est un grand film. Pas de ceux qui remportent l'Oscar, mais de ceux qui imposent une vision, un discours, un univers, et qui font plaisir au public. Favreau n'était pas forcément attendu sur ce terrain, mais il se pourrait bien qu'il plante sa tente dans la cour des grands.

Stark est une flèche

Tony Stark (Robert Downey Jr.) est un riche héritier qui n'a pas d'occupation plus constructive que d'acheter des peintures hors de prix qu'il ne regarde pas, de
"Tony, enlève ta main."
ranger dans son lit des bimbos décolorées et de siroter des cocktails dans son jet privé. Il faut dire que la boîte de feu papa est particulièrement lucrative puisque Stark Industries est le premier fabriquant d'armes du monde. Tony est lui-même un constructeur de génie, doué d'un talent naturel pour concevoir les armes les plus mortelles. Le côté business, il le laisse à son père spirituel Obadiah Stane (Jeff Bridges) qui l'a recueilli sous son aile il y a une poignée d'années. Stane représente sa seule famille, tandis que son seul ami est le militaire James Rhodes (Terrence Howard), qui se désespère de voir Stark passer à côté de sa vie. Quant à Pepper Potts (Gwyneth Paltrow), son assistante, elle se demande en secret si son patron dessaoulera un jour suffisamment pour remarquer sa présence. Tout basculera le jour où, venu présenter un nouveau missile aux troupes américaines en Afghanistan, Tony Stark sera victime d'un groupe de mercenaires qui l'enlèvent et le somment de travailler pour eux. Gravement blessé par un de ses propres obus, le playboy insouciant commence à se demander si, par hasard, ses actions n'auraient pas quelques conséquences...

Stark est ironique man

Ce n'est pas une nouveauté : les bandes dessinées bénéficient aujourd'hui d'un traitement beaucoup plus respectueux que par le passé. La genèse d'Iron Man telle qu'elle était décrite dès 1963 par Stan Lee et Don Heck est donc reproduite à la lettre, transposée de nos jours et à peine enjolivée pour la rendre plus crédible.
"Tony, mets ta main."
Les références pleuvent, on ne les détaillera pas ici : que les fans se contentent de savoir qu'ils auront du boulot pour repérer tous les clins d'œil glissés adroitement dans le film (sans pour autant gêner le néophyte, on n'est pas dans la private joke extra-large). Pourtant, ce qui distingue Iron Man de ses prédécesseurs récents, c'est son côté rentre-dedans, son courage réjouissant qui consiste à vouloir proposer une histoire à part entière plutôt que de servir simplement la soupe aux amateurs de comics. L'histoire en question, c'est celle d'un homme confronté à sa vanité, à ses démons et à sa propre dangerosité. La confrontation avec la figure du père, presque indispensable (voir à ce titre les deux premiers Spider-man, le Hulk de Ang Lee et Batman begins) s'efface finalement devant le combat interne que se livre Tony Stark. Un combat qui est loin d'être terminé au dernier plan du film, puisque l'ambivalence du personnage est préservée jusqu'au bout par cette thématique insoluble : lorsqu'on crée une arme pour se défendre, on crée une arme. Jetée à la face de l'Amérique et du monde (mais surtout de l'Amérique), l'interrogation fait mouche et amène à la question plus vaste de la responsabilité de l'homme moderne. Où s'arrête-t-elle, où commence la responsabilité de la société ? Le citoyen scrupuleux qui jette ses papiers d'emballage dans la poubelle jaune ne va-t-il pas se ruer sur sa voiture bien polluante pour aller chercher du pain au bout de la rue ? Sans pousser aussi loin l'extrapolation, on appréciera l'humanité du personnage campé par Robert Downey Jr., dont l'humour contrebalance la gravité. Vulnérable, attachant, le Tony Stark qu'il interprète se révèle pourtant un monstre d'inconséquence et d'égoïsme, incapable de canaliser le pouvoir qu'il tient entre ses mains. Un homme incapable d'assumer sa propre identité, obligé de se construire une armure intégrale dès lors qu'il cesse de se camoufler derrière un verre d'alcool et des lunettes aux verres fumés.


"Plus personne ne veut ma main de velours
depuis que je l'ai mise dans un gant de fer"
Pour ceux qui se contrefoutent de la fidélité à la bande dessinée comme de l'intelligence du scénario, il reste un divertissement d'action à l'ancienne avec de vrais morceaux de sadisme, des effets spéciaux galvanisants avec un usage parcimonieux des images de synthèse, une bande originale pleine de rock qui fait du bien (AC/DC, Black Sabbath), un trio d'acteurs savoureux (on écartera Terrence Howard du podium, engoncé qu'il est dans un rôle de pote coincé et moralisateur) et un humour omniprésent (le héros se fait vanner par son ordinateur, c'est quand même pas banal). Ce qui mérite déjà le déplacement, en attendant la suite d'ores et déjà programmée. On ne sait s'il faut saliver ou trembler à cette annonce, mais si Jon Favreau reprend les rênes (et développe son rôle de Happy Hogan, aperçu brièvement dans cet opus), on peut supposer qu'il saura où emmener sa barque.


PS : Restez jusqu'au bout du générique de fin, vous ne le regretterez pas.

Partager cet article

A propos de l'auteur

44 commentaires

  • riffhifi

    16/07/2007 à 10h39

    Répondre

    Exact ! Watchmen, d'après le graphic novel de Alan Moore, est prévu aussi pour 2008. La réalisation sera signée Zack Snyder (300, L'armée des morts), mais le casting n'est pas encore connu (Jude Law ? Jason Patric ?).

  • riffhifi

    16/07/2007 à 10h59

    Répondre

    C'est une des affiches teaser, manifestement un dessin mais je ne saurais pas dire de qui...

  • Prospero

    16/07/2007 à 11h47

    Répondre

    Waou, Iron man, l'idole de ma jeunesse.

  • Djak

    16/07/2007 à 12h21

    Répondre

    Flash Gordon débarque en série en 2008.


     


    A quand une film sur les Ultimates bordel 

  • Kei

    16/07/2007 à 14h23

    Répondre

    Et toujours rien de prévu pour The Phantom, qui a été le premier comics que j'ai lu, quand j'avais 10. J'avais trouvé ça dans des vieilles caisses de bouquins de mon père, entre des SAS et des "l'Executeur". Des caisses qu'il avait d'ailleurs sans doute récupéré je ne sais où. C'était des gros volumes format poche, pas pratiques à lire, mal imprimés, mal traduits. Mais j'adorais. A 10 ans on n'est pas regardant


    C'était la minute nostalgie, à vous les studios.

  • riffhifi

    16/07/2007 à 14h36

    Répondre

    The Phantom (si tu parles bien du Fantôme du Bengale, titre français), ça existe déjà en film ! C'est un gros nanar avec Billy Zane, qui date de 1996 je crois...

  • Kei

    16/07/2007 à 15h01

    Répondre

    Oui, c'est bien ça


    si en plus c'est un nanar, je vais me jeter dessus ! 

  • nazonfly

    17/07/2007 à 15h26

    Répondre

    Il est passé ya pas longtemps sur une chaîne de la TNT. Et Captain America, ils vont pas le sortir? Je suis déçu. J'aurais aimé voir un Captain America contre les vilains islamistes!

  • riffhifi

    17/07/2007 à 15h38

    Répondre

    Captain America fait partie des projets incertains. En attendant, tu peux te rabattre sur le téléfilm de 1990, qui est une daube savoureuse.

  • protoss

    17/07/2007 à 22h02

    Répondre

    Et toujours pas de Mandrake le magicien, Captain America ou Iceman à l'horizon ? 


     


    Iceman... l'un de mes préférés, 'fin quand j'étais gosse hein...


     


     

  • riffhifi

    18/07/2007 à 00h21

    Répondre

    Iceman, c'est un des X-men, il a déjà eu 3 films en quelque sorte...


    Mandrake est à l'étude, il serait réalisé par Russel Mulcahy je crois (Highlander 1 & 2, The shadow)

  • riffhifi

    18/07/2007 à 00h32

    Répondre

    Rectification : Mandrake est à l'étude, mais par Chuck Russell (Freddy 3, the Mask, The Eraser)

  • protoss

    22/07/2007 à 18h54

    Répondre

    Mandrake... ça c'est cool. Pour Iceman, on le voit dans les X-men, mais en second rôle, et dans un rôle plutôt lamentable de fashion-romantisme en fait. J'ai souvenir que dans la BD, il avait plus de "gueule", iceman, et il était vraiment de glace. C'est un perso qui a du potentiel cinématographique.


     


     

  • nazonfly

    10/09/2007 à 18h20

    Répondre

    Je vois sur Wikipedia : "Capturé par les soldats vietnamiens". Dans la bande annonce, on dirait plutôt des afghans, voire des irakiens. 


    Si on ajoute un beau gros plan sur une marque de caisse dès la première seconde du trailer, alors je n'irais pas le voir!

  • Veterini

    10/09/2007 à 18h21

    Répondre

    /me se demande comment ce sera traduit en japonais pour pas être ridicule.


     

  • JC

    10/09/2007 à 20h44

    Répondre

    Ce trailer est chatoyant, même Gwyneth Paltrow semblent moins fade. Mai 2008 sera décidemment un gros mois ciné

  • Anonyme

    12/09/2007 à 12h49

    Répondre

    Et en plus ils ont eu le bon gout de metre la chansson éponyme de Black Sabatt 

  • Anonyme

    30/04/2008 à 23h26

    Répondre

    J'adore se film il est vraiment bien fait avec de l'humour parfois. Je voudrai savoir si quelqu'un sait où trouver les musique du film merci

  • Kei

    01/05/2008 à 23h51

    Répondre

    Ah ben mince alors. J'étais déjà motivé, maintenant je suis gonflé à bloc. Par contre ça doit être plein de punchlines ce film non ? Juste pour savoir si il faut que j'essaie de le voir en anglais ou bien si en italien ça fera l'affaire.

  • Luz

    02/05/2008 à 09h28

    Répondre

    Ce film etait très bon ! Ca change des autres films , souvent raté, de super héros.

  • knackimax

    02/05/2008 à 10h02

    Répondre

    En tout cas même en francais ca passe très bien et c'est un excellent film de super héros.


    Après il est vrai que la VF ne choque pas parce qu'on connait déjà les voix, alos en Italien je ne sais pas..

  • knackimax

    02/05/2008 à 10h05

    Répondre

    Ah oui et j'ai particulièrement savouré Jeff Bridges.

  • riffhifi

    02/05/2008 à 11h09

    Répondre

    raaah, la version doublée c'est de l'hérésie, comme dans 99% des cas. Kei, va le voir en v.o. si tu peux !


    Jeff Bridges a cette voix chaude et semi-pâteuse en v.o. qui rend son interprétation encore plus appréciable...

  • knackimax

    02/05/2008 à 13h25

    Répondre

    Parfois on a pas le choix et je me permets de féliciter cette VF qui était assez agréable pour que ce soit dit. C'est tellement rare.

  • protoss

    02/05/2008 à 18h13

    Répondre

    Je ne l'ai pas encore vu, mais pour rebondir sur la critique, il y a quand même quelques bons films de super-héros assez récent, les nouveaux Batman sont plutôt sympas, assez sombres et prenant (et c'est une saga qui reviens de loin), le prochain avec le Jocker s'annonce fameux. Bon, pour le reste je suis d'accord, X-men, Superman, Spiderman... c'est de la guimauve en collant de majorette. 


     


     

  • pastis-mirabelle

    02/05/2008 à 23h49

    Répondre

    Excellent film à tous points de vue, je regrette juste qu'ils n'aient pas poussé l'humour jusqu'à mettre du Iron Maiden dans la BO. Non, ils ont mis tous les meilleurs groupes de hard-rock, metal et autres sauf eux. C'est mesquin.


     

  • kou4k

    03/05/2008 à 15h04

    Répondre

    Excellent !

    bourré d'humour, bien joué, bien narré, et fichtrement rythmé malgré le peu d'action.


    Je suis sur le cul, j'attendais un navet épileptique de la veine d'un daredivowl, meuh là, j'ai vraiment trouvé le film bon, même un bon cran au dessus des spiderman(le 2 j'aime bien môa ).

  • Lestat

    03/05/2008 à 19h12

    Répondre

    Iron Man débute sur du AC/DC, se poursuit sur du Suicidal Tendencies et se conclut, comme de juste, sur du Black Sabbath. Déjà parti comme ça, ça ne pouvait pas être mauvais.


    Le film n'est pas spécialement renversant -je n'ai jamais lu une case d'Iran Man, donc j'ai beaucoup pensé au Rocketeer ...-, mais très sympathique. Le personnage de Gwynett Paltrow est assez rafraîchissant, ce qui est bien agréable lorsqu'il fait 24°.

  • protoss

    04/05/2008 à 00h46

    Répondre

    Ouaip... bon... je viens de le voir, réaction à chaud : mon cerveau est-il sec ? Question machine à laver, c'est pas mal. Entre les filles c'est de la cuisse, les américains c'est les maîtres du mondes, les afghanistans par toutes les langues sauf l'américain et n'ont aucune technologie, et ... et ça s'arrête là. Un film de super-héros, c'est sûr, mais pas aussi matûre que ça. 


     


     


     

  • Anonyme

    04/05/2008 à 09h08

    Répondre

    Entièrement d'accord avec l'avis de Protoss ci-dessus, je suis allé le voir, ce film, je me demande un peu pourquoi d'ailleurs (peut être ai-je trop magnifié le film à la simple lecture de la critique Krinein), mais pour moi le problème est toujours le même avec ces films : ils sont efroyablement trop simplistes et prévisibles. Si on résume l'histoire de cet Iron Man, çà tient en quelques lignes à peine, pas de rebondissements, pas de réflexions poussés, beaucoup de caricatures, ...


    Bref très dispensable.


    Les seules bonnes choses dans la film : la bande originale, il y a de bons morceaux. Gwyneth qui est très jolie (mais a un rôle de potiche). Ah ben c'est tout, çà fait light quand même.


    N.B. : je suis resté jusqu'à la fin, çà n'en valait pas le coup (en plus pas spécialiste du tout de l'univers Marvel, j'avais quand même deviné ce que serait cette scène supplémentaire).

  • Danorah

    15/05/2008 à 17h12

    Répondre

    C'est quoi un Fedora ?


    (Le premier qui me répond que c'est une distribution de Linux aura droit à ce smiley : )

  • Guillaume

    15/05/2008 à 17h13

    Répondre

    C'est un chapeau. D'ailleurs la distrib linux qui a ce nom a un logo qui représente un chapeau

  • Danorah

    15/05/2008 à 17h19

    Répondre

    Ah, d'accord, merci ! 


    Par contre tu es sûr pour le logo de Fedora ? On a cette distribution sur tous les PC de l'école et j'ai jamais vu de chapeau nulle part... Par contre y'a des nuages et des mongolfières


    (Et même en regardant le logo sur Internet, j'ai beau essayer de faire preuve d'imagination, je vois pas bien en quoi c'est un chapeau )

  • nazonfly

    15/05/2008 à 17h29

    Répondre

    C'est surtout que Fedora est une excroissance de Red Hat, dont le logo représente un chapeau. Non?

  • Guillaume

    15/05/2008 à 17h35

    Répondre

    Ah ! j'en suis resté à l'époque où le logo fedora était le même que le logo redhat. Faut que j'update tout ça...

  • Guillaume

    15/05/2008 à 17h39

    Répondre

    Plus d'infos sur le logo de fedora : http://fedoraproject.org/wiki/fr_FR/Logo


    Et ils précisent que le chapeau bleu n'était pas un logo officiel. Comme quoi...

  • nazonfly

    22/05/2008 à 16h07

    Répondre

    Je suis presque sûr qu'Indiana Jones ne fera pas autant d'entrées qu'on le prédit.

  • Kei

    23/05/2008 à 13h24

    Répondre

    Il en est à combien le "bienvenue chez les ch'ti" au total ?

  • riffhifi

    23/05/2008 à 14h09

    Répondre

    20 005 207 à la date de mercredi matin. Oui, il a passé la barre des 20 millions

  • Kei

    23/05/2008 à 18h23

    Répondre

    Dany Boon s'est fait construire une piscine semblable à celle de l'onc' picsou ?

  • Danorah

    23/05/2008 à 18h36

    Répondre

    Et ben moi, je l'ai toujours pas vu !


    Na. 

  • nazonfly

    23/05/2008 à 18h50

    Répondre

    T'as bien de la chance Dano. Dany lui a gagné dans les 6-7 millions d'euros il me semble.

  • Kei

    11/09/2008 à 19h31

    Répondre

    Je l'ai enfin vu, et il est trop bien ! Effet spéciaux vraiment bien gaulés, musique qui envoie du gros et scénario simple et efficace. Du blockbuster très très efficace. J'en redemande !

  • Anonyme

    04/11/2008 à 13h06

    Répondre

    Excellente adaptation du comics : choix des acteurs, interprétation, scénario, bande son.. tout est bon.


    Maintenant, est-ce que tout cela en fait un bon film ?


    Moi, j'aime bien les Marvel, donc pour moi, il s'agit d'un bon film. Les gentils sont gentils, les méchants très méchants et mes neurones reposés.


    Alors maintenant, si toi qui me lit, n'apprécie pas les grosses explosions (pas forcément vide de sens dans le contexte d'ailleurs) ni les grosses lignes scénaristiques mais plutôt un jeu en demi-teinte doublé d'un scénario à tiroir si alembiqué que deux visionnages du film s'impose, bah clairement, IronMan n'est pas pour toi.

    A noter quand même que cela fait plaisir de voir un héros misogyne alcoolique imbus de lui même.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques