L'Illusionniste : Tati en dessin animé !

Sylvain Chomet, auteur des Triplettes de Belleville, qui avait fait son petit effet en son temps, va s'attaquer à l'adaptation de L'Illusionniste, à partir d'un scénario de feu Jacques Tati. "L'action se passe en 1960. Un illusionniste un peu loser rencontre une jeune fille dans un pub en Ėcosse. Celle-ci est convaincue qu'il est un vrai magicien. Pour ne pas la décevoir, il va faire apparaître des choses qu'il achète en douce. Il finira ruiné... C'est un très beau sujet qui aborde la vieillesse et les gens dépassés par leur époque". Dixit l'intéressé, dans Première.

Source

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • hiddenplace

    06/12/2005 à 22h31

    Répondre

    J'avais entendu cette rumeur quelquepart, mais je suis heureuse qu'elle se confirme!
    Sinon je ne connais pas le film de Tati, mais je fais confiance à Chomet et à l'époque qu'il va mettre en scène, je pense que ça peut être vraiment sympatoche...

  • Umbriel

    25/06/2010 à 14h36

    Répondre

    Super Film, j'ai vraiment adoré...


    Je pensais que le peu de dialogue allait être un "handicap" pour le film... mais non, ça passe très bien. J'ai trouvé que ça renforçait la relation entre les deux protagonistes principaux.


    Le seul regret : l'utilisation de la 3D ici et là qui casse un peu le rendu :s J'ai trouvé que ça nuisait à l'ensemble. 

  • hiddenplace

    25/06/2010 à 18h31

    Répondre

    Il y a effectivement un passage en 3D que j'ai trouvé particulièrement poussif (le travelling qui part du lapin, pour ceux qui se souviennent... d'ailleurs c'est pas possible, même Chomet a forcément remarqué qu'il faisait gadget ), mais globalement je trouve que la 3D pour le reste des paysages est très bien utilisée et ne jure pas avec le graphisme très instinctif de Chomet. On dirait vraiment une BD animée pour certains plans, et je pense que la 3D y est vraiment pour quelque chose, justement...


     

  • Anonyme

    07/07/2010 à 18h29

    Répondre

    On aime ce film parce qu’il nous
    touche au plus profond. C’est comme une vieille chanson qu’on se
    remémore pour se donner du courage. La fin n’est pas celle qu’on
    espérait mais cela n’enlève rien de la qualité du film.


    http://alyanec.blogspot.com/

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques