8/10

Indestructibles (Les)

A toute épreuve

Quoi de neuf chez Pixar depuis Le Monde de Nemo ? Bin, vous êtes censé le savoir depuis presque un an : Les Indestructibles, le premier film en images de synthèse doté de protagonistes humains crées par la firme. Teaser et bandes-annonces avaient de quoi laisser dubitatif : moins d'humour, de bons mots, et peut-être un aspect graphique un peu moins poussé. Première erreur de parcours, l'accident des habitués aux louanges, le pourcentage d'échec que personne ne peut ignorer ? Laissez tomber, ce ne sera toujours pas pour cette fois...

Tout semble sourire pour Bob Paar, plus connu sous le surnom de Mr Indestructible. Adulé par les fans (parfois même un peu trop), sur le point de mettre la bague au doigt à sa séduisante collègue Elastigirl, et encensé par les médias, le choc est d'autant plus rude lorsque la vapeur s'inverse et que l'opinion publique se met à incriminer les super-héros. Maintenant en retraite forcée, les deux époux font maintenant de leur mieux pour paraître ordinaire et contenir les pouvoirs de leurs rejetons. Bob, las de la vie quotidienne et nostalgique de la bonne époque, saute sur une occasion en or offerte par l'aguichante Mirage pour reprendre un peu du service, à la discrétion de tous et surtout de sa famille...

Bob l'ex-colosse en proie aux tours de tailles difficiles, Hélène la femme caoutchouc cellulitée, Flèche le véloce petit môme un brin agité, Violette l'adolescente invisible au propre comme au figuré, et Jack Jack le petit dernier a priori tout ce qu'il y a de plus normal. Une famille presque ordinaire, à la différence qu'eux font en sorte de l'être, déchus de leur statut de super-héros par un système égoïste et revanchard qu'ils ont pourtant défendu pendant des tas d'années. Attendez, c'est du Pixar ça ? Des êtres humains ? Après tout, peut-être y a-t-il une logique : les jouets, les insectes, les monstres, les poissons... et les êtres humains. Evidemment, on perd un peu de matière dans le brusque changement de cap, sous forme de réflexions sociologiques et de surprenants petits assimilés à la société contemporaine. Pas de façade colorée, c'est bien notre monde qui sera numérisé et mis en lumière par les artistes de Pixar, pour une histoire que certains jugeront à raison un peu moins débridée que les précédentes. Le postulat de départ se montrait déjà moyennement avenant : le quotidien d'une famille d'ex super héros. Quelques gags parviennent bien à ressortir de ces quelques premières dizaines de minutes qui y sont dédiées, pourtant un peu en sous régime vis-à-vis des habitudes de Pixar, mais rien de très très excitant. Pixar aurait-il perdu la recette des chefs-d'oeuvres incontestables, obligé de se fourvoyer dans le juste « bon » ? Ne vendons pas le costume trop vite, car ce n'est pas vraiment l'humour qui fait la force des Indestructibles, mais bien le spectacle visuel porté à son grand paroxysme. Une fois la famille remise sur les rails, Pixar fait oublier toutes les petites longueurs de sa première partie et livre un incroyable produit d'action esthétique et superbement bien fichu, royalement servi par une palette de super pouvoirs qui font tout sauf de la décoration. Si Pixar a construit une si grande île, c'est bien pour que leur petit Flèche puisse la parcourir en long large et travers dans d'ahurissantes courses poursuites en pleine jungle, et certainement pas pour y lancer des blagues toutes les deux minutes (bien que madame caoutchouc se démène comme elle peut pour garder un niveau constant d'humour). Le film véhicule dans les grandes habitudes les récurrents messages sur le paraître, l'acceptation de soi, et l'importance de la famille, pas véritablement original mais suffisamment bien posés pour conserver la fraîcheur et le rythme de ce film d'action ébouriffant.

Pixar, moins compétent pour numériser des êtres humains que des poissons, s'en sort avec les honneurs (les expressions faciales sont très réussies) et parvient bien heureusement à garder un petit côté dessin animé qu'il ne fallait vraiment pas oublier. Plutôt mollasson sur le départ, le film explose littéralement dans sa deuxième moitié très tournée action, incrémentant à chaque minute qui passe le degré d'intérêt et le plaisir apporté par cette famille véritablement exceptionnelle. En résumé, peut-être un peu deçà de ce qui se fait généralement dans les studios Pixar, mais mettons ça sur le compte des vingt minutes supplémentaires.


P.S. : Stop au doublage audio virulent, donnez des cours à Lorie !

A découvrir

Moi, Peter Sellers

Partager cet article

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • axmax

    26/11/2004 à 19h30

    Répondre

    Je suis allée le voir et j'ai trouvé ça super drôle
    J'ai particulièrement aimé le moment où Elasticgirl est coincée dans les portes!
    Bien sûr ce n'est pas le meilleur film Pixar mais il est quand même divertissant!

  • Anonyme

    05/12/2004 à 19h16

    Répondre

    Terrible ce film!
    Bon, bien sûr c'est un chouillat moins joli que Némo mais la 3D et l'animation sont diablement efficaces. Tout ça au service d'un scénario très original qui sort des scénarios bateaux à la Disney (remarque, c'est pas Disney qui commande vous allez me dire, c'est Pixar! )

    Les personnages sont tous hypers attachants et l'on ne s'ennuit pas une seconde. Pixar nous produit donc un petit chef d'oeuvre bien plus adulte que ses dernières productions. On en veut encore et on attend avec impatience la sortie en DVD (comme ça on pourra le revoir sans un gamin qui vous file des coups de coude dans le siège à côté! N'y allez pas le dimanche!)

    Bravo encore à Pixar qui nous sort peut-être son meilleurs film!

  • Emeric

    06/12/2004 à 13h56

    Répondre

    Un film très plaisant et la chronique ci-dessus reflète parfaitement mon opinion : le début peu convaincant laisse la place à un enchainement de péripéties tout aussi amusantes les unes que les autres. L'humour n'est pas le point fort du film pour les adultes, Les Indestructibles reste un film fait pour les enfants ! Les décors, le scénario et même l'histoire m'ont par contre fait penser à l'univers de ... James Bond. (comme le suggèrent les animations du générique de fin)

  • kou4k

    10/12/2004 à 23h24

    Répondre

    excellent!
    il a pris la place de shrek2 dans le top10 de mes films préférés^^.
    de l'humour, de l'action et un dosage nickel des scenes hilarantes qui s'enchainent avec l'émotion.
    un film vraiment tres bon, qui plaira autant aux adultes qu'aux enfants dans un univers a mi-chemin entre james bond et superman.
    le meilleur de pixar pour ma part(et pixar a fait les meilleurs du genre!).
    a voir pour passer un tres bon moment...

  • Protos

    11/12/2004 à 12h59

    Répondre

    C'est vrai qu'il est drôle. Je ne dirais pas qu'il est mieux que Shreck 2, puisqu'à la longue, les blagues des Indestructibles finissent par s'oublier, contrairement à celles d'un Shreck. C'est une bonne comédie, légère et bien faite. Mais je me souviens parfaitement dans Shreck 2 de la scène du sauvetage par pinoccio (genre Mission Impossible) ou de l'attaque du gros pain d'épice... lol... inégalable.

  • Lag

    14/12/2004 à 19h33

    Répondre

    Je l'ai vu dimanche et je suis fan
    C'est sûr, c'est pas aussi mignon et attendrissant que Nemo ou Monstres et Cie, mais j'ai passé un très très bon moment, du début à la fin
    Hé ouais, même le début...

    Et même si les blagues ne sont pas inoubliables, ils sont au moins aussi bons que ceux de Shrek 2

    Le seul bémol, c'est le court-métrage.
    Je l'ai trouvé infect, déjà j'aime pas la tête du mouton, mais en plus la version française était abominable (je sais pas pour la version anglaise mais là...)

    (allez, sans rire... y'a encore des gens qui regardent du DreamWorks?)

  • Bung

    28/10/2008 à 22h48

    Répondre

    Eminement sympathique, mais ce n'est pas un avis tres divergent des autres visiblement

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques