7/10

Illusionniste (L') - 2006

Edward se fait de la Biel

La magie a la cote, vous ne trouvez pas ? Deux réalisateurs emblématiques, Christopher Nolan et Woody Allen, ont déjà abordé le sujet en 2006, et c'est au tour de Neil Burger (premier film de sa filmographie) de croquer un bout du gâteau. D'une production plus ou moins modeste, L'Illusionniste serait certainement passé inaperçu sans la présence en tête d'affiche d'Edward Norton, un gage de qualité, épaulé par Jessica Biel, Paul Giamatti, et Rufus Sewell.

Au début du XIXème siècle, à Vienne, le monde de la magie est soufflé par les tours absolument incroyables de Eisenheim L'Illusionniste (Edward Norton). Même le prince Leopold (Rufus Sewell) ne parvient pas à dénicher l'astuce malgré ses efforts répétés et un esprit pragmatique solide comme un roc. Ce qui est d'abord une curiosité deviendra bientôt un affront que le prince devra étouffer, au moment
même où sa promise, Sophie (Jessica Biel), s'éprend de Eisenheim qu'elle reconnaît comme un ami d'enfance...

Illusionniste ? Vous plaisantez ? Les prestations offertes par l'énigmatique Eisenheim tiennent davantage des sortilèges de bases d'un Gandalf plutôt que des petites mécaniques imaginées par Angier et Borden dans Le Prestige ! L'histoire de L'Illusionniste n'a certes pas les mêmes prétentions que celle de son homologue cinématographique, même si en bout de course le résultat demeure identique : un point final en forme de twist abracadabrantesque où le spectateur se retrouve berné par les enchevêtrements d'un scénario bien pensé. L'illusion perpétrée par L'Illusionniste n'est cependant pas parfaite, loin de là : le budget un peu limité semble crier famine quand l'histoire réclame des effets spéciaux (intervenant à quasiment chaque tour de magie), et l'intrigue principale demeure relativement simpliste. Pourtant, le doute persiste : véritable magicien ou charlatan de premier ordre ? Rien ne sera laissé au hasard avant le bouquet final, même si le feu d'artifice se fera en deux temps. D'abord, l'incrédulité des têtes bien pensantes envers la nouvelle magie si "spéciale" (aucun des tours ne trouvera d'explication véritablement rationnelle) du jeune Eisenhem ; puis une amourette un peu toc doublée d'une enquête policière. Oui, L'Illusionniste s'appuie avant tout
sur une romance aussi éventée que peut l'être le tour de la femme coupée en deux, une petite histoire d'amour tellement simplifiée que l'on se détourne volontiers du couple de tourtereaux pour s'intéresser aux personnages secondaires : par exemple, un petit inspecteur-chef campé merveilleusement bien par Paul Giamatti, ou une petite ordure de prince empruntant les traits du serial-bad-guy Rufus Sewell. Edward Norton affiche comme à son habitude une grande aisance à incarner l'ambiguïté nécessaire au personnage, tandis que Jessica Biel fait presque de la figuration amoureuse. Les autres aspects du film font dans le classique, comme cette réalisation sans grande inventivité mais aussi propre que bien rythmé, ou cette photographie un peu fade.

Grande illusion ou vaste ruse ? A deux contre un, Christian Bale et Hugh Jackmann remportent haut la main le duel de magie, même si le spectacle de Norton sait se faire apprécier. Prenant bien qu'un peu creux, aussi ambiguë qu'abracadabrantesque, l'histoire racontée dans L'Illusionniste charme dans sa première partie pour ensuite affaisser son régime dans sa seconde, tournée vers une romance pas franchement captivante.

A découvrir

Rocky Balboa

Partager cet article
A voir

Cashback

A propos de l'auteur

24 commentaires

  • naweug

    06/08/2006 à 20h05

    Répondre

    La BA me plaît bien.
    J'aime bien l'univers de la magie.
    J'aime la photo de la BA.
    J'aime beaucoup Edward Norton.

    J'ai hâte de le voir.

    Cet automne, sortent pas mal de films qui ont l'air intéressant. D'ailleurs, un autre film sur la magie sort The Prestige, avec Christian Bale et Hugh Jackman, par Christopher Nolan (Batman Begins, Memento)

  • Vincent.L

    06/08/2006 à 21h07

    Répondre

    The Prestige donne vraiment envie !

  • kou4k

    06/08/2006 à 22h13

    Répondre

    le trailer bloque au bout de 10sec de film

    mais edward norton est un valeur sure, donc je réserve 7 euros...

  • tyler

    06/08/2006 à 22h41

    Répondre

    Il est quand meme rare edward norton, mais bon plus c'est rare et mieux c'est..

    C'est un acteur que j'aime.. il est merveilleux dans chacun de ses films (et en particulier dans un certain film que je ne citerai pas mais vu mon pseudo ce n'est pas complique a trouve)

    bref, j'attend avec impatience le film !!

  • iscarioth

    06/08/2006 à 22h46

    Répondre

    Edward Norton, j'ai arrêté de le glorifier depuis qu'il a joué dans une romance mielleuse avec Ben Stiller et dans une histoire de braquage minable avec Mark Wahlberg

  • naweug

    06/08/2006 à 23h41

    Répondre

    Des fois, il y a des choix qu'il vaut mieux ne pas comprendre..

    Et, pour info, la comédie mielleuse, est son premier film en tant que réalisateur. Et j'ai trouvé que, bien que ça soit une comédie romantique, c'était bien fait. Léger, un peu d'humour, de la romance... tous les codes étaient là. Après, bien sûr que ça n'était pas un grand film.

    Il a quand même prouvé dans plusieurs films qu'il était capable de tenir et d'interpréter de (très) bons rôles. Donc, je lui laisserai le bénéfice du doute.

  • hunt

    07/08/2006 à 18h39

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    The Prestige donne vraiment envie !


    sauf que la, c'est pas the prestige. comme quoi ca tient à confusion, cette affaire de titres.

  • Vincent.L

    07/08/2006 à 21h23

    Répondre

    sauf que la, c'est pas the prestige. comme quoi ca tient à confusion, cette affaire de titres.


    Désolé mais je parlais bien de The Prestige, dont Guewan a donné un lien pour la bande annonce...

    The Illusionnist m'a l'air bien moins intéressant

  • Anonyme

    08/08/2006 à 15h55

    Répondre

    Gallu a dit :
    Edward Norton, j'ai arrêté de le glorifier depuis qu'il a joué dans une romance mielleuse avec Ben Stiller


    Au nom D'Anna, faut savoir qu'il est l'auteur du film, moi je trouve ce film plutôt frais et sympa, y a beaucoup de clins d'oeil aux religions et au final c'est aussi dramatique de voir qu'un catholique tombe amoureux et ne pourra jamais assouvir son besoin d'amour.

    ça m'étonne que tu n'ai pas aimé, bon j'avoue c'est pas un chef d'oeuvre.


    Pour la Bande annonce, ça m'a pas trop plu, c'est ciblé ménagère et j'aime pas trop ça, j'espère que le film a été mal vendu car faire de Norton, le futur Richarg Gere, moi je dis NON !!!

    sinon The prestige m'enthousiasme plus mais quand on voit l'équipe du film, on comprend de suite pourquoi...

  • naweug

    09/08/2006 à 14h03

    Répondre

    KRISSS a dit :
    Au nom D'Anna, faut savoir qu'il est l'auteur du film


    Déjà dit

  • Anonyme

    09/08/2006 à 14h39

    Répondre

    Guewan a dit :
    Au nom D'Anna, faut savoir qu'il est l'auteur du film


    Déjà dit


    quand on aime on compte pas

  • Anonyme

    17/01/2007 à 13h03

    Répondre

    Il parait que c'est sympa mais vain, enfin je dis ce que j'ai lu, je trouve ça étonant que deux films sur la magie sortent à si peu d'intervalles, surtout que j'avais vu la bande annonce de l'illusioniste bien avant celle de Majestic.

    Enfin, encore une jolie critique cher Nicolas !!!

  • Nicolas

    17/01/2007 à 14h45

    Répondre



    Cela fait deux fois en très peu de temps que l'on me confond avec un autre (conférer topic sur Hellbound), mais que se passe-t-il ?

  • Vincent.L

    17/01/2007 à 14h53

    Répondre

    Je tiens juste à préciser que L'Illusioniste est sorti avant Le Prestige aux USA.

  • Anonyme

    17/01/2007 à 14h56

    Répondre

    Nicolas a dit :


    Cela fait deux fois en très peu de temps que l'on me confond avec un autre (conférer topic sur Hellbound), mais que se passe-t-il ?


    Désolé pasque J'ai lu un message de vincent sur un autre topic, je devais l'avoir encore en tête

  • Vincent.L

    17/01/2007 à 15h02

    Répondre

    Enfin, encore une jolie critique cher Nicolas !!!


    Tu avais dit Vincent, je prends quant même le compliment!

  • Anonyme

    17/01/2007 à 15h13

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    Enfin, encore une jolie critique cher Nicolas !!!


    Tu avais dit Vincent, je prends quant même le compliment!



    Tu sais que j'adore les tiennes aussi, me fait pas une crise de jalousie maintenant s'il te plais je t'en SUPPLIE !!!


  • Wax

    17/01/2007 à 15h31

    Répondre

    Attention, KRISSS fait une overdose de tisane...

  • Anonyme

    17/01/2007 à 15h56

    Répondre

    Wax a dit :
    Attention, KRISSS fait une overdose de tisane...



    Illusion illusion !!! (comment rattraper un troll !!!)

  • Cineman

    21/01/2007 à 20h18

    Répondre

    Je l'ai vu , étant donné que je ne loupe jamais un film dans lequel joue Edward Norton , et j'ai beaucoup aimé .
    C'est clair que la romance entre les deux personnages est peu passionnante et qu'on sent le retournement final arriver bien avant . Mais malgré cela je trouve que l'Illusionniste fonctionne vraiment bien , d'une part par son ambiance générale , avec une très belle reconstitution d'époque , et surtout par un jeu d'acteur irréprochable .
    Sort du lot bien évidemment Norton qui nous foudroie littéralement de son regard diabolique et confirme qu'il est l'acteur le plus talentueux que je connaisse ... mais aussi Paul Giamatti qui livre une prestation impeccable et fait prendre beaucoup d'ampleur à son rôle de policier .
    Vouloir à tout prix le comparer au Prestige de Nolan est inutile car il n'a clairement pas la même ambition .
    Ici il s'agit d'un petit film sur la vie d'un magicien qui souffre certes de son manque d'originalité , mais qui est porté par des acteurs de grande classe , une musique splendide , et qui nous fait passer au final un excellent moment !!

  • riffhifi

    23/01/2007 à 03h24

    Répondre

    Je suis d'accord avec Nicolas, il est difficile d'éviter le parallèle avec Le Prestige à cause du cadre et du côté "on mystifie plusieurs niveaux de spectateurs" . Et à mon sens, le Prestige sort largement vainqueur du combat (c'est une des bonnes surprises de fin 2006, avec le Parfum et le Labyrinthe de Pan).
    Mais en tant que joli film d'époque, l'Illusionniste reste vachement agréable et très bien interprété.

  • weirdkorn

    23/01/2007 à 19h32

    Répondre

    L'Illusionniste m'a plutôt déçu dans l'ensemble. Je n'ai pas trouvé le jeu d'acteur convainquant (surtout celui de Jessica Biel) et le scénario fait au final déjà vu. Bref, ça passe mais j'me suis quand même un peu ennuyé.

  • Jade

    26/01/2007 à 11h10

    Répondre

    Euh très mauvais film je dirais. Un scénario bati entrièrement sur le super twist final (voyez comme on appuie bien dessus pendant 5 minutes, on aurait cru se retrouver devant un twist de saw). Absolument aucune recherche historique, un vision très instinctive de l'Autriche dans une époque indéfinie vers le XIXeme siècle, probablement. De très nombreuses erreurs qui témoignent du coté négligé du scénario (ils avaient inventé le plaidé coupable à cette époque?), des acteurs qui parlent avec un vague accent guttural pour montrer qu'on est bien en Autriche, quand meme, et un final qui prend bien le spectateur pour un imbécile.
    Restent les acteurs qui offrent une belle performance, notamment Jessica Biel, plus convaincante que l'on aurait pu redouter. Puis bon, certains moments sont vaguement divertissants

  • Tasslehoff

    26/01/2007 à 12h04

    Répondre

    Moi j'ai bien aimé, le final m'a rappelé Usual suspect dans son traitement, dans l'explication de ce qui s'est passé en revenant sur plein de petit details vu à droite a gauche tout au long du film.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques